Auteur : Ingrid Rastel

Le jeûne, mode d’emploi

Après quelques excès ou problèmes de santé, peut-être avez-vous envie de vous lancer dans un jeûne. Cette pratique n’est pas à prendre à la légère et doit être envisagée en…

Après quelques excès ou problèmes de santé, peut-être avez-vous envie de vous lancer dans un jeûne. Cette pratique n’est pas à prendre à la légère et doit être envisagée en toute sécurité. Il est important de savoir si on peut le faire, de choisir sa durée et de se préparer.
 
Le jeûne, qu’est-ce que c’est et à quoi ça sert?
Le jeûne est une pratique millénaire utilisée pour se détoxiner, se détoxiquer et se revitaliser sans prise d’aliments, uniquement de l’eau. De petites tisanes peuvent être consommées pour aider le travail d’élimination et de soutien (www.naturamundi.com  : tisane pour jeûner bio). Sa durée peut varier de quelques heures à quelques jours. Le système digestif est ainsi mis au repos. Cette économie d’énergie, sur un laps de temps déterminé, permet une meilleure utilisation des émonctoires. Ce sont les principales voies d’élimination des déchets dont dispose notre organisme : foie, intestins, reins et peau. Peu à peu, le corps se purifie, gagne en vitalité et le poids émotionnel s’apaise. Concrètement, les tissus inutiles, comme l’excès de graisse, se recyclent par un principe d’autodestruction intelligente mené par les macrophages de l’immunité et les enzymes permettant le nettoyage du corps. Pour fonctionner, notre métabolisme a besoin au minimum de 800 Kcal/jour au repos et sans manger. Il va donc puiser selon ses besoins dans ces tissus. Pour notre exemple, l’excès de graisse va être transformé en acide gras pour le fonctionnement du corps. Quand le corps a fini, il passe aux tissus sains sans toutefois toucher aux organes vitaux avant 40 jours. Il est donc impératif d’individualiser le jeûne avec votre naturopathe.
 
Peut-on faire un jeûne ?
Au cours du jeûne, des crises curatives peuvent avoir lieu proportionnellement à la quantité de toxines éliminées. Le jeûneur peut ressentir des odeurs corporelles telles que mauvaise haleine, sueurs, urines et selles nauséabondes ou éruptions cutanées. Lors de ces crises curatives, il peut éprouver également des maux de tête, des vertiges, une petite fièvre, une production de crachats ou des vomissements. Les signes d’alarme pour l’arrêt du jeûne peuvent être les insomnies de plus de 2 nuits, des hallucinations ou délires, de l’angoisse, une crise d’acétone (l’haleine sent l’éther), une anurie (blocage des reins), une incapacité à se tenir debout ou marcher. Il semble naturellement dangereux de continuer dans ces cas-là. Plus la vitalité et les surcharges sont fortes et plus les crises curatives seront fortes, signe que le corps a beaucoup de potentiel pour éliminer. Si vous êtes affaibli, il n’y en aura pas. Le jeûne est alors inutile. C’est pourquoi, le jeûne est absolument contre-indiqué aux grands sous-vitaux et/ou grands médiqués, aux insuffisants rénaux, aux nourrissons, aux femmes enceintes (ce n’est plus le moment de détoxiner !), aux anorexiques, aux hypotendus dont la tension est inférieure à 8, aux hypoglycémiques et en cas de cirrhose. Dans une moindre mesure, pas de jeûne non plus pour les personnes maigres, tout profil psychologique en rapport avec la nourriture, les travailleurs de force, les participants à un événement sportif, les convalescents, les hypotendus dont la tension se situe entre 8 et 10 et les personnes âgées.
 
La durée
L’idéal pour le débutant est de commencer par ce que l’on appelle un micro-jeûne. C’est-à-dire que l’on commence par avancer le repas du soir et reculer le petit déjeuner du lendemain matin. Progressivement, on augmente d’une journée à 5 jours. Pour les jeûnes plus longs, voici le lien du site internet www.jeune-et-randonnee.com afin d’être encadré par des thérapeutes compétents.
 
La préparation et la sortie du jeûne
La préparation est très importante. Elle permet d’habituer progressivement le corps à se détoxiner sans trop de crises curatives lors du jeûne.
Avant : diminuer progressivement la consommation des viandes, charcuteries, fromages, céréales à gluten, fruits, café, thé et chocolat pour ne garder que les céréales sans gluten et les légumes verts.
 
Pour 5 jours de jeûne, les 2 jours précédents seront consacrés à une phase de descente et les 2 jours suivants à une phase de remontée :
 
Phase de descente : faites cuire pendant 2 heures une grosse soupe d’un mélange de légumes bien fibreux comme le poireau, le céleri branche, les haricots verts, la salade cuite. Ne coupez pas trop petit, ne mixez pas non plus. Vous pouvez même ajouter un peu d’agar-agar pour l’apport supplémentaire de fibres. Cette soupe apporte des minéraux et des nutriments.
 
Phase de remontée : prenez des soupes légères de légumes verts, puis des jus de légumes crus, puis des légumes cuits, puis des céréales sans gluten. Introduisez ensuite les viandes et poissons.
 
Accordez-vous du temps pour vous lors de votre jeûne. Faites-le de préférence en été, lors d’un moment libre que vous aurez choisi et dans un cadre de nature. Reposez-vous. Profitez-en pour pratiquer des activités manuelles, artistiques, du jardinage, de la méditation, de la relaxation, écrire, lire, écouter de la musique, marcher ou pratiquer le yoga.
Je vous joins pour terminer une vidéo et un livre pour compléter et aller plus loin :
 

 

Santé à tous !
Commentaires fermés sur Le jeûne, mode d’emploi

5 bonnes raisons de boire de l’eau chaude tous les jours

L’hydrologie est une des 10 techniques utilisées en naturopathie, en interne ou en externe, chaude ou froide. La prise d’un verre d’eau chaude peu minéralisée (type Mont Roucous, Rosée de…

L’hydrologie est une des 10 techniques utilisées en naturopathie, en interne ou en externe, chaude ou froide. La prise d’un verre d’eau chaude peu minéralisée (type Mont Roucous, Rosée de la Reine, MontCalm…) le matin à jeun est un exemple d’hydrologie interne. Préconisée également par l’Ayurvéda, elle permet de réveiller le système digestif en douceur et de réchauffer l’organisme, pour les plus frileux. La faculté d’osmose, par capillarité, avec l’eau intracellulaire de notre organisme permet à l’eau chaude de traverser le système digestif en une dizaine de minutes. D’autres boissons, comme l’infusion, peuvent compléter cette cure, mais non la remplacer. En effet, la présence de substances végétales et autres sucres ou miel retarde l’assimilation en enclenchant le processus digestif.
 
Cette méthode procure de nombreux bienfaits :
 
1. Hydrate les cellules du corps et remplace tous les liquides du corps qui ont été utilisés durant la nuit pour les fonctions métaboliques.
 
2. Elimine les toxines en douceur : l’eau chaude, avec son pouvoir dilatant et diffusant, accélère la circulation sanguine. Le sang va plus rapidement aux émonctoires (filtres de notre corps) reins et glandes sudoripares. C’est ce que l’on appelle l’effet diurétique. Le drainage gastro-intestinal permet aux intestins de retrouver de la motilité évitant ainsi la constipation.
 
3. Perte de poids : L’organisme s’allège, se stabilise et le ventre est plat. L’appétit est mieux géré et les fringales moins régulières.
 
4. Apaise le système nerveux : Les émotions se stabilisent et l’activité cérébrale est facilitée.
 
5. Donne de la vitalité et stimule le système immunitaire.
 
Des vertus mais quelques conseils tout de même :
 
Boire un verre d’eau chaude tiède à jeun tous les matins au moins pendant trois semaines.
 
Possible plusieurs fois par jour selon les besoins ou bien occasionnellement afin de préparer un régime ou une période de jeûne, ou bien encore pour remettre son organisme en forme après un excès alimentaire ou une maladie.
 
A température supportable : si des nausées s’installent, commencer par de petites gorgées tièdes (2 ou 3). C’est le signe d’une fonction hépatobiliaire déficiente ou d’un foie engorgé. On augmente progressivement à un verre jusqu’à une sensation de bien-être.
 
Non toxique, elle est toutefois déconseillée en cas d’ulcère ou inflammation à l’estomac car elle dilate les tissus. D’une manière générale, il est préférable de boire 2 ou 3 gorgées tous les ¾ d’heure (plutôt qu’une tasse en 5 minutes), et en dehors des repas pour ne pas ralentir le processus de digestion.
Les avantages de l’eau chaude sont abondants et le bien-être est assuré s’il est régulier. Profitez-en pour alléger votre alimentation (en alcool, tabac, café, produits riches en graisses animales et en sucres raffinés) et faites la part belle aux fruits et légumes verts de saison. Pour certains, l’action est immédiate et pour d’autres, il faut attendre quelques jours en fonction du degré de toxines et de la force vitale de l’organisme. Chaque personne est différente, alors écoutez-vous !
Commentaires fermés sur 5 bonnes raisons de boire de l’eau chaude tous les jours

5 bonnes raisons pour commencer le Pilates !

Le Pilates est une méthode globale : il conditionne le corps et l’esprit à maximiser la précision du contrôle, de la force et de la flexibilité musculaire en une séquence…

Le Pilates est une méthode globale : il conditionne le corps et l’esprit à maximiser la précision du contrôle, de la force et de la flexibilité musculaire en une séquence équilibrée. Il privilégie la qualité du mouvement plutôt que la quantité, créant ainsi la conscience, l’endurance et la coordination du corps. Il est fait pour tous ! Hommes ou femmes, jeunes ou moins jeunes, sportifs ou non. Il peut être utilisé pour réhabiliter un corps mal ou trop sollicité.

1. Améliore le tonus musculaire
L’un des nombreux bienfaits du Pilates consiste au développement de muscles longs et toniques, pour une silhouette harmonieuse et un corps bien dessiné. Il s’agit en fait d’améliorer le rendement musculaire à travers une série d’exercices variés et très doux. Ceux-ci vise à activer les muscles plus faibles et relâcher les muscles tendus, trop souvent sollicités et souffrant finalement de tendinite et autres contractures musculaires. Ces exercices ne sont répétés que 3 ou 4 fois de manière très lente en ressentant chaque contraction, chaque étirement. On évite au maximum les impacts et les mouvements ne doivent jamais susciter de douleur. La méthode Pilates ne crée pas de courbatures, quelques petits tiraillements au plus lors des premières séances. Chaque groupe musculaire travaille et une attention spécifique est portée sur les muscles stabilisateurs des articulations. Cela produit à son tour une dynamique correcte, ainsi qu’un flot d’énergie sain et régulier dans tout le corps. La circulation sanguine s’en trouve activée. Le métabolisme peut plus facilement éliminer ses déchets.

2. Encourage le « centrage », la justesse et la coordination
Avec le Pilates, on considère que seule la concentration permet l’efficacité. Il est donc primordial d’être très centré sur soi. En faisant participer son esprit, on comprend mieux le travail du corps, on accompagne efficacement son mouvement. Le geste est précis et donc efficace. La coordination des mouvements s’en voit améliorée. C’est pour cela qu’il est important de pratiquer avec un professeur, au moins lorsque l’on débute. Au quotidien, cela se traduit par une attention de chaque instant.

3. Améliore le contrôle de la respiration tout en équilibrant les asymétries musculaires, permettant ainsi d’équilibrer la silhouette
Pensez à vos habitudes de travail et de loisir ; peut-être restez-vous assis de longues heures. Le résultat : une mauvaise posture ou une sollicitation trop importante des muscles qui peuvent conduire à un état de privation d’oxygène constant et un développement musculaire disproportionné. Alors levez-vous et buvez un peu d’eau. Cela vous aidera à satisfaire l’instinct naturel de votre corps cherchant à bouger. Vous ferez ainsi travailler vos muscles et amènerez plus d’oxygène dans le cerveau et le corps. Pensez à la nature : les animaux se déplacent instinctivement en étirant leurs muscles régulièrement plutôt qu’en s’asseyant dans des positions non naturelles.

4. Améliore l’équilibre
Il privilégie le renforcement de la sangle abdominale et du plancher pelvien, qui composent le centre de gravité. Cela permet de stabiliser le bassin et de rééquilibrer la colonne vertébrale.

5. Aide à gagner en souplesse
Il est capable de renforcer les muscles tout en les allongeant au maximum. Lorsqu’ils s’allongent, on gagne en souplesse, en amplitude dans nos mouvements. L’impression d’être raide nous abandonne progressivement. Il assouplit et allonge la colonne vertébrale. Bien sûr, chaque exercice est adapté et individualisé selon les possibilités de chacun. Il délie les articulations et détend tous les muscles, surtout ceux du dos, là où s’accumulent les tensions liées au stress.

Et oui, le Pilates fait tout cela ! Les exercices aident à développer simultanément la souplesse et la force. C’est une question de respiration et de déplacement : deux choses que nous avons besoin de faire plus souvent. Au cours des cinquante dernières années, notre mode de vie « civilisé » occidental est devenu de plus en plus sédentaire ; alors que notre corps, qui a évolué dans la nature et a été conçu pour l’action, n’a absolument pas changé. Le Pilates ramène de l’action dans notre vie. Une action naturelle, contrôlée, saine et gracieuse qui amène à son tour à une meilleure posture, augmente l’énergie et améliore l’équilibre, la flexibilité et la force. Une pratique régulière vous guidera vers une meilleure conscience de votre corps, ce qui apportera une meilleure fonctionnalité dans toutes vos activités quotidiennes. Alors n’hésitez plus et à vos tapis ! Vous y trouverez un bien-être certain !

Commentaires fermés sur 5 bonnes raisons pour commencer le Pilates !

Type on the field below and hit Enter/Return to search