Catégorie : Nutrition

21 jours de détox pour vous aider à perdre du poids

La détox sert à nettoyer votre organisme des toxines liées à la pollution et à la digestion. Elle revitalise le corps. Quel soulagement ! Une détox améliore ainsi le confort digestif (acidité, ballonnements, transit)…

La détox sert à nettoyer votre organisme des toxines liées à la pollution et à la digestion. Elle revitalise le corps. Quel soulagement !

Une détox améliore ainsi le confort digestif (acidité, ballonnements, transit) et redynamise. Elle fait dégonfler puisqu’elle élimine les toxines, grandes pourvoyeuses de rétention d’eau et donc de cellulite. Elle est aussi d’une précieuse aide dans la gestion de votre poids. Les processus d’assimilation et d’élimination vont se faire beaucoup mieux et favoriser un bon fonctionnement du métabolisme.

Je vous recommande la Potion Detox 21 formulée par MyBestea. Elle a été élaborée par la phytothérapeute et diététicienne Caroline Gayet.

Vous voilà maintenant armée pour mener avec succès le combat contre vos toxines !

Commentaires fermés sur 21 jours de détox pour vous aider à perdre du poids

Comment l’alimentation agit sur le cerveau

L’impact sur notre condition physique d’une alimentation équilibrée n’est plus à démontrer. Mais saviez-vous que c’est aussi dans l’assiette que se joue la santé de notre cerveau ? Pour développer…

L’impact sur notre condition physique d’une alimentation équilibrée n’est plus à démontrer. Mais saviez-vous que c’est aussi dans l’assiette que se joue la santé de notre cerveau ? Pour développer de manière optimale ses facultés, l’organe compte sur des nutriments reconnus pour agir sur la fonction cognitive.

Cerveau gourmand

Alors qu’il ne représente que 2% du poids total du corps, le cerveau est de loin l’organe le plus gourmand : pas moins de 20% des calories quotidiennement ingérées sont dédiées à son fonctionnement.

Nutriments de prédilection, les lipides comptent pour moitié dans la composition du cerveau. Toutefois, ceux-ci ne sont pas stockés : ils servent de constituant principal aux cellules nerveuses et à la myéline, une gaine favorisant la création de nouvelles connexions intercellulaires. Des vertus qui auraient de quoi nous décomplexer à la vue de rillettes de foie gras. Intelligent, le cerveau sait néanmoins discerner les bonnes des mauvaises graisses. Seul un menu équilibré composé d’une grande variété de nutriments aura un impact bénéfique sur la mémoire, la concentration et le moral.

Les nutriments du cerveau intelligent

Des vitamines aux minéraux en passant par les glucides : plus de 40 nutriments interviendraient dans le fonctionnement de notre cerveau. Quels sont ceux à privilégier ?

Les oméga-3 : Fluidifiant les parois cellulaires pour permettre le bon fonctionnement des synapses, ces acides gras jouent un rôle essentiel dans la rétention d’information et la concentration. De plus, toutes les études menées s’accordent à reconnaître leur bienfait sur le moral. Chez la femme enceinte, ils sont même considérés comme remède au baby blues ! On les retrouve notamment dans les poissons gras, tels le saumon et le thon, l’huile de colza mais aussi les fruits à coque.

Le fer : Contenu dans le sang, le fer a pour mission d’approvisionner les organes du corps humain en oxygène. Selon une étude publiée en 2015 dans la revue médicale Pediatric reasearch, une carence en fer chez la femme enceinte pourrait affecter le développement cérébral du nouveau-né. Une bonne raison pour en consommer doublement. Aliments riches en fer : la viande rouge, les fruits de mer, les légumes verts, les lentilles et le soja.

Le glucose : Ce type de sucre est le carburant du cerveau. Celui-ci ne faisant pas de réserves, il est nécessaire de l’approvisionner quotidiennement en glucose, notamment contenu dans les pâtes et le riz.

Les aliments à éviter

Troubles de la mémoire, fatigue : la cause est peut-être à chercher du côté de vos péchés mignons. Voici ceux dont il faudra limiter la consommation pour maintenir votre cerveau au top :

Les bonbons : Selon un article publié par le Journal of Physiology de l’UCLA, le fructose sous forme d’additifs, tel celui contenu dans les bonbons, affecterait la mémoire et la concentration.

Les pâtisseries : Si le cerveau raffole des oméga-3, il se révèle moins friand des acides gras transformés, notamment présents dans les viennoiseries.

Est-ce à dire que performances cognitives ne peut rimer avec plaisir ? Bien loin de là ! Si un menu équilibré est primordial pour assurer une bonne santé à nos neurones, tout ne se joue pas nécessairement dans l’assiette. Nous avons aussi besoin d’un sommeil de qualité et d’une activité physique et intellectuelle suffisante.

Et contre les coups de déprime, oubliez les biscuits industriels ou les chips grignotés seul sur votre canapé et appelez plutôt votre famille ou vos amis pour sortir ou discuter autour d’un bon repas. Adonnez-vous à la seule activité qui permette de vraiment vivre heureux : le partage !

Commentaires fermés sur Comment l’alimentation agit sur le cerveau

5 utilisations astucieuses de l’huile de coco vierge

Cette huile possède de nombreuses vertus pour votre beauté et votre forme. Utilisée jusqu’à présent dans les îles, elle est devenue un allié cosmétique de plus en plus prisée dans…

Cette huile possède de nombreuses vertus pour votre beauté et votre forme. Utilisée jusqu’à présent dans les îles, elle est devenue un allié cosmétique de plus en plus prisée dans le monde. Elle fait des adeptes et pour cause, on confère à cette huile des dizaines de bienfaits. Essayez donc ce produit de qualité naturel et magique!

Voici 5 idées pour l’utiliser :

1/ Dentifrice

Confectionnez votre dentifrice maison ! Mélangez 1 cuillère à soupe d’huile de coco vierge avec 1 cuillère à café de bicarbonate de soude. Vous pouvez ajouter une goutte d’huile essentielle de menthe poivrée pour la sensation d’haleine fraiche.

2/ Soin du Visage

C’est un démaquillant parfait pour retirer le maquillage en douceur, rapidement et efficacement, même le waterproof… Appliquée comme contour des yeux, elle prévient également le vieillissement de la peau. Mélangez avec du sucre roux et vous obtiendrez un gommage. Pour les lèvres qui souffrent du froid l’hiver, utilisez cette huile pour combattre les gerçures.

3/ Soin pour Cheveux

C’est un excellent baume pour les cheveux, au parfum exotique. Nourrissez vos pointes et faites briller votre chevelure! L’huile de coco vierge booste aussi la repousse et empêche la formation de pellicules au niveau du cuir chevelu.

4/ Cuisine

Choisissez un flacon avec spray : c’est idéal pour mettre de l’huile dans la poêle afin de faire frire du poisson (elle remplace en fait n’importe quelle autre huile végétale), vous pouvez aussi ajouter des gouttes sur votre riz cuit ou encore le mettre sur du pain grillé (à la place du beurre). On lui prête des propriétés bénéfiques pour la santé notamment, en ce qui concerne la digestion, le cœur et le système immunitaire.

5/ Huile de Massage

Cette huile va laisser une odeur exquise sur la peau de tout votre corps. Elle serait un anticellulite efficace. Elle aide aussi quant à certaines affections de la peau, telles que l’eczéma et le psoriasis. Vous pouvez l’associer à quelques gouttes d’huile essentielle de tea tree et lutter ainsi contre les démangeaisons ou accélérer la guérison d’une plaie (cette combinaison est un très bon antibactérien). Votre peau va l’adorer!

L’huile de coco vierge vous séduit-elle? Qui l’a déjà adoptée ?

Commentaires fermés sur 5 utilisations astucieuses de l’huile de coco vierge

L’huile de nigelle pour méditer

Méditer n’est pas toujours facile… Il faut parfois des petits coups de pouce pour nous aider à rester concentré sur notre respiration, sur notre présence… L’huile de nigelle fait partie…

Méditer n’est pas toujours facile… Il faut parfois des petits coups de pouce pour nous aider à rester concentré sur notre respiration, sur notre présence…

L’huile de nigelle fait partie de ces produits que Dame Nature met à notre disposition et qui peuvent nous donner un sérieux coup de pouce en la matière.

En quoi l’huile de nigelle aide à méditer ?

L’huile de nigelle est un produit miraculeux. J’ai décrit en détail la multitude de ses bienfaits. Elle renforce le système immunitaire, nous aide à sortir des infections à répétition et permet de préserver notre santé, mais… Pas seulement !

L’huile de nigelle, c’est aussi et surtout une huile anti-stress :
Sa richesse inégalée en vitamines, en minéraux et en oligo-éléments permet à notre organisme de sortir du stress physique.
Elle nous aide aussi à renforcer notre résistance aux stress mental et émotionnel.

Comment prendre l’huile de nigelle contre le stress ?

L’avantage de l’huile de nigelle, c’est que c’est un produit facile à prendre. Une cuillère à café matin et soir pendant au moins trois semaines, et vous vous sentirez déjà beaucoup mieux ! Si son goût assez fort vous rebute, vous pouvez aussi la prendre mélangée à une cuillère à café de miel.

Et pour multiplier les bienfaits de l’huile de nigelle et ses effets sur vos émotions et votre ressenti, vous pouvez profiter de votre « dégustation » pour vous poser dans un fauteuil ou sur votre lit et faire quelques exercices de respiration profonde.

Méditation et huile de nigelle

L’huile de nigelle est bonne pour la méditation parce qu’elle vous aide à moins stresser et donc à lâcher prise. Au bout de quelques semaines, vous constaterez une amélioration de votre ressenti général, de même qu’une amélioration de vos sensations de fatigue. En buvant régulièrement de l’huile de nigelle, vous aurez donc également moins envie de vous endormir quand vous méditez !

Comment procéder ? Suivez ces quelques étapes très simples pour entrer en méditation rapidement :

  • Prenez une cuillère d’huile de nigelle mélangée à un peu de miel. Prenez le temps de goûter ce mélange de saveurs. Faites tourner et retourner le mélange dans votre palais.
  • Installez-vous dans un endroit calme et asseyez-vous.
  • Fuyez toutes les sources de distraction extérieures et éteignez votre portable. Ce moment est uniquement fait pour vous !
  • Concentrez-vous sur votre respiration : Inspiration et Expiration.
  • Evacuez toute pensée parasite de votre esprit
  • Dès que vos pensées s’échappent vers d’autres horizons, revenez sans culpabiliser à la conscience de votre respiration
  • Ressentez à quel point la sérénité s’empare de tout votre corps
  • Profitez du moment ! Savourez-le comme quelque chose de très précieux !

Connaissez-vous d’autres produits naturels qui aident à se détendre et à lutter contre le stress pour méditer sereinement ? Partagez-les avec moi dans les commentaires !

Commentaires fermés sur L’huile de nigelle pour méditer

7 façons de mincir en conscience

Un amincissement durable est la manifestation de prises de conscience, d’un véritable lâcher-prise, et d’un plus grand amour de soi. Au lieu de se battre contre les kilos, il s’agit…

Un amincissement durable est la manifestation de prises de conscience, d’un véritable lâcher-prise, et d’un plus grand amour de soi. Au lieu de se battre contre les kilos, il s’agit d’apprendre à s’imaginer, se ressentir, se percevoir autrement.

1. Changez la vision de votre corps

Pour mincir et conserver votre silhouette, la première étape est de substituer à l’image de votre corps en surpoids une image de votre corps tel que vous désirez qu’il soit. La raison en est simple : l’image mentale que vous nourrissez de vous-même dans votre cerveau commande toutes les fonctions de votre corps pour que celui-ci corresponde à cette image. Avez-vous déjà en tête, très clairement, l’image mentale de l’homme ou de la femme que vous serez lorsque vous aurez atteint un poids plus léger ? C’est cette image-là, très clairement inscrite en vous, qui permettra à votre corps de s’y aligner. C’est aussi simple que cela. Cette image-là est aussi celle que vous projetterez aux autres avant même qu’elle ne s’incarne en vous. Visualisez votre corps allégé comme si vous l’aviez déjà. Visualisez-vous dans les vêtements que vous aurez dans les différentes activités de votre vie. Faites-le au réveil et régulièrement au cours de la journée. Tant que vous persisterez à vous attacher à l’image de vous « gros(se) », vous ne vous autoriserez pas un amincissement durable. Même après un amincissement suite à un régime quelconque, si vous n’avez pas changé dans votre cerveau l’image de votre corps, tôt ou tard, celui-ci se réalignera sur l’image de la personne en surpoids que vous avez de vous.

2. Ressentez votre corps de façon positive

Ce point va de pair avec le précédent. Le matin au réveil, ressentez votre corps. Lorsque nous sommes en surpoids, nous sommes souvent mal à l’aise avec notre corps. Il est alors souvent difficile de le ressentir tout en étant en paix. Mais vous pourrez de plus en plus aisément faire l’exercice suivant :
Détaillez des pieds à la tête chaque partie de votre corps. Ressentez-le comme vous voudriez qu’il soit. Ceci, en l’accompagnant d’affirmations positives : « Mes cuisses sont fines et fermes, parfaitement détendues…. Mon ventre est ferme et plat, mes hanches harmonieuses et fermes….. Mon visage est fin, mon menton élégant…..etc ». En disant ces phrases intérieurement, vous ressentez votre corps dans cet état de bien-être. Vous m’en direz des nouvelles, car les sensations physiques, musculaires se font sentir très vite. Ce faisant, vous ancrez l’image mentale dans un ressenti. Cela au lieu de le bombarder de pensées et de phrases négatives. Ces dernières en effet ne font que lui ordonner de garder son embonpoint. Vous pouvez vous ressentir, même couché(e) dans votre lit, en train de sauter comme une gazelle, faire des bonds d’un mètre, et courir comme un sportif de haut niveau. Tout au long de la journée, revenez à ces sensations.

3. Soyez conscients de ce que vous dites

Éliminez de votre langage tout discours négatif sur votre poids et votre corps. Si vous parlez de vous–même positivement, cela soutiendra le processus de changement de la vision et du ressenti de vous-même. Soyez conscient également que le mot maigrir n’a pas vraiment une connotation positive. Il se peut que dans votre inconscient et dans votre corps, le fait de maigrir soit associé à la famine, à la maladie, bref à la mort… Une des raisons du surpoids, c’est que le corps stocke par peur de manquer, un métabolisme lent étant pour lui un moyen de se préparer à la survie. Auquel cas, inconsciemment, on ne veut pas maigrir. On en a même très peur. Au lieu de penser et dire « Je veux maigrir », « Je veux perdre 10 kilos », pensez plutôt : « Je m’allège et m’affine », « Mon corps s’harmonise et s’embellit », « Je gagne en légèreté et en tonicité », « Mon métabolisme s’accélère car je suis en bonne santé ». De fait, ce que vous voulez dans le fond, ce n’est pas maigrir, c’est vous sentir bien dans votre corps, léger et alerte. Focalisez-vous donc dessus et dites-le.

4. Faites la paix avec votre corps, avec amour et compassion pour lui

Si vous avez des kilos « en trop », c’est parce que jusqu’ici, vous n’avez pas pu faire autrement. Si votre corps à tendance à enfler, stocker, gonfler parfois de façon démesurée et souvent sans que vous mangiez davantage ou plus mal que votre entourage, c’est parce que c’est le moyen qu’il a trouvé pour gérer votre stress, votre angoisse, et pour vous dire quelque chose sur vous. Faire la paix avec votre corps, c’est lui pardonner, et prendre acte de cet état de fait avec la distance et la hauteur d’un adulte qui regarde avec compassion le comportement d’un petit enfant. Parlez à votre corps comme à votre enfant intérieur. Expliquez-lui qu’il peut s’alléger, se libérer, se dégager, lâcher les blocages émotionnels emmagasinés sous forme de graisses et de liquides. Invitez-le avec douceur. Autorisez-le au lieu de lui envoyer des pensées négatives. Ho’opponopono est une méthode efficace pour votre corps : « Désolé cher corps pour cette réalité douloureuse que je partage avec toi. Je te demande pardon de ne pas avoir encore pu m’occuper de toi, de ne pas avoir su nous libérer. Je te remercie de me montrer tout ce que je garde, tout ce que je refuse de lâcher. Je t’aime comme tu es. » . Votre corps, malgré tout, a besoin de votre amour inconditionnel plein de compassion. Alors seulement il vous le rendra.

5. Mangez en conscience avec plaisir

Avez-vous déjà observé comment mangent les gens autour de vous ? Je me suis rendu compte personnellement que les gens minces, en général, mangent lentement et prennent le temps de savourer. Je ne parle certes pas des nerveux qui ingurgitent et brûlent tout. Je parle de la grande majorité de ceux qui savourent avec plaisir leurs mets, prennent le temps de regarder ce qu’ils mangent, de saliver, offrant à leur corps un moment de plaisir. J’ai pu observer que chez beaucoup d’entre eux le repas est vraiment un moment quasiment sacré pour lequel ils ressentent sans culpabilité, de la gratitude. A l’opposé, je constate très souvent que les personnes obèses ou en surpoids, ne prennent pas vraiment le temps de manger. Ils ingurgitent, sans être vraiment à ce qu’ils font. Il y a quelque chose de compulsif qui fait du moment du repas une course effrénée. A cela s’ajoute que lorsque l’on est en surpoids, se nourrir peut être culpabilisant, et l’on ne s’autorise pas à prendre plaisir. Or, pour des raisons physiologiques, un repas avalé de la sorte fait grossir. Remerciez la nourriture dont vous vous nourrissez. Faites donc la paix avec elle, et elle vous le rendra ! Redécouvrez le plaisir d’offrir à votre palais de bonnes saveurs et à votre corps de la nourriture. Savourez et mâchez comme pour faire honneur à votre repas. Soyez pleinement présents à ce que vous mangez. Changez vos pensées en mangeant. Par exemple, « Je vais encore grossir » deviendra « Je digère parfaitement, élimine tout ce dont je n’ai pas besoin, et m’allège de façon inconditionnelle ». Vous mangerez ainsi plus lentement, dans un état d’esprit propice à une bonne digestion. Si vous prenez l’habitude de voir l’acte de manger comme un cadeau à votre corps, et à être en paix avec la nourriture, tout naturellement vous aurez de plus en plus envie de lui offrir principalement des aliments bons pour lui.

6. Visualisez que vous offrez les surplus à la Terre

Prenez conscience que vous êtes debout sur la Terre, et ressentez que vous lui rendez tout ce dont vous n’avez plus besoin (émotions, blocages, graisse). Imaginez que tout le surplus se laisse aimanter par la Terre. Quand vous marchez vous pouvez le ressentir également. Faites-le dans un état de gratitude et d’offrande en ayant pour intention que la Terre transmute tout ceci en vie.
Cela est très puissant. Faites-le, et déjà, vous verrez que vous vous sentirez plus ferme, plus droit, et plus…léger(e). Cela est aussi une façon de s’ancrer, en se reconnectant à la Terre. Or, le manque d’ancrage est une des raisons qui peut pousser le corps à prendre du poids. Laissez-vous donc reposer sur la Terre, et déposez-lui vos valises !

7. Sentez-vous protégé(e)

La graisse, de façon inconsciente, peut servir de bouclier. Il peut s’agir d’une protection contre les autres. Les personnes qui ont tendance à prendre du poids sont très souvent des hypersensibles qui se protègent. Entraînez-vous à vous imaginer entouré(e) d’une énergie protectrice sous la forme d’une belle lumière éclatante tout autour de vous. Demandez-lui de prendre la place de toutes ces protections que vous avez placées entre vous et le monde et qui ne servent plus à rien, de consumer la graisse et de s’installer à sa place.

Commentaires fermés sur 7 façons de mincir en conscience

Quesadilla aux poivrons et guacamole

L’avocat est un fruit antioxydant et riche en fibres. Constitué de « bons gras », l’avocat aurait des vertus contre les maladies cardiovasculaires et le cancer. Les poivrons sont sources…

L’avocat est un fruit antioxydant et riche en fibres. Constitué de « bons gras », l’avocat aurait des vertus contre les maladies cardiovasculaires et le cancer. Les poivrons sont sources de vitamines A et C. Ils sont beaucoup plus digestes consommés cuits : évitez de manger cru si vous avez  des soucis de digestion. Allions ces produits antivieillissement aux saveurs exotiques pour une recette aux couleurs latinos et estivales !

Recette quesadilla poivron

INGREDIENTS

· 1 paquet de tortillas (choisir des galettes grand format, selon préférence : maïs, blé ou blé complet)

· 1 poivron rouge

· 1 poivron vert

· fromage râpé (emmental ou cheddar)

· fromage frais, type Kiri

· 1 cuill. à soupe d’huile d’olive

· 1 pincée de cumin

· 1 pincée sel & poivre

ETAPES

· Rincer et épépiner les poivrons puis les couper en lamelles

· Faire revenir les lamelles dans l’huile d’olive dans une petite poêle (environ 5 min)

· Assaisonner avec sel, poivre et cumin

· Sur une tortilla, étaler le fromage frais (recouvrir toute la surface)

· Faites chauffer une grande poêle

· Y déposer la tortilla au fromage frais

· Ajouter la préparation aux poivrons

· Parsemer de fromage râpé

· Recouvrir d’une 2ème tortilla

· Avec 2 spatules plates, retourner cette galette farcie au bout de 2 min

· Retirer de la poêle, couper la galette en 4

Recette guacamole

INGREDIENTS

· 1 gros avocat mûr

· ½ oignon rouge

· 1 poignée de coriandre ciselée

· jus d’1/2 citron vert

· 1 pincée de sel

· tabasco rouge ou vert selon préférence (facultatif)

ETAPES

· Éplucher et découper l’oignon en morceaux très fins

· Dénoyauter l’avocat et écraser la chair dans un récipient

· Mélanger le tout

· Ajouter coriandre, citron, sel et tabasco

Il existe des variantes où vous pouvez ajouter, par exemple, des fins morceaux de céleri branche, tomate et/ou poivron.
Pour conserver votre guacamole 1 journée ou 2 : laissez le noyau dans le bol, au milieu de la préparation. Recouvrir ensuite de film alimentaire et mettre au frigo.

Commentaires fermés sur Quesadilla aux poivrons et guacamole

3 règles pour une Alimentation Santé Positive

Nous sommes actuellement confrontés à une épidémie d’obésité et de diabète partout dans le monde. Aujourd’hui, près de 3 fois plus de personnes meurent de trop manger que l’inverse ! Il…

Nous sommes actuellement confrontés à une épidémie d’obésité et de diabète partout dans le monde. Aujourd’hui, près de 3 fois plus de personnes meurent de trop manger que l’inverse ! Il devient donc urgent de repenser la manière dont nous nous alimentons.

Vous êtes ce que vous mangez ! et selon Hippocrate « L’alimentation est notre première médecine ».

L’école de médecine de Stanford (Dr Maya Adam) en association avec Michael Pollan (Journaliste, professeur à l’université de Berkeley et auteur de nombreux best sellers sur l’alimentation), ont mis en place des programmes d’information innovants* destinés aux professionnels de santé et au grand public. L’objectif est que, dans un avenir proche, vous sortiez d’une visite chez votre médecin avec des recettes et des cours de cuisine sur ordonnance…

Selon Michael Pollan les règles d’une saine alimentation sont très simples:
Mangez de « Vrais Aliments », en quantité « raisonnable » et principalement des « plantes ».

1. Mangez de «Vrais Aliments »

  • Evitez tout ce qui est enrichi, ou appauvri (light, sans sucre, allégé, à teneur garantie en vitamine…), et tout ce qui revendique quelque chose et/ou qui passe à la télé (même s’il donne des ailes). Evitez aussi les produits « immortels ». Si cela ne se périme pas, tout ce qui peut être bon pour votre santé a probablement été enlevé.
  • Evitez les ingrédients que vous ne pouvez même pas prononcer (carbohydroxanthame-fosphorosodique de polyxylicate…), mais privilégiez des ingrédients que vous connaissez et pouvez imaginer dans la nature. Ne consommez que des produits contenant ce que vous auriez utilisé si vous les aviez cuisiné vous-même.
  • Evitez les produits contenant plus de 5 ingrédients, surtout s’ils ont du gras ou du sucre comme composant principal.
  • En fait, privilégiez ce qui est le moins raffiné ou élaboré.

2. En quantité « raisonnable »

  • « Dépensez plus pour manger moins », choisissez des produits de meilleure qualité en plus petite quantité. Les économies réalisées en matière d’alimentation se font toujours au détriment de la santé, et nous mangeons souvent beaucoup plus que ce dont nous avons besoin pour être en bonne santé.
  • Mangez lorsque vous avez faim et seulement jusqu’à ce que vous n’ayez plus faim, pas jusqu’à être « plein ». Pour cela vous pouvez vous aider de votre propre « échelle de la faim » afin d’en prendre pleinement conscience.
  • Buvez de l’eau dès le debut du repas, cela laissera moins de place pour le reste…
  • Mangez lentement, vous ingurgiterez moins, votre système digestif et vos enzymes ont besoin de temps pour agir, et la sensation de satiété à besoin d’environ une vingtaine de minutes pour s’installer.
  • Laissez-vous profiter de chaque bouchée, vous savourerez mieux votre nourriture et la compagnie de ceux avec qui vous partagez votre repas…

3. Principalement des « plantes »

  • Décidez de votre menu en fonction du légume et considérez la « protéine» comme un accompagnement. Remplissez d’abord votre (petite) assiette de légumes et de graines, variez les couleurs et seulement ensuite servez-vous en viande (ou poisson ou autre source de protéines animale ou végétale).
  • Favorisez les aliments complets, riches en fibres, testez de nouvelles formes, les graines germées, les noix et redécouvrez les légumes anciens.
  • Soyez Flexitarien, et variez vos sources d’apports nutritionnels.

Et puis surtout faites vous plaisir! Cassez les règles de temps en temps…

L’alimentation est une immense source d’emotions positives.

Pratiquez l’alimentation en pleine conscience, cuisinez, cultivez un petit jardin…

Mangez bio si vous le pouvez ! Mais rappelez-vous qu’il est toujours meilleur pour votre santé de manger des légumes pleins de pesticides que de ne pas manger de légumes du tout.

Petit conseil: privilégiez les produits qui se trouvent en périphérie dans votre supermarché par rapport à ceux qui se trouvent au centre, et quittez le magasin dès que vous avez trouvé ce que vous étiez venu y chercher…il y a probablement des producteurs locaux ou des cooperatives, des marchés, qui peuvent vous fournir le reste de ce dont vous avez besoin…

La philosophie?

Une alimentation simple, naturelle, raisonnée, responsable et réfléchie… Du bio qui vient du bout du monde ou des produits locaux? Tout simplement s’interroger sur la provenance, la production, la qualité, les ingrédients, la composition de ce que vous consommez, peut déjà représenter une démarche de changement efficace. Observez les choses pour en prendre conscience.

Le temps?

Cela prend du temps de bien manger? Pas forcément, mais il faut s’organiser. Par exemple faire la cuisine la week-end pour toute la semaine, ou avoir préparé des bases à l’avance et n’avoir plus qu’à mélanger et réchauffer au moment du repas. Il y a également un minimum d’ingrédients à avoir tout le temps à disposition, ail, oignons, huile d’olive, assaisonnements, sauces…

L’argent?

Manger bien et bio ça coûte cher ! Oui, mais pas nécessairement, si vous voulez « consommer de la nourriture » effectivement cela vous reviendra plus cher, mais des initiatives locales comme les défis Familles à Alimentation Positive ont démontré que l’on pouvait maintenir voire même diminuer son budget alimentaire en changeant simplement quelques-unes de ses habitudes alimentaires.

 

* « Introduction to food and health » programmes gratuits de formation en ligne (en anglais), pour le grand public sur la plateforme Coursera et pour les professionnels de santé sur le site de l’université de Stanford.

Référence: Michael Pollan, Les règles d’une saine alimentation, « Food rules ».

Commentaires fermés sur 3 règles pour une Alimentation Santé Positive

La fameuse recette des energy balls

Que pensez-vous d’un dessert délicieux, vegan, sans gluten, plein d’énergie, super rapide à réaliser et sans cuisson ! Le top, non ? Découvrez cette recette d’energy balls qui sera l’occasion…

Que pensez-vous d’un dessert délicieux, vegan, sans gluten, plein d’énergie, super rapide à réaliser et sans cuisson ! Le top, non ?

Découvrez cette recette d’energy balls qui sera l’occasion de consommer des oléagineux.

Les ingrédients de la recette pour 24 balls

60 g de noisette (entière ou en poudre)
60 g d’amande (entière ou en poudre)
200g de dattes dénoyautées
120 ml d’eau
30 g de cacao cru
180 g de flocons de céréale
1 pincée de sel

Réalisation de la recette

Mixer les noisettes et les amandes dans un robot « lame en S ». Mettre la poudre dans un saladier.
Mixer les flocons de céréale. Vous pouvez les mixer légèrement afin de garder des morceaux qui donneront du croquant à vos energy balls. Verser dans le saladier.
Mixer les dattes dénoyautées et l’eau jusqu’à obtention d’une crème de datte. La texture doit être identique aux crèmes cosmétiques. Verser dans le saladier.
Ajouter le cacao cru et mélangez tous les ingrédients à l’aide d’une cuillère en bois.
Former des boules de la taille d’une noix avec la paume de votre main, si la pâte colle aux doigts c’est normal ! Si elle colle trop, placer la préparation 1 ou 2 heures au frigo.
Pour terminer rouler chaque ball dans un enrobage, au choix : noix de coco, cacao, sésame, poudre d’amande, poudre de noisette…

Notes :
Il est important d’utiliser du caco cru car le cacao du petit déjeuner sera trop sucré. Les dattes apportent déjà ce côté sucré, cela risque de faire trop.
Il est possible de se passer de cacao, vous n’avez pas besoin de le remplacer dans la recette.
Vous pouvez utiliser uniquement des noisettes ou uniquement des amandes, il vous faudra remplacer la quantité de l’un par l’autre pour avoir le même poids d’oléagineux que dans la recette.

Bonne dégustation 😉

2 commentaires sur La fameuse recette des energy balls

Barre de céréales facile et rapide (sans cuisson)

Vous cherchez un aliment sain et plein d’énergie ? Je vous propose une recette de barre énergétique facile et rapide à réaliser. Cette barre énergétique sera appréciée par les sportifs, les…

Vous cherchez un aliment sain et plein d’énergie ? Je vous propose une recette de barre énergétique facile et rapide à réaliser.

Cette barre énergétique sera appréciée par les sportifs, les non sportifs, les petits et les grands.

Elle fera un excellent goûter pour votre écolier, un très bon remontant au bureau sur les coup des 16h et un apport d’énergie bienvenu un effort physique.

Les ingrédients de la recette

– 200g de flocons de céréales
– 160g de dattes
– 120g d’oléagineux (cacahuètes non salées, noix de cajou non salées, amandes, noix du Brésil…)
– 3 cuillères à soupe d’huile de noisette
– 100g de chocolat noir

Réalisation de la recette

Dénoyauter et mettre à tremper les dattes dans l’eau chaude à hauteur. Pendant ce temps mixer les oléagineux (grossièrement, c’est mieux si il reste des morceaux) puis les flocons de céréales.

Faites fondre votre chocolat tout doucement au bain marie.

Normalement vos dattes sont ramollies, il est temps de les passer au mixeur avec 10cl de leur eau. La crème de datte doit avoir une consistance d’une pommade un peu épaisse.

Mélanger la pâte de datte et l’huile au reste des ingrédients.

Vous obtiendrez une pâte qu’il faut étaler sur un support plat : assiette, planche… (L’épaisseur de pâte conditionnera l’épaisseur des barres). Etaler le chocolat fondu sur le dessus, et hop au frigo pour faire durcir le tout.

Une fois le chocolat figé coupez des barres de la forme et de la taille qui vous convient.

Si vous souhaitez emporter ces barres par temps chaud, alors ne mettez pas le chocolat, elles seront quand même très bonnes.

Régalez-vous bien ! Et n’hésitez pas à varier et mélanger les oléagineux.

2 commentaires sur Barre de céréales facile et rapide (sans cuisson)

3 exercices pour manger en pleine conscience

La plupart du temps nous mangeons en pilotage automatique, d’autant plus lorsque nous faisons autre chose en même temps comme parler, marcher ou regarder la télé. Souvent nous ingurgitons les…

La plupart du temps nous mangeons en pilotage automatique, d’autant plus lorsque nous faisons autre chose en même temps comme parler, marcher ou regarder la télé. Souvent nous ingurgitons les aliments sans y prêter attention, sans savoir ce que nous mettons dans notre bouche, quel goût cela peut avoir et même sans savoir si nous avons vraiment faim.

L’alimentation consciente est un moyen extraordinaire d’exploiter pleinement le pouvoir du moment présent. Nous allons voir différents outils à mettre en pratique dans votre vie quotidienne pour plus de présence et d’attention et pour vous permettre d’améliorer vos habitudes alimentaires. Pour cela vous allez en apprendre plus sur votre corps et être plus en contact avec vos sens. Vous allez mettre au point votre propre échelle pour savoir si vous avez vraiment faim et enfin pouvoir manger moins et mieux.

L’expérience du raisin

Cet exercice vous permet de développer votre rapport à vos sensations. Imaginez que vous n’avez jamais vu un raisin, vous ne savez pas ce que peut bien être cet objet. Regardez le, tournez autour, couleur, forme, texture. Touchez-le, sentez-le. Ecoutez ce que votre esprit en dit, écoutez les sons qu’il produit. Portez -le à vos lèvres, remarquez comme votre main sait absolument comment le présenter a votre bouche. Posez-le sur votre langue et expérimentez comment vous pouvez le sentir, sa présence dans votre bouche. Tenez-le entre vos dents et quand vous serez prêt vous pourrez croquer dedans. Voyez comment la saveur envahit votre bouche, comment votre cerveau accueille cette sensation. Mâchez, profitez. Éventuellement avalez-le pour suivre son chemin.

Tout cela pour un seul petit raisin…

Ainsi vous pouvez commencer à manger en pleine conscience. Vous n’avez alors plus à manger autant qu’avant et vous appréciez beaucoup plus votre nourriture. Vous pouvez maintenant être à l’écoute de votre corps pour savoir quand vous avez assez mangé.

L’échelle de la faim

Cette échelle entre 0 et 10 vous permet de déterminer où vous vous situez. 0 représente l’état de plus grande faim que vous puissiez imaginer, 5 correspond à un état neutre de confort optimal où vous ne sentez ni faim ni « trop plein » et 10 l’état de « remplissage » maximal imaginable.

Tout le monde a sa propre manière de se positionner en fonction de son vécu et de ses expériences par rapport à la nourriture. Vous allez devoir alors « calibrer » votre propre échelle grâce à la pratique du BodyScan permettant d’apporter plus de présence dans votre corps.

Le Scanner Corporel

Respirez profondément. Portez attention à votre corps. Ressentez la tension ou la relaxation, le vide ou la plénitude. Particulièrement, focalisez votre attention sur votre abdomen. Ressentez la respiration gonfler et dégonfler votre ventre. Si votre attention s’en détourne, des pensées passent dans votre esprit, ce qui est tout à fait normal, ramenez simplement votre conscience sur vos sensations. Soyez attentif à votre état de confort ou d’inconfort dans votre estomac. Accueillez les chose telles qu’elles se présentent à vous. Demandez vous alors simplement si vous avez faim et évaluez votre état sur l’échelle. Laissez vous ressentir avec curiosité et intérêt toutes les plus subtiles sensations qui sont présentes. Soyez patient et compréhensif avec vous même, personne ne peut savoir et expérimenter mieux que vous toutes ces choses.

Dans cette méthode nous avons donc vu 3 outils à associer pour manger en conscience. L’exercice du raisin vous apprend à utiliser vos sens pour manger plus consciemment. Ensuite le BodyScan vous permet de vous concentrer sur votre corps puis de vous focaliser sur votre estomac. L’échelle de la faim vous permet de porter votre attention sur les signaux de votre organisme afin d’évaluer votre état de faim.

Avec ces exercices vous allez pouvoir apprendre à recevoir et décrypter tous les signaux que votre organisme vous envoie. ainsi vous pourrez manger plus en conscience et développer des habitudes alimentaires plus saines.

Bien entendu tout ceci ne sera pleinement effectif que si vous y associez une réflexion sur ce que vous mangez. Vous aurez peut-être aussi la curiosité d’aller plus loin, de sentir le besoin de vous interroger sur votre responsabilité et de développer une consommation de produits biologiques, éthiques ou locaux pour votre plaisir et votre santé ainsi que celle de notre environnement.

Commentaires fermés sur 3 exercices pour manger en pleine conscience

Type on the field below and hit Enter/Return to search