Lâcher-prise : 3 astuces simples pour démarrer

A la veille de mes 30 ans, au bord de l’épuisement professionnel et sentimental, j’ai fini par tout lâcher. Une nouvelle vie s’ouvrait à moi. Mais qu’entend-on véritablement par «…

A la veille de mes 30 ans, au bord de l’épuisement professionnel et sentimental, j’ai fini par tout lâcher. Une nouvelle vie s’ouvrait à moi. Mais qu’entend-on véritablement par « lâcher-prise »? Et comment faire? Je vous livre dans cet article ma définition de cet état que l’on nomme le « lâcher-prise » avec 3 astuces simples pour enfin s’y mettre. Ce partage est le fruit de mes 20 années de pratique de la méditation et de mon expérience de vie personnelle et professionnelle.

Il est assez courant de nos jours d’entendre un ami ou un collègue dire « Lâche-prise, ça ira mieux » ou encore « il faut savoir lâcher-prise dans la vie ». Si vous êtes dans ce cas, vous vous dites certainement : « Plus facile à dire qu’à faire ! ». N’est-ce pas ? Même si votre entourage vous adresse ces conseils dans l’intention de vous aider, cela fait l’effet inverse. Peut-être même que vous ressentez encore plus de pression intérieure, du fait même de ne pas parvenir à cet état de bien-être. Ainsi, vous sentez l’intérêt de suivre une telle démarche mais vous ne savez pas comment vous y prendre de façon simple.

Soyons tout d’abord au clair sur ce que nous entendons par « Lâcher-prise ». L’erreur majeure est de croire que cela consiste à tout abandonner (un peu comme je le laissais supposer en introduction). Je vois de plus en plus de personnes partir à l’autre bout du monde, abandonnant famille, boulot, maison… pensant qu’elles réussiront à trouver le bonheur, blablabla. Bien sûr, parfois ça marche et même très bien. Mais la plupart du temps, ces personnes se retrouvent paumées avec elle-même et face à elle-même. Et la souffrance est de nouveau présente. Imaginez un peu ce que serait votre vie si vous passiez votre temps à abandonner tous les projets que vous entreprenez au motif qu’il faut lâcher-prise. Cela n’aurait aucun sens n’est-ce pas ? Et générerait beaucoup de frustrations.

Je vous partage cela parce que je l’ai vécu. J’étais dans l’illusion que le changement de mes circonstances de vie (lieu, compagnon, emploi) allait me rendre plus heureuse. Et puis au gré du temps, les problèmes que je rencontrais par le passé réapparaissaient sous d’autres formes. Je vous donne un exemple : je souffrais d’épuisement au travail et le même phénomène s’est produit avec le nouveau métier que j’avais choisi. Pourquoi ? Parce que je n’avais pas réglé le problème à la source, c’est-à-dire regardé en moi ce que je pouvais modifier dans mes fonctionnements pour être plus relax. Je vous laisse imaginer la désillusion. Il était donc temps de cessez d’attendre que le monde tourne comme je le voulais et d’en devenir véritablement actrice.

Alors qu’est-ce que le Lâcher-prise ?

Il s’agit d’un état intérieur dans lequel vous n’avez plus d’attente. Cela suppose que vous aviez initialement un espoir et que vous avez cessé de l’avoir. J’aime beaucoup ce que dit l’auteure Mandy Hale à ce propos : Lâcher-prise ne signifie pas que vous arrêtez de prendre soin. Cela signifie que vous arrêtez d’essayer de forcer les autres à le faire. Ainsi, lâcher-prise consiste à cesser d’attendre que le bonheur nous vienne des autres et des circonstances mais d’en devenir l’acteur. Et si vous souhaitez comprendre encore mieux le sujet, je vous invite à découvrir ou relire mon dernier article : Le secret pour être heureux à tout moment.

Avant de vous partager 3 astuces pour commencer à vivre le lâcher-prise, je tiens à confirmer un point de vigilance. Selon moi, lâcher-prise ne dépend pas de votre choix de conserver ou quitter une situation… Lâcher-prise est un état qui se vit de l’intérieur. Ce n’est qu’une fois que vous êtes dans le lâcher-prise que votre décision en découle par elle-même (continuer ou changer la situation). Mais vous n’attendrez plus que celle-ci vous rende heureux, parce que le bonheur sera en train d’opérer en vous.

Alors, voici donc la première astuce pour lâcher-prise et qui n’est pas des moindres :

1ère astuce – Soyez ferme sur les besoins, souple sur les stratégies

Comme nous l’avons vu plus haut, lâcher-prise ce n’est pas arrêter de prendre soin de soi. Il est même PRIMORDIAL de conserver cette habitude. Cela m’amène à vous partager cette astuce qui m’a marqué à mes tout débuts en Communication NonViolente (CNV) : Soyez fermes sur vos besoins et souples sur les stratégies. En procédant ainsi, vous ne conditionnez plus votre bonheur au bon vouloir de l’autre ou aux circonstances. A l’inverse, vous retrouvez le potentiel pour être heureux.

Prenons un exemple léger pour illustrer. Imaginez que vous apprenez que votre train est annulé pour cause de panne. Deux possibilités :
1- Vous ne lâchez pas prise : inquiet à l’idée de rater ce RDV que vous attendiez depuis si longtemps avec un ami de longue date, vous pestez auprès du personnel à l’accueil, devenez rouge de colère et vous réclamez que le train soit remis en service, alors qu’on ne cesse de vous dire que c’est impossible.
2- Vous lâchez-prise : vous tenez à vivre ce moment de partage avec votre ami et cherchez une alternative (covoiturage, gare routière, taxi…) jusqu’à trouver la solution qui vous convienne le mieux compte tenu de ces nouvelles circonstances.

Gardez donc votre esprit toujours ouvert à d’autres stratégies pour satisfaire vos besoins ; c’est un point fondamental du lâcher-prise.

meditation lâcher-prise

2ème astuce – La technique des 4R

Cette technique de nouveau inspirée de la CNV, a pour but de se détacher des automatismes émotionnels et de retrouver son centrage. Admettons qu’une personne a eu une parole suite à quoi vous êtes contrarié.

Etape 1 – Ralentir
Commencez tout d’abord, par réduire le rythme de ce que vous êtes en train de faire. Si besoin même, arrêtez-vous. Cela ralentit le rythme cardiaque et améliore votre capacité de retour au calme.

Etape 2 – Respirer
Puis, prenez le temps de respirez amplement. Votre cerveau s’oxygène ainsi d’avantage et vous permet d’y voir plus clair sur la situation, d’être moins parasité par les interprétations renvoyées par vos émotions.

Etape 3 – Reformuler
Ensuite, une bonne technique pour gagner du temps avant de répondre et continuer à reprendre ses esprits est de répéter ce que l’autre vient de dire, tout simplement. Cela a pour avantage supplémentaire qu’il se sent écouté et ainsi plus disposé à entendre votre réponse.

Etape 4 – Répondre
Enfin, maintenant que vous avez retrouvé votre centrage et votre esprit, vous pouvez éviter d’être dans la réaction et exprimer votre réponse dans votre pleine expression.

3ème astuce – S’entraîner à observer sans juger

La dernière astuce est une pratique quotidienne que je vous invite à faire tous les matins, durant 5 minutes : Rappelez-vous un jugement que vous avez eu dernièrement et entraînez-vous à décrire uniquement les faits. Et ensuite, sentez la différence que cela fait dans votre corps et votre cœur.

Exemple – « Quel fainéant ! » se transformerait en « il s’est assis dans le canapé et a ouvert un magazine ».

Cet exercice vous permettra de ne pas être hyper activé par les situations, mais de percevoir la vie avec plus d’objectivité et de paix. Je finirai sur cette citation du célèbre sage Krishnamurti qui m’inspire beaucoup : La plus haute forme d’intelligence humaine est d’observer sans évaluer.

Et je vous donne RDV pour un prochain article d’ici peu. En attendant, suivez le chemin du bonheur authentique et contribuez ainsi à un Monde plus en Paix.

Commentaires fermés sur Lâcher-prise : 3 astuces simples pour démarrer

5 conseils pour les hypersensibles

Les hypersensibles sont vite touchés et émus en passant par des émotions extrêmes. Ils se rechargent dans leurs moments de solitude. Ils ont le sens du détail, ce qui les…

Les hypersensibles sont vite touchés et émus en passant par des émotions extrêmes. Ils se rechargent dans leurs moments de solitude. Ils ont le sens du détail, ce qui les rend fins analystes mais ils prennent vite les critiques pour des attaques personnelles.

Rassurez-vous, les émotions font de nous les êtres humains que nous sommes : pas la peine de vous flageller ! Il n’est pas question de dénigrer ce que vous ressentez mais plutôt d’apprendre à apprivoiser vos émotions pour vous sentir stable, centré et en adéquation avec vous-même.

Emotifs et hypersensibles, voici des suggestions pour vous aider :

meditation hypersensibles

1/ Indulgence

Ne soyez pas dur envers vous-même. Pas de jugements, observez, constatez, acceptez…adoptez ainsi une position de spectateur ; ne vous identifiez pas à l’acteur qui ressent les émotions.

2/ Respiration

Quelques secondes peuvent suffire à faire le vide. Fermez les yeux et imaginez une bulle de lumière infinie, tout autour de vous. Puis faites 3 respirations ventrales. Mettez les mains sur votre ventre si vous le voulez pour sentir profondément chaque inspiration et chaque expiration.

3/ Créativité

Transformez cette énergie émotionnelle négative en positivité créatrice ! Choisissez une activité qui permet de stopper l’agitation du mental. Il n’y aucune idée de résultat ou de performance, soyez juste dans le Faire pour bien Etre.

4/ Spécialistes du Bien-Etre

Cherchez des méthodes douces qui peuvent vous aider telles que la sophrologie, L‘hypnose ericksonnienne, L’EFT, l’acupression,…toutes ces techniques peuvent améliorer la gestion de vos émotions. Quand on se sent bloqué et seul, mieux vaut se faire aider.

5/ Développez des pratiques en autonomie

L’intérêt des méthodes alternatives et des médecines douces, c’est aussi de développer votre pratique personnelle afin d’être autonome. En plus des domaines cités plus haut, je vous conseille le reiki. Le niveau 1 permet en effet des auto-traitements pour un mieux-être physique, moral et spirituel. Je vous suggère également le yoga permettant le lâcher-prise, la relaxation et la méditation.

Essayez ce qui vous parle le plus et dites-nous comment vous le vivez !

Commentaires fermés sur 5 conseils pour les hypersensibles

10 minutes de méditation font mieux que la punition

L’école Coleman de Baltimore (Etats-Unis) a décidé de remplacer la punition par de la méditation et les résultats sont étonnants! Vous avez bien lu. Dans cette école, si un élève fait…

L’école Coleman de Baltimore (Etats-Unis) a décidé de remplacer la punition par de la méditation et les résultats sont étonnants! Vous avez bien lu. Dans cette école, si un élève fait une bêtise, au lieu d’être puni ou envoyé dans le bureau de la directrice, il est envoyé dans la salle de méditation. Ne ressemblant pas vraiment à une cellule de prison, cette pièce est colorée et agréable, remplie de coussins sur lesquels s’asseoir. Les enfants sont encouragés à faire des exercices de respiration et de méditation pendant quelques minutes. Recentrés et calmés, ils ont la possibilité de parler sur ce qui s’est passé en classe.

Cette initiative fait partie du programme Holistic Me. Les études ont montré que la méditation de pleine conscience en classe rend les élèves plus calmes et plus attentifs. Et les parents en profitent aussi! Vous voulez essayez? Pour méditer de façon simple et progressive, installez l’app de méditation Namatata qui s’appuie sur les dernières recherches scientifiques.

Commentaires fermés sur 10 minutes de méditation font mieux que la punition

20 astuces d’une psy frileuse pour « survivre » à l’hiver

J’ai beau être franc-comtoise et avoir passé toute mon enfance dans le rude hiver jurassien, cette période de l’année reste une épreuve pour moi. Très vite, tout devient pénible, contraignant…

J’ai beau être franc-comtoise et avoir passé toute mon enfance dans le rude hiver jurassien, cette période de l’année reste une épreuve pour moi. Très vite, tout devient pénible, contraignant et morose. Mais ma joie de vivre et mon optimisme prennent tous les ans le dessus et m’aident à profiter des bons moments qui existent quand même en hiver. Alors j’ai eu envie de vous faire partager toutes ces astuces pour que, vous aussi, vous puissiez profiter des bienfaits de l’hiver et vivre cette période avec une certaine fantaisie.

Définissez vos points stratégiques dans la maison :

1. Déplacer les meubles fin octobre, au passage à l’heure d’hiver. Rapprochez-vous le plus possible des fenêtres pour capter la lumière et sécréter la mélatonine et la sérotonine, petites substances chimiques qui contribuent à notre bien-être en évitant le blues de l’hiver.
2. Placer aussi plein de coussins, rien qu’à vous, près d’un radiateur, pour fabriquer votre terrier, telle la marmotte.
3. Sans oublier le fauteuil près de la cheminée.

Equipez-vous :

4. L’éternelle théière tasse 2 en 1 qui vous suit partout, pour que la boisson chaude vous réchauffe de l’intérieur.
5. Les grosses chaussettes à bouclettes ou les socquettes/jambières : ça aussi c’est le paradis ! Et quand on a bien chaud aux mollets, on a chaud partout !
6. La bouillotte sèche que l’on passe aux micro-ondes et que l’on pose sur le bas ventre ou/et au niveau des reins.
7. La super méga couverture, rien qu’à vous encore, super douce, en microfibre et fourrée, parfumée aux huiles essentielles d’agrumes. Choisissez-en une rose, comme ça, vos garçons ne vous la piqueront pas ! Par contre, celles qui ont des filles… c’est tant pis !!!
8. Le chèche d’un kilomètre dans votre matière préférée qui fait 100 fois le tour de votre cou et retombe bien sur vos épaules et trapèzes.
9. Le top ? le chauffage au sol pour continuer de marcher pieds nus comme en été !!!
10. Et enfin le must ! Je vous conseille vivement THE cocooning itinérant tout terrain : équipez-vous d’un fauteuil à roulettes genre, fauteuil de bureau confortable, inclinable, que vous pouvez déplacer partout pour « choper » le moindre rayon de soleil.
11. Votre cocooning tout terrain trouvera systématiquement sa place près du four de la cuisine pour apprécier les odeurs de cuisson des biscuits à la fleur d’oranger ou des sablés à la cannelle.

meditation psy

Développez de belles activités et prenez soin de vous :

12. Un bon bain chaud dans lequel vous aurez versé un demi-verre de bicarbonate de soude vous aidera à avoir la peau douce.
13. Quelques séances de hammam pour soigner votre peau sèche qui commence à gratter.
14. Trouvez le temps de faire quelques exercices de yoga, pour vous recentrer. La respiration énergisante Kapalabhati, associée à une visualisation, permet la purification des voies respiratoires et des poumons, l’oxygénation du sang et du cerveau, la circulation de l’énergie dans tout votre corps.
15. Rien ne vaut une belle séance d’autohypnose dans mon fameux fauteuil avec un casque audio près de la chaleur du sèche-linge !
16. En parlant de linge, je ne sais pas vous, mais moi, c’est la seule période de l’année où j’apprécie le repassage ! L’occasion pour moi d’enlever une épaisseur. Quelques gouttes d’huile essentielle de lavande dans le réservoir de mon fer rendront la tâche un peu plus agréable !!!
17. Intégrez quelques épices comme le gingembre, le piment et le thym dans vos plats cuisinés pour vous réchauffer et développer vos défenses immunitaires.
18. Une petite balade dans le froid vous permettra d’apprécier le retour au chaud et vous aimerez verser, toutes les 7 minutes, dans le gaufrier la pâte que vous aurez au préalable préparée en savourant une bonne lecture.
19. Faire des cures de 3 semaines de magnésium marin, gelée royale pour booster votre moral et vos défenses immunitaires.
20. 2 gouttes 4 fois par jour de la fleur de Bach Olive pour combattre la fatigue. Quelques gouttes d’huiles essentielles de cannelle dans votre thé seront aussi efficaces contre la fatigue physique et psychique.

Voici toutes mes astuces ! Certaines vous sembleront loufoques mais toutes ont été testées et approuvées. Seules les frileuses de ma catégorie pourront comprendre. Les autres moqueurs deviendront vite votre bouillotte humaine sur le canapé et sauront remplacer le chat pour réchauffer vos pieds glacés : et là encore c’est l’expérience qui parle. En tout cas, je vous souhaite à toutes et à tous un hiver joyeux et douillet.

Commentaires fermés sur 20 astuces d’une psy frileuse pour « survivre » à l’hiver

4 clés pour amorcer sereinement un changement dans votre vie

Qui n’a jamais eu envie de tout plaquer pour ouvrir un gîte en Thaïlande, élever des chèvres dans le Larzac ou tout simplement recommencer une nouvelle vie ? Le problème,…

Qui n’a jamais eu envie de tout plaquer pour ouvrir un gîte en Thaïlande, élever des chèvres dans le Larzac ou tout simplement recommencer une nouvelle vie ? Le problème, c’est que ce n’est jamais le moment : pas le temps, pas envie de perdre son confort de vie, pas le bon timing… Et si le « bon » moment n’arrivait jamais ? Et si le fait d’attendre qu’il pointe le bout de son nez était en fait un prétexte pour ne pas se lancer et reconnaître que l’on a peur, tout simplement ? Car au fond, ce qui empêche tant de personnes d’améliorer leur qualité de vie, ce n’est pas tant le changement en lui-même que l’idée qu’elles s’en font.

Changer ce qui ne va pas impliquerait-il donc forcément de renoncer à tout ce que l’on connaît et à la personne que l’on est vraiment ? Je ne le crois pas. Je suis même convaincue que l’on peut apporter des changements très significatifs à son existence, sans avoir à remettre en cause ses valeurs ou à tirer un trait sur tout ce qui nous a construites. Je ne dis pas que c’est facile, je dis juste que c’est possible. À condition de se donner du temps et de faire preuve de beaucoup, beaucoup de bienveillance envers soi-même.

Voici 4 clés pour amorcer un changement dans votre vie et vous lancer, doucement… Mais sûrement.

1. Prendre le temps

Quand notre vie ne nous satisfait pas, on voudrait que tout aille mieux en un claquement de doigts ce qui – sauf si vous avez pour marraine la bonne fée de Cendrillon – est impossible… Changer implique de prendre du temps, un temps nécessaire pour prendre du recul et se demander ce qui nous aiderait à être plus heureuse. C’est de cette manière que vous pourrez vous poser les bonnes questions et mettre en place les stratégies qui vous permettront de dépasser cette situation qui ne vous convient pas.

La question à se poser : Qu’est-ce qui ne me correspond pas – ou plus du tout – dans ma vie et que je veux absolument changer ?

2. Arrêter de se chercher des excuses

Je n’ai pas le temps, j’attends d’avoir l’argent, je m’en occuperai quand les enfants seront plus grands, on verra plutôt cela à l’automne prochain… On a toujours une bonne excuse pour remettre à demain ce qui peut être fait aujourd’hui. Votre situation ne vous convient pas telle qu’elle est ? Croyez-moi, cela ne va pas s’arranger avec le temps alors autant commencer à prendre les choses à bras-le-corps dès maintenant ! Comprenez-moi, il ne s’agit pas d’envoyer votre lettre de démission à votre employeur juste après avoir lu cet article, mais de commencer à réfléchir sérieusement à la raison pour laquelle vous avez peur de vous lancer. Vous avez peur de vous tromper ou d’échouer ? Cela arrive à tout le monde et c’est tant mieux, sinon la vie serait terriblement ennuyeuse !

La question à se poser : Si je n’avais pas peur, qu’est-ce que j’entreprendrais immédiatement ?

meditation changer de vie

3. Prendre de la distance avec le regard des autres

Une des raisons pour lesquelles on n’ose pas se lancer, c’est parce qu’on appréhende ce que Pierre, Paul ou Jacques pourraient dire ou penser de nous. Dites-vous bien une chose : quoi que vous fassiez qui vous fasse « sortir du moule », la plupart des personnes ne comprendront jamais votre choix. Vous savez pourquoi ? Parce qu’elles ont peur de changer elles aussi !
Et que le simple fait de vous voir entreprendre quelque chose qui pourrait vous apporter de la satisfaction leur rappelle qu’elles n’ont pas le courage de le faire, elles. Alors au diable ce que pensent les autres : ils sont envieux, c’est tout !

La question à se poser : Qu’est-ce que les autres pourraient constater chez moi si j’entreprenais quelque chose qui me rend heureuse ?

4. Accepter de sortir de sa zone de confort… En douceur

Je ne vais pas vous mentir, changer ce qui ne vous convient pas dans votre vie impliquera forcément de vous aventurer en terrain inconnu… Donc de sortir de cet endroit si rassurant et confortable qu’est votre zone de confort. Oui, mais pas n’importe comment et surtout pas à n’importe quel prix ! Il ne s’agit pas de sacrifier tout ce qui compte pour vous, mais d’apporter une évolution positive à votre vie, qui soit en accord avec la personne que vous êtes. Pour que votre projet de vie prenne forme, il est important que vous vous demandiez quelles valeurs personnelles sont primordiales pour vous : Souhaitez-vous privilégier votre vie de famille ? Est-ce que l’argent est important pour vous ? Avoir conscience de ce qui est le plus cher à vos yeux vous aidera à prendre les décisions qui sont les meilleures pour vous.

Les questions à se poser : Quelles sont les valeurs qui sont les plus importantes pour moi ?
Quelle place est-ce que je leur accorde aujourd’hui dans ma vie ?

Commentaires fermés sur 4 clés pour amorcer sereinement un changement dans votre vie

21 jours de détox pour vous aider à perdre du poids

La détox sert à nettoyer votre organisme des toxines liées à la pollution et à la digestion. Elle revitalise le corps. Quel soulagement ! Une détox améliore ainsi le confort digestif (acidité, ballonnements, transit)…

La détox sert à nettoyer votre organisme des toxines liées à la pollution et à la digestion. Elle revitalise le corps. Quel soulagement !

Une détox améliore ainsi le confort digestif (acidité, ballonnements, transit) et redynamise. Elle fait dégonfler puisqu’elle élimine les toxines, grandes pourvoyeuses de rétention d’eau et donc de cellulite. Elle est aussi d’une précieuse aide dans la gestion de votre poids. Les processus d’assimilation et d’élimination vont se faire beaucoup mieux et favoriser un bon fonctionnement du métabolisme.

Je vous recommande la Potion Detox 21 formulée par MyBestea. Elle a été élaborée par la phytothérapeute et diététicienne Caroline Gayet.

Vous voilà maintenant armée pour mener avec succès le combat contre vos toxines !

Commentaires fermés sur 21 jours de détox pour vous aider à perdre du poids

La méditation entre en Faculté de Médecine en 2017

Surprise dans le monde médical ! En 2017, la méditation sera, pour la première fois en France, enseignée en Faculté de Médecine. Cette nouvelle a été divulguée lors d’une conférence à…

Surprise dans le monde médical ! En 2017, la méditation sera, pour la première fois en France, enseignée en Faculté de Médecine. Cette nouvelle a été divulguée lors d’une conférence à Strasbourg avec celui qui a popularisé la pleine conscience, le docteur Jon Kabat-Zinn du prestigieux MIT.

Pour démarrer les exercices de méditation, vous pouvez installer l’application Namatata qui s’appuie sur les recherches pour méditer 10 minutes chaque jour.

Commentaires fermés sur La méditation entre en Faculté de Médecine en 2017

3 pistes pour trouver votre voie dans la vie

Vous est-il déjà arrivé d’avoir l’impression de vivre en décalage avec votre existence ? Ou qu’il manquait un « petit truc » pour qu’elle ait vraiment du sens ? Parfois…

Vous est-il déjà arrivé d’avoir l’impression de vivre en décalage avec votre existence ? Ou qu’il manquait un « petit truc » pour qu’elle ait vraiment du sens ? Parfois on a beau avoir « tout pour être heureuse », on ne peut s’empêcher de sentir que notre vie n’est pas aussi équilibrée qu’on le souhaiterait. Du coup difficile de s’épanouir pleinement et profiter de chaque instant, n’est-ce pas ? La bonne nouvelle, c’est qu’il est possible de se sortir de cette situation inconfortable et de rétablir cet équilibre qui manque à votre existence. Voici 3 pistes qui peuvent vous aider à y arriver :

1- Faites le bilan de votre vie 

Si votre situation ne vous convient pas – ou plus – telle qu’elle est, c’est que vous avez besoin de changer certaines choses dans votre vie et vous allez devoir pour cela faire un bilan. Faire votre introspection ne sera pas facile, car cela vous demandera de regarder en face ce qui ne vous convient pas. Pourtant, c’est de cette manière que vous réussirez à mieux comprendre où vous voulez aller et que vous pourrez procéder aux réajustements nécessaires pour y arriver.

Bonus : Pour vous aider à faire ce bilan, voici une liste de 10 questions que vous pouvez réaliser.
Ne soyez pas trop dure avec vous-même : le but de cette réflexion est de vous faire évoluer, vous n’avez donc pas besoin de juger ce que vous avez accompli par le passé !

1. Quelles sont les 10 choses pour lesquelles vous êtes reconnaissante ?
2. Quelle a été votre plus grosse erreur ? Quelle leçon en avez-vous tiré ?
3. Qu’est-ce qui vous donne envie de vous lever le matin ?
4. Quelle est votre plus grande source de stress ?
5. Est-ce que votre travail vous plaît ?
6. Quel(s) domaine(s) de votre vie vous donne le plus de satisfaction ?
7. Au contraire, quel(s) domaine(s) de votre vie vous satisfait le moins ? Pourquoi ?
8. Quelle est votre plus grande peur ?
9. Avez-vous la vie dont vous avez rêvé ?
10. Pour vous sentir libre, qu’auriez-vous besoin de laisser aller ?

meditation positive

2- Prenez conscience de votre potentiel 

Il est fort probable que ce qui vous empêche aujourd’hui d’amorcer un changement dans votre vie soit votre méconnaissance de ce qui fait votre force… je dirais même vos forces. En prendre conscience vous aidera à prendre plus d’assurance bien sûr, mais aussi à oser regarder du côté de ce que vous avez toujours pensé hors de votre portée. Vous êtes douée pour manier les mots ? Pourquoi ne pas écrire un livre ! Vous avez une jolie voix ? Vous pourriez rejoindre une chorale ! Vous êtes sociable ? Rejoignez une association ou même mieux, créez la vôtre ! Vous êtes la seule personne qui peut vous empêcher de faire ce que vous voulez de votre vie… Mais vous êtes aussi celle qui peut vous aider le mieux à y arriver !

Bonus : Pour vous aider à faire la liste de vous atouts, vous pouvez repenser à ce que vous avez accompli de positif par le passé, et en particulier à vos succès. De quelles qualités personnelles vous êtes-vous servie ? Qu’avez-vous fait qu’une autre personne n’aurait pas réussi à votre place ? Notez également tout ce que vous faites au quotidien avec facilité : écrire des mails, écouter les autres, dessiner, cuisiner… Ne soyez pas modeste, tout ce que vous faites compte !

3- Donnez-vous du temps

Vous connaissez le proverbe « Rome ne s’est pas faite en un jour » ? Eh bien quand on voit à quel point elle est devenue une ville magnifique, cela valait la peine que sa construction prenne autant de temps ! Alors oui, je n’ai pas peur de le dire : vous êtes comme la capitale italienne. Vous partez de loin, vous avez peut-être connu des batailles mais vous avez en vous tous les ingrédients pour devenir une majestueuse cité (enfin vous m’avez compris). Bien sûr, cela peut prendre du temps : vous n’allez pas vous réveiller un matin en ayant une révélation sur ce que vous voulez faire de votre vie…. Et il n’est pas question de tout plaquer du jour au lendemain pour vous lancer dans une aventure qui ne vous correspond pas.

Pour y arriver, vous aurez besoin de faire de petits pas, de prendre conscience de vos réussites et d’être à l’écoute de toutes les opportunités qui se présenteront à vous : bien souvent des prises de conscience se font suite à une belle rencontre… Gardez les yeux ouverts !

Et quand un jour vous aurez enfin réussi à trouver votre chemin dans la vie – celui qui vous mènera là où avez envie d’aller – alors vous comprendrez que tout ce temps où vous vous êtes cherchée était nécessaire pour vous sentir à votre juste place.

Commentaires fermés sur 3 pistes pour trouver votre voie dans la vie

Le secret pour être heureux à tout moment

Fais-tu partie de ces gens qui estiment que leur bonheur dépend du contexte? J’ai longtemps cru que c’était le cas, jusqu’au jour où tout a basculé. J’avais « tout pour moi…

Fais-tu partie de ces gens qui estiment que leur bonheur dépend du contexte? J’ai longtemps cru que c’était le cas, jusqu’au jour où tout a basculé.

J’avais « tout pour moi » : vivant sur une île paradisiaque, avec un bon revenu, j’étais cadre en CDI avec une carrière toute tracée. En parallèle, je vivais avec mon compagnon de 7 ans avec qui j’avais des projets maison et bébé…

Tout semblait idyllique ! Du moins sur le papier… Parce qu’intérieurement, c’était Beyrouth : j’étais au bord du burn-out et malheureuse. J’avais construit pierre par pierre toutes les circonstances attendues pour être heureuse. Le constat fut lourd de réaliser qu’il en était tout autre.

J’ai alors tout lâché et un long chemin de reconstruction s’en est suivi, mais je ne vais pas tout te raconter (ça n’est pas l’objet).  Je souhaite surtout te partager un enseignement qui a tout changé ! Et qui s’est confirmé en lisant l’ouvrage d’Eckhart Tollé Le pouvoir du moment présent.

L’erreur principale que font les gens

Avant de nous pencher sur cet enseignement, commençons par comprendre l’une des raisons principales à la source de nos tracas et souffrances. Pour cela je t’invite à te remémorer une situation qui s’est déroulée précisément comme tu le souhaitais, une situation dans laquelle tu as obtenu ce que tu voulais. C’est bon, tu as cette situation en tête ?

Maintenant, essaye de te rappeler comment tu t’es senti à ce moment là. Je parie que c’était plutôt agréable ! Tu pourrais donc être tenté de croire que la situation est à l’origine de ton bien-être. Et ce serait bien normal, la plupart des gens pensent ainsi.

Malheureusement, c’est un raccourci un peu rapide qui cause bon nombre de déconvenues. En effet, cette façon de voir créé beaucoup d’attentes vis-à-vis de l’entourage et du monde en général. Et de ce fait, beaucoup d’individus passent leur vie à attendre que le bonheur leur tombe du ciel. D’autres encore vont se démener corps et âmes pour modifier leurs circonstances en espérant enfin accéder à leur souhait et s’épuisent. Tout ceci est source de souffrance.

meditation positive

La vraie cause du bonheur

Donc, reprenons. Dans l’exemple que tu as choisis, tu as vécu une situation qui a tourné en ta faveur et à la suite de cela, tu t’es senti bien. La raison ? C’est parce que tu as cessé d’espérer et d’attendre. Et oui, puisque tu as obtenu précisément ce que tu attendais, tu n’avais donc plus de raison de continuer à espérer !

C’est là la clef du bien-être que tu as ressenti : le fait d’avoir lâcher ton attente. La source du mieux-être est donc de lâcher-prise. Comprends-tu ? Ça n’est pas la situation en elle-même, mais le fait que tu n’aies plus été en attente d’une situation extérieure et revienne dans le moment présent. Donc, bien sûr lorsque lors que le contexte va dans ton sens, cela t’aide à être heureux, mais ça n’est pas la cause.

La cause du bonheur est le lâcher-prise.

Ce qui est fantastique avec ce secret, c’est qu’il est applicable à tout moment et en toutes circonstances… Ainsi, quelque soit la situation, tu peux maintenant te rappeler que ton bien-être ne dépend pas de ce que tu obtiendras, mais de ta capacité à lâcher-prise.

Ceci nous amène bien sûr à la question « Comment développer sa capacité à lâcher-prise ? », mais ça, c’est un autre sujet… vaste sujet d’ailleurs… que j’ai grand plaisir à partager dans cet autre article.

Au plaisir de te retrouver et à très bientôt !

Commentaires fermés sur Le secret pour être heureux à tout moment

4 conseils pour éjecter le saboteur de votre vie

Savez-vous qui est votre pire ennemi ? Non, ce n’est pas cette collègue insupportable que vous devez vous coltiner à longueur de journée, ni cette femme qui ne peut pas…

Savez-vous qui est votre pire ennemi ? Non, ce n’est pas cette collègue insupportable que vous devez vous coltiner à longueur de journée, ni cette femme qui ne peut pas s’empêcher de vous toiser ostensiblement à chaque fois que vous la croisez au cours de sport.

Allez faites un effort… Vous savez cette personne qui n’est jamais satisfaite de vous, quoi que vous fassiez ? Qui vous juge et vous décourage systématiquement ? Qui vous souffle que « vous n’allez pas y arriver » et que vous feriez mieux d’abandonner ?

Vous ne voyez toujours pas ? Et bien je veux parler de vous, ou plutôt de cette petite voix qui se fait passer pour vous et que l’on nomme « le saboteur ». Le saboteur, c’est ce discours intérieur négatif et automatique qui se fait passer pour vous et qui vous apporte des raisonnements très logiques pour vous empêcher d’avancer… Bref, un véritable empêcheur de tourner en rond qui fait tout pour vous écarter du bonheur que vous méritez !

La question que j’ai envie de vous poser maintenant est : avez-vous envie de reprendre le contrôle de votre vie et de mettre ce satané saboteur à la porte de votre vie ? Si la réponse est oui, super ! Alors lisez les conseils qui suivent. Et si la réponse est non… Eh bien vous pouvez quand même lire cet article jusqu’au bout, je réussirai peut-être à vous convaincre, qui sait ?

1. Apprenez à reconnaître votre saboteur

Le saboteur est assez facile à reconnaître tant son vocabulaire est pauvre : généralement, il emploie des phrases du style « Tu vas encore tout gâcher », « Tu es trop bête pour réussir », « Tu vas te rendre ridicule » ou encore « Pour qui est-ce que tu te prends ? »… Bref, son discours est très limitant et c’est normal : il est là pour vous empêcher d’évoluer et pour vous garder dans votre zone de confort, afin de s’assurer que vous n’allez pas revivre des expériences douloureuses du passé.

Mon conseil : Dans les moments de doute ou de stress, portez votre attention sur ce qui se passe en vous : quelles pensées négatives reviennent systématiquement ? Ont-elles un lien précis avec une expérience de votre passé ? Plus vous serez capable d’identifier dans quelles situations il se manifeste et de comprendre comment il fonctionne et moins il aura de pouvoir sur vous.

2. Votre saboteur n’est pas votre ami 

Tout au long de votre vie, vous avez développé des comportements dans le but de pas revivre des expériences douloureuses du passé que votre saboteur, lui, a parfaitement intégrées. Du coup, il ne se gênera pas pour vous le rappeler à chaque fois que vous envisagerez de vous aventurer hors de votre zone de confort, semant ainsi le doute, l’inaction ou tout un assortiment d’émotions paralysantes en vous. Face à ce que votre cerveau va interpréter comme un danger, vous préférerez faire marche arrière afin de retrouver la sécurité – en apparence seulement – de votre situation actuelle. Honnêtement, est-ce que vous feriez cela à un ami ? Essayeriez-vous d’avoir un discours motivant et rassurant ou critiqueriez-vous systématiquement – comme le fait le saboteur – tout ce que fait cette personne ? Non, bien entendu. Votre saboteur n’est pas votre ami : il ne vous veut pas de bien, il veut juste vous empêcher de vous réaliser.

Mon conseil : Ne confondez « saboteur » et « intuition ». Le premier va systématiquement anticiper de manière négative votre avenir – bien qu’il soit incapable de le prédire – alors que la deuxième saura ce qui est le mieux pour vous et vous fera toujours entrevoir des possibilités.

méditation gratitude

3. Votre saboteur a toujours quelque chose à (vous) dire 

Derrière chaque intervention de votre saboteur, il y a un besoin insatisfait ou un manque qui a besoin d’être comblé : d’amour, d’attention, de respect, d’acceptation… Malheureusement, votre saboteur est malin et sait se faire suffisamment bruyant pour que vous ne puissiez pas entendre ces messages. La relation que vous menez avec lui étant basée sur la peur (de ne pas réussir, de ne pas être à la hauteur…) vous êtes en quelques sortes « obligée » d’adhérer à un discours qui fait naître en vous des émotions pénibles. Le premier pas pour vous libérer de votre saboteur est donc de comprendre quel est le besoin derrière les apparences qui a besoin d’être exprimé. Plus vous écouterez ces messages et moins ils chercheront à se faire entendre. Votre saboteur aura donc beaucoup plus de mal à venir vous enquiquiner…

Mon conseil : Tout processus de changement implique de faire un travail sur soi, et la première chose est d’être honnête avec soi-même. Prenez du papier et un crayon, puis essayez de répondre aux questions suivantes aussi honnêtement que possible : « Suis-je heureuse ? », « Quel est mon idéal de vie ? » ou encore « Qu’est-ce qui ne me convient pas dans ma vie actuelle ? ». Identifier clairement ce qui vous pèse au quotidien vous aidera à mieux comprendre ce qui vous empêche de vous réaliser pleinement.

4- Personnalisez votre saboteur 

Vous l’aurez sûrement compris, votre saboteur n’est pas vous : c’est juste une petite voix qui est là pour vous dévaloriser, vous ralentir et vous empêcher de vous réaliser. Il n’est pas non plus votre intuition et encore moins votre ami. Bref, c’est un indésirable dont vous devez absolument vous séparer pour pouvoir enfin mener la vie que vous voulez vraiment. Et pour y arriver, il existe une technique très simple qui – je vous le garantie – fonctionne à merveille : personnalisez-le ! Pour commencer, donnez-lui un nom : masculin, féminin… C’est vous qui voyez ! Puis essayez de le matérialiser, cela rendra les choses encore plus concrètes. Vous pouvez l’imaginer comme étant une personne, un animal, un personnage de conte… Plus l’image que vous vous en ferez sera claire dans votre esprit et plus cela sera facile de le remettre à sa place quand il viendra vous ennuyer.

Mon conseil : Quoi que vous fassiez, votre saboteur sera toujours à vos côtés. La seule différence, c’est que vous savez maintenant qu’il a une existence propre et qu’il ne sait pas ce qui est le mieux pour vous (puisqu’il ne pense qu’à lui).

Alors la prochaine fois qu’il viendra pour vous rabaisser, dites-vous qu’il ne mérite pas que vous lui accordiez tant d’importance et imaginez-le en train de rétrécir, rétrécir…
C’est vous qui décidez, pas lui. Et vous pouvez décider que vous valez beaucoup mieux que lui.

Commentaires fermés sur 4 conseils pour éjecter le saboteur de votre vie

Type on the field below and hit Enter/Return to search