La méditation entre à l’Assemblée nationale

Mardi 12 décembre dernier, le célèbre Docteur Psychiatre Christophe André a présenté la pratique de la méditation à une trentaine de députés de tous bords. Cet événement est à l’initiative…

Mardi 12 décembre dernier, le célèbre Docteur Psychiatre Christophe André a présenté la pratique de la méditation à une trentaine de députés de tous bords. Cet événement est à l’initiative de deux députés, Pacôme Rupin (LREM) et Delphine Batho (PS) qui souhaitent démocratiser la méditation au sein de la classe politique. A l’avenir, les dirigeants politiques pourraient installer l’application mobile Namatata pour méditer chaque jour 10 minutes.

 

 

Commentaires fermés sur La méditation entre à l’Assemblée nationale

Comment devenir la meilleure version de soi-même ?

On parle beaucoup dans les différents blogs de développement personnel de « devenir la meilleure version de soi-même ». En effet, quand il s’agit d’épanouissement personnel, ton principal ennemi, c’est…

On parle beaucoup dans les différents blogs de développement personnel de « devenir la meilleure version de soi-même ». En effet, quand il s’agit d’épanouissement personnel, ton principal ennemi, c’est toi-même : tu sais, cette partie en toi qui procrastine, qui n’arrive pas à tenir ses résolutions plus de 15 jours… Il s’agit donc de devenir meilleur aujourd’hui qu’hier, meilleur demain qu’aujourd’hui, de tout mettre en œuvre pour devenir la personne que l’on souhaite être.

Je me suis donc demandé ce que je faisais au quotidien pour devenir la meilleure version de moi-même, et j’en suis arrivé à 9 conseils, que je souhaite partager avec toi. Et si, comme beaucoup de Français, tu te fixes des objectifs régulièrement sans réussir à les tenir, ces astuces devraient te parler 😉

1) Je ne me fixe pas trop d’objectifs d’un coup

Il faut être sélectif. Ne pas commencer par se fixer tout un tas d’objectifs qu’on n’atteindra pas faute de temps. Fixe-toi des objectifs qui te motivent vraiment, 3 au départ, puis choisis-en de nouveaux plus tard une fois que tu es à l’aise avec tes objectifs actuels. En ce moment, j’ai 3 objectifs majeurs : faire du sport 5 fois / semaine pour courir un triathlon en octobre, méditer tous les jours pour me relaxer après des journées de travail intenses (avec l’appli Namatata bien sûr !), et passer plus de temps en famille. Et toi, quels sont tes 3 principaux objectifs ?

2) Je définis des objectifs précis

Se fixer un objectif mesurable est un premier pas très important vers le succès ! « Un objectif bien défini est à moitié atteint » disait Abraham Lincoln. Définis des échéances et des cibles quantifiées, par exemple lire 30 minutes par jour, faire du sport 2 fois par semaine, économiser 300 euros par mois ou courir un semi-marathon avant la fin de l’année. Les objectifs que tu te fixes doivent être SMART

3) Je crée des petits rituels pour contrer le manque de motivation

Crée de petits rituels, en choisissant une heure, un lieu, pour accomplir certaines activités. Tu peux par exemple créer une routine matinale, te lever un peu plus tôt pour méditer, lire, ou prendre un bon petit déjeuner. Pour ma part, je médite tous les jours après le travail au même endroit pour créer une habitude et j’ai une séance de sport tous les mardis soir avec mes amis qu’aucun de nous ne manquerait pour rien au monde !

4) Je partage mes objectifs avec mes proches

Dès que je me suis inscrit à mon prochain triathlon, j’en ai parlé à mes proches, pour me mettre une petite pression positive. En partageant mes objectifs avec mon entourage, je les rends plus réels. Plus question de faire marche arrière 😉 Plusieurs études ont montré qu’on a plus de chances de réussir si on partage ses objectifs avec son entourage. En 2013, Forbes citait une étude qui montrait que les personnes qui ne partageaient pas leurs objectifs les atteignaient moins de 50% du temps, tandis que les autres au contraire atteignaient leurs objectifs près de 75% du temps.

5) Je suis mes progrès régulièrement

Il est crucial de suivre ses progrès régulièrement. Quand je progresse vers mes objectifs, je note les activités que j’effectue sur l’appli GOALMAP, et j’acquiers ainsi une meilleure connaissance de moi, qui est un élément clé de la réussite. C’est important de savoir où l’on en est par rapport aux objectifs que l’on s’est fixés, cela donne un feedback précieux et entretient la motivation.

6) Je célèbre mes petites victoires

Me récompenser pour les objectifs que j’atteins est une des astuces les plus efficaces que j’ai testées. Cela m’aide à apprécier tout le travail fait pour en arriver là. L’idéal est de définir la récompense en avance, ce sera une motivation supplémentaire pour continuer à progresser. Tu as réussi à instaurer une séance de méditation dans ton quotidien ? Offre-toi un joli coussin de méditation.

7) Je revois régulièrement mes objectifs

Mes objectifs ne sont pas gravés dans le marbre une fois pour toutes. Je les revois régulièrement au fur et à mesure que je les atteins (ou pas) et que la situation évolue. Si je me rends compte que j’ai été trop ambitieux dans la définition de mon objectif, je le revois à la baisse. Je te conseille d’en faire de même : tu atteindras tes objectifs plus facilement et créeras un cercle vertueux.

8) Je ne me juge pas

Mettre en place de nouvelles habitudes n’est pas une promenade de santé. Parfois après une belle phase de réussite, on y arrive un peu moins bien. Dans ces moments-là, je garde en tête que les baisses de régime momentanées font partie du processus. En moyenne, les individus qui arrivent par exemple à arrêter de fumer définitivement s’y reprennent à sept fois avant que ce soit la bonne ! Oui, c’est frustrant d’avoir le sentiment de “régresser”. Mais si l’on se juge trop durement dans ces moments-là, on risque d’abandonner définitivement, plutôt qu’accepter qu’il y aura certainement des hauts et des bas avant d’y arriver.

« Faites toujours de votre mieux. Ce que vous plantez maintenant, vous le récolterez plus tard. » – Og Mandino

9) J’utilise une appli de coaching française

Alors, forcément, en tant que fondateur, j’utilise l’appli que nous développons avec mon équipe, GOALMAP, appli iOS et Android gratuite de coaching développement personnel qui aide à se fixer des objectifs, à suivre ses progrès et à rester motivé sur le long terme grâce à des rappels, des conseils d’experts et une communauté inspirante. Je te la conseille 😉

Et toi, quels sont les astuces que tu mets en place pour devenir la meilleure version de toi-même ? Echangeons nos conseils en commentaires !

Damien Catani
Passionné de développement personnel, triathlète et ceinture noire de judo, Damien est le fondateur de GOALMAP, qu’il a créée après 12 ans en finance pour aider les individus à construire une vie épanouie et réaliser leur potentiel. GOALMAP est aujourd’hui le coach bien-être et développement personnel #1 en France avec 90 000 utilisateurs. Si toi aussi tu veux te fixer des objectifs et bénéficier de soutien pour les atteindre, tu peux télécharger l’appli.

Commentaires fermés sur Comment devenir la meilleure version de soi-même ?

La méditation peut changer vos gènes d’après une étude

Il y a quelques jours, une étude parue dans Frontiers in Immunology montre que les exercices de méditation peuvent inverser les changements liés au stress dans les gènes. Les chercheurs britanniques…

Il y a quelques jours, une étude parue dans Frontiers in Immunology montre que les exercices de méditation peuvent inverser les changements liés au stress dans les gènes.

Les chercheurs britanniques ont analysé les résultats de 18 études portant sur 846 personnes. Ils ont montré que les exercices de méditation suppriment l’expression des gènes qui provoquent une inflammation. La méditation peut donc avoir des effets sur la diminution du risque de maladie, sur la longévité et même sur les gènes passés aux générations suivantes.

Pour démarrer les exercices de méditation, vous pouvez installer l’application Namatata pour méditer 10 minutes chaque jour.

 

Commentaires fermés sur La méditation peut changer vos gènes d’après une étude

Moby nous fait un cadeau : 4h de musique de méditation

Internationalement connu pour sa musique électro, Moby a partagé depuis peu une série de musiques destinée au yoga, à la méditation et au retour au calme. Egalement connu pour pratiquer…

Internationalement connu pour sa musique électro, Moby a partagé depuis peu une série de musiques destinée au yoga, à la méditation et au retour au calme.

Egalement connu pour pratiquer le yoga, la photographie, être vegan et défenseur des droits des animaux, il dit sur son site web : « Ces deux dernières années, j’ai composé de la musique vraiment très calme à écouter lorsque je pratique le yoga, que je dors, que je médite ou panique. J’ai fini avec 4 heures de musique et j’ai décidé de la donner. Vous pouvez la télécharger gratuitement [sur son site]. C’est vraiment très calme : pas de batterie, pas de voix, juste de très doux et jolis accords, des sons calmes pour dormir, pratiquer le yoga, etc. Vous êtes libre de partager, de donner ou peu importe, ce n’est pas protégé ou quoi que ce soit, ou du moins ça ne devrait pas l’être.
Merci, Moby »

Voici une belle opportunité pour méditer ou tout simplement retrouver le calme en se laissant bercer par cette douce symphonie.

Je vous offre le livre « Les clés du bonheur en 52 semaines » !

Commentaires fermés sur Moby nous fait un cadeau : 4h de musique de méditation

3 minutes pour passer à un état d’esprit positif

Saviez-vous que les pensées négatives, le ressassement ou même un état d’esprit ronchon chronique ne sont pas une fatalité ? En effet, tous ces phénomènes sont orchestrés par notre cerveau….

Saviez-vous que les pensées négatives, le ressassement ou même un état d’esprit ronchon chronique ne sont pas une fatalité ? En effet, tous ces phénomènes sont orchestrés par notre cerveau. Et notre cerveau fonctionne à la manière d’un disque dur d’ordinateur. Certes, nous ne sommes pas des machines ! Ce qui nous distingue d’elles, c’est notre conscience et notre libre arbitre. Mais voyons d’abord de plus près comment fonctionne notre cerveau.

1. Cerveau et pensées, comment ça marche ?

Personne ne nait avec des pensées négatives ou positives. Le nourrisson ne pense pas. La pensée se développe lorsque toutes nos fonctions cognitives sont activées : la mémoire, l’expression, l’analyse, le jugement, la comparaison, le choix ou l’imagination, la visualisation, par exemple. À l’âge de 7 ans, âge dit de raison, notre mental est opérationnel. Nous commençons à pouvoir choisir, à réfléchir par nous-même ou à apprendre plutôt qu’à mimer.

Nous pourrions dire que le cerveau, support du mental, est un ordinateur qui exécute les programmes qu’il contient. Les programmes sont les croyances, les valeurs, les opinions que nous apprenons de notre environnement familial, culturel, social ou religieux. Toutes ces influences sont les logiciels installés avant et après 7 ans à notre insu. Ce n’est que lorsque notre discernement se développe que nous pouvons les remettre en question et choisir ceux qui nous conviennent. Je sens que vous voyez où je veux en venir !
Si je prends quelques lignes pour parler de notre fonctionnement, c’est parce qu’une fois que nous savons qu’il est possible de choisir nos pensées ou changer notre état d’esprit, cela devient beaucoup plus facile.

Les fonctions du cerveau exécutent par défaut les programmes qu’il contient. Nous pouvons changer nos programmes et choisir ceux qui sont constructifs pour nous. Vous avez dit pas si simple ? Laissez-moi doper votre volonté !

2. Pourquoi avons-nous intérêt à choisir nos pensées ou nos croyances ?

Nos expériences sont le reflet de nos pensées. Si je pense que j’ai de la chance, il m’arrive plus d’opportunités que la moyenne, par exemple. Le processus de matérialisation est le suivant : nous émettons des pensées (issues de nos croyances ou d’influences extérieures). Chacune de nos pensées génère des émotions, qui elles motivent ou freinent nos actions. Nos actions font notre expérience.

Exemples : Je pense que je ne suis pas capable d’avoir mon bac. Je ressens de l’anxiété. Je rate l’examen.
Je pense à mes prochaines vacances. Je ressens de l’enthousiasme. Je suis dynamique pour faire tout ce que j’ai à faire dans la journée.

Changer d’état d’esprit, c’est changer d’expérience.

Que dire des évènements qui nous arrivent? Ma croyance est la suivante : nos pensées positives ou négatives attirent des énergies de même nature. Je constate aussi que les épreuves que j’ai eu l’impression de subir, avaient en réalité, leur raison d’être (j’ai toujours appris quelque chose).
Cette croyance est constructive pour moi (contrairement à la fatalité qui me rend impuissante). Je choisis donc de la cultiver. Quelles sont les croyances constructives pour vous dans ce domaine ?

Deuxième raison de choisir ses pensées : nos hormones. La neuroscience démontre aujourd’hui que les pensées et les émotions positives nous font sécréter de la dopamine, de la sérotonine, de l’ocytocine… des hormones qui équilibrent et stimulent naturellement tout notre organisme ainsi que notre vitalité.

Enfin, les pensées négatives entraînent et attirent plus de négativité. Si nous ne les stoppons pas, cela devient un cercle vicieux.

3. Comment changer ses pensées ? Comment changer d’état d’esprit ?

#1 Prendre conscience de nos croyances limitantes. Pas de conscience, pas de changement. C’est la raison pour laquelle (selon moi) nous attirons inconsciemment des difficultés. Une séparation, un accident, un licenciement nous obligent à nous remettre en question, à changer nos habitudes ou à changer de regard sur soi.

Avant d’être au pied du mur, nous pouvons faire cet exercice qui consiste à choisir un domaine de notre vie que nous voudrions faire évoluer sans y parvenir. Si vous n’arrivez pas à trouver l’âme sœur par exemple, notez sur une feuille ce que vous pensez de l’amour, du couple et des hommes (ou des femmes) et voyez si vos croyances sont compatibles avec ce à quoi vous aspirez. Notez ensuite ce que vous souhaiteriez si vous n’aviez aucune croyance limitante. Puis ouvrez-vous à d’autres croyances en lisant par exemple. Et surtout, laissez-vous inspirer par votre cœur plus que par votre mental pour trouver des solutions.

Il est possible de transposer cet exercice à tous les sujets : travail, motivation, insatisfaction, bonheur.

#2 Décider de changer de regard sur une situation critique et voir des ouvertures pointer le bout de leur nez. Plutôt que de tourner son attention sur les conséquences d’un problème en s’apitoyant sur son sort, mettre sa conscience sur les solutions possibles a le pouvoir de transformer les circonstances. Pourquoi ne pas le vérifier dès maintenant ?

#3 Choisir des pensées positives pour changer d’habitude et attirer la positivité. Plus nos croyances sont ancrées, plus nous devrons pratiquer cet exercice avec assiduité jusqu’à cela devienne spontané. Vous pouvez commencer par identifier vos pensées réductrices pour les convertir.
Voici quelques pistes de conversion : si seulement = la prochaine fois, la vie est un combat = la vie est un apprentissage, c’est affreux = c’est une bonne leçon, le verre est à moitié vide = le verre est à moitié plein, je vais essayer = je vais réussir, etc.

Tout ce sur quoi je tourne mon attention grandit.

#4 Fréquenter des gens positifs, optimistes, joyeux. S’éloigner des rabat-joie. Ne pas écouter les informations télévisées ni les émissions de dénigrement, de jugements et de critiques en série ! Ou choisir de les écouter pour se rendre compte de leurs effets secondaires sur vous.

#5 Faire ce que vous aimez ou aimer ce que vous faites. L’amour est une baguette magique.

#6 Déterminer ce que vous souhaitez par-dessus tout en répondant à ces questions :
• Qu’est-ce que je veux? Qu’est-ce qui me tient vraiment à cœur?
• Qu’est-ce qui me rend heureux dans la vie?
• Qu’est-ce que tel problème veut m’apprendre?
• Qu’est-ce qu’il m’empêche de faire? Qu’est-ce qu’il m’oblige à faire? Qu’y a-t-il de positif dans cette problématique?
• Que dois-je arrêter de faire pour obtenir ce que je veux?
• Comment obtenir ce que je veux en faisant ce que j’aime (ce qui me rend heureux)?
• De quoi suis-je fier?
• Pour qui ou quoi je ressens de la gratitude aujourd’hui?

Le pouvoir de ces questions est immense. En nous faisant prendre conscience de notre capacité de contrôle sur ce que nous vivons, elles réduisent nos peurs. Leur simple lecture ne peut laisser indifférent, car elles parlent à la partie de nous qui est libre. En y répondant, nous la réactivons et la renforçons.

Maintenant, j’aimerais vous solliciter pour un petit sondage : quel exercice est le plus efficace pour VOUS ? Indiquez votre réponse dans les commentaires.

Commentaires fermés sur 3 minutes pour passer à un état d’esprit positif

La méditation booste corps et cerveau

Etre heureux et en bonne santé, n’est-ce pas ce que vous souhaitez ? Il existe une solution pratiquée depuis 5000 ans. Il s’agit de la Méditation ; et la science…

Etre heureux et en bonne santé, n’est-ce pas ce que vous souhaitez ? Il existe une solution pratiquée depuis 5000 ans. Il s’agit de la Méditation ; et la science vient désormais prouver ses bienfaits sur la santé morale et physique.

Les études sur le sujet sont nombreuses, et en voici un échantillon particulièrement éloquent démontrant les bénéfices de la méditation.

1. Amélioration du sommeil

Selon l’étude du Dr Michael J. Breus, suite à un programme de 8 semaines de méditation, les personnes souffrent moins d’insomnie, ont un meilleur sommeil et moins de fatigue quotidienne et tracas.

2. Réduction du stress, de l’anxiété et du risque de burn-out

Dès 30 à 40h de méditation, les syndromes d’anxiété réduiraient de 5 à 10% (Health Day Reporter & PubMed).
Les rechutes de dépression et de burn-out seraient même diminuées de 64% (Jama Internal Medicine).
Le American Journal of Psychiatry démontre quant à lui la baisse des perturbations psychologiques.

3. Baisse des addictions

L’Université de Médecine de Yale a démontré une diminution de la consommation de marejuana et de 88% le nombre de cigarettes.

4. Meilleure neuro-plasticité du cerveau

La pratique permet d’établir de nouvelles connexions entre les neurones dont les conséquences se font sentir sur le système immunitaire, la capacité de concentration et la diminution de l’émotion de peur (Richard J. Davidson).

5. Moins d’hyperactivité, plus d’attention

78% des personnes ayant réalisé l’étude du Journal of Attention Desorder, ont constaté qu’ils étaient plus attentifs et concentrés.

6. Méditer est plus efficace que prendre des vacances

Enfin, une toute dernière étude parue en 2016 dans le journal Translational Psychiatry, a comparé deux groupes de femmes de 30 à 60 ans. Trente d’entre elles s’adonnaient à un programme de méditation et les trente autres profitaient de leur temps libre. Suite à un prélèvement sanguin, le constat est sans appel : même si toutes les femmes se sentent en meilleur forme après ce séjour, les pratiquantes de méditation ont diminué leur taux de stress et leur rechute face à la déprime, même après plusieurs jours de reprise du travail (contrairement aux autres).

Après ces constats édifiants, peut-être vous demandez-vous comment faire. Dans un prochain article, je vous partagerai de petits exercices très simples pour commencer à se mettre à la méditation. D’ici là, mon ebook « Les Clés du Bonheur en 52 semaines » vous est offert. Vous y trouverez de nombreuses astuces à mettre déjà en place dans votre quotidien.

Commentaires fermés sur La méditation booste corps et cerveau

5 astuces pour s’endormir paisiblement

Il est 2h du matin et je n’ai toujours pas fermé l’œil. Il me reste 5h avant de devoir me lever, me rendre présentable, m’occuper des enfants avant de les…

Il est 2h du matin et je n’ai toujours pas fermé l’œil. Il me reste 5h avant de devoir me lever, me rendre présentable, m’occuper des enfants avant de les amener à l’école, et être opérationnel pour ma journée de boulot. J’ai tout essayé : compter les moutons, lire un livre ennuyeux, boire un verre de lait chaud… mais rien n’y fait, ça fait des semaines que ça dure et je cumule une fatigue qui me rend nerveux, irritable, et moins concentré.

Ça ne peut plus durer, je prends rendez-vous avec mon naturopathe, il faut trouver d’où cela vient.

Mais en attendant, je vais quand même mettre toutes les chances de mon côté en essayant ceci:

1. Dîner plus tôt, plus léger, et sans viande rouge

Je dîne au minimum 2h avant d’aller me coucher pour que mon repas ne soit plus l’affaire de mon estomac mais de mon intestin.
Un repas riche est lourd à digérer, fait monter la température de mon corps et nuit à un endormissement aisé.

Les protéines animales contiennent un acide aminé appelé tryptophane, il est le précurseur de la mélatonine qui favorise l’endormissement. Mais elles contiennent également de la tyrosine, précurseur de la dopamine qui favorise l’activité motrice et l’agressivité. Je privilégie donc des protéines végétales ou des produits laitiers pour ne pas en abuser.

2. Boire une tisane en fin de repas

Verveine, Tilleul, Mélisse, peu infusées, peuvent me détendre avant de m’endormir

3. Faire un bain de pied chaud

Pendant 10-20 min avec une poignée de gros sel gris et 5 ou 6 gouttes d’huile essentielle de Lavande ou orange douce, à disperser au préalable dans une cuillère d’huile végétale.

4. Respirer 4x4x4

Prêt à m’assoupir, j’inspire sur 4 temps, j’expire sur 4 temps, je reste poumons vides sur 4 temps et je recommence

5. Prendre des fleurs de Bach

4 gouttes sous la langue au moment de me coucher :
VERVAIN si je suis agité par des contrariétés, il agira comme un tranquilisant
IMPATIENS si je suis toujours sur le qui-vive, il m’aidera à me détendre

Et si je me réveille en pleine nuit, il y a aussi des pistes, mais elles seront exposées dans un prochain article 🙂

Commentaires fermés sur 5 astuces pour s’endormir paisiblement

20 choses faciles à faire pour booster votre moral

Le mois de mars est là mais nous avons encore froid, pourtant nous avons envie d’enlever nos pulls et nos écharpes, de sentir l’air léger et les rayons du soleil……

Le mois de mars est là mais nous avons encore froid, pourtant nous avons envie d’enlever nos pulls et nos écharpes, de sentir l’air léger et les rayons du soleil… Notre moral est en berne à la sortie de l’hiver (état dépressif, insomnie, colère). Nous éprouvons le besoin de nous revigorer énergétiquement. Alors voici quelques conseils pour se sentir mieux et booster notre moral en cette période de l’année

1. S’offrir et installer un beau bouquet de tulipes dans la pièce principale.

2. Porter un vêtement très coloré. J’ai une nette attirance pour les chèches ou les chaussures roses, mais orange ou turquoise c’est bien aussi !

3. Sortir le bout de son nez et aller se promener en forêt pour profiter des odeurs de la nature.

4. Dessiner des hirondelles sur les pages de son agenda pour qu’elles viennent plus vite.

5. Installer un parasol chauffant sur sa terrasse et prendre un café au moindre rayon de soleil.

6. S’offrir un parapluie jaune orange pour que le gris du ciel soit moins morose.

7. Scruter les branches des arbres et admirer l’éclosion des bourgeons.

8. S’extasier devant les crocus et les jonquilles en attendant les fleurs d’été.

9. En auto-hypnose, visualiser une énergie comme une lumière, des étincelles ou une chaleur partant des pieds et montant jusqu’à la tête, telle la montée de sève.

10. Se remémorer mentalement le chant des tondeuses et l’odeur de l’herbe coupée.

11. Écouter ses envies et noter le cadeau que nous aimerions avoir à notre énième printemps.

12. Se détendre dans un endroit agréable en écoutant Vivaldi.

13. Mélanger deux gouttes d’autobronzant à sa crème de jour pour avoir toujours bonne mine.

14. Pratiquer régulièrement la posture de l’arbre en yoga pour s’éveiller à la vie et s’ancrer dans l’instant présent.

15. Perdre une mauvaise habitude ou une manie pour mettre en place le renouveau.

16. Dessiner des pâquerettes sur le bas de ses fenêtres au feutre ardoise et oser y ajouter un joli coquelicot.

17. Se laisser embarquer par le chant du merle.

18. Dessiner son jardin et choisir les couleurs du futur parterre pour cet été.

19. Acheter des sachets de graines à semer et admirer la magie de la nature.

20. Dépoussiérer et regonfler son vélo en planifiant ses prochaines balades.

Et vous, qu’est-ce que vous aimez faire pour vous revigorer ? Pour rebooster votre moral ? Je vous souhaite à toutes et à tous plein de rayons de soleil, de couleurs et de fantaisie.

Commentaires fermés sur 20 choses faciles à faire pour booster votre moral

5 conseils pour stimuler votre créativité

« Je ne suis pas créative ». Je suis prête à parier que cette petite phrase vous a déjà traversé l’esprit plus d’une fois, sous prétexte que vous pensez (à…

« Je ne suis pas créative ». Je suis prête à parier que cette petite phrase vous a déjà traversé l’esprit plus d’une fois, sous prétexte que vous pensez (à tort) ne disposer d’aucun talent particulier… Je me trompe ? Eh bien au risque de vous contredire, vous êtes aussi créative que n’importe quel artiste (oui, oui). La seule différence qui existe entre vous deux, c’est qu’il a conscience de son potentiel et sait comment l’exploiter alors que vous, non. Avez-vous déjà observé un enfant jouer et s’inventer des jeux à partir de presque rien ? Ou entendu les histoires fantastiques que son petit esprit est capable d’inventer ? Il n’y a aucune limite à l’imagination des enfants, et vous savez pourquoi ? Parce qu’ils ne cherchent pas à savoir si ce qu’ils font est rationnel ou non et surtout, ils ne se limitent pas autant que le font les adultes. Quand on voit toute la joie que l’imagination leur procure, on en viendrait presque à envier ce merveilleux potentiel que nous avons perdu en grandissant… Perdu ? Pas vraiment. Disons plutôt qu’il sommeille en nous et qu’il ne faudrait pas grand-chose pour le réveiller…

Voici 5 conseils pour stimuler votre créativité et donner un nouveau souffle à votre vie.

1- Ne vous limitez pas

La première règle à respecter quand on veut développer sa créativité, c’est de ne pas se mettre de freins ou chercher à suivre une logique. Vous avez été habituée à rejeter la plupart des idées qui vous viennent à l’esprit parce que vous les jugez « inintéressantes », « futiles » ou « inutilisables ». Arrêtez de vous juger ! Vos idées ont de la valeur et peuvent tout à fait vous resservir plus tard. Quelque chose capte votre attention ? Notez-le sans vous poser de question sur son utilité, car il y a fort à parier qu’elle le devienne un jour !

« Le seul endroit où vos rêves sont impossibles, c’est dans votre tête. »
Robert Schuller

2- Replongez en enfance

Comme je vous le disais plus haut, les enfants ont une formidable capacité à imaginer des jeux et des histoires à partir de petits détails… ce qui leur procure une grande joie. Oubliez ce que vous avez appris jusqu’à présent et apprenez à regarder le monde à travers les yeux de la petite fille que vous étiez : prenez le temps d’observer les gouttes d’eau qui tombent sur la fenêtre, le vent qui fait bouger les feuilles ou encore ces nuages dans le ciel qui ont une forme étrange… Peu importe que cela « veuille dire » quelque chose ou non. Ce qui compte, c’est le plaisir que vous en retirerez. En ouvrant vos yeux et vos oreilles sur le monde qui vous entoure, vous serez plus à même de capter l’inspiration là où elle se trouve.

« La créativité est la capacité à observer l’ordinaire pour y dénicher l’extraordinaire. »
Dewitt Jones

3- Inspirez-vous

Maintenant que vous avez ouvert votre esprit en grand, il va falloir le nourrir… Car la créativité est comme un sport : cela s’entretient ! Apprenez à être curieuse et à absorber l’inspiration partout où elle se trouve : dans les magazines, sur les réseaux sociaux, dans les magasins que vous aimez… Observez chaque détail et demandez-vous pourquoi cela vous plaît : est-ce que cela provoque en vous une émotion particulière ? Est-ce que cela vous donne envie de créer quelque chose ? Ressentez-vous une énergie particulière en le regardant ? N’hésitez pas à varier les sources d’inspiration afin d’enrichir votre esprit et de faire émerger de nouvelles idées.

« Vous ne pouvez pas épuiser la créativité. Plus vous l’utilisez, plus vous en avez. »
Maya Angelou

4- Collectez

La créativité est une sorte d’énergie qui circule : les pensées viennent aussi vite qu’elles repartent. Si une idée brillante surgit dans votre esprit, ne vous dites pas que vous allez la garder dans un coin de votre tête… Car il est à peu près certain qu’elle n’y restera pas ! Ayez toujours un carnet sur vous pour noter vos idées quand elles surviennent en veillant bien à préciser ce qu’elles vous évoquent, ce qui vous aidera à vous en souvenir le moment venu. Vous pouvez aussi commencer un cahier ou un classeur créatif, où vous conserverez les coupures de presse que vous aimez, les photos que vous trouvez jolies ou encore de petits morceaux de papier coloré par exemple. Vos trouvailles vous permettront de créer une sorte de « vivier créatif » dans lequel vous n’aurez qu’à venir piocher pour vous inspirer quand vous en aurez besoin… Ce qui, comme vous pouvez vous en douter, est très stimulant !

« La curiosité de la vie dans tous ses aspects est, je pense, le secret des grands créatifs. »
Leo Burnett

5- Lancez-vous

Maintenant que vous disposez d’une formidable manne d’idées, il ne reste plus qu’à en faire quelque chose. Commencez par organiser les éléments que vous avez collectés (qu’il s’agisse de vos notes, des articles ou encore des photos) en les classant par thèmes. Puis essayez de voir ce qui en ressort. Y’a-t’il des thématiques qui ressortent plus que d’autres ? Des images qui font remonter des émotions particulières ? En les observant et en les analysant, vous comprendrez quels sont les domaines qui vous épanouissent le plus et qui pourraient vous permettre d’exploiter votre créativité de manière plus « concrète ». Vous aimez la photo ? Vous pourriez par exemple décider d’en faire un vrai passe-temps ! Vous avez un goût prononcé pour la décoration et l’écriture ? Vous devriez envisager de créer votre propre blog ! Trouver l’activité qui vous fait vibrer est encore le meilleur moyen d’entretenir sa créativité tout en s’amusant… Alors lancez-vous !

« La créativité, c’est l’intelligence qui s’amuse. »
Albert Einstein

Commentaires fermés sur 5 conseils pour stimuler votre créativité

L’astuce pour être plus zen : faites des choix en accord avec vos valeurs

Avez-vous du mal à prendre des décisions ? Avez-vous l’impression que vous subissez plus vos choix que vous ne les choisissiez véritablement : travailler dans une entreprise qui ne respecte…

Avez-vous du mal à prendre des décisions ? Avez-vous l’impression que vous subissez plus vos choix que vous ne les choisissiez véritablement : travailler dans une entreprise qui ne respecte pas vos valeurs, rester dans un couple qui ne marche plus, ou bien garder contact avec des personnes toxiques ?

Ces choix, je les appelle, « par défaut », contrairement aux « vrais » choix : ceux qui sont en accord avec vos valeurs, vos besoins profonds, qui vous rendent vivant.

Voici 3 aspects essentiels des « vrais » choix :

1. Vous dépassez vos peurs

Déménager dans un nouveau pays parce que vous valorisez les voyages, avoir un compagnon de vie qui vous rend heureux mais qui ne correspond pas aux critères de la famille, ou créer votre entreprise car vous souhaitez plus de flexibilité dans la gestion de votre temps, peuvent être des choix peu évidents à prendre, même s’ils correspondent à vos valeurs profondes.

On peut penser, à tort, qu’un vrai choix, en accord avec nos valeurs, devrait être simples à prendre, puisque cela répond à ce que l’on souhaite le plus. Nos « vrais » choix, même mûrement réfléchis, ne sont pas toujours évidents à prendre et à assumer.

Il faut souvent dépasser nos peurs et nos insécurités (« vais-je trouver du travail dans ce nouveau pays ? Et si mes parents décident de couper les ponts ? Vais-je avoir des clients ? »), car nous allons vers l’inconnu, … le paradis de nos chers saboteurs ! Ces saboteurs intérieurs nous font douter à chaque pas fait hors de notre zone de confort, et peuvent nous faire stagner pendant longtemps.

Rester en mouvement, même à petits pas, vous permettra de vous libérer des peurs paralysantes. Vous en sortirez grandi, et avec un vrai sentiment d’accomplissement.

Mise en action : pour chaque choix, notez les valeurs que vous allez respecter (« aventures, rencontre, amour, sincérité, respect de soi » etc.) et les avantages à moyen et long terme que vous allez certainement bénéficier: parler anglais couramment, être pleinement épanoui en amour ou apprendre plus sur soi, être libre de votre temps pour le passer avec vos enfants. Cela vous donnera plus de clarté et du boost pour franchir votre prochain pas.

2. Vous devenez la personne que vous voulez être

Notre culture aime la performance et les résultats, d’où une grande pression pour prendre absolument le « meilleur » choix – le choix le plus rentable, le plus avantageux, le plus sécuritaire.

Dans cette culture du « faire », je vous propose d’ajouter « l’être ». On peut faire beaucoup de choses, mais nous sommes avant tout des « être » humains et non des « faire » humains.

Chaque choix que nous prenons, définit qui nous sommes et qui nous devenons. Nous bâtissons notre avenir avec nos choix du présent. Il ne s’agit pas de se culpabiliser si le choix fait, tout compte fait, ne répond pas à nos attentes. Il s’agit d’apprendre de nos choix, de grandir, et de nous enrichir en tant que personne (« qu’est-ce que j’ai appris sur moi à travers ce choix ? »). Plus vous vous rapprocherez de cette femme ou homme que vous voulez être, plus vous gagnerez en sérénité.

Mise en action :
1. Ecrivez le portrait de la personne que vous souhaitez devenir : ouverte, généreuse, active, dynamique, sereine ect.
2. Répondez à cette question de fond : « quel homme ou quelle femme je deviens quand je prends ce choix » ? ou bien, « est-ce que ce choix me rapproche de la femme ou de l’homme que je souhaite devenir ? » Exemple : une personne plus audacieuse, plus vivante, plus spirituelle, plus zen.
3. Voyez si le choix que vous prendrez vous aidera à devenir cette personne ou non.

3. Vous êtes 100% responsable de vos choix

Il est souvent plus simple de se plaindre d’une situation ou d’une relation, que d’aller trouver notre pleine responsabilité dans ce qui se passe : « je m’ennuie au travail, les tâches sont inintéressantes », « mon conjoint est agressif », « ma famille me considère encore comme une petite fille, … à 35 ans ! »

Même si nous avons l’impression de subir, nous prenons ce choix de subir. He oui, c’est comme la relation entre le bourreau et la victime, il faut une victime pour avoir … un bourreau ! Nous contribuons à ce qui se passe dans nos vies, nous co-créons notre réalité. Ce choix par défaut est le nôtre avant tout. Et si nous « acceptons » cette situation, c’est qu’inconsciemment nous y trouvons un avantage. Posez-vous la question « quel est mon avantage à accepter ces tâches inintéressantes, le comportement de mon conjoint, ou celui de ma famille? » Il est de fois plus simple de se plaindre que d’agir… car on joue « petit », et on reste dans notre zone de confort.

Mise en action : dans ce choix par défaut, reprenez la responsabilité de vos actes, et posez-vous la question « que puis-je changer en moi pour être bien dans ce travail, dans ces relations ? », « quelle qualité humaine dois-je développer pour améliorer ma situation ? », cela peut être : rencontrer mon supérieur pour enrichir ma fonction en étant plus pro-actif, ou bien arrêter de demander de l’argent à ma famille quand les caisses sont vides, en étant plus indépendant.

Conclusion

Le vrai choix demande d’être pleinement responsable de nos actes, de nos dires, et surtout de la personne que l’on souhaite devenir en toute bienveillance. Chaque choix est une occasion d’apprendre, de grandir. Là où est notre responsabilité est de choisir comment nous souhaitons gérer nos choix : se victimiser ou bien grandir à travers chaque choix. Au fond, il n’y a plus de vrais ou de faux choix, mais plutôt des choix que l’on assume et que l’on accueille comme des vraies perles de sagesse sur notre chemin.

Si vous souhaitez avoir plus de clarté dans un choix à faire faire des choix en accord avec vos valeurs, rencontrons-nous en toute simplicité en m’écrivant à marion@marionguiset.com ou en remplissant ce formulaire.

Commentaires fermés sur L’astuce pour être plus zen : faites des choix en accord avec vos valeurs

Type on the field below and hit Enter/Return to search