Catégorie : Beauté

5 utilisations astucieuses de l’huile de coco vierge

Cette huile possède de nombreuses vertus pour votre beauté et votre forme. Utilisée jusqu’à présent dans les îles, elle est devenue un allié cosmétique de plus en plus prisée dans…

Cette huile possède de nombreuses vertus pour votre beauté et votre forme. Utilisée jusqu’à présent dans les îles, elle est devenue un allié cosmétique de plus en plus prisée dans le monde. Elle fait des adeptes et pour cause, on confère à cette huile des dizaines de bienfaits. Essayez donc ce produit de qualité naturel et magique!

Voici 5 idées pour l’utiliser :

1/ Dentifrice

Confectionnez votre dentifrice maison ! Mélangez 1 cuillère à soupe d’huile de coco vierge avec 1 cuillère à café de bicarbonate de soude. Vous pouvez ajouter une goutte d’huile essentielle de menthe poivrée pour la sensation d’haleine fraiche.

2/ Soin du Visage

C’est un démaquillant parfait pour retirer le maquillage en douceur, rapidement et efficacement, même le waterproof… Appliquée comme contour des yeux, elle prévient également le vieillissement de la peau. Mélangez avec du sucre roux et vous obtiendrez un gommage. Pour les lèvres qui souffrent du froid l’hiver, utilisez cette huile pour combattre les gerçures.

3/ Soin pour Cheveux

C’est un excellent baume pour les cheveux, au parfum exotique. Nourrissez vos pointes et faites briller votre chevelure! L’huile de coco vierge booste aussi la repousse et empêche la formation de pellicules au niveau du cuir chevelu.

4/ Cuisine

Choisissez un flacon avec spray : c’est idéal pour mettre de l’huile dans la poêle afin de faire frire du poisson (elle remplace en fait n’importe quelle autre huile végétale), vous pouvez aussi ajouter des gouttes sur votre riz cuit ou encore le mettre sur du pain grillé (à la place du beurre). On lui prête des propriétés bénéfiques pour la santé notamment, en ce qui concerne la digestion, le cœur et le système immunitaire.

5/ Huile de Massage

Cette huile va laisser une odeur exquise sur la peau de tout votre corps. Elle serait un anticellulite efficace. Elle aide aussi quant à certaines affections de la peau, telles que l’eczéma et le psoriasis. Vous pouvez l’associer à quelques gouttes d’huile essentielle de tea tree et lutter ainsi contre les démangeaisons ou accélérer la guérison d’une plaie (cette combinaison est un très bon antibactérien). Votre peau va l’adorer!

L’huile de coco vierge vous séduit-elle? Qui l’a déjà adoptée ?

Commentaires fermés sur 5 utilisations astucieuses de l’huile de coco vierge

4 astuces pour prendre soin de votre peau en hiver (Bonus Recettes)

« Le mois de mars est arrivé, officiellement, le printemps pointera bientôt le bout de son nez…. Mais la saison froide peut encore nous accompagner jusqu’aux Saints de Glace, vers le…

« Le mois de mars est arrivé, officiellement, le printemps pointera bientôt le bout de son nez…. Mais la saison froide peut encore nous accompagner jusqu’aux Saints de Glace, vers le mois de mai, et il est donc encore temps de chouchouter sa peau au maximum pour la préparer à un réveil en douceur !

En hiver, la peau est souvent plus agressée par les éléments extérieurs (vent, chauffage, air sec…) mais aussi intérieurs (alimentation de moins bonne qualité, boisson insuffisante…..). La peau est un organe vivant en lien avec nos autres organes internes (foie, poumons, reins….), elle capte les pollutions, les rayons du soleil (pour la vitamine D) mais elle évacue aussi des toxines, elle régule la température du corps…etc. Elle est toujours le reflet de ce qui se passe à l’intérieur. Elle est l’interface entre l’extérieur et notre intimité. Il est important de la respecter et d’apprendre à l’observer pour mieux la comprendre et se comprendre.
Nos soins de peau doivent alors aussi se faire plus doux et adaptés à la saison. Les crèmes deviennent des « cold-cream », on oublie les gommages trop agressifs et on opte pour des produits hydratants et nourrissants!

1- Misez tout sur des produits naturels voire labellisés bio

Les produits les plus naturels possibles sont aussi ceux qui auront le plus d’affinité avec notre peau. Les molécules synthétiques, issues du pétrole et autres composés potentiellement décrits comme sensibilisants, perturbateurs endocriniens, etc, ne font qu’irriter la peau un peu plus. Surtout les plus sensibles. De plus, ces produits entretiennent un cercle de dépendance vis à vis de la peau. Ils ne se mêlent pas avec elle, expliquant la sensation que beaucoup ont déjà ressenti: « tu comprends, j’en ai besoin, dès que je l’arrête j’ai la peau super sèche! ». Les produits naturels sont alors vus comme un complément holistique et non comme un palliatif…
Attention, cependant, aux peaux sensibles qui éviteront les produits avec beaucoup d’huiles essentielles. Pour elles, les soins les plus simples avec le moins d’ingrédients seront les plus adaptés.

2- Du gras pour ma peau !

Oui mais pas n’importe lequel! On opte pour les acides gras polyinsaturés de type oméga 6 et oméga 3. Concrètement cela signifie des huiles vierges extraites à froid comme la bourrache, l’onagre, le chanvre, le lin, la noix….
Le « ciment » de la peau est constitué majoritairement de lipides. La première « hydratation » de la peau nous vient de l’intérieur, il faut donc inviter ces aliments dans nos assiettes le plus souvent possible (et surtout ne pas les faire chauffer). Ces même huiles pourront aussi être utilisées directement sur la peau en massage. Bien appliquées, les huiles végétales ne laissent pas de sensation de « gras ».
En externe, on pensera aussi à toutes les huiles apaisantes et anti-inflammatoires (calendula, millepertuis), activant la circulation (calophylle), cocooning (argan, avocat). Bref, les huiles végétales sont nos grandes amies et votre peau va leur dire merci !

Les personnes non végétariennes pourront aussi augmenter leurs portions de poissons gras, type maquereau, sardine…. ou prendre des compléments alimentaires à base d’huile de poisson.

3- De l’eau, il nous faut de l’eau!

Des atmosphères sèches au bureau, à la maison…. Un climat qui ne nous incite pas forcément à boire…. Des douches trop chaudes…. Un vent asséchant…. Bref, sans que nous nous en rendions compte, notre peau se déshydrate plus qu’il ne faut en hiver. Nous allons pouvoir y remédier en grande partie en apportant de l’eau via l’intérieur: smoothies, fruits et légumes, soupes, infusions…

Contrairement à ce que beaucoup croient, nous n’allons pas pouvoir apporter beaucoup d’hydratation par l’extérieur…. Imaginez lorsqu’il pleut: si nous notre peau avait la propriété de capter l’eau, nous nous transformerions tous en « bonhomme michelin »… Notre peau est une barrière (presque) imperméable, nous allons pouvoir l' »hydrater » principalement avec de l’huile comme vu plus haut, car cette dernière va passer entre les cellules et venir consolider le ciment. Quant à l’eau des produits de beauté, la grande majorité va s’évaporer, seule une minorité va jouer un rôle actif d’hydratation, notamment avec l’aloe vera riche en oligo-éléments et minéraux.

Un des buts principaux est donc d’empêcher la déshydratation :
– en s’hydratant de l’intérieur
– et en venant appliquer une protection filmogène sur la peau (comme la cire d’abeille par exemple, présente dans les cold-creams).

4- Pratiquez le « less is more »

Attention, « less is more » ne signifie pas « ne rien faire »! Sinon gare à l’accumulations de toxines en surface de la peau. Comme beaucoup de choses, il faut trouver le juste équilibre entre le « trop » qui va agresser la peau et la rendre plus sensible et le « pas assez » qui va boucher les pores, rendre le teint terne et rendre moins efficace les différents rôles de la peau.
La mode est au « layering », tendance qui nous vient du Japon signifiant aussi « technique du millefeuille ». Bien appliquée, avec des produits adaptés et en accord avec notre type de peau, cette technique se révèle très douce et nourrissante. Nous pourrons rédiger un article sur cette technique si vous le désirez.
Néanmoins, encore une fois, les peaux plus sensibles se contenteront par exemple d’un nettoyage avec un produit doux le soir (pour ma part j’utilise mon shampoing doux ! ), une huile végétale adaptée en sérum si besoin. Le matin, ces peaux se suffiront d’un débarbouillage à l’eau non calcaire ou à l’aide d’un hydrolat et d’une crème/huile de jour.

Recette-Bonus #1
Pas de crème sous la main? Voici une recette-minute d’oléogel adaptable à tous les types de peaux, selon les huiles végétales et huiles essentielles utilisées ! Prenez 2 noisettes de gel d’aloe vera, 5 gouttes d’huile végétale adaptée à votre peau, 1 goutte d’huile essentielle cicatrisante et apaisante (ex: camomille romaine, lavande fine, encens…), chauffez le tout entre vos mains et appliquez sur l’ensemble du visage et sur le cou. Appliquez toujours du centre du visage vers l’extérieur, avec des mouvements lents, doux.

Recette-Bonus #2
Un masque ultra-hydratant minute ? Prenez 1 cuillère à soupe de gel d’aloe vera, 1 cuillère à café de yaourt et une cuillère à café de miel. Homogénéisez bien le tout. Vous pouvez rajouter une goutte d’huile essentielle adaptée à votre peau (lavande, camomille, tea tree….), si vous le souhaitez. Appliquez en couche épaisse sur peau nettoyée et laissez poser une dizaine de minutes. Rincez et appréciez ! »

Commentaires fermés sur 4 astuces pour prendre soin de votre peau en hiver (Bonus Recettes)

Layering ou rituel de beauté des japonaises : le contour des yeux

Bonjour à toutes et à tous, Voici la cinquième étape du layering : le contour des yeux. La dernière fois nous avons vu le sérum. A quoi ça sert ? Pour qui ?…

Bonjour à toutes et à tous,

Voici la cinquième étape du layering : le contour des yeux. La dernière fois nous avons vu le sérum.

A quoi ça sert ? Pour qui ?

Cette étape est destinée aux plus de 25 ans, elle se fait matin et soir. Le contour de l’œil est là pour nourrir et/ou hydrater, rajeunir, retendre, lifter… cette partie délicate de votre visage.

En effet, la peau du contour de l’œil est très fine et sensible, elle ne doit donc recevoir que des soins adaptés. Vous éviterez donc cette zone lors de l’application de crèmes (jour et nuit), gommages et masques.

Matin et soir, appliquez le contour de l’œil en faisant de petits mouvements circulatoires allant vers le haut afin de booster et rajeunir votre regard.

Il existe plusieurs sortes de contour des yeux, je vous livre mes deux recettes préférées…

Contour de l’œil gel (à utiliser le matin) :

2 cuillères à soupe de gel d’aloé véra (hydratant, stimulant, tenseur, régénérant)

1 cuillère à soupe d’eau de bleuet (décongestionnant, calmant, tonifiant)

1 cuillère à soupe d’huile végétale d’avocat (assouplissante, protectrice, régénérante)

2 gouttes de vitamine E (anti-oxydant)

Contour de l’œil huileux (à utiliser plutôt le soir) :

1 cuillère à soupe macérât de figuier de Barbarie (anti-ride, réparateur, tenseur, nourrissant)

1 cuillère à soupe d’huile végétale d’avocat (assouplissante, protectrice, régénérante)

1 cuillère à soupe d’huile végétale de rose musquée (atténue les rides, régénérante, assouplissante)

2 gouttes de vitamine E (anti-oxydant)

Et vous, vous mettez quoi sur votre contour de l’œil ? Et si vous veniez m’en parler ?

A bientôt pour la suite de ce rituel de beauté !

Précautions
– Avant de démarrer, lavez et désinfectez votre plan de travail, vos ustensiles et vos éventuels flacons. Sans oublier vos mains !
– Si votre peau est irritée, n’utilisez pas de produits (même naturels) autres que ceux prescrits par votre médecin.
– Afin d’éviter tout risque d’allergie, faites un test cutané sur le pli du coude. Appliquez-y une petite quantité, si au bout de 48h vous n’avez pas fait de réaction, vous pouvez utiliser le produit sans crainte.

Commentaires fermés sur Layering ou rituel de beauté des japonaises : le contour des yeux

Layering beauté naturel : le sérum

Bonjour à toutes et à tous, Voici la quatrième étape du layering : le sérum qui suit l’étape de la lotion. Cette étape est à introduire à partir de 26 ans,…

Bonjour à toutes et à tous,

Voici la quatrième étape du layering : le sérum qui suit l’étape de la lotion.

Cette étape est à introduire à partir de 26 ans, elle se pratique matin et soir.

Le sérum sert de support à votre crème, il renforcera son efficacité ou la complètera s’il n’a pas les mêmes propriétés. Il peut être protecteur de l’hydratation, nourrissant, antiâge, anti-imperfections, etc…

Comment l’appliquer ? Mettez dans le creux de votre main 3 à 4 gouttes (non, non, pas plus, un sérum c’est très concentré !), frottez vos mains entre elles afin de réchauffer l’huile et appliquez directement avec les paumes de vos mains. Passez les paumes sur les joues verticalement puis sur le front et le menton horizontalement. Terminez du bout des doigts par le nez et les zones moins accessibles.

Prenez bien soin d’éviter le contour des yeux ! Cette zone est fragile, je vous en parlerais dans mon prochain article.

Vous pouvez faire le choix de dépenser une petite fortune dans des sérums de grandes marques qui seront plus ou moins efficaces. Ou vous pouvez le réaliser vous-même… Si, si, j’ai bien dit vous-même ! C’est très facile en plus.

Voici quelques exemples de sérum « maison » :

Sérum anti-imperfections

  • 10ml d’huile de noisette (pénétrante, protectrice, adoucissante, cicatrisante)
  • 3 gouttes d’huile essentielle de lavande vraie (antiseptique, cicatrisante, régénératrice cutanée)
  • 3 gouttes d’huile essentielle de sauge sclarée (régulatrice de sébum)
  • 4 gouttes d’huile essentielle de tea tree (purifiante)

Sérum anti-âge

  • 10ml d’huile de jojoba (protège de la déshydratation, ré-équilibrante)
  • 6 gouttes d’huile essentielle de bois de rose (régénérant, rajeunissant)
  • 4 gouttes d’huile essentielle de carotte (anti-ride, dépurative)

Le temps de conservation de votre sérum est d’environ 6 mois.

Je vous entends d’ici : « mais c’est gras ! »… Oui, ce sont des sérums huileux mais à raison de 3 à 4 gouttes par application, je vous promets que votre peau ne sera pas grasse.

Vous êtes tenté(e)s de réaliser votre sérum adapté à votre peau ? Aucun de ces deux sérums ne vous correspond ? N’hésitez pas à l’adapter en fonction des besoins de votre peau en changeant l’huile support et/ou les huiles essentielles. N’hésitez pas à venir ici partager vos adaptations via les commentaires !

A bientôt pour la suite de ce rituel de beauté !

Précautions
– Avant de démarrer, lavez et désinfectez votre plan de travail, vos ustensiles et vos éventuels flacons. Sans oublier vos mains !
– Si votre peau est irritée, n’utilisez pas de produits (même naturels) autres que ceux prescrits par votre médecin.
– Afin d’éviter tout risque d’allergie, faites un test cutané sur le pli du coude. Appliquez-y une petite quantité, si au bout de 48h vous n’avez pas fait de réaction, vous pouvez utiliser le produit sans crainte.

Commentaires fermés sur Layering beauté naturel : le sérum

Layering beauté : la lotion

Bonjour à toutes et à tous, je vous présente aujourd’hui la troisième étape du layering après le démaquillage et le nettoyage : la lotion. A quoi sert-elle ? Cette étape…

Bonjour à toutes et à tous, je vous présente aujourd’hui la troisième étape du layering après le démaquillage et le nettoyage : la lotion.

A quoi sert-elle ? Cette étape se fait matin et soir, elle consiste à retirer la fine couche de calcaire qui se dépose sur votre peau après le rinçage à l’eau du robinet de votre produit de nettoyage sans savon. En effet, l’eau du robinet étant relativement calcaire, vous risquez de sentir votre peau se dessécher. La lotion permet de nettoyer votre visage de la fine couche de calcaire invisible à l’œil nu mais pourtant bien présente. Vous la ressentez par un tiraillement de la peau.

Matin et soir, appliquez la lotion avec un coton ou mieux (plus écologique) à l’aide d’un petit vaporisateur.
Une eau florale ou un hydrolat (distillation d’une plante par vapeur d’eau) sont les produits les plus simples et naturels pour cette étape. Vous pouvez le choisir selon les besoins de votre peau ou pour sa senteur.
Autre choix économique, vous pouvez tout simplement vaporiser un peu d’eau minérale !

Je vous propose quelques exemples d’eaux florales ou d’hydrolats ainsi que leurs propriétés :
– Bleuet (facilement trouvable en grande surface) : décongestionnant, calmant, rafraichissant, antiseptique
– Camomille : anti-inflammatoire, cicatrisant, éclaircissant
– Ciste : resserre les pores, cicatrisant, stimule la micro-circulation, anti-âge
– Fleur d’oranger : régénérant, apaisant, rafraichissant, parfume agréablement
– Rose (facilement trouvable en grande surface) : tonifiant, anti-rides, rafraichissant, parfum très floral
– Tea Trea : anti-bactérien, tonifiant, anti-acné

Vous pouvez choisir votre eau florale ou hydrolat en fonction de votre type de peau, et vous pouvez également faire des mélanges. Afin d’éviter tout risque d’allergies, je vous recommande dans un premier temps de ne tester qu’une eau florale ou hydrolat à la fois. Vous pourrez ensuite faire des mélanges avec ce que vous aurez déjà testé.

A bientôt pour la suite de ce rituel de beauté !

Précautions
– Avant de démarrer, lavez et désinfectez votre plan de travail, vos ustensiles et vos éventuels flacons. Sans oublier vos mains !
– Si votre peau est irritée, n’utilisez pas de produits (même naturels) autres que ceux prescrits par votre médecin.
– Afin d’éviter tout risque d’allergie, faites un test cutané sur le pli du coude. Appliquez-y une petite quantité, si au bout de 48h vous n’avez pas fait de réaction, vous pouvez utiliser le produit sans crainte.

Commentaires fermés sur Layering beauté : la lotion

6 astuces pour un maquillage fun & coloré cet été !

Cet été, ranimez vos désirs et vos envies, jouez avec les couleurs, les textures, c’est le moment opportun pour oser ce que vous ne ferez pas le reste de l’année…

Cet été, ranimez vos désirs et vos envies, jouez avec les couleurs, les textures, c’est le moment opportun pour oser ce que vous ne ferez pas le reste de l’année !

1. Le maquillage se fait joyeux et coloré, n’hésitez pas à vous délester de votre attirail hivernal pour ne garder que l’essentiel ! En été, la peau supporte moins de maquillage, utilisez plutôt des waterproof pour résister à la chaleur et à l’eau !

2. Vaporisez une eau thermale sur votre peau et protégez-la contre les radiations du soleil : UVA & UVB sont responsables des rides, tâches, brûlures et mélanomes !
Choisissez une protection fluide adaptée à votre phototype (de 1 phototype roux & peau laiteuse… à 6 phototype noir & peau mate) !
Faites bien pénétrer le produit puis absorbez l’excédent avec un mouchoir.

3. Version naturelle/nude, lissez votre visage avec une base de teint matifiante, une gel-crème teinté ou un voile de poudre !
Les CC Cream (Colour control) et DD Cream (Daily Defense) avec protection solaire et non grasses remplaceront vos fonds de teint !

4. Si vous êtes déjà bronzée, inutile de cartonner votre teint de terracotta ! Un beau teint est celui qui est radieux, placez des points de lumière sous l’arcade sourcilière, les pommettes, les cernes… pour lui redonner de l’éclat !

5. Si votre teint est porcelaine, jouez de poudres beiges ensoleillées ou légèrement pailletées ! Placez-les sur les contours du front, sur les pommettes, la mâchoire, le menton et les paupières.

6. Profitez de cette saison en tong et paréo pour oser des couleurs vives ! Les fards waterproof outremer, turquoise, vert d’eau, rose pastel, or & argent glisseront en dégradé sur vos paupières. Pour une version plus affirmée, optez pour la paupière nude avec un trait d’eyeliner graphique & coloré accompagné de son gloss vitaminé sur les lèvres… Assortissez un vernis à ongles, dessinez quelques tâches de rousseur sur le bout du nez, appuyez un grain de beauté, c’est coquin !

Bonnes vacances pailletées d’amour et de soleil !

Commentaires fermés sur 6 astuces pour un maquillage fun & coloré cet été !

10 conseils pour préserver votre peau de l’intérieur

Notre peau, d’une surface de 2 m² environ, représente 15% du poids du corps. Elle est composée de couches : l’hypoderme, le derme, et l’épiderme en surface, qui ont chacune…

Notre peau, d’une surface de 2 m² environ, représente 15% du poids du corps. Elle est composée de couches : l’hypoderme, le derme, et l’épiderme en surface, qui ont chacune un rôle bien précis.

L’hypoderme ou tissu adipeux gère nos réserves, joue un rôle de protection par le modelage de la silhouette (cellules adipeuses) et facilite plus ou moins la régulation thermique en fonction du poids voire surpoids individuel.

Le derme, appelé aussi tissu conjonctif, est composé de fibroblastes et de cellules immunitaires. Ce tissu a besoin d’être nourri, d’avoir de bonnes réserves en eau et nécessite de nouvelles sources de collagène, acide hyaluronique ou encore d’élastine, lorsque notre organisme en produit moins avec l’avancée en âge. Il est aussi très riche en terminaisons nerveuses qui sont à l’origine de notre sens du toucher.

Enfin, celui que nous pouvons voir : l’épiderme. Composé des cellules kératinocytes, mélanocytes et cellules immunitaires, son rôle principal et primordial est d’assurer une protection globale (UV, environnement, personnes…?) de tout ce qu’il recouvre. Il est à noter que cet épiderme a la même origine embryonnaire que notre système nerveux et qu’il n’est pas rare de retrouver des problématiques cutanées chez les personnes stressées ou anxieuses…

En général, la peau est un autre fidèle miroir de l’âme (cf. les yeux, les cheveux, les ongles…) et de l’état des émonctoires (organes éliminateurs des déchets) et l’on remarquera souvent des problématiques de sécheresse en cas d’organisme acidifié et à l’inverse une expression cutanée suintante en cas de terrain propice au développement de « colles » ou un terrain à mucus.

Mais au-delà de l’aspect physique, cette expression du corps vers l’extérieur peut se trouver parfois « gênante » dans la relation aux autres et il conviendra à chacun de réfléchir où il en est de cette relation, dans l’acceptation du toucher, du regard de l’autre, et de ce qu’il a envie de vivre.

Une approche globale pourra se révéler intéressante dans tous les cas. Ici, je vous propose quelques éléments à favoriser dans votre quotidien pour retrouver et conserver une belle peau :

1. Intégrer des acides gras essentiels dans l’alimentation
Les omégas 3, vous pourrez les trouver en quantité dans les huiles de poissons des mers froides (huile de foie de morue, huile de krill, ou compléments alimentaires, mais attention à la qualité !), les huiles biologiques de première pression à froid de colza, de cameline, de lin (sous forme de graines, il faut les broyer et les consommer immédiatement car les acides gras s’oxydent très rapidement), de noix, graines de chia (à intégrer dans un yaourt végétal, une compote, elles gonflent légèrement, bien mâcher !).

2. Limiter les apports d’aliments trop gras, sucrés, salés, de type charcuteries, plats préparés, sucreries…

3. Se méfier des laits animaux (vache surtout), et des produits riches en gluten
Une allergie ou une intolérance alimentaire peut être en lien avec une problématique cutanée récalcitrante. Un bilan chez l’allergologue et un test d’intolérances alimentaires dans un laboratoire spécialisé en la matière vous permettra d’être fixé et de prendre les choses en main.

4. Vérifier par un bilan sanguin qu’il n’y a pas d’éventuelles carences
Le corps humain a besoin de vitamines et minéraux qui se révèleront essentiels aussi pour la peau et l’immunité (vitamines A, C, E, D, Zinc, …).

5. Un bon fonctionnement de l’appareil digestif (foie, intestin) garantit souvent une peau éclatante de santé, je vous laisse y réfléchir…

6. Il est toujours possible de prendre quelques compléments alimentaires (acide hyaluronique, etc.) mais l’essentiel doit être dans votre assiette…
Dans tous les cas, je vous recommande de toujours demander conseil et de vous assurer de la qualité et provenance des produits.

Bien évidemment, privilégier des gestes doux pour la peau :

7. Eviter les gommages trop fréquents qui pourraient fragiliser la barrière cutanée et donc favoriser les irritations et l’entrée de bactéries via la surface cutanée

8. Nettoyer la peau le soir avec un démaquillant doux et/ou huileux, une eau florale, puis hydrater avec une huile végétale équilibrante de type jojoba, ou votre crème hydratante non comédogène et d’origine biologique 😉

9. Il n’est pas utile de frotter le matin
Un jet de brumisateur d’eau de source ou d’eau florale sur le visage, puis tamponner doucement avec une serviette propre pour sécher.

10. Utiliser un savon au pH neutre ou légèrement acide (6,5 à 7) comme celui de la peau est préférable et moins irritant

De nombreux conseils existent pour vous guider sur des rituels de soin de la peau très doux afin de la conserver plus douce et plus belle plus longtemps, n’oubliez pas qu’elle le restera d’autant plus si vous pensez aussi à préserver votre intérieur en bel état !

Un commentaire sur 10 conseils pour préserver votre peau de l’intérieur

Layering beauté : le nettoyage

Bonjour à toutes et à tous, Voici la deuxième étape du layering : le nettoyage. La première étape est le démaquillage à l’huile. Mais à quoi sert-elle ? Cette étape…

Bonjour à toutes et à tous,

Voici la deuxième étape du layering : le nettoyage. La première étape est le démaquillage à l’huile.

Mais à quoi sert-elle ?
Cette étape se fait matin et soir, elle consiste à retirer convenablement le surplus d’huile qui vous a servi de démaquillant à la 1ère étape ! Elle débarrasse votre peau de tous les résidus et impuretés désincrustés par l’huile.

Vous pouvez choisir d’utiliser un nettoyant liquide ou solide, une mousse nettoyante peut également convenir. Un produit sans « savon » sera moins asséchant pour la peau. Il en existe de toute sorte en parapharmacie, les grandes marques s’y sont mises également.

N’oubliez pas qu’un produit onéreux ne sera pas forcément plus efficace. Les produits avec des ingrédients simples et naturels font vraiment leur effet. Vous trouverez également des recettes home-made sur mon blog (mousse nettoyante sur la photo de couverture de cet article).

Comment procéder pour cette étape ? Rien de plus simple !

Après avoir désincrusté votre peau de toutes les impuretés grâce à l’huile, retirez l’excédent avec un coton puis mouillez légèrement le visage à l’eau, appliquez ensuite votre produit nettoyant. Pour cela, vous pouvez utiliser une petite éponge, une éponge « konjac » ou tout simplement vos doigts.

Rincez ensuite à grande eau ou, si comme moi vous n’aimez pas la sensation de l’eau sur le visage, aidez-vous d’une petite éponge !

Cette étape est très importante au même titre que la douche quotidienne, c’est une question d’hygiène. Votre peau ne peut pas respirer et se renouveler si elle est sale.

Je vous souhaite un bel été et vous dis à très bientôt pour la suite de ce rituel de beauté !

Précautions
– Avant de démarrer, lavez et désinfectez votre plan de travail, vos ustensiles et vos éventuels flacons. Sans oublier vos mains !
– Si votre peau est irritée, n’utilisez pas de produits (même naturels) autres que ceux prescrits par votre médecin.
– Afin d’éviter tout risque d’allergie, faites un test cutané sur le pli du coude. Appliquez-y une petite quantité, si au bout de 48h vous n’avez pas fait de réaction, vous pouvez utiliser le produit sans crainte.

Commentaires fermés sur Layering beauté : le nettoyage

Astuce et Recette beauté estivale : brume de fraîcheur

En cette période ensoleillée et accompagnée de températures élevées, il est de bon ton de bien s’hydrater en buvant minimum 1,5L à 2L d’eau par jour (voire plus selon vos…

En cette période ensoleillée et accompagnée de températures élevées, il est de bon ton de bien s’hydrater en buvant minimum 1,5L à 2L d’eau par jour (voire plus selon vos activités) et de se rafraîchir. Si vous n’avez pas le loisir de pouvoir aller vous baigner, des astuces et des conseils tous simples peuvent être donnés. On pensera bien évidemment à la grâce des jolies femmes espagnoles avec leurs éventails ou en plus moderne : les ventilateurs.

Vous pouvez aussi vous procurer des brumisateurs. Les micro-gouttelettes vaporisées sur le corps ne permettent pas d’hydrater en soi la peau mais procurent un effet rafraîchissant très appréciable que l’on peut renouveler à tout moment de la journée. Différentes solutions s’offrent alors à vous :

Les brumes d’eau minérale/thermale

Très en vogue ces derniers temps, elles ont l’avantage de se trouver dans toutes les parapharmacies assez facilement. Selon leur composition, certaines possèdent des propriétés apaisantes/curatives pour la peau. Relativement chères, elles peuvent être avantageusement remplacées par les hydrolats…

Les brumes d’hydrolat

Vous les connaissez sûrement sous le nom d’« eaux florales » : bleuet, lavande, rose, oranger… pour les plus courantes. Les hydrolats sont des extraits de plantes et des produits précieux pour notre peau dont ils prennent le plus grand soin. Doux pour toutes les peaux, même les plus sensibles, ils contiennent une faible fraction de molécules aromatiques leur permettant d’agir spécifiquement et de personnaliser nos brumes estivales selon nos envies/besoins/soins beauté. Ils s’utilisent alors de la même manière que les brumisateurs d’eau thermale.

On peut également créer des synergies d’hydrolats en les mélangeant entre eux : odoriférants et actifs pour notre peau : que demander de mieux ?!

o Le plus rafraichissant et revigorant : l’hydrolat de menthe ! Testez-le cet été !
o Le plus fleuri : l’hydrolat de jasmin
o Le plus gourmand : l’hydrolat de cassis
o Pour les peaux à imperfections : lavande, tea tree, niaouli, romarin à verbénone, géranium rosat, petit grain bigarade…
o Pour les peaux sensibles, sujettes aux rougeurs ou atopiques : hamamélis, camomille, ciste ladanifère, hélichryse italienne, bleuet…
o Pour les peaux à tendance sèche ou matures : rose, ciste ladanifère, hélichryse italienne, fleur d’oranger, lavande vraie, ylang-ylang…

Nota : Les véritables hydrolats possèdent une composition mentionnant uniquement le nom latin de la plante + « water extract » (ex. : Hydrolat de fleur d’oranger : Citrus aurantium water extract).

Les hydrolats d’agrumes sont de véritables délices olfactifs mais attention tout de même avec le soleil ! Contenant une faible part d’huiles essentielles photosensibilisantes, on restera prudent quant à leur utilisation avant une exposition au soleil.

Recette cosmétique : Eau de toilette légère / Brume fraîcheur hydratante

(pour un flacon spray ambré d’environ 100ml)

– 40% soit 40g d’hydrolat de cassis
– 26% soit 26g d’hydrolat de menthe poivrée
– 22% soit 22g de vodka
– 11% soit 11g de glycérine végétale
– 0,5% soit 0,5g (~15 gouttes) d’huile essentielle de lavande fine
– 0,5% soit 0,5g (~15 gouttes) d’huile essentielle de géranium rosat

Préparation

1. Nettoyez et désinfectez le matériel, les ustensiles, le plan de travail et les mains.

2. Versez les ingrédients un par un dans un flacon-spray préalablement stérilisé.

3. Refermez le flacon et agitez vigoureusement la préparation pour l’homogénéiser.

Utilisation

Utilisez en vaporisation sur tout le corps, sur les cheveux et comme un déo en spray d’appoint en secouant avant chaque utilisation : effet rafraîchissant, odoriférant et assainissant.

Ce produit ne convient pas aux peaux irritées ou sensibles à cause de l’alcool. Les femmes enceintes ou allaitantes enlèveront les huiles essentielles et pourront les remplacer par des extraits aromatiques naturels. Ne pas vaporiser dans les yeux !

Astuce :

1- Pour plus de personnalisation : modifiez simplement les hydrolats ou les huiles essentielles en fonction de vos goûts ou actions recherchées en conservant les proportions indiquées ci-dessus.

2- Pour plus d’hydratation : ajouter 5% d’actif de protéines de riz (et retirer 5% de glycérine)

3- Pour un coté irisé discret : ajouter quelques pincées de micas doré, noisette ou brillant à la préparation

Conservation

Jusqu’à 3 mois à l’abri de la lumière, de la chaleur et de l’humidité.

Un commentaire sur Astuce et Recette beauté estivale : brume de fraîcheur

Layering beauté : le démaquillage à l’huile

Bonjour à toutes et à tous ! Je vous l’avais promis, voici le détail de la première étape du rituel de beauté des japonaises, le layering ! Cette première étape a…

Bonjour à toutes et à tous ! Je vous l’avais promis, voici le détail de la première étape du rituel de beauté des japonaises, le layering !
Cette première étape a été une véritable révélation pour moi, LA découverte qui a changé ma vie, en bref : j’a-do-re !!!

Il y a quelques années en arrière, comme beaucoup de femmes, j’utilisais un lait démaquillant pour mon visage et un démaquillant spécial pour les yeux… Malgré ces deux produits, lorsque j’appliquais ma lotion au coton, ce dernier ressortait encore sale. Le maquillage n’était donc pas parfait !

Depuis que j’ai découvert le layering, j’ai remplacé ces deux produits par de l’huile. Bon, là c’est mon homme qui est content, un seul flacon au lieu de deux dans la salle de bains !

Je verse quelques gouttes d’huile dans le creux de ma main, je frotte un peu mes mains afin de la chauffer légèrement et je l’applique du bout des doigts en faisant des petits massages. Cela permet non seulement de désincruster les impuretés mais aussi de stimuler le flux sanguin.

Il paraîtrait que pour enlever le gras du maquillage, il n’y a rien de mieux que… le gras ! Avec un démaquillage à l’huile, tout disparaît y compris le mascara waterproof !

Si vous ne vous maquillez pas, il est tout de même recommandé d’utiliser l’huile pour se nettoyer le visage des impuretés et de la pollution de la journée.

Cette étape est donc à faire uniquement le soir.
Vous pouvez choisir votre huile en fonction de votre type de peau, de son action et vous pouvez même faire des mélanges. Néanmoins, afin d’éviter tout risque d’allergies, il vaut mieux dans un premier temps ne tester qu’une huile à la fois. Vous pourrez ensuite faire des mélanges avec des huiles que vous aurez déjà testées.

Voici quelques exemples d’huiles ainsi que leurs propriétés :
– Abricot : illuminatrice, régénérante, assouplissante, tonifiante
– Amande douce : émolliente, apaisante, assouplissante
– Argan : raffermissante, assouplissante, anti-âge, nourrissante, cicatrisante
– Avocat : assouplissante, protectrice, régénérante, protectrice, fortifiante, cicatrisante, calmante
– Coco : nourrissante, apaisante, parfumée
– Macadamia : assouplissante, nourrissante, pénétrante, cicatrisante, apaisante
– Olive : émolliente, nourrissante, calmante, convient particulièrement aux peaux sensibles

Vous pouvez vous procurer ce genre d’huiles en parapharmacie, en magasin bio ou sur le net. Les huiles du rayon alimentaire conviennent également pour autant qu’elles soient de 1ère pression à froid et sans mention de quelconques graines « grillées ». En effet, les graines grillées sont excellentes en matière de goût mais perdent toutes les propriétés intéressantes pour les besoins de notre peau. Une huile bio est également à privilégier !

Vous n’êtes pas convaincu(e)s de l’efficacité du démaquillage à l’huile ? Pourquoi ne pas faire l’essai ? Tout simplement avec une huile que nous possédons tous dans notre cuisine : l’huile d’olive…

A bientôt pour la suite de ce rituel de beauté !

Précautions
– Avant de démarrer, lavez et désinfectez votre plan de travail, vos ustensiles et vos éventuels flacons. Sans oublier vos mains !
– Si votre peau est irritée, n’utilisez pas de produits (même naturels) autres que ceux prescrits par votre médecin.
– Afin d’éviter tout risque d’allergie, faites un test cutané sur le pli du coude. Appliquez-y une petite quantité, si au bout de 48h vous n’avez pas fait de réaction, vous pouvez utiliser le produit sans crainte.

2 commentaires sur Layering beauté : le démaquillage à l’huile

Type on the field below and hit Enter/Return to search