voir amma

5 raisons pour lesquelles je vais voir Amma chaque année

Article écrit par Sabine Thomas-Fermot du blog www.secrets-d-harmonie.com

J’avais entendu parler d’Amma. C’était mystérieux pour moi d’imaginer une femme, même sage et éveillée, qui se déplacerait dans tous les pays pour offrir ses câlins aux êtres qui se présentent à elles, qu’ils soient jeunes ou vieux, malades ou en bonne santé, qu’importe leur classe sociale ou professionnelle, qu’importe leur religion, et cela pendant des heures et des heures, de jour comme de nuit, sans quasiment boire ni manger à part de minuscules bouts de fruits et d’infimes gorgées de thé.

Et puis un jour je l’ai rencontrée.

1. L’ouverture du cœur

Ce jour-là, j’ai senti mon cœur s’ouvrir. Ça n’a pas été sans douleur, mais au final, douceur et joie en sont sortis, comme libérés d’un carcan et enfin capables de s’exprimer. Ce jour a été pour moi une libération et depuis je reviens chaque année m’emplir de cette belle énergie d’amour faite de douceur et de joie.

2. De l’amour à donner

Cet amour qu’Amma donne, je ne me contente pas de m’en nourrir… je ne peux pas… ce serait égoïste. Le moment que je passe auprès d’elle est fait de méditation et de prières pour tous ceux qui m’entourent et comme l’énergie d’Amma est telle qu’on la porte en soi, et bien je transmets cet amour autour de moi d’une manière bien plus pure et spontanée qu’avant.

coin méditation

3. L’amour pour religion

Trop indignée par les dérives des religions, même en étant attirée par la spiritualité je suis restée athée. Mais puisqu’Amma dit « Ma religion c’est l’Amour. », alors je veux bien avoir la foi. Cette « religion » est pour moi.

4. Les besoins de chacun

J’aime la voir étreindre tous les êtres qui se présentent à elle et prodiguer à chacun exactement ce dont il a besoin. A chaque étreinte son don, à chaque étreinte son émotion.

5. L’attente comme un voyage

Cette si longue attente avant d’accéder au darshan, je la goûte, je la savoure, car c’est l’occasion de me poser, moi qui m’octroie si peu de temps, de méditer, d’observer, de partager, de m’ouvrir aux autres puis de m’intérioriser, de me laisser bercer par les chants sacrés, de laisser mes papilles s’emplir des parfums de l’Inde… Cette journée est comme un voyage. C’est un cadeau que je m’offre chaque année et auquel pour rien au monde je ne renoncerais…