Catégorie : Détox

21 jours de détox pour vous aider à perdre du poids

La détox sert à nettoyer votre organisme des toxines liées à la pollution et à la digestion. Elle revitalise le corps. Quel soulagement ! Une détox améliore ainsi le confort digestif (acidité, ballonnements, transit)…

La détox sert à nettoyer votre organisme des toxines liées à la pollution et à la digestion. Elle revitalise le corps. Quel soulagement !

Une détox améliore ainsi le confort digestif (acidité, ballonnements, transit) et redynamise. Elle fait dégonfler puisqu’elle élimine les toxines, grandes pourvoyeuses de rétention d’eau et donc de cellulite. Elle est aussi d’une précieuse aide dans la gestion de votre poids. Les processus d’assimilation et d’élimination vont se faire beaucoup mieux et favoriser un bon fonctionnement du métabolisme.

Je vous recommande la Potion Detox 21 formulée par MyBestea. Elle a été élaborée par la phytothérapeute et diététicienne Caroline Gayet.

Vous voilà maintenant armée pour mener avec succès le combat contre vos toxines !

Commentaires fermés sur 21 jours de détox pour vous aider à perdre du poids

Le jeûne, mode d’emploi

Après quelques excès ou problèmes de santé, peut-être avez-vous envie de vous lancer dans un jeûne. Cette pratique n’est pas à prendre à la légère et doit être envisagée en…

Après quelques excès ou problèmes de santé, peut-être avez-vous envie de vous lancer dans un jeûne. Cette pratique n’est pas à prendre à la légère et doit être envisagée en toute sécurité. Il est important de savoir si on peut le faire, de choisir sa durée et de se préparer.
 
Le jeûne, qu’est-ce que c’est et à quoi ça sert?
Le jeûne est une pratique millénaire utilisée pour se détoxiner, se détoxiquer et se revitaliser sans prise d’aliments, uniquement de l’eau. De petites tisanes peuvent être consommées pour aider le travail d’élimination et de soutien (www.naturamundi.com  : tisane pour jeûner bio). Sa durée peut varier de quelques heures à quelques jours. Le système digestif est ainsi mis au repos. Cette économie d’énergie, sur un laps de temps déterminé, permet une meilleure utilisation des émonctoires. Ce sont les principales voies d’élimination des déchets dont dispose notre organisme : foie, intestins, reins et peau. Peu à peu, le corps se purifie, gagne en vitalité et le poids émotionnel s’apaise. Concrètement, les tissus inutiles, comme l’excès de graisse, se recyclent par un principe d’autodestruction intelligente mené par les macrophages de l’immunité et les enzymes permettant le nettoyage du corps. Pour fonctionner, notre métabolisme a besoin au minimum de 800 Kcal/jour au repos et sans manger. Il va donc puiser selon ses besoins dans ces tissus. Pour notre exemple, l’excès de graisse va être transformé en acide gras pour le fonctionnement du corps. Quand le corps a fini, il passe aux tissus sains sans toutefois toucher aux organes vitaux avant 40 jours. Il est donc impératif d’individualiser le jeûne avec votre naturopathe.
 
Peut-on faire un jeûne ?
Au cours du jeûne, des crises curatives peuvent avoir lieu proportionnellement à la quantité de toxines éliminées. Le jeûneur peut ressentir des odeurs corporelles telles que mauvaise haleine, sueurs, urines et selles nauséabondes ou éruptions cutanées. Lors de ces crises curatives, il peut éprouver également des maux de tête, des vertiges, une petite fièvre, une production de crachats ou des vomissements. Les signes d’alarme pour l’arrêt du jeûne peuvent être les insomnies de plus de 2 nuits, des hallucinations ou délires, de l’angoisse, une crise d’acétone (l’haleine sent l’éther), une anurie (blocage des reins), une incapacité à se tenir debout ou marcher. Il semble naturellement dangereux de continuer dans ces cas-là. Plus la vitalité et les surcharges sont fortes et plus les crises curatives seront fortes, signe que le corps a beaucoup de potentiel pour éliminer. Si vous êtes affaibli, il n’y en aura pas. Le jeûne est alors inutile. C’est pourquoi, le jeûne est absolument contre-indiqué aux grands sous-vitaux et/ou grands médiqués, aux insuffisants rénaux, aux nourrissons, aux femmes enceintes (ce n’est plus le moment de détoxiner !), aux anorexiques, aux hypotendus dont la tension est inférieure à 8, aux hypoglycémiques et en cas de cirrhose. Dans une moindre mesure, pas de jeûne non plus pour les personnes maigres, tout profil psychologique en rapport avec la nourriture, les travailleurs de force, les participants à un événement sportif, les convalescents, les hypotendus dont la tension se situe entre 8 et 10 et les personnes âgées.
 
La durée
L’idéal pour le débutant est de commencer par ce que l’on appelle un micro-jeûne. C’est-à-dire que l’on commence par avancer le repas du soir et reculer le petit déjeuner du lendemain matin. Progressivement, on augmente d’une journée à 5 jours. Pour les jeûnes plus longs, voici le lien du site internet www.jeune-et-randonnee.com afin d’être encadré par des thérapeutes compétents.
 
La préparation et la sortie du jeûne
La préparation est très importante. Elle permet d’habituer progressivement le corps à se détoxiner sans trop de crises curatives lors du jeûne.
Avant : diminuer progressivement la consommation des viandes, charcuteries, fromages, céréales à gluten, fruits, café, thé et chocolat pour ne garder que les céréales sans gluten et les légumes verts.
 
Pour 5 jours de jeûne, les 2 jours précédents seront consacrés à une phase de descente et les 2 jours suivants à une phase de remontée :
 
Phase de descente : faites cuire pendant 2 heures une grosse soupe d’un mélange de légumes bien fibreux comme le poireau, le céleri branche, les haricots verts, la salade cuite. Ne coupez pas trop petit, ne mixez pas non plus. Vous pouvez même ajouter un peu d’agar-agar pour l’apport supplémentaire de fibres. Cette soupe apporte des minéraux et des nutriments.
 
Phase de remontée : prenez des soupes légères de légumes verts, puis des jus de légumes crus, puis des légumes cuits, puis des céréales sans gluten. Introduisez ensuite les viandes et poissons.
 
Accordez-vous du temps pour vous lors de votre jeûne. Faites-le de préférence en été, lors d’un moment libre que vous aurez choisi et dans un cadre de nature. Reposez-vous. Profitez-en pour pratiquer des activités manuelles, artistiques, du jardinage, de la méditation, de la relaxation, écrire, lire, écouter de la musique, marcher ou pratiquer le yoga.
Je vous joins pour terminer une vidéo et un livre pour compléter et aller plus loin :
 

 

Santé à tous !
Commentaires fermés sur Le jeûne, mode d’emploi

Spécial lendemains de fête : 4 conseils pour rester au top

Les fêtes de fin d’année approchent à grands pas. Synonymes de moments de joie, de partage en famille et entre amis mais aussi de bons repas, un peu plus copieux…

Les fêtes de fin d’année approchent à grands pas. Synonymes de moments de joie, de partage en famille et entre amis mais aussi de bons repas, un peu plus copieux que d’habitude en général… Il n’est pas rare que le système digestif, voire l’état global de certains s’en ressente un peu malmené.

Je vous propose ici quelques conseils simples qui pourront vous aider à profiter de cette période sans en payer les pots cassés en passant par la case gastro ou autre problématique de santé plus ou moins agréable.

1) Limiter les mélanges
Lors de ces repas festifs, on rencontre souvent champagne + vin blanc + vin rouge, voire digestif… Sachez que ces mélanges d’alcool ont tendance à acidifier l’organisme, malmènent votre estomac et perturbent votre foie qui ont déjà beaucoup à faire avec les plats. Pourquoi ne pas s’en contenter d’un seul (par exemple : un repas au champagne) ou deux sortes de vins différentes au maximum et les déguster avec modération le long de la soirée ? Cela n’enlève rien au plaisir du moment !

2) Bien s’hydrater
Au lever le lendemain et pendant quelques jours suivants, commencez par un grand verre d’eau tiédie dans lequel vous ajouterez un quart de citron – biologique si possible – pressé avec une dosette de sérum physiologique (si, si, vous avez bien lu) ou une ampoule de sérum de Quinton isotonique. L’eau tiède et le sérum phy ou Quinton vont venir réhydrater votre corps et relancer un peu l’équilibre, faciliter le nettoyage des restes de l’estomac, le citron va soutenir le foie très sollicité en cette fin d’année entre bons petits plats et chocolats. N’oubliez pas de bien vous hydrater avec de l’eau ou des tisanes digestives tout au long de la journée qui précède le repas de fêtes et le lendemain.

3) Alléger les repas suivants
Tisanes, bouillons, soupes, monodiètes, apportent à votre système digestif – qui contient une grande part de votre système immunitaire – un soulagement et une pause entre tous ces mets que nous ne consommons en général pas tout au long de l’année et qui sont souvent bien plus riches !
Qu’est-ce qu’une monodiète ? C’est un repas composé d’un seul type d’aliment, la quantité n’est pas limitée tout en restant raisonnable svp. Le fait de ne consommer qu’un féculent, protéine, ou légume, permet de soulager le système digestif et facilite la désacidification de l’organisme (si on choisit un aliment non acide bien sûr !). En cette période, je vous recommande particulièrement une monodiète au choix de : pommes de terre (donc natures, sans beurre, sans huile 😉 ), riz biologique semi-complet, potimarron, poireaux cuits vapeur ou encore compote de pommes douces. Vous pouvez faire une monodiète une à deux fois par semaine si cela vous plaît sans risque de carences, ou seulement la réserver au lendemain qui suit un repas copieux.

4) Pensez aux ferments lactiques
Appelés aussi probiotiques, ils aident notre flore intestinale ou microbiote à se refaire une santé et participent activement à renforcer notre immunité, entre autres… Une petite cure d’après fêtes accompagnera la remise en ordre de l’intestin et favorisera le retour à un confort digestif et ventre allégé si besoin. Il existe des souches de ferments lactiques sur le marché adaptées à votre profil digestif et vos besoins, elles proviennent de différentes sources (porcines, bovines, humaines), n’hésitez pas à demander conseil si vous souhaitez vous en procurer et bénéficier de leurs bienfaits.

Je vous souhaite de très belles fêtes de fin d’année à tous !

Un commentaire sur Spécial lendemains de fête : 4 conseils pour rester au top

5 bonnes raisons de boire de l’eau chaude tous les jours

L’hydrologie est une des 10 techniques utilisées en naturopathie, en interne ou en externe, chaude ou froide. La prise d’un verre d’eau chaude peu minéralisée (type Mont Roucous, Rosée de…

L’hydrologie est une des 10 techniques utilisées en naturopathie, en interne ou en externe, chaude ou froide. La prise d’un verre d’eau chaude peu minéralisée (type Mont Roucous, Rosée de la Reine, MontCalm…) le matin à jeun est un exemple d’hydrologie interne. Préconisée également par l’Ayurvéda, elle permet de réveiller le système digestif en douceur et de réchauffer l’organisme, pour les plus frileux. La faculté d’osmose, par capillarité, avec l’eau intracellulaire de notre organisme permet à l’eau chaude de traverser le système digestif en une dizaine de minutes. D’autres boissons, comme l’infusion, peuvent compléter cette cure, mais non la remplacer. En effet, la présence de substances végétales et autres sucres ou miel retarde l’assimilation en enclenchant le processus digestif.
 
Cette méthode procure de nombreux bienfaits :
 
1. Hydrate les cellules du corps et remplace tous les liquides du corps qui ont été utilisés durant la nuit pour les fonctions métaboliques.
 
2. Elimine les toxines en douceur : l’eau chaude, avec son pouvoir dilatant et diffusant, accélère la circulation sanguine. Le sang va plus rapidement aux émonctoires (filtres de notre corps) reins et glandes sudoripares. C’est ce que l’on appelle l’effet diurétique. Le drainage gastro-intestinal permet aux intestins de retrouver de la motilité évitant ainsi la constipation.
 
3. Perte de poids : L’organisme s’allège, se stabilise et le ventre est plat. L’appétit est mieux géré et les fringales moins régulières.
 
4. Apaise le système nerveux : Les émotions se stabilisent et l’activité cérébrale est facilitée.
 
5. Donne de la vitalité et stimule le système immunitaire.
 
Des vertus mais quelques conseils tout de même :
 
Boire un verre d’eau chaude tiède à jeun tous les matins au moins pendant trois semaines.
 
Possible plusieurs fois par jour selon les besoins ou bien occasionnellement afin de préparer un régime ou une période de jeûne, ou bien encore pour remettre son organisme en forme après un excès alimentaire ou une maladie.
 
A température supportable : si des nausées s’installent, commencer par de petites gorgées tièdes (2 ou 3). C’est le signe d’une fonction hépatobiliaire déficiente ou d’un foie engorgé. On augmente progressivement à un verre jusqu’à une sensation de bien-être.
 
Non toxique, elle est toutefois déconseillée en cas d’ulcère ou inflammation à l’estomac car elle dilate les tissus. D’une manière générale, il est préférable de boire 2 ou 3 gorgées tous les ¾ d’heure (plutôt qu’une tasse en 5 minutes), et en dehors des repas pour ne pas ralentir le processus de digestion.
Les avantages de l’eau chaude sont abondants et le bien-être est assuré s’il est régulier. Profitez-en pour alléger votre alimentation (en alcool, tabac, café, produits riches en graisses animales et en sucres raffinés) et faites la part belle aux fruits et légumes verts de saison. Pour certains, l’action est immédiate et pour d’autres, il faut attendre quelques jours en fonction du degré de toxines et de la force vitale de l’organisme. Chaque personne est différente, alors écoutez-vous !
Commentaires fermés sur 5 bonnes raisons de boire de l’eau chaude tous les jours

Buvons de l’eau à …notre santé !

Alors que la canicule s’installe en France pour plusieurs jours, commençons par lister les bons conseils à mettre en oeuvre avant de discuter de l’hydratation du corps. Hydratez-vous beaucoup tout…

Alors que la canicule s’installe en France pour plusieurs jours, commençons par lister les bons conseils à mettre en oeuvre avant de discuter de l’hydratation du corps. Hydratez-vous beaucoup tout au long de la journée. Favorisez les vêtements légers et clairs. Utilisez des ventilateurs et des brumisateurs. Prenez des douches fraîches répétées. Reposez-vous pendant les heures les plus chaudes. Favorisez les fruits et légumes crus. Limitez votre activité physique.

Boire de l’eau pure chaque jour est un élément clé d’une santé optimale. Le corps a besoin d’eau pour nombres de processus physiologiques et réactions biochimiques, y compris: la circulation du sang, la régulation de la température du corps, l’élimination des déchets et donc la detox…

Une fois que votre corps a perdu entre un et deux pour cent de sa teneur totale en eau, il va signaler ses besoins en vous faisant sentir la soif. Cependant, au moment où ce mécanisme de la soif débute réellement, vous êtes déjà dans les premiers stades de la déshydratation. En outre, le mécanisme de la soif a tendance à être sous-développé chez les enfants, ce qui les rend plus vulnérables à la déshydratation. Les enfants sont particulièrement vulnérables à la consommation d’autres ‘boissons’ que l’eau : ils s’abreuvent de boissons sucrées comme les sodas et jus de fruits au lieu d’eau ordinaire, et de nombreux adolescents consomment des boissons énergisantes riches en caféine, qui agit comme un diurétique …et aura tôt fait de les déshydrater. Les personnes âgées sont également à risque accru, sentant de moins en moins la soif.

En plus de la soif, qui est un signal « évident » du besoin de s’hydrater, d’autres signaux indiquent le besoin de boire plus d’eau , des signaux comme la fatigue , des étourdissements, des sautes d’humeur, une pensée embrumée, des difficultés de concentration, des crampes musculaires répétées, un peau terne, sèche, le fait d’être constipé ou d’avoir une miction peu fréquente à l’urine foncée, concentrée …

Si la déshydratation sévère peut mettre la vie en danger , même une légère déshydratation peut causer des problèmes ; elle peut également affecter les performances sportives puisqu’un niveau de déshydratation de deux pour cent provoque une diminution de 10 pour cent de la performance athlétique ! La déshydratation peut être aussi dangereuse que lorsque vous conduisez en état d’ébriété. Lorsque vous êtes déshydratés, vous êtes plus enclin à l’irritabilité et la fatigue., vos fonctions cognitives sont perturbées et cela peut avoir de graves conséquences si vous êtes au volant…

En réalité, il est pratiquement impossible de déterminer une ligne directrice générale qui sera applicable à tout le monde, tout le temps. Mais les études montrent que la couleur de votre urine est un marqueur important de votre hydratation. Ainsi une urine de couleur foncée, concentrée est un signe que vos reins retiennent les fluides pour maintenir vos fonctions corporelles, et est une bonne indication que vous avez besoin de plus d’eau (si vous prenez des suppléments contenant de la vitamine B2 de synthèse ne vous y trompez pas : il peut être plus difficile de juger de vos besoins en eau par la couleur de votre urine puisque cette vitamine rendra votre urine jaune vif). La fréquence des mictions peut également être utilisé pour juger de votre consommation d’eau.
Une personne saine urine en moyenne environ sept ou huit fois par jour ; uriner moins souvent indique que vous ne buvez pas assez. Il est important de reconnaître que votre corps perd de l’eau tout au long de chaque jour, même lorsque vous n’êtes pas sujet à la transpiration, et que vous en avez besoin pour reconstituer constamment cette perte de fluide.

Mais en plus de vous assurer de boire suffisamment, un autre facteur très important est le type d’eau que vous buvez : il vous faut boire de l’eau sans toxines ! L’eau du robinet contient un tableau de contaminants nocifs, du chlore mais aussi des sous-produits de désinfection, des métaux lourds, des médicaments pharmaceutiques (et seule une membrane d’osmoseur peut filtrer tout le nocif….) L’eau embouteillée peut être pratique, mais il a un certain nombre d’inconvénients importants. Tout d’abord les bouteilles d’eau en plastique peuvent présenter des risques pour la santé de par la présence de produits chimiques tels le bisphénol A, le bisphénol-S (BPA / BPS) et les phtalates… Enfin les bouteilles en plastique causent aussi d’énormes problèmes environnementaux en raison de l’énorme volume de déchets plastiques qu’elles génèrent…

Trinquons, en toute conscience donc !

Commentaires fermés sur Buvons de l’eau à …notre santé !

4 astuces pour vous aider à arrêter de fumer

Arrêter de fumer est souvent un projet épineux. Non seulement on le vit comme une obligation engendrée par la pression sociale, familiale voire médicale. Mais même s’il relève indéniablement du…

Arrêter de fumer est souvent un projet épineux. Non seulement on le vit comme une obligation engendrée par la pression sociale, familiale voire médicale. Mais même s’il relève indéniablement du bon sens, il n’en présage pas moins frustration et désagréments de toutes sortes en commençant par la nervosité. Si vous le vivez ainsi, c’est que ce n’est pas forcément la bonne façon d’aborder la chose. Qui voudrait se lancer dans une aventure pareille ? C’est comme vous présenter une brochure de voyage entre voie ferrée et autoroute : pas vendeur du tout !!
Personne ne vous demande de vous torturer – et de torturer votre entourage par la même occasion ! – sachant que effort et douleur ne sont pas nécessairement le gage d’une réussite pérenne.
Si le tout ou rien ne vous tente pas, voici quelques pistes que je propose aux candidats à la vie sans cigarettes.

1. Respirez
Pensez à respirer profondément avant d’allumer votre cigarette et observez ce qui se passe. La sensation de bien-être à tort lié à la cigarette passe par le fait que pour fumer il faut inspirer et expirer profondément la dite fumée

2. Répondez à une question
Posez-vous la question suivante « pour quelle raison importante vais-je fumer cette cigarette ? » ; prenez le temps d’y répondre et notez cette raison (vous y repenserez plus tard). Il est possible que vous fumiez quand même cette cigarette, possible que vous ne la fumiez que dans 15 minutes, voire pas du tout !

3. Ne faites que fumer
Quand vous fumez, isolez vous et ne faites RIEN d’autre. Ni parler, ni boire un café, ni écouter la radio ou regarder la télé. Seul(e) sans rien faire. Et concentrez-vous uniquement sur ce qui rentre et sort de vos poumons. Posez-vous ceci comme règle inhérente à chaque cigarette.

4. Buvez
A chaque envie de cigarette, buvez d’abord un verre d’eau (avec un peu de menthe ou du citron si possible) et soyez attentif sur l’effet que ça peut avoir sur cette envie.

Rien de bien difficile et sans autre challenge que d’essayer. Si vous fumez votre cigarette quand même, ce n’est pas « grave » car, comme tout apprentissage, on avance pas à pas . Prendre le temps de porter en conscience de ce qui sous-tend votre prétendu besoin de cigarette c’est comme apprendre à marcher…on titube, on chute, on hésite, on a peur et puis un jour on court !!
Et quand vous vous sentez vraiment prêt(e), foncez ! Trouvez l’aide extérieure si cela vous est nécessaire et changer d’univers !

Commentaires fermés sur 4 astuces pour vous aider à arrêter de fumer

12 recettes pour confectionner votre eau détox

L’été approchant, vous avez envie de faire attention à votre ligne, tout en profitant de saveurs gourmandes? Bonne nouvelle: Vous pouvez allier santé et plaisir! En effet, certains ingrédients détoxifient…

L’été approchant, vous avez envie de faire attention à votre ligne, tout en profitant de saveurs gourmandes? Bonne nouvelle: Vous pouvez allier santé et plaisir! En effet, certains ingrédients détoxifient les reins et le foie comme le concombre, le citron ou la pastèque donc, exploitez leurs propriétés.

Utilisez 1 litre d’eau filtrée ou en bouteille et, plate ou gazeuse, selon vos préférences. Faites infuser les fruits dans un pichet d’eau fraîche et laissez plusieurs heures au frigo. Au moment de servir, rajouter des glaçons. Vous pouvez réutiliser les fruits à la fin, à déguster tels quels, ou bien avec du fromage blanc ou encore, en smoothie.

Voici donc 12 recettes rafraîchissantes et naturelles pour vous donner des idées:

– 10 tranches fines de concombre/ 1 citron vert découpé en quartiers ou en tranches

– 6 framboises/ 1 citron découpé en quartier/ 6 tranches de concombre/ 5 feuilles de menthe

– 10 morceaux de pastèque/ 1 citron découpé en quartiers

– 1 citron tranché / 10 framboises

– 1 pomme tranchée /1 bâton de cannelle

– 1 citron tranché/ 5 petits morceaux de gingembre pelé

– 1/2 pamplemousse coupé en morceaux / 1/2 citron tranché / 7 tranches de concombre

– 1 pêche coupée en morceaux/ 1 tige de romarin

– 5 framboises/ 5 fraises/1 citron tranché ou en quartiers

– 3 tiges de citronnelle/ 10 feuilles de menthe

– 10 fraises coupées en deux/ 5 feuilles de basilic

Alors, envie de fraîcheur et de couleurs acidulées? N’hésitez pas à concocter vos propres recettes avec les fruits que vous voulez!

Commentaires fermés sur 12 recettes pour confectionner votre eau détox

13 conseils pour perdre du poids et surtout du volume avant l’été

Il n’est pas ici question de régime, mais de solutions pour affiner et raffermir la silhouette avant l’été. Chacun/chacune y trouvera une ou plusieurs réponses à ses problèmes : 1….

Il n’est pas ici question de régime, mais de solutions pour affiner et raffermir la silhouette avant l’été. Chacun/chacune y trouvera une ou plusieurs réponses à ses problèmes :

1. Je n’attends pas le dernier moment pour m’attaquer au problème

Pour avoir de vrais résultats, durables, il faut du temps et de la persévérance!

2. Je nettoie mon intestin pour avoir des effets optimum

Les efforts fournis sur un intestin encombré seront toujours décevants. Il existe plusieurs moyens pour nettoyer l’intestin, le plus efficace étant l’hydrothérapie du colon, mais un lavement à la maison est aussi une bonne solution. A répéter plusieurs fois si nécessaire. Une autre méthode pour nettoyer l’intestin est 1 cuil à café de sulfate de magnésium – ou sels d’Epsom – dans un verre d’eau chaude le matin à jeun pendant 3 semaines. On peut aussi utiliser l’huile de ricin, à raison de 1 à 3 cuillères à café dans 1/3 de verre d’eau chaude, toujours le matin à jeun.

3. Je nettoie mes reins et je lutte contre la rétention d’eau

En effet, une partie de notre surpoids est dû à la rétention d’eau, qui est aussi la cause de l’aspect peau d’orange.
Voici une recette hyper efficace uniquement avec des plantes :
– Rincer et couper en morceaux une botte de persil bio, plat si possible, sinon frisé
– Mettre dans une casserole avec 1 litre d’eau et faire bouillir 10mn
– Laisser refroidir, puis filtrer avec une passoire et mettre dans une bouteille au frais
– Boire un grand verre tous les matins
Pour une efficacité accrue ajouter dans le verre 25 gouttes dEPF de Pissenlit ( A.Vogel en magasin Bio) et 25 gouttes d’EPF d’Ortie (A. Vogel en magasin Bio). Ces 2 plantes ont l’avantage de faire une détox avec le drainage, et le persil reminéralise tout en nettoyant les reins. A renouveler plusieurs fois, la bouteille ne durant que 3 ou 4 jours. Résultats garantis!!

4. Je mange le sucré à l’heure du goûter

C’est à cette heure-là que le corps produit le plus d’insuline donc gère le mieux cet apport de sucre. En quantité raisonnable bien sûr…

5. Je mange léger au dîner, et en aucun cas des féculents, ou des desserts

En effet, les calories du soir comptent double, surtout parce que l’on va se coucher peu après. De plus, un dîner copieux demande une dépense d’énergie supplémentaire au corps pendant la nuit, ce qui affecte la qualité du repos. On ne se lève jamais plus en forme que les lendemains de diète! Et si on a bien mangé le matin, le midi et au goûter, on a moins faim le soir!

6. Je diminue au maximum – voire je supprime – le gluten

Pas de perte de poids réelle et durable tant que l’on consomme du gluten, véritable « colle » qui est responsable de bien des gonflements abdominaux. En règle générale, l’arrêt du gluten entraîne une perte de 1 à 3 kilos et une réduction du tour de taille!

7. J’utilise le psyllium blond comme coupe faim naturel

Cette graine venant des Indes se transforme en gel au contact de l’eau, elle agit comme coupe faim au niveau de l’estomac, et est aussi très efficace contre la constipation. 1 à 3 cuil à café dans un grand verre d’eau 20mn avant le repas, afin de réguler l’appétit. Le psyllium blond permet d’éliminer aussi plus facilement les matières grasses ingérées, et il nourrit la flore intestinale. De plus, il a un effet purement mécanique, n’étant pas absorbé par le corps. – De la marque Nature et Partage en magasin Bio –

8. Je bois de l’eau, même si je fais de la rétention d’eau, mais je bois en DEHORS des repas

En effet, l’eau ingérée pendant le repas diminue l’efficacité des enzymes digestives, et a tendance à augmenter les ballonnements pendant la digestion. Le risque de rétention d’eau est donc accru!

9. Je mâche, je mâche, je mâche….

Plus je mâche longtemps moins j’ai besoin d’aliments pour être rassasié, car le cerveau a besoin de temps pour envoyer le message « je n’ai plus faim » au corps.

10. Quand j’ai faim, je commence par boire de l’eau

Le corps envoie presque les mêmes signaux pour la faim que pour la soif!! La plupart du temps, quelques gorgées d’eau suffisent à couper la faim. Cette méthode est particulièrement efficace contre les grignotages.

11. Je mange quand j’ai faim, et non parce que c’est l’heure

Le corps sait quand il a faim, si on se donne la peine de l’écouter, et combien de calories mangeons-nous sans même savoir pourquoi?

12. Je fais du Waterbike (ou de la gymnastique aquatique)

Pédaler dans l’eau décuple les effets des 2 sports 1+1=3, et le drainage qui en découle sculpte la silhouette pour peu qu’on persévère!!

13. J’utilise des huiles essentielles de Cyprès de Provence et de Cèdre de l’Atlas

Après avoir vérifié dans le creux du coude que vous n’étiez pas allergique aux HE, 1 à 2 gouttes de chaque dans votre huile de massage ou lait hydratant pour le corps apporteront un vrai plus à l’aspect de la peau si elles sont utilisées régulièrement…

Si aucune de ces méthodes ne marche pour vous, il est possible que vous ayez un problème d’hormones ou de thyroïde, auquel cas il est recommandé d’aller consulter.

Un commentaire sur 13 conseils pour perdre du poids et surtout du volume avant l’été

Comment mincir durablement grâce à la détoxination ?

La « détox » c’est un mot très employé par les naturopathes. Il a cependant dépassé le cadre de leurs cabinet et est aujourd’hui devenu très à la mode. Tous…

La « détox » c’est un mot très employé par les naturopathes. Il a cependant dépassé le cadre de leurs cabinet et est aujourd’hui devenu très à la mode. Tous les magazines féminins vous vantent la détox de printemps, tous les laboratoires vous proposent leur produit spécial détox : vous ne pouvez pas y avoir échappé. Mais la détoxination, qu’est-ce que cela signifie vraiment et surtout, pourquoi est-ce si important dans votre processus d’amincissement ?Voici les points importants que vous devez connaître sur ce phénomène.

Avant de parler de détoxination il faut comprendre le phénomène d’intoxication. Nos cellules, pour fonctionner, ont besoin de carburant. Ce carburant est constitué des aliments que vous ingérez qui contiennent, si tout va bien, des vitamines, des minéraux et des micro-nutriments de qualité qui lui permettent de fonctionner à plein régime. Si vous mettez trop de carburant dans votre moteur (même si c’est du « bon ») ou si vous mettez un carburant inadapté (mauvais sucres, acides gras saturés, additifs que l’on trouve dans tous les produits industriels), vous encrassez alors vos cellules qui ne fonctionnent plus à plein régime. Cela peut se traduire par de la nervosité, une baisse de l’attention, un dérèglement du métabolisme, des douleurs, et pour ce qui nous intéresse aujourd’hui, une prise de poids. Quand on est dans le cas du surpoids, le phénomène est pervers, car votre corps cherche toujours à neutraliser les toxines qu’il n’arrive plus à éliminer quand il y en a trop ou que les organes d’élimination sont trop fatigués pour le faire. Et devinez qui le corps appelle à la rescousse ? Les graisses ! Et oui, les graisses viennent piéger les toxines pour aider le corps qui ne les gère plus. Aussi, voilà pourquoi il est aussi important de penser « détoxination » quand on veut un amincissement durable. Quand vous commencez à mincir vous libérez des toxines piégées dans les graisses. Si vos organes d’élimination sont fatigués (ce qui est souvent le cas chez les personnes en surpoids), votre corps ne sera pas à même d’éliminer les toxines libérées… Et devinez quoi ? Il n’aura de cesse de reformer des graisses pour venir piéger ces toxines. Celles qui ont déjà connu des périodes d’amincissement qui s’accompagnent de douleurs musculaires ou de maux de tête, ont connu ce phénomène, souvent sans en avoir conscience. Pour l’éviter, les méthodes de détoxination sont donc utiles et à intégrer dans votre démarche d’amincissement.

Vous trouverez bien évidemment des batteries de produits naturels dans différents laboratoires. Beaucoup sont efficaces. Mais si vous n’avez pas de budget, alors voici deux outils très simples à utiliser :

La cure de jus de citron avec de l’eau tiède le matin à jeun, sous réserve que le citron soit mûr et bio (il n’est pas facile de se détoxiner avec des pesticides !!!) Quelques précautions cependant : attendez une demi-heure avant de manger et si vous n’avez pas faim, transformez votre petit déjeuner en une collation dans la matinée quand l’appétit viendra. En effet, le nettoyage occasionné par cette pratique peut occasionner un état un peu nauséeux, bien que le mot soit un peu fort. Votre foie en mode nettoyage n’a pas envie que vous lui redonniez du travail tout de suite… Ecoutez et attendez que ce soit le moment.
Autre précaution : évitez de pratiquer cette cure quand il fait très froid, ou si vous êtes déminéralisé (ongle et cheveux cassants, dents fragiles etc…) vous aurez peut-être du mal à métaboliser le citron aussi vaudra-t ’il mieux choisir une autre méthode.

La cure de tisane de romarin peut être aussi votre alliée. Vous en trouverez dans tous les jardins (vous pouvez l’utiliser frais). Buvez en 3 bonnes tasses si possible dans la matinée, pendant 3 semaines. Le romarin a mille vertus, tonique et adaptogène, il est un grand détoxinant du foie, il sera à coup sûr, un bon allié minceur.

4 commentaires sur Comment mincir durablement grâce à la détoxination ?

5 signes qui montrent que vous avez besoin d’une détox

On entend le mot « détox » partout et il fait l’objet de certaines polémiques, notamment en ce qui concerne le jeûne. Une chose est sûre, la détoxification fait partie des fonctions…

On entend le mot « détox » partout et il fait l’objet de certaines polémiques, notamment en ce qui concerne le jeûne. Une chose est sûre, la détoxification fait partie des fonctions naturelles du corps. Aller aux toilettes et transpirer sont deux exemples de la façon dont le corps se débarrasse des toxines. Malheureusement, le processus ne marche pas toujours aussi efficacement qu’il le devrait à cause de notre régime, de la pollution, du stress et du manque de sommeil. Résultat, ces toxines peuvent causer un large éventail de symptômes qui peuvent affecter votre bien-être et votre santé.

1. Une perte d’énergie

C’est peut-être le signe le plus courant. Vous vous sentez fatigué et vous misez alors sur le café pour tenir le coup et rester éveillé.

2. Un excès de poids

Les excès sont souvent causés par l’ingestion de produits alimentaires transformés, remplis de produits chimiques, de pesticides, de conservateurs et d’additifs. Ils peuvent aussi être dus à l’alcool.

3. Des pulsions alimentaires

Les addictions alimentaires, et notamment les addictions au sucre commencent à être étudiées par les scientifiques. Un régime trop chargé en sucre génère des signaux de récompense dans le cerveau qui sont difficiles à contrôler.

4. Un esprit embrumé

Ce phénomène est caractérisé par certains troubles de l’attention qui provoquent des difficultés à effectuer des tâches même très simples comme participer à une conversation.

5. Des maux de ventre

Les problèmes de digestion, les ballonnements, la constipation ou les remontées acides peuvent être les symptômes d’allergies ou de sensibilités alimentaires ou bien résulter d’une faiblesse de la flore intestinale.

Il existe d’autres symptômes comme les insomnies, les migraines, les allergies, les maladies chroniques, le stress, les troubles de l’humeur et les éruptions cutanées.

Heureusement, il existe pleins de façons de faire une détox, plus ou moins douces, comme les cures de jus, les cures dans les spas, les randonnées jeûne, etc.

Pouvez-vous partager vos expériences de détox?

Un commentaire sur 5 signes qui montrent que vous avez besoin d’une détox

Type on the field below and hit Enter/Return to search