Les fêtes de fin d’année approchent à grands pas. Synonymes de moments de joie, de partage en famille et entre amis mais aussi de bons repas, un peu plus copieux que d’habitude en général… Il n’est pas rare que le système digestif, voire l’état global de certains s’en ressente un peu malmené.

Je vous propose ici quelques conseils simples qui pourront vous aider à profiter de cette période sans en payer les pots cassés en passant par la case gastro ou autre problématique de santé plus ou moins agréable.

1) Limiter les mélanges
Lors de ces repas festifs, on rencontre souvent champagne + vin blanc + vin rouge, voire digestif… Sachez que ces mélanges d’alcool ont tendance à acidifier l’organisme, malmènent votre estomac et perturbent votre foie qui ont déjà beaucoup à faire avec les plats. Pourquoi ne pas s’en contenter d’un seul (par exemple : un repas au champagne) ou deux sortes de vins différentes au maximum et les déguster avec modération le long de la soirée ? Cela n’enlève rien au plaisir du moment !

2) Bien s’hydrater
Au lever le lendemain et pendant quelques jours suivants, commencez par un grand verre d’eau tiédie dans lequel vous ajouterez un quart de citron – biologique si possible – pressé avec une dosette de sérum physiologique (si, si, vous avez bien lu) ou une ampoule de sérum de Quinton isotonique. L’eau tiède et le sérum phy ou Quinton vont venir réhydrater votre corps et relancer un peu l’équilibre, faciliter le nettoyage des restes de l’estomac, le citron va soutenir le foie très sollicité en cette fin d’année entre bons petits plats et chocolats. N’oubliez pas de bien vous hydrater avec de l’eau ou des tisanes digestives tout au long de la journée qui précède le repas de fêtes et le lendemain.

3) Alléger les repas suivants
Tisanes, bouillons, soupes, monodiètes, apportent à votre système digestif – qui contient une grande part de votre système immunitaire – un soulagement et une pause entre tous ces mets que nous ne consommons en général pas tout au long de l’année et qui sont souvent bien plus riches !
Qu’est-ce qu’une monodiète ? C’est un repas composé d’un seul type d’aliment, la quantité n’est pas limitée tout en restant raisonnable svp. Le fait de ne consommer qu’un féculent, protéine, ou légume, permet de soulager le système digestif et facilite la désacidification de l’organisme (si on choisit un aliment non acide bien sûr !). En cette période, je vous recommande particulièrement une monodiète au choix de : pommes de terre (donc natures, sans beurre, sans huile 😉 ), riz biologique semi-complet, potimarron, poireaux cuits vapeur ou encore compote de pommes douces. Vous pouvez faire une monodiète une à deux fois par semaine si cela vous plaît sans risque de carences, ou seulement la réserver au lendemain qui suit un repas copieux.

4) Pensez aux ferments lactiques
Appelés aussi probiotiques, ils aident notre flore intestinale ou microbiote à se refaire une santé et participent activement à renforcer notre immunité, entre autres… Une petite cure d’après fêtes accompagnera la remise en ordre de l’intestin et favorisera le retour à un confort digestif et ventre allégé si besoin. Il existe des souches de ferments lactiques sur le marché adaptées à votre profil digestif et vos besoins, elles proviennent de différentes sources (porcines, bovines, humaines), n’hésitez pas à demander conseil si vous souhaitez vous en procurer et bénéficier de leurs bienfaits.

Je vous souhaite de très belles fêtes de fin d’année à tous !

Commentaires