Auteur : Marlène Couvet

Les 7 marches vers l’émotion zen

Nous avons l’image du maître zen, le visage impassible, qui semble ne plus avoir de colère, de frustration, ou toute autre émotion, qui vient nous perturber quand il ne faut…

Nous avons l’image du maître zen, le visage impassible, qui semble ne plus avoir de colère, de frustration, ou toute autre émotion, qui vient nous perturber quand il ne faut pas, comme il ne faut pas. Alors nous nous mettons au yoga ou autre pratique pour être enfin libérés de ces émotions inconfortables ! Et dans l’espoir de ne garder que les sympathiques ! Et là c’est le drame ! Car la pratique nous rend moins fragile c’est certain, mais plus sensible !

Souvent nous ne voulons pas ce qui est, et nous voulons ce qui n’est pas. Or la paix intérieure est au milieu, dans l’instant présent, dans le « rester », l' »observer », et l' »accueillir » de ce qui est.

La question n’est pas pourquoi j’ai une émotion (parce que le potentiel de réponse est infini entre notre naissance, notre éducation, nos traumatismes, nos vies passées suivant nos croyances…) ni comment faire pour ne plus en avoir (parce que nous sommes humains, nos sens fonctionnent et là nous avons un mental qui relie tout ça. Les émotions en sont le résultat et sont là pour nous protéger, nous guider…)

La question est plutôt comment changer ma relation à l’émotion qui est là, pour l’accepter.

1. Cette phrase « Je suis triste » transformez là en « Une part de moi est triste ». Vous trouverez alors un espace entre votre émotion et vous, ce qui fera toute la différence. Essayez !

2. Regardez cette part comme un appel de votre enfant intérieur. Donnez lui toute votre tendresse, comme vous le feriez pour votre propre chérubin.

3. Une fois que la distance est prise entre vous et l’émotion, vous pouvez observer les pensées qui viennent alimenter cette émotion, et voir le film qui se joue en vous, les dialogues internes…

4. Alors vous avez le choix, de prendre le rôle de ce personnage bouleversé et de le répéter à fond pendant le temps qu’il doit durer… ou de…

5. Restez dans l’observation des sensations que provoque l’émotion (serrement, étouffement) en laissant les pensées vous traverser, vous ressentez ce qui se passe jusqu’à ce que cela se transforme en autre chose, quelque chose de l’ordre de la libération et de la force intérieure.

6. Essayez avec de petites vagues émotionnelles, ou de plus grosses, mais souvent cela est plus facile de se faire accompagner par un thérapeute pour comprendre ce processus et ce lâcher prise.

7. En « préventif » afin de trouver une vie émotionnelle saine, nie reniée, ni hypersensible, trouvez la pratique corporelle intériorisante (yoga, méditation, biodanza, wutao…) qui vous convient.

Nous apprenons tant de choses dans notre jeunesse, puis ensuite, mais souvent nous ne prenons pas le temps de connaitre le plus important!!! Soi ! Redevenez votre meilleur ami et vos émotions seront source de joie, quellles qu’elles soient, car vous verrez au delà de ces vagues intérieures le mouvement de la vie qui vous est donnée.

Commentaires fermés sur Les 7 marches vers l’émotion zen

Type on the field below and hit Enter/Return to search