Catégorie : Spiritualité

5 raisons pour lesquelles je vais voir Amma chaque année

Article écrit par Sabine Thomas-Fermot du blog www.secrets-d-harmonie.com J’avais entendu parler d’Amma. C’était mystérieux pour moi d’imaginer une femme, même sage et éveillée, qui se déplacerait dans tous les pays…

Article écrit par Sabine Thomas-Fermot du blog www.secrets-d-harmonie.com

J’avais entendu parler d’Amma. C’était mystérieux pour moi d’imaginer une femme, même sage et éveillée, qui se déplacerait dans tous les pays pour offrir ses câlins aux êtres qui se présentent à elles, qu’ils soient jeunes ou vieux, malades ou en bonne santé, qu’importe leur classe sociale ou professionnelle, qu’importe leur religion, et cela pendant des heures et des heures, de jour comme de nuit, sans quasiment boire ni manger à part de minuscules bouts de fruits et d’infimes gorgées de thé.

Et puis un jour je l’ai rencontrée.

1. L’ouverture du cœur

Ce jour-là, j’ai senti mon cœur s’ouvrir. Ça n’a pas été sans douleur, mais au final, douceur et joie en sont sortis, comme libérés d’un carcan et enfin capables de s’exprimer. Ce jour a été pour moi une libération et depuis je reviens chaque année m’emplir de cette belle énergie d’amour faite de douceur et de joie.

2. De l’amour à donner

Cet amour qu’Amma donne, je ne me contente pas de m’en nourrir… je ne peux pas… ce serait égoïste. Le moment que je passe auprès d’elle est fait de méditation et de prières pour tous ceux qui m’entourent et comme l’énergie d’Amma est telle qu’on la porte en soi, et bien je transmets cet amour autour de moi d’une manière bien plus pure et spontanée qu’avant.

coin méditation

3. L’amour pour religion

Trop indignée par les dérives des religions, même en étant attirée par la spiritualité je suis restée athée. Mais puisqu’Amma dit « Ma religion c’est l’Amour. », alors je veux bien avoir la foi. Cette « religion » est pour moi.

4. Les besoins de chacun

J’aime la voir étreindre tous les êtres qui se présentent à elle et prodiguer à chacun exactement ce dont il a besoin. A chaque étreinte son don, à chaque étreinte son émotion.

5. L’attente comme un voyage

Cette si longue attente avant d’accéder au darshan, je la goûte, je la savoure, car c’est l’occasion de me poser, moi qui m’octroie si peu de temps, de méditer, d’observer, de partager, de m’ouvrir aux autres puis de m’intérioriser, de me laisser bercer par les chants sacrés, de laisser mes papilles s’emplir des parfums de l’Inde… Cette journée est comme un voyage. C’est un cadeau que je m’offre chaque année et auquel pour rien au monde je ne renoncerais…

Un commentaire sur 5 raisons pour lesquelles je vais voir Amma chaque année

7 façons de donner plus de puissance à votre pouvoir créateur

Vous êtes vraiment le créateur de votre vie. Si vous acceptez de changer votre point de vue sur ce qui vous arrive, vous basculerez progressivement dans une expérience tout à…

Vous êtes vraiment le créateur de votre vie. Si vous acceptez de changer votre point de vue sur ce qui vous arrive, vous basculerez progressivement dans une expérience tout à fait différente de la réalité. L’important, ce n’est ni le passé vécu ni le présent expérimenté, mais l’attitude que nous avons vis-à-vis d’eux, afin de rediriger notre vie vers ce qu’il y a de mieux pour nous.

1. Développer la gratitude

Développez la gratitude inconditionnelle. Cela sous-entend comprendre et intégrer que tout ce que vous vivez comporte une leçon qui vous apprend à accepter de grandir et vous donne des clés précieuses pour demain. Même les pires expériences peuvent s’avérer être nos plus grands cadeaux. Je n’oublierai jamais à titre personnel cette femme chamane rencontrée au Canada qui animait un cercle de parole et témoigna avec son mari de la gratitude qu’elle ressentait (après plusieurs années) pour l’expérience d’avoir perdu son fils de 19 ans. Que « merci » soit pour vous un mantra. Prenez cette habitude et vous verrez que cela finira par venir naturellement.

Remerciez comme vous voulez la nourriture, le guichet automatique, le ciel, la terre, l’eau, la neige, l’inconnu, l’air, le métro, le bus, l’avion, la voiture, vos habits, vous-même, vos parents, vos ancêtres, vos guides, les anges, Dieu, la Vie, qui vous voulez, mais remerciez en permanence et remerciez vraiment. Etre dans un état de gratitude, c’est être présent à ce qui est. Par ce contentement que vous développerez, vous vous rendez à même d’accueillir vraiment de quoi être reconnaissant. Car si vous n’êtes pas dans la gratitude aujourd’hui, vous refusez de l’être demain. Mais si vous l’êtes dès aujourd’hui, alors vous ouvrez la porte à tout ce qui, demain, vous rendra encore plus reconnaissant.

2. Vibrer la joie

Si vous vous sentez mal, trouvez tout ce que vous pouvez pour vous faire du bien, vraiment du bien. Cela ne veut pas dire qu’il faille occulter les souffrances et les refouler. Juste qu’une fois qu’on les a accueillies, regardées en face et exprimées, la deuxième étape n’est ni plus ni moins de switcher. Les moyens peuvent vous sembler artificiels. Par exemple apprendre à rire même sans raison est très efficace. Le rire peut-être intérieur. Cela demande une certaine maîtrise de son mental pour basculer de pensées négatives à des vibrations positives.

L’idée est de retrouver de mieux en mieux une attitude d’enfant. Vous verrez que ce faisant, vous vous prendrez beaucoup moins au sérieux, et 90% de ce qui vous posait de sérieux problèmes vous semblera sans importance. Nous sommes tellement conditionnés pour être sérieux, c’est-à-dire angoissés et déprimés. Cela suffit !

3. Lâcher l’ancien

Acceptez le changement, de changer, de changer l’image que vous avez de vous-même, cette image construite par votre mental à partir d’une histoire que vous vous reconstituez à partir de vos croyances. Créer sa vie, accueillir le nouveau, cela en réalité peut être terrifiant. Car si je choisis de créer ma vie, je choisis de lâcher toutes les illusions qui me font croire que je n’ai pas le choix. Cela, des parties de moi ne le veulent pas. Il s’agit de leur expliquer que tout ira bien et de reprendre notre autorité sur elles.

Lâcher l’ancien, c’est aussi très concret. Libérez-vous de l’inutile, tout ce que l’on garde par peur de manquer et par attachement au passé. Des relations qui vous enferment, des vêtements qui appartiennent au passé, des meubles, des livres, des choses qu’on a aimées, des souvenirs, bref toutes ces choses poussiéreuses qui nous attachent et nous alourdissent. Laissez, vendez, donnez, offrez, jetez. Bref libérez-vous et faites donc de la place ! Voici un audio qui peut vous aider à accepter le nouveau.

4. Méditer

Méditer c’est entrer progressivement en contact avec la part de vous qui peut vraiment lâcher l’ancien parce qu’elle n’est dépendante de rien. N’écoutez pas ceux qui ont pour vous des techniques de méditation alambiquées, une position précise et plein de croyance. Cela ne fait que repousser les aspirants à la méditation.

Méditer, c’est très simple. Ce n’est pas ne penser à rien. Dire cela c’est comme dire que courir c’est gagner le records du 100 mètre à chaque fois. Méditer c’est se concentrer sur une chose. Voilà. C’est beaucoup plus simple. Et de là, tout un cheminement prend place. Méditez assis sur une chaise, en lotus, debout ou couché. Comme vous voulez. Mais accordez-vous ce moment où vous mettez votre esprit en repos. Méditer c’est vous concentrer sur le tableau que vous peignez, le chat que vous caressez, la fleur que vous contemplez, la musique avec laquelle vous entrez en connexion, votre cœur, l’air sur votre peau… Méditer, c’est lâcher-prise, revenir à soi, à l’ici et au maintenant. Ce n’est pas sortir du monde physique, c’est être attentif à ce qui est, même les pensées et les émotions, en les laissant s’écouler dans une présence toute simple à soi-même et au monde.

5. Affirmer, écrire, ressentir

Lâcher-prise est très important dans le processus créateur. Plus je me crispe sur des objectifs, plus je bloque. Mais, réfléchissons-y bien, je ne peux lâcher-prise qu’après avoir pris ma vie en main. Prendre sa vie en main, c’est choisir très clairement ce que l’on veut. Cela n’a pas à être trop précis d’emblée, laissez la porte ouverte à ce qu’il y a de mieux pour vous et dont vous n’avez pas connaissance maintenant.

Laissez la vie, l’énergie, le Moi Supérieur, le divin (peu importe le nom que l’on lui donne) vous diriger vers le mieux, mais sachez très clairement les aspirations générales de votre être le plus profond. Dites-le vous tous les jours et systématiquement. Ecrivez-le systématiquement tous les jours dans un cahier que vous pouvez laisser ouvert dans un endroit discret. Ecrivez et réécrivez concentré sur ce que vous voulez. Rédigez au présent en positif. Et ressentez ce que vous rédigez. Puis fermez les yeux, ressentez comment vous vous sentez alors que vous considérez que tout cela est accompli. Ressentez que vous y êtes déjà. Des images, des sensations pourront venir que vous pourrez amplifier. Cela, c’est méditer, et c’est aussi prier. A partir de là, lâchez-prise.

6. Avoir le courage de suivre ses intuitions

Dans le processus de création, vous permettez à la vie de répondre à vos aspirations profondes en suivant votre intuition. Vous serez de plus en plus en mesure de l’entendre en pratiquant la capacité à être à l’écoute de vous-même, par la méditation. Ecouter son intuition, cela demande beaucoup de courage et de lâcher-prise. C’est la plupart du temps renoncer à répondre à la question du pourquoi.

Vous ressentez que vous devez prendre telle ou telle décision, aller dans telle ou telle direction, accepter telle ou telle situation, parler de telle ou telle manière. Mais vous ne savez pas pourquoi. Si vous laissez votre mental ou les autres vous dire que c’est risqué, que cela n’a pas de sens, et si vous vous laissez prendre au piège de chercher à expliquer rationnellement que ce que vous ressentez est juste, vous entravez votre pouvoir créateur. Parfois, pour que vos aspirations s’incarnent, vous pouvez être amenés à suivre des détours et des aventures complètement incompréhensibles sur le moment. Patience et courage, et surtout, appréciez l’expérience, certain qu’elle vous est donné pour une bonne raison.

7. Refuser tout compromis avec le négatif, le déprimant, et le cynique

Soyez intransigeant avec le négatif, le cynisme. Évitez de partager vos visions avec des personnes qui ne sont pas dans la même perspective que vous. Soyez conscient que tout ce que vous dites de vous, des autres, et de la vie est créateur de votre réalité. Dans les conversations, faites de votre mieux pour rester positif. Choisissez les personnes qui vous font vous sentir bien. Vous verrez qu’il y a des personnes avec lesquelles, peut-être momentanément, vous ne pourrez plus communiquer comme avant. Lisez ce qui vous fait vous sentir bien. Créer votre belle réalité en choisissant déjà de belles choses, de belles relations, de belles paroles, de bonnes nouvelles. Cela demande aussi des choix clairs, des virages complets, de gros changements, et oui, un certain courage. Mais voulez-vous être heureux ?

Commentaires fermés sur 7 façons de donner plus de puissance à votre pouvoir créateur

Rencontre avec Gabrielle Richard, une prof de yoga inspirante

C’est une véritable artiste que j’ai le plaisir de vous présenter aujourd’hui. Passionnée par tous les outils de créativité, Gabrielle Richard est une professeur de yoga de grande qualité qui…

C’est une véritable artiste que j’ai le plaisir de vous présenter aujourd’hui. Passionnée par tous les outils de créativité, Gabrielle Richard est une professeur de yoga de grande qualité qui allie douceur et précision. Ayant eu la chance d’être un de ses anciens élèves, je peux vous dire que Gabrielle est très compétente et très attentive à votre corps.

1. Quel est ton parcours Gabrielle ?

Après avoir été diplômée en Arts Graphiques en 2003 à l’ESAG, j’ai travaillé en free-lance en tant qu’illustratrice, photographe. A cette époque je travaillais sur un art méditatif : Etre complètement connectée à l’ici et maintenant et laisser parler mon stylo sur le papier. Fabienne Verdier faisait partie des artistes qui m’inspirait et dont j’admirais le travail. Je me suis plongée dans le Zen et j’allais régulièrement méditer dans un dojo et faire des retraites. Je lisais également beaucoup de livres de Maîtres Indiens tel J.Krisnamurti ou Sri Nisargadatta Maharaj. Par ailleurs je danse depuis que j’ai 4 ans et le travail sur le corps et le jaillissement de l’énergie m’a toujours passionné. De fil en aiguille je me suis intéressée au yoga et j’ai commencé une formation de yoga Vinyasa avec Gérard Arnaud à Paris puis en Inde. Depuis je me suis formée à différentes méthodes avec différents Maîtres tel que le yoga Nidra avec l’école Satyananda (relaxation profonde du corps et du mental) mais aussi le Yin yoga, l’Ashtanga… J’ai approfondi ma pratique de la méditation en faisant des retraites chez Thich Nhat Hanh (Village des pruniers) et chez les moines Thaïlandais de la forêt dans la lignée d’Ajahn Chah. En parallèle je me suis formée à la méthode japonaise de Mikao Usui, le Reiki (méthode de guérison énergétique). Actuellement je me forme au chamanisme. Mon idée pour le futur : Ouvrir un lieu de créativité et de bien-être/ guérison dans un lieu ressourçant et bien sûr éco-responsable !

2. Comment présenterais-tu ta spécialité à quelqu’un qui ne la connait pas ou à un enfant ?

Apprendre à écouter son corps, ses émotions pour amener de la paix dans son cœur. Ouvrir une porte vers la paix. Bâtir des ponts, pas des murs.

3. Quelles sont tes valeurs profondes ?

J’essaye de développer l’écoute profonde et le lâcher prise (tout un programme) – et d’appliquer les valeurs telles que : la non-violence, l’honnêteté dans la parole et les actes, la générosité, la bonté, la joie, le partage…bref une éthique globale qui est l’expression de la vision Bouddhique. Thich Nhat Hanh a exprimé cela à travers ces 5 entraînements à la pleine conscience : un chemin de transformation qui mène au bonheur !

En résumé ce serait : nourrir la paix et la joie.

4. Quels sont tes objectifs dans la vie ?

Suivre ce chemin enseigné notamment par le Bouddha qui est une pratique concrète menant à la transformation, à la guérison de soi-même et du monde.
En gros : Etre heureuse et libre et amener cette paix le plus possible autour de moi.

5. Comment comptes-tu les atteindre ?

Ahahah, en pratiquant encore et encore !!

6. Ton idée pour améliorer le monde ?

Développer, pratiquer la pleine conscience en faisant un travail de compréhension profonde sur soi. Nous sommes 100 % responsables et le changement commence par nous-mêmes : « change yourself and the world will follow »

7. Pourquoi écris-tu pour le magazine web Zentonik?

Zentonik est un magazine éthique qui s’intéresse au développement personnel et qui met en ligne des articles sur le bien-être, l’écologie etc… Cette démarche semble être une bonne base pour améliorer le monde.
J’encourage et aime participer à toutes ces belles initiatives !

Commentaires fermés sur Rencontre avec Gabrielle Richard, une prof de yoga inspirante

Méditation visualisation de paix

Cultivez la paix en soi et autour de soi « La terre est ma patrie et l’humanité ma famille. » Khalil Gibran Nous avons tous un rôle à jouer dans…

Cultivez la paix en soi et autour de soi
« La terre est ma patrie et l’humanité ma famille. »
Khalil Gibran

Nous avons tous un rôle à jouer dans l’instauration d’un climat de paix sur la terre.

Voici une visualisation pour cultiver cette graine de paix et la faire grandir !

Installez-vous confortablement assis en tailleur ou sur une chaise. Prenez le temps de relâchez vos muscles du visage, de la nuque, des épaules, du bassin et des jambes. Entrez en contact avec votre inspire et votre expire.
Imaginez des racines qui partent de la base de votre colonne et qui plonge au centre de la terre. Sentez un courant d’énergie partir du centre de la terre, pénétrer par vos pieds, et remonter dans vos jambes, votre bassin.
Portez votre attention sur la région de votre coeur et imaginez une flamme lumineuse (ou un soleil) qui peu à peu grandit et vient éclairer, nourrir votre corps. Ces rayons lumineux intensifient la flamme de votre coeur, et éveille l’amour en vous. Peu à peu laissez se diffuser cette énergie douce de paix par delà votre corps et aux personnes qui vous sont chers et enfin se déployer tel un halo qui englobe la planète, l’Univers tout entier.
Cette lumière est porteuse de sérénité. Sentez l’Humanité recevoir cette énergie de paix.

Commentaires fermés sur Méditation visualisation de paix

Rencontre avec Daphné Struve, professeur de yoga

J’ai le plaisir de vous présenter aujourd’hui Daphné Struve, une grande contributrice de la Communauté Zentonik qui a la chance de vivre à Bora-Bora, une île magnifique de la Polynésie….

J’ai le plaisir de vous présenter aujourd’hui Daphné Struve, une grande contributrice de la Communauté Zentonik qui a la chance de vivre à Bora-Bora, une île magnifique de la Polynésie. Une chose est sûre, Daphné a un grand coeur et souhaite partager et donner avec le plus grand nombre de façon active !

1. Quel est ton parcours ?

Bonjour ! J’ai 32 ans, je suis d’origine réunionnaise, née en Champagne. J’ai vécu dans le bordelais et le toulousain, en Grande-Bretagne, dans l’Océan Indien… Je réside désormais en Polynésie avec mon mari américain. Bref, je me suis toujours considérée citoyenne du monde et je suis partout chez moi. Il n’y a pas de limites à l’exploration. Les rencontres sur cette Terre me passionnent. Tout se passe d’ailleurs dans un ordre parfait, dans la Synchronicité. Je vis des expériences ésotériques et mystiques depuis l’enfance. Mes dons d’empathe, de médium et de clairvoyante se sont décuplés lors du 1er soin reiki que j’ai reçu. J’avais d’abord consulté pour des raisons de douleurs chroniques mais quelle surprise ! J’ai vécu la Réalisation de Soi, la Libération de l’âme si je puis ainsi dire et, cela a transformé ma vie et la compréhension d’elle. J’ai ressenti la non-dualité de l’Univers, dans l’Amour Infini.

Je suis intuitive et autodidacte ; j’écoute toujours mon instinct. Un jour, dans un coin de ma tête, j’ai entendu: « Fais du yoga ! » Je n’y connaissais rien, j’ai pris des cours puis, j’ai découvert les bienfaits de la méditation. Par la suite, lors de ma formation à L’Institut Français de Yoga et en lisant les yoga sutras de Patanjali, j’ai reçu confirmation de ma connaissance empirique de l’Univers.

Jusqu’à présent, il n’y a qu’Intuition et Evidences, me guidant là où je dois être. Le reiki et le yoga sont venus à moi, alors que j’avais des problèmes lombaires insupportables depuis très jeune. Les médecins disaient qu’il n’y avait « rien à faire ». J’ai reprogrammé mon esprit, mon corps et mon énergie. La force (ou la vulnérabilité !) accumulée m’a menée vers l’Abandon de Soi. Ayant accès à d’autres niveaux de Conscience, je ressens la non-distance entre nous, les animaux et les objets. Je ressens l’unicité des atomes qui nous composent tous.

 2. Comment présenterais tu ta spécialité à quelqu’un qui ne la connait pas ou à un enfant ?

Mes principaux champs d’expertise sont le yoga et le reiki. Le « hasard » (parlons plutôt de coïncidences) a fait que je me suis élevée seule à d’autres pratiques énergétiques, telles que le feng shui, l’acupression et la lithohérapie. Tous ces mondes se rejoignent et sont complémentaires puisqu’il s’agit de la même Energie, du Souffle de Vie qui nous traverse tous. Le yoga est, à mon sens, l’écoute de soi, de son corps, de ses émotions et du souffle. Cet art méditatif permet de se sentir bien au niveau mental, moral, physique et spirituel.

Le reiki procure aussi cette sensation d’être régénéré, apaisant les maux émotionnels et les douleurs.

L’intérêt, c’est qu’on peut vite devenir autonome dans ces deux domaines.

Ces guérisons et modes de méditation conduisent Vers l’Un/ l’UniVers.

3. Quelles sont tes valeurs profondes ?

Amour. Joie. Partage.

Se respecter, comment ? Avancer en disant OUI à soi. Ne pas accorder ses violons dans le but de faire plaisir mais bien pour jouer sa propre mélodie : créez votre musique existentielle, celle qui vous fait vibrer, celle qui fait sourire votre âme ! Ce n’est pas un projet égoïste, bien au contraire : votre luminosité et sourire sont un cadeau pour vous, mais aussi pour les autres. On peut percevoir cela comme une chaîne de dons et de réceptions, au jeu de miroirs. Nous redonnons ce que nous percevons.

4. Quels sont tes objectifs dans la vie ?

Je ne suis pas certaine que le terme d’objectif me soit adéquat pour parler de l’Existence. J’ai simplement envie de continuer à croquer, à pleines dents, dans la Créativité. Continuer à honorer Mère Nature, à être en accord avec mon âme, dans mes choix, au quotidien. Continuer à me nourrir physiquement, mentalement et spirituellement. Continuer à avoir soif de vivre !

5. Comment comptes-tu les atteindre ?

Profiter de chaque instant pour aimer, soigner, s’exprimer dans l’Art…vibrer dans la Lumière qui se trouve en moi et en chacun de vous.

6. Ton idée pour améliorer le monde ?

Dans mon coaching, je fais en sorte de comprendre les besoins de chaque être et j’apporte des exercices, outils, techniques qui sont adaptés spécialement pour la personne, afin de contribuer au mieux-être physique, émotionnel et spirituel. Concentrons-nous donc sur l’amélioration de soi-même. Continuons à apprendre et à grandir. Etre Soi, ne pas chercher à Faire, à vouloir. Etre dans le plus juste avec soi-même pour soi-même. C’est en prenant soin de soi et de son bien-être qu’on irradie naturellement vers l’extérieur. Le changement est un mouvement de l’interne en direction de l’externe. Chercher à Faire alimente la dimension dualistique et illusoire. On ne change pas autrui, on apprend seulement de nos expériences. C’est à chacun de vivre ses passions dans la Bienveillance, l’Humilité et la Simplicité. Se contenter d’Etre, voilà un beau programme pour nous tous !

7. Pourquoi écris-tu pour le magazine web Zentonik?

Je suis bilingue et j’étais active sur mon site ainsi que sur les réseaux sociaux mais, beaucoup en anglais. J’ai constitué des groupes de discussion francophones sur la spiritualité et le yoga  (Facebook et Linkedin). Zentonik.fr m’a alors approchée et j’ai dit oui sans hésiter. En effet, ce site représente, un condensé de mes passions : l’écriture, la cuisine, la spiritualité, le bien-être, le coaching… Le corps,  l’âme et l’esprit méritent notre bienveillance et tout cela résonne en moi. L’intérêt du voyage physique ou métaphorique, c’est aussi de le vivre ensemble! L’Abondance de la Vie est faite, par essence, pour être partagée. Continuons à créer, à collaborer, à peindre la symphonie théâtrale que nous jouons tous ensemble… Mangeons des notes, écoutons des couleurs, semons du Bonheur !

-Lien sur les empathes :

http://www.loveandlivewellness.com/blog/quest-ce-quun-empathe

-Groupe de discussion pour empathes, channelers, clairvoyants et médiums :

Sur Facebook, tapez « empathes, voyants, médiums » dans le moteur de recherche

2 commentaires sur Rencontre avec Daphné Struve, professeur de yoga

Les 6 règles d’or à respecter pour bien dormir en Feng Shui !

Notre monde est divisé en deux…1% concerne le monde de la matière que nous pouvons percevoir au travers de nos 5 sens. Le reste soit 99 % concerne le monde…

Notre monde est divisé en deux…1% concerne le monde de la matière que nous pouvons percevoir au travers de nos 5 sens. Le reste soit 99 % concerne le monde de l’Energie lié à notre fameux 6ème sens !!! Souvent ce monde aura les effets les plus néfastes quant à notre sommeil. Le temps est venu à plus de considération énergétique en respectant quelques règles essentielles si on veut aider notre sommeil…

1. Notre monde est régi par l’Energie, le « chi » qui circule
Celui-ci rentre par les portes et rejoint les fenêtres reliées entre elles…placer délibérément votre lit dans ce tracé sans protection et vous êtes assuré de perturber votre sommeil par trop de stress.

2. Tentez au maximum de placer votre lit tête à l’Est ou au Nord pour une énergie plus carrée et plus dynamique
Évitez à tout prix l’Ouest qui vous dévitalisera petit à petit. Si cela vous conduit à placer votre lit dans le tracé du chi, optez pour un baldaquin mais changez le. Vous pouvez vous protéger du chi, vous ne pouvez pas changer les orientations du Soleil !

3. Évitez tout miroir qui refléterait votre lit
Là encore il ajouterait à l’énergie ambiante puisque le miroir double tout ce qu’il reflète et encouragerait l’infidélité (2 personnes reflétées x 2…). Stress en vue !

4. Sortez des idées reçues…pas de rouge par exemple
Rappelez vous, nous sommes tous uniques ! Et tout dépend où se situe votre chambre, quel âge vous avez…et quelle orientation du soleil votre chambre reçoit ? L’essentiel est d’y déposer votre énergie, faites vous confiance aussi et aménagez là en fonction de vos besoins et envies. Un gage de Bien Etre et donc de meilleur sommeil.

5. L’aspect le plus important mais le plus difficile à détecter…l’énergie tellurique provenant de la terre
Eau, failles, problèmes géobiologiques peuvent être la source d’un grand mal. Si vous avez respecté tous les derniers points, et que vous continuez à mal dormir. Interrogez un spécialiste.

6. Enfin, partez dans les bras de Morphée avec des pensées positives…pour des nuits plus calmes et plus détendues
Bonne nuit 🙂

Pour plus de précisions 3 livres à votre disposition. Créez et aménagez votre maison Feng Shui ou Libérez vous de vos pollutions au Courrier du livre et Le cahier Feng Shui des Paresseuses chez Marabout.

paresseuses   feng   unnamed

2 commentaires sur Les 6 règles d’or à respecter pour bien dormir en Feng Shui !

J’ai vécu une retraite en silence

« l’Homme est son livre d’étude, il doit en tourner les pages et en découvrir l’auteur » J Y Leloup. A la recherche de la paix intérieure, est-ce possible de…

« l’Homme est son livre d’étude, il doit en tourner les pages et en découvrir l’auteur » J Y Leloup.

A la recherche de la paix intérieure, est-ce possible de pauser le mental et l’émotionnel, pour juste « être » là dans l’instant ? Pour la 3° fois me voilà partie pour une semaine dans le silence. Ma petite voix intérieure m’oriente vers Pierre Chatel, une ancienne chartreuse située en Savoie. La souplesse du cadre de cette semaine intitulée « Seul et ensemble » me convient parfaitement, chacun étant libre de garder ou non le silence, de participer ou non aux activités proposées…parfait !

L’endroit est merveilleux, hors temps. Placé sur un haut rocher, avec une vue imprenable sur le défilé du Rhône. L’atmosphère est paisible et propice à la méditation et au recueillement.

Il faudra 2 jours pour que mon corps et mon mental se calment. J’observe cette agitation intérieure sans jugement. Difficile de tenir en place,de me concentrer sur quoi que ce soit. Je suis à 100 % dans le faire (mon égo me proposant X activités : marche, méditation, lecture…), mes pensées vont et viennent dans un désordre impressionnant ! Waouh , je n’arrive même pas à lire le déliant de l’association qui occupe les lieux ! Je ne me voyais pas si tendue…rires !
J’observe mes schémas de pensées, mes besoins de reconnaissance, d’être aimée…dans la bienveillance totale.

Le 3° jour, la notion de temps disparaît, mon corps passe au ralenti, mes pensées s’effacent de plus en plus et je commence à me sentir merveilleusement bien. Je passe en mode « être » et accueil, enfin, la grâce de l’instant… même si mon mental refait surface régulièrement,mon corps lui est paisible.

Le 4° jour, je suis juste là, présente à l’intérieur et à l’extérieur savourant cette plénitude. Le silence est la voie directe vers la liberté intérieure, vers cette sagesse que nous possédons tous,et qui ne demande qu’a être. Une joie profonde et durable fait surface,et mon mental s’estompe encore un peu plus.

Il y a la retraite que l’on imagine et celle qui est. Je m’imaginais marcher en pleine foret, passer de nombreuses heures en connexion avec Dame Nature afin de me ressourcer. Finalement, je passerai une grande partie de mon temps dans le cloître, à le nettoyer et y marcher méditativement.
En toute conscience et avec beaucoup de plaisir j’ai nettoyer mon temple intérieur. Avec joie je m’y suis lovée.

Le mot monastère vient de monastérion : lieu où l’on travail à devenir monos, UN, unifié. Je ne sais pas si je suis unie, mais après 4 jours je me sens extrêmement bien avec moi-même, en accord profond, avec le sentiment d’effleurer une dimension spirituelle qui me tend les bras. La spiritualité n’a pas de visage, elle est, là, au fond de nous même, au cœur de notre cœur.
Il suffit juste de vouloir y consacrer un peu de temps.
Les bénéfices de cette retraite dans un prochain article.

4 commentaires sur J’ai vécu une retraite en silence

« Fengshuisez » vous pour vous épanouir pleinement !

Fengshuiser votre maison, vous avez déjà sans doute entendu parler…mais Fengshuiser votre Intérieur, vous et juste vous, y avez-vous songé ? Le Feng shui c’est la gestion des énergies, de…

Fengshuiser votre maison, vous avez déjà sans doute entendu parler…mais Fengshuiser votre Intérieur, vous et juste vous, y avez-vous songé ? Le Feng shui c’est la gestion des énergies, de toutes les énergies…y compris la vôtre. Il est donc temps de vous y mettre pour briller de mille feux ! Mini coaching en 6 actions Chronooooo à suivre de toute urgence!

1. Ecoutez votre petite voix intérieure
Votre petite voix intérieure est celle de votre Coeur… Elle ne peut donc que vous mettre en Joie. C’est votre inspiration, votre intuition. Alors même si vous ne savez pas où cela vous mène, faites confiance et décidez enfin de la suivre pour votre plus grand bonheur !

2. Lâchez tout et coupez
Vous souhaitez avancer ? Alors pas d’alternative possible. Votre locomotive avancera quand vous aurez là encore décidé de lâcher les wagons…c’est à dire tout ce qui vous retient dans le passé que ce soit des situations ou des personnes. Coupez avec le sourire !

3. Reconnectez et colorez
Tout est énergie et vibration. Pour vous reconnecter à tout ce qui est, il vous faut ressentir tout ce qui se présente. La couleur et l’énergie qu’elle dégage peut vous être très utile. Amusez vous à les ressentir en vous recouvrant d’une couleur, ou en coloriant des mandalas par exemple.

4. Changez votre vision et allumez la lumière
Sortez du cadre et du jugement. Et changez votre vision sur ce qui arrive. Le hasard n’existe pas, vous êtes parfait quoiqu’il arrive et personne ne vous en veut !

5. Vivez ici et maintenant
Arrêtez de vous projeter dans l’avenir avec l’espoir de tout solutionner. Au risque de voir votre vie vous échapper totalement. C’est maintenant que çà se passe, alors VIVEZ et rappelez vous parfois de l’adage « un mal pour un bien ». IL est juste à 100%.

6. Appréciez la récompense et remerciez
Continuer de grogner ou apprécier le positif déjà arrivé…nous avons tous le choix. UN conseil, sachez apprécier ce qui vous arrive de bien et remerciez pour rester Positif et attirer le meilleur…

Pour plus de précisions, consultez Le Cahier feng Shui des paresseuses chez Marabout

 

3 commentaires sur « Fengshuisez » vous pour vous épanouir pleinement !

6 clés pour réussir à être vous-même

  Arriver à Etre soi même sans masque et faux semblant… et quelque soit la pensée de votre voisin ou de vos amis sur qui vous êtes ? Un rêve…

 

Arriver à Etre soi même sans masque et faux semblant… et quelque soit la pensée de votre voisin ou de vos amis sur qui vous êtes ? Un rêve ou une réalité possible ? Car la pression sociale est grande. Elle nous oblige parfois, ou tout le temps à dire oui alors que nous pensons non….Le secret, découvrir pourquoi nous portons ces masques, nous en détacher et reprendre la main.

1. Bas les masques
Cernez ses blessures pour s’en détacher. Nos blessures ne sont pas nous, elle ont juste permis d’attirer nos expériences de vie…de rejet, de trahison, d’abandon, d’humiliation, ou encore d’ injustice…etc etc.

2. Guérir ses blessures
Une fois identifiée, la blessure peut se guérir facilement. Ne plus se voiler la face, accepter ce que nous portons au lieu de le fuir comme la peste. Alors seulement, nous pourrons commencer à nous en détacher.

3. Utiliser des thérapies pour agir sur tout ce que nous sommes
Nous sommes fait d’énergie et de plusieurs corps physiques, émotionnel, mental et spirituel. Agissons sur tout ce que nous sommes pour libérer en profondeur. Couleur, art-therapy ou sons peuvent aider dans cette transition.

4. Sortir la tête du sable !
Vivre en conscience de qui nous sommes, et de ce qui est à tout niveau chaque jour dès le réveil est incontournable. Faire l’autruche, c’est fini.

5. Créer la magie au quotidien avec tout ce qui est
Transformons nos programmations et créons nos intentions. Chaque jour il est important de reprendre la main dans le système en lien avec ce que nous portons pour ne rien mettre de côté. Fabriquons nos phrases. Je choisis ou je commande….même si j’ai peur, je n’y crois pas, je doute, je pense que c’est impossible…

6. Se reconnecter avec l’Univers et libérer nos résistances
En acceptant tout ce qui est et ce que nous avons choisi d’incarner, nous libérons nos résistances pour ne faire qu’un avec l’Univers. Un nouveau paradigme est en marche où nous pouvons enfin Etre nous mêmes !

Un commentaire sur 6 clés pour réussir à être vous-même

6 étapes pour en finir avec l’auto-sabotage

Si vous manquez d’estime à tel point de vous saboter, il est temps d’y remédier et de vous offrir la vie douce et légère que vous méritez. Arrêtez de vous…

Si vous manquez d’estime à tel point de vous saboter, il est temps d’y remédier et de vous offrir la vie douce et légère que vous méritez. Arrêtez de vous sacrifier, pensez à vous et retrouvez confiance en vous-même. La relation que vous entretenez avec le moi intérieur a également un impact sur les autres sphères et individus. Reprenez alors les choses en mains ! Un certain vocabulaire est à bannir donc, évitez les termes suivants: échec, culpabilité, honte, peur, regret et remords. Traitez-vous comme votre meilleur ami et voici alors six suggestions pour adopter un vocabulaire plus positif et productif :

1. Remplacer échec par expérience
Considérez que l’échec n’existe pas. Voyez chaque épreuve comme des expériences dont vous pouvez tirer les enseignements. Posez-vous les questions et tentez d’y répondre avec un regard optimiste :
« Qu’est ce que cette expérience m’a appris/ m’a fait comprendre ?
« Vais-je réitérer cette expérience ? Pour quelles raisons? »
« Est-ce que je sais désormais de quoi j’ai envie ? Ou bien de quoi je n’ai pas/plus envie ? »

2. Remplacer culpabilité par amour de soi
On peut parfois avoir l’impression d’être redevable envers soi (et les autres). C’est bien souvent une illusion. Avoir des responsabilités ne signifie pas se sacrifier ni se flageller ! Refuser de se mettre dans certaines situations pour respecter votre mental, corps et énergie est tout à fait honorable. Plus vous prenez soin de vous, plus vous apprenez à vous aimer, plus vous rayonnerez ce bien-être autour de vous.

3. Remplacer honte par non-jugement de soi
Il nous est tous arrivé de ne pas se sentir fier par l’une de nos pensées ou actions. Pas la peine de s’attarder là-dessus. Sachez constater ce qui est sans émettre de jugement. Entraînez-vous à garder un œil objectif et bienveillant, sans développer d’opinion. Lorsqu’on est capable de le faire pour soi, on l’est d’ailleurs aussi pour les autres.

4. Remplacer peur par confiance
Allez courage, gardez Confiance ! Confiance en vous, en l’autre et surtout en la Vie. La peur peut vous immobiliser alors que la confiance peut faire davantage avancer.

5. Remplacer regret par acceptation
Ce qui doit arriver arrive. Ce qui est fait pour moi se manifeste mais, ce qui ne m’est pas destiné, n’a pas lieu d’être… Il n’est pas question d’être résigné, soumis ni fataliste mais, plutôt de ne pas résister à son existence. Lâchez prise, laissez couler car tout n’est pas de votre ressort. En effet, ne vous mettez pas tous les fardeaux du monde sur le dos, cela finirait par faire mal !

6. Remplacer remord par pardon
Ce qui est fait est fait ; pas la peine de ruminer ! Pardonnez-vous et pardonnez aux autres.
Appliquez, par exemple, la méthode hawaïenne « Ho’oponopono »…Dites à haute voix ou écrivez en pleine Conscience la formule :
« Désolé, Pardon, Merci, Je t’aime. »
Vous pouvez aussi faire des phrases à partir de ces mots clefs.
« Désolé d’avoir… Pardon si… Merci pour … Je t’aime parce que… »
Cette formule peut être faite pour vous-même ou bien à destination de quelqu’un d’autre. La personne n’a pas besoin de savoir, de lire ou d’écouter : le simple fait d’avoir agi en toute sincérité va apaiser la situation.

Essayez, vous vous sentirez léger !

4 commentaires sur 6 étapes pour en finir avec l’auto-sabotage

Type on the field below and hit Enter/Return to search