Catégorie : DIY

4 astuces pour prendre soin de votre peau en hiver (Bonus Recettes)

« Le mois de mars est arrivé, officiellement, le printemps pointera bientôt le bout de son nez…. Mais la saison froide peut encore nous accompagner jusqu’aux Saints de Glace, vers le…

« Le mois de mars est arrivé, officiellement, le printemps pointera bientôt le bout de son nez…. Mais la saison froide peut encore nous accompagner jusqu’aux Saints de Glace, vers le mois de mai, et il est donc encore temps de chouchouter sa peau au maximum pour la préparer à un réveil en douceur !

En hiver, la peau est souvent plus agressée par les éléments extérieurs (vent, chauffage, air sec…) mais aussi intérieurs (alimentation de moins bonne qualité, boisson insuffisante…..). La peau est un organe vivant en lien avec nos autres organes internes (foie, poumons, reins….), elle capte les pollutions, les rayons du soleil (pour la vitamine D) mais elle évacue aussi des toxines, elle régule la température du corps…etc. Elle est toujours le reflet de ce qui se passe à l’intérieur. Elle est l’interface entre l’extérieur et notre intimité. Il est important de la respecter et d’apprendre à l’observer pour mieux la comprendre et se comprendre.
Nos soins de peau doivent alors aussi se faire plus doux et adaptés à la saison. Les crèmes deviennent des « cold-cream », on oublie les gommages trop agressifs et on opte pour des produits hydratants et nourrissants!

1- Misez tout sur des produits naturels voire labellisés bio

Les produits les plus naturels possibles sont aussi ceux qui auront le plus d’affinité avec notre peau. Les molécules synthétiques, issues du pétrole et autres composés potentiellement décrits comme sensibilisants, perturbateurs endocriniens, etc, ne font qu’irriter la peau un peu plus. Surtout les plus sensibles. De plus, ces produits entretiennent un cercle de dépendance vis à vis de la peau. Ils ne se mêlent pas avec elle, expliquant la sensation que beaucoup ont déjà ressenti: « tu comprends, j’en ai besoin, dès que je l’arrête j’ai la peau super sèche! ». Les produits naturels sont alors vus comme un complément holistique et non comme un palliatif…
Attention, cependant, aux peaux sensibles qui éviteront les produits avec beaucoup d’huiles essentielles. Pour elles, les soins les plus simples avec le moins d’ingrédients seront les plus adaptés.

2- Du gras pour ma peau !

Oui mais pas n’importe lequel! On opte pour les acides gras polyinsaturés de type oméga 6 et oméga 3. Concrètement cela signifie des huiles vierges extraites à froid comme la bourrache, l’onagre, le chanvre, le lin, la noix….
Le « ciment » de la peau est constitué majoritairement de lipides. La première « hydratation » de la peau nous vient de l’intérieur, il faut donc inviter ces aliments dans nos assiettes le plus souvent possible (et surtout ne pas les faire chauffer). Ces même huiles pourront aussi être utilisées directement sur la peau en massage. Bien appliquées, les huiles végétales ne laissent pas de sensation de « gras ».
En externe, on pensera aussi à toutes les huiles apaisantes et anti-inflammatoires (calendula, millepertuis), activant la circulation (calophylle), cocooning (argan, avocat). Bref, les huiles végétales sont nos grandes amies et votre peau va leur dire merci !

Les personnes non végétariennes pourront aussi augmenter leurs portions de poissons gras, type maquereau, sardine…. ou prendre des compléments alimentaires à base d’huile de poisson.

3- De l’eau, il nous faut de l’eau!

Des atmosphères sèches au bureau, à la maison…. Un climat qui ne nous incite pas forcément à boire…. Des douches trop chaudes…. Un vent asséchant…. Bref, sans que nous nous en rendions compte, notre peau se déshydrate plus qu’il ne faut en hiver. Nous allons pouvoir y remédier en grande partie en apportant de l’eau via l’intérieur: smoothies, fruits et légumes, soupes, infusions…

Contrairement à ce que beaucoup croient, nous n’allons pas pouvoir apporter beaucoup d’hydratation par l’extérieur…. Imaginez lorsqu’il pleut: si nous notre peau avait la propriété de capter l’eau, nous nous transformerions tous en « bonhomme michelin »… Notre peau est une barrière (presque) imperméable, nous allons pouvoir l' »hydrater » principalement avec de l’huile comme vu plus haut, car cette dernière va passer entre les cellules et venir consolider le ciment. Quant à l’eau des produits de beauté, la grande majorité va s’évaporer, seule une minorité va jouer un rôle actif d’hydratation, notamment avec l’aloe vera riche en oligo-éléments et minéraux.

Un des buts principaux est donc d’empêcher la déshydratation :
– en s’hydratant de l’intérieur
– et en venant appliquer une protection filmogène sur la peau (comme la cire d’abeille par exemple, présente dans les cold-creams).

4- Pratiquez le « less is more »

Attention, « less is more » ne signifie pas « ne rien faire »! Sinon gare à l’accumulations de toxines en surface de la peau. Comme beaucoup de choses, il faut trouver le juste équilibre entre le « trop » qui va agresser la peau et la rendre plus sensible et le « pas assez » qui va boucher les pores, rendre le teint terne et rendre moins efficace les différents rôles de la peau.
La mode est au « layering », tendance qui nous vient du Japon signifiant aussi « technique du millefeuille ». Bien appliquée, avec des produits adaptés et en accord avec notre type de peau, cette technique se révèle très douce et nourrissante. Nous pourrons rédiger un article sur cette technique si vous le désirez.
Néanmoins, encore une fois, les peaux plus sensibles se contenteront par exemple d’un nettoyage avec un produit doux le soir (pour ma part j’utilise mon shampoing doux ! ), une huile végétale adaptée en sérum si besoin. Le matin, ces peaux se suffiront d’un débarbouillage à l’eau non calcaire ou à l’aide d’un hydrolat et d’une crème/huile de jour.

Recette-Bonus #1
Pas de crème sous la main? Voici une recette-minute d’oléogel adaptable à tous les types de peaux, selon les huiles végétales et huiles essentielles utilisées ! Prenez 2 noisettes de gel d’aloe vera, 5 gouttes d’huile végétale adaptée à votre peau, 1 goutte d’huile essentielle cicatrisante et apaisante (ex: camomille romaine, lavande fine, encens…), chauffez le tout entre vos mains et appliquez sur l’ensemble du visage et sur le cou. Appliquez toujours du centre du visage vers l’extérieur, avec des mouvements lents, doux.

Recette-Bonus #2
Un masque ultra-hydratant minute ? Prenez 1 cuillère à soupe de gel d’aloe vera, 1 cuillère à café de yaourt et une cuillère à café de miel. Homogénéisez bien le tout. Vous pouvez rajouter une goutte d’huile essentielle adaptée à votre peau (lavande, camomille, tea tree….), si vous le souhaitez. Appliquez en couche épaisse sur peau nettoyée et laissez poser une dizaine de minutes. Rincez et appréciez ! »

Commentaires fermés sur 4 astuces pour prendre soin de votre peau en hiver (Bonus Recettes)

Recette du baume du tigre rouge

De renommée mondiale, qui n’a jamais entendu parler du baume du tigre? Onguent précieux, il sert à beaucoup d’applications et devrait se trouver dans toutes les trousses de secours familiales…

De renommée mondiale, qui n’a jamais entendu parler du baume du tigre? Onguent précieux, il sert à beaucoup d’applications et devrait se trouver dans toutes les trousses de secours familiales ! Le baume du tigre est né grâce à Aw Chu Kin, un herboriste chinois, qui soulageait les douleurs de ses patients avec un mélange de girofle, menthol et camphre.

Dans quels cas utiliser le baume du tigre ?
En règle générale, le baume du tigre « rouge » se révèle utile pour calmer les douleurs et problèmes musculo-squelettiques. Le baume du tigre « blanc » est efficace pour lutter contre les refroidissements hivernaux, diminuer les maux de tête légers, apaiser les piqûres d’insectes…. Pour ma part, dans la version « faite-maison », j’utilise le baume rouge également à la place du baume blanc.

Composition du baume rouge : huile essentielle de menthe, menthol, camphre, huile essentielle de cajeput, huile essentielle de clou de girofle, huile essentielle de cannelle de chine
Composition du baume blanc : huile essentielle de menthe, menthol, camphre, huile essentielle de cajeput, huile essentielle de clou de girofle.
Equilibre du Yin et du Yang: le camphre et les huiles essentielles de clou de girofle et de cannelle « réchauffent » tandis que le menthol et l’huile essentielle de cajeput « rafraichissent »

appli de méditation

Baume du tigre rouge revisité – Pour un petit pot de 30g

Cette recette de baume du tigre contient 10% d’Huiles Essentielles. (He = Huiles essentielles)

– 15% soit 4,5g de cire d’abeille – support – filmogène, protecteur, durcisseur
– 25% soit 7,5g de beurre de karité – support – adoucissant, nourrissant, protecteur, durcisseur
– 50% soit 15g de macérat huileux d’arnica – support – anti-inflammatoire, antalgique, anti-ecchymose
– 2% soit 0,6g d’He de Menthe poivrée – pour remplacer le menthol – antalgique, antiprurigineuse, anesthésique, rafraîchissante, décongestionnante, bactéricide, fongicide
– 3% soit 0,9g d’He de Romarin à camphre – pour remplacer le camphre – tonique général, décontracturant neuromusculaire, mucolytique, active la circulation
– 1,5% soit 0,45g d’He de Cajeput – protecteur cutané, antalgique, expectorant, antiseptique
– 1,5% soit 0,45g d’He d’Eucalyptus radié – immunomodulant, antiviral, expectorant, décongestionnant nasal, répulsif d’insectes
– 1% soit 0,3g d’He de Gaulthérie – antalgique, anti-inflammatoire, relaxant des muscles
– 0,5% soit 0,15g d’He de Clou de girofle – anti-infectieux et antibactérien, cautérisant cutané, antiseptique, anesthésiant
– 0,5% soit 0,15g d’He de Cannelle écorce – parasiticide, antibactérien, antiviral, insecticide

Préparation

1° Nettoyer et désinfecter le matériel, les ustensiles, le plan de travail et les mains.
2° Peser la cire d’abeille et le beurre de karité à l’aide d’une balance de précision et les faire fondre au bain-marie
3° Dans un deuxième bol en inox, peser le macérat d’arnica.
4° Peser les huiles essentielles. Réserver.
5° Lorsque la cire et le beurre sont bien fondus, les ajouter à l’huile d’arnica, hors du feu. Homogénéiser.
6° Ajouter les huiles essentielles à la préparation pas trop chaude et de nouveau bien homogénéiser.
7° Verser le tout dans des petits pots préalablement stérilisés et laisser durcir.

***********************

Odeur, Couleur, Aspect : Baume souple, agréable à appliquer, ne laisse pas de sensation de gras. Très légèrement granuleux avec le beurre de karité non raffiné.

Utilisation : Usage externe. En cas de refroidissement: chauffer et appliquer une petite noisette de baume du tigre revisité sur le thorax et sur le haut du dos, 3 fois par jour. On peut également ajouter un peu de produit en haut du nez et/ ou sur les sinus (ne pas se rapprocher trop près des yeux et des muqueuses) en cas de rhume avéré. Pour préparer muscles et articulations: chauffer et appliquer le produit sur les parties corporelles sollicitées. Pour lutter contre les maux de tête: chauffer et appliquer une petite noisette du baume sur les tempes, en massages circulaires. Pour apaiser une piqûre d’insecte: chauffer et appliquer une petite noisette du produit localement sur les piqûres.

Stabilité : conservation 6 mois

Contre-indications : Ne pas utiliser sur les femmes enceintes ou allaitantes, ainsi que les jeunes enfants! Ne pas recouvrir d’un bandage, ne pas appliquer sur les muqueuses, dans les yeux ou sur une peau lésée. Ne pas ingérer. Faire un test dans le pli du coude et arrêter l’application si une sensation de picotement, de brûlure ou autre désagrément apparaissent.

31 commentaires sur Recette du baume du tigre rouge

Layering ou rituel de beauté des japonaises : le contour des yeux

Bonjour à toutes et à tous, Voici la cinquième étape du layering : le contour des yeux. La dernière fois nous avons vu le sérum. A quoi ça sert ? Pour qui ?…

Bonjour à toutes et à tous,

Voici la cinquième étape du layering : le contour des yeux. La dernière fois nous avons vu le sérum.

A quoi ça sert ? Pour qui ?

Cette étape est destinée aux plus de 25 ans, elle se fait matin et soir. Le contour de l’œil est là pour nourrir et/ou hydrater, rajeunir, retendre, lifter… cette partie délicate de votre visage.

En effet, la peau du contour de l’œil est très fine et sensible, elle ne doit donc recevoir que des soins adaptés. Vous éviterez donc cette zone lors de l’application de crèmes (jour et nuit), gommages et masques.

Matin et soir, appliquez le contour de l’œil en faisant de petits mouvements circulatoires allant vers le haut afin de booster et rajeunir votre regard.

Il existe plusieurs sortes de contour des yeux, je vous livre mes deux recettes préférées…

Contour de l’œil gel (à utiliser le matin) :

2 cuillères à soupe de gel d’aloé véra (hydratant, stimulant, tenseur, régénérant)

1 cuillère à soupe d’eau de bleuet (décongestionnant, calmant, tonifiant)

1 cuillère à soupe d’huile végétale d’avocat (assouplissante, protectrice, régénérante)

2 gouttes de vitamine E (anti-oxydant)

Contour de l’œil huileux (à utiliser plutôt le soir) :

1 cuillère à soupe macérât de figuier de Barbarie (anti-ride, réparateur, tenseur, nourrissant)

1 cuillère à soupe d’huile végétale d’avocat (assouplissante, protectrice, régénérante)

1 cuillère à soupe d’huile végétale de rose musquée (atténue les rides, régénérante, assouplissante)

2 gouttes de vitamine E (anti-oxydant)

Et vous, vous mettez quoi sur votre contour de l’œil ? Et si vous veniez m’en parler ?

A bientôt pour la suite de ce rituel de beauté !

Précautions
– Avant de démarrer, lavez et désinfectez votre plan de travail, vos ustensiles et vos éventuels flacons. Sans oublier vos mains !
– Si votre peau est irritée, n’utilisez pas de produits (même naturels) autres que ceux prescrits par votre médecin.
– Afin d’éviter tout risque d’allergie, faites un test cutané sur le pli du coude. Appliquez-y une petite quantité, si au bout de 48h vous n’avez pas fait de réaction, vous pouvez utiliser le produit sans crainte.

Commentaires fermés sur Layering ou rituel de beauté des japonaises : le contour des yeux

Layering beauté : la lotion

Bonjour à toutes et à tous, je vous présente aujourd’hui la troisième étape du layering après le démaquillage et le nettoyage : la lotion. A quoi sert-elle ? Cette étape…

Bonjour à toutes et à tous, je vous présente aujourd’hui la troisième étape du layering après le démaquillage et le nettoyage : la lotion.

A quoi sert-elle ? Cette étape se fait matin et soir, elle consiste à retirer la fine couche de calcaire qui se dépose sur votre peau après le rinçage à l’eau du robinet de votre produit de nettoyage sans savon. En effet, l’eau du robinet étant relativement calcaire, vous risquez de sentir votre peau se dessécher. La lotion permet de nettoyer votre visage de la fine couche de calcaire invisible à l’œil nu mais pourtant bien présente. Vous la ressentez par un tiraillement de la peau.

Matin et soir, appliquez la lotion avec un coton ou mieux (plus écologique) à l’aide d’un petit vaporisateur.
Une eau florale ou un hydrolat (distillation d’une plante par vapeur d’eau) sont les produits les plus simples et naturels pour cette étape. Vous pouvez le choisir selon les besoins de votre peau ou pour sa senteur.
Autre choix économique, vous pouvez tout simplement vaporiser un peu d’eau minérale !

Je vous propose quelques exemples d’eaux florales ou d’hydrolats ainsi que leurs propriétés :
– Bleuet (facilement trouvable en grande surface) : décongestionnant, calmant, rafraichissant, antiseptique
– Camomille : anti-inflammatoire, cicatrisant, éclaircissant
– Ciste : resserre les pores, cicatrisant, stimule la micro-circulation, anti-âge
– Fleur d’oranger : régénérant, apaisant, rafraichissant, parfume agréablement
– Rose (facilement trouvable en grande surface) : tonifiant, anti-rides, rafraichissant, parfum très floral
– Tea Trea : anti-bactérien, tonifiant, anti-acné

Vous pouvez choisir votre eau florale ou hydrolat en fonction de votre type de peau, et vous pouvez également faire des mélanges. Afin d’éviter tout risque d’allergies, je vous recommande dans un premier temps de ne tester qu’une eau florale ou hydrolat à la fois. Vous pourrez ensuite faire des mélanges avec ce que vous aurez déjà testé.

A bientôt pour la suite de ce rituel de beauté !

Précautions
– Avant de démarrer, lavez et désinfectez votre plan de travail, vos ustensiles et vos éventuels flacons. Sans oublier vos mains !
– Si votre peau est irritée, n’utilisez pas de produits (même naturels) autres que ceux prescrits par votre médecin.
– Afin d’éviter tout risque d’allergie, faites un test cutané sur le pli du coude. Appliquez-y une petite quantité, si au bout de 48h vous n’avez pas fait de réaction, vous pouvez utiliser le produit sans crainte.

Commentaires fermés sur Layering beauté : la lotion

Layering beauté : le démaquillage à l’huile

Bonjour à toutes et à tous ! Je vous l’avais promis, voici le détail de la première étape du rituel de beauté des japonaises, le layering ! Cette première étape a…

Bonjour à toutes et à tous ! Je vous l’avais promis, voici le détail de la première étape du rituel de beauté des japonaises, le layering !
Cette première étape a été une véritable révélation pour moi, LA découverte qui a changé ma vie, en bref : j’a-do-re !!!

Il y a quelques années en arrière, comme beaucoup de femmes, j’utilisais un lait démaquillant pour mon visage et un démaquillant spécial pour les yeux… Malgré ces deux produits, lorsque j’appliquais ma lotion au coton, ce dernier ressortait encore sale. Le maquillage n’était donc pas parfait !

Depuis que j’ai découvert le layering, j’ai remplacé ces deux produits par de l’huile. Bon, là c’est mon homme qui est content, un seul flacon au lieu de deux dans la salle de bains !

Je verse quelques gouttes d’huile dans le creux de ma main, je frotte un peu mes mains afin de la chauffer légèrement et je l’applique du bout des doigts en faisant des petits massages. Cela permet non seulement de désincruster les impuretés mais aussi de stimuler le flux sanguin.

Il paraîtrait que pour enlever le gras du maquillage, il n’y a rien de mieux que… le gras ! Avec un démaquillage à l’huile, tout disparaît y compris le mascara waterproof !

Si vous ne vous maquillez pas, il est tout de même recommandé d’utiliser l’huile pour se nettoyer le visage des impuretés et de la pollution de la journée.

Cette étape est donc à faire uniquement le soir.
Vous pouvez choisir votre huile en fonction de votre type de peau, de son action et vous pouvez même faire des mélanges. Néanmoins, afin d’éviter tout risque d’allergies, il vaut mieux dans un premier temps ne tester qu’une huile à la fois. Vous pourrez ensuite faire des mélanges avec des huiles que vous aurez déjà testées.

Voici quelques exemples d’huiles ainsi que leurs propriétés :
– Abricot : illuminatrice, régénérante, assouplissante, tonifiante
– Amande douce : émolliente, apaisante, assouplissante
– Argan : raffermissante, assouplissante, anti-âge, nourrissante, cicatrisante
– Avocat : assouplissante, protectrice, régénérante, protectrice, fortifiante, cicatrisante, calmante
– Coco : nourrissante, apaisante, parfumée
– Macadamia : assouplissante, nourrissante, pénétrante, cicatrisante, apaisante
– Olive : émolliente, nourrissante, calmante, convient particulièrement aux peaux sensibles

Vous pouvez vous procurer ce genre d’huiles en parapharmacie, en magasin bio ou sur le net. Les huiles du rayon alimentaire conviennent également pour autant qu’elles soient de 1ère pression à froid et sans mention de quelconques graines « grillées ». En effet, les graines grillées sont excellentes en matière de goût mais perdent toutes les propriétés intéressantes pour les besoins de notre peau. Une huile bio est également à privilégier !

Vous n’êtes pas convaincu(e)s de l’efficacité du démaquillage à l’huile ? Pourquoi ne pas faire l’essai ? Tout simplement avec une huile que nous possédons tous dans notre cuisine : l’huile d’olive…

A bientôt pour la suite de ce rituel de beauté !

Précautions
– Avant de démarrer, lavez et désinfectez votre plan de travail, vos ustensiles et vos éventuels flacons. Sans oublier vos mains !
– Si votre peau est irritée, n’utilisez pas de produits (même naturels) autres que ceux prescrits par votre médecin.
– Afin d’éviter tout risque d’allergie, faites un test cutané sur le pli du coude. Appliquez-y une petite quantité, si au bout de 48h vous n’avez pas fait de réaction, vous pouvez utiliser le produit sans crainte.

2 commentaires sur Layering beauté : le démaquillage à l’huile

3 recettes de gommage pour le corps

Vous pouvez faire un gommage corporel une fois par semaine, afin d’obtenir une peau bien douce. Au lieu d’aller au SPA pour exfolier les cellules mortes, amenez désormais le SPA…

Vous pouvez faire un gommage corporel une fois par semaine, afin d’obtenir une peau bien douce. Au lieu d’aller au SPA pour exfolier les cellules mortes, amenez désormais le SPA chez vous!

Quelques conseils
– Faites de grands mouvements circulaires sur une peau humide pour appliquer votre gommage. Ceci facilite la circulation sanguine.
– Evitez de frotter et d’appuyer trop fort
– Utilisez vos mains ou un gant

Essayez ces 3 recettes naturelles et peu onéreuses, à faire à la maison:

Sucre & miel
Le miel a des vertus purifiantes, hydratantes et adoucissantes.
Mélangez dans un bol ou un pot:
3 cuillères à soupe de sucre roux avec 2 cuillères à soupe de miel.

Marc de café
Le marc à café est un fertilisant naturel à mettre dans la terre de vos plantes!
Ses propriétés en font aussi un excellent allié contre la cellulite…
Voici donc un bon moyen de recycler votre marc :
Récupérez le marc à café du filtre de votre cafetière et, gommez votre corps sous la douche. Utilisez le marc tel quel ou bien, ajoutez également une cuillère à soupe d’huile d’olive.

Gros sel, H.E menthe poivrée et huile d’amande douce
Comme le gros sel est assez abrasif, insistez lors du gommage sur les parties rugueuses comme les coudes, genoux et talons. L’huile essentielle de menthe va tonifier la peau. L’huile d’amande douce hydratera en particulier les peaux sèches. Pour ceux qui sont allergiques aux noix en général, préférez une autre huile, telle que l’huile d’olive ou d’argan.
Mélangez 1 grosse poignée de gros sel, 5 gouttes d’H.E de menthe et 2 cuillères à soupe d’huile.

Après le gommage choisi, rincez-vous à l’eau froide, en remontant des pieds vers la tête. Ensuite séchez-vous. Enfin, appliquez un lait hydratant sur le corps.

Envie de tester ces recettes pour avoir une peau soyeuse?

Commentaires fermés sur 3 recettes de gommage pour le corps

3 astuces beauté simples et naturelles

Grâce à seulement deux ingrédients, on peut se fabriquer des produits de beauté peu chers et efficaces. 1. MASQUE À L’ARGILE Pour nettoyer et détoxiner la peau de son visage…

Grâce à seulement deux ingrédients, on peut se fabriquer des produits de beauté peu chers et efficaces.

1. MASQUE À L’ARGILE

Pour nettoyer et détoxiner la peau de son visage
1 c. à soupe d’argile verte
1 c. à soupe d’hydrolat de rose (ou un autre de votre choix)

Mélanger les ingrédients dans un bol à l’aide d’une cuillère en bois ou plastique, ou d’une baguette chinoise.
Appliquer sur le visage.
Laisser en place 30 minutes, moins s’il y a une quelconque gêne.
Nettoyer à l’eau claire, puis sécher la peau délicatement et appliquer un peu d’hydrolat de rose, à l’aide d’un coton sur le visage, pour terminer le soin avec douceur.
Il est possible d’en faire un par semaine.

Grâce à ce masque, la peau du visage sera nettoyée, détoxinée et rayonnante !
Idéal pour tout type de peau, recommandé en cas d’acné.

2. GOMMAGE DOUX

Au moment de la toilette du matin, utiliser un gant mouillé sur lequel on aura saupoudré 1 c. à café de bicarbonate de soude (alimentaire).
Se masser le visage tout doucement grâce à ce mélange, rincer à l’eau claire.
Puis, appliquer sa crème ou son soin habituel(le). Ce geste simple sera également parfait pour permettre au maquillage de tenir plus longtemps.
A utiliser 1 à 2 fois par semaine.

3. DENTIFRICE EN POUDRE MAISON

1 c. à soupe d’argile verte
1 c. à soupe de bicarbonate de soude alimentaire
1 goutte HE citron

Dans un petit bocal, mélanger tous les ingrédients ensemble.
Poser sa brosse à dents sur cette poudre et se laver les dents comme d’habitude, avec la mousse en moins…
Parfait pour garder une bouche saine et propre en toute circonstances !

Commentaires fermés sur 3 astuces beauté simples et naturelles

Masque visage au miel et au chocolat

Bonjour à toutes et à tous, pour mon premier article pour Zentonik, je vous présente un petit masque pour le visage, tout simple et directement sorti de mon… réfrigérateur !…

Bonjour à toutes et à tous, pour mon premier article pour Zentonik, je vous présente un petit masque pour le visage, tout simple et directement sorti de mon… réfrigérateur ! Une recette à la portée de tous et des ingrédients très faciles à se procurer ! Avant de réaliser cette recette, je vous recommande de lire les précautions d’usage en fin d’article.

Les ingrédients

2 cuillères à café de yaourt nature (hydratant)
2 cuillères à café de miel liquide (nutritif, réparateur)
1 cuillère à café de cacao en poudre (antidépresseur)

La recette

– Dans un bol, mélangez les « aliments » ensemble
– Appliquez sur le visage et le cou, éventuellement le décolleté
– Laissez poser entre 10 et 40 minutes

Mon avis

Veuillez à utiliser des ingrédients de bonne qualité, bio de préférence, un yaourt nature et sans édulcorants. Vous verrez, en utilisant des ingrédients naturels de bonne qualité, votre peau vous dira merci ! Prenez le temps de vous détendre avec ce masque qui vous transporte au paradis grâce à une sublime odeur de chocolat !

Cette recette vous a plu ? Je vous en promets beaucoup d’autres, à bientôt !

Précautions
– Avant de démarrer, lavez et désinfectez votre plan de travail, vos ustensiles et vos éventuels flacons. Sans oublier vos mains !
– Si votre peau est irritée, n’utilisez pas de produits (même naturels) autres que ceux prescrits par votre médecin.
– Afin d’éviter tout risque d’allergie, faites un test cutané sur le pli du coude. Appliquez-y une petite quantité, si au bout de 48h vous n’avez pas fait de réaction, vous pouvez utiliser le produit sans crainte.

Commentaires fermés sur Masque visage au miel et au chocolat

Pourquoi vous allez adorer les cosmétiques faits maison

Les laboratoires cosmétiques, on le sait aujourd’hui, utilisent des ingrédients qui peuvent être cancérigènes à haute dose : Bha, Parabène, Sodium Laureth Sulfate, Triclosan etc… Des noms compliqués que l’on…

Les laboratoires cosmétiques, on le sait aujourd’hui, utilisent des ingrédients qui peuvent être cancérigènes à haute dose : Bha, Parabène, Sodium Laureth Sulfate, Triclosan etc… Des noms compliqués que l’on ne comprend pas toujours et qui nous demandent de passer des heures à lire les étiquettes pour être sûr de ne pas froisser notre cheveu ou ternir notre peau. Pour celles qui ne souhaitent pas abandonner les cosmétiques ni passer à la mode du « no poo », qui consiste à arrêter de se laver les cheveux (il paraît que ça marche très bien par ailleurs), il y a une solution : faire ses cosmétiques soi-même.

Deux choix s’offrent alors à vous:

1. Créer votre petit laboratoire maison et réaliser votre propre shampoing, vos crèmes, votre déodorant etc.
Un petit budget sera nécessaire au début pour acheter vos contenants, béchers, pipettes, cuillères doseuses, bols, balance de précision, ainsi que les ingrédients nécessaires pour réaliser vos recettes maisons (huile végétale, huile essentielle, base moussante, base lavante)
Ensuite ce n’est pas si compliqué : une fois que vous avez saisi comme réaliser une émulsion, un beurre ou un savon, le procédé sera toujours le même, seul les ingrédients changent.
Les plus :
– Vous pouvez créez vos gammes à l’infini, le choix de senteur, texture, colorant est très large
– Vous savez exactement ce qu’il y a dans vos produits
– Vous avez soudain des tonnes d’idées cadeaux pour vos amis et votre famille
– Et surtout, voir une émulsion prendre et créer sa propre crème est un pur plaisir !
Les moins :
– Certaines recettes sont complexes, nécessitant beaucoup d’ingrédient pour les réaliser
– Il faut un petit peu de patience et de temps pour comprendre et assimiler les procédés, au début on passe beaucoup de temps à lire et à rater des recettes

2. Revenir aux vieilles recettes de nos grand-mères avec des outils simples que vous trouverez dans vos placards
Ici le budget n’a pas cours, puisque vous allez utilisez ce qu’il y a dans vos placards ! Vinaigre de cidre, vinaigre blanc, bicarbonate de soude, œuf, yaourts, huile d’olive… Ces recettes maisons permettent de faire des masques,shampoings et crèmes hydratantes.
Les plus :
– Il faudra peu d’ingrédients
– Cela ne coûtera pas plus cher puisque les produits utilisés sont ceux que vous achetez régulièrement
– La mise en pratique est rapide et simple
Les moins:
– Qu’on se le dise, un shampoing qui ne mousse pas ou un masque à l’avocat et aux œufs, n’ont pas la même odeur ou consistance que nos produits habituels, une solution difficile, donc, pour les femmes qui aiment le toucher soyeux sur leur peau ou leurs cheveux

Quelque soit le choix qui vous convient le mieux, les cosmétiques maison sont un moyen créatif et naturel de se chouchouter et d’être belle et bien dans sa peau chaque jour.

Commentaires fermés sur Pourquoi vous allez adorer les cosmétiques faits maison

2 produits naturels pour vivre dans une maison saine et propre

Et si je vous disais qu’il est possible de nettoyer toute sa maison grâce à deux produits naturels ? 1. Le vinaigre blanc Aussi appelé vinaigre d’alcool ou de cristal,…

Et si je vous disais qu’il est possible de nettoyer toute sa maison grâce à deux produits naturels ?

1. Le vinaigre blanc

Aussi appelé vinaigre d’alcool ou de cristal, il est fabriqué à partir de l’alcool de betterave. Voici ses utilisations:
– désinfecte et nettoie : le réfrigérateur, les toilettes, les poubelles, les jouets des enfants, le lave-linge, le lave-vaisselle
– dégraisse les verres et les casseroles
– désodorise les toilettes
– détartre les parois de douche, la robinetterie, les éviers, bouilloires, carafes, cafetières, bouilloires

2. Le bicarbonate de soude

Natrum bicarbonatum, aussi connu sous les noms de bicarbonate alimentaire, bicarbonate de sodium, hydrogénocarbonate de sodium.
– neutralise les mauvaises odeurs des canalisations, du réfrigérateur, fer à repasser, toilettes, boîtes en plastique…
– nettoie à sec les peluches, tapis, canapés en tissus grâce à son action détachante : saupoudrer la peluche, puis passer l’aspirer (toujours faire le test sur une petite zone discrète car il est blanchissant)
– nettoie en toute quiétude et avec une efficacité redoutable les plaques à induction ou vitrocéramique, les casseroles, le four car c’est un abrasif doux.

Pour information, quand le vinaigre rencontre le bicarbonate de soude, une réaction effervescente se forme, très utile pour désincruster les taches tenaces.

Recettes et astuces pratiques

– Produit multi-usages
Ingrédients : 2 c. à soupe de bicarbonate de soude, 2 litres d’eau tiède, 1 c. à soupe de vinaigre blanc, 15 gouttes d’huile essentielle de lavandin (lavandula hybrida abrialis), ou d’essence de citron (citrus limonum)…
Préparation : verser le bicarbonate dans un bidon vide, à l’aide d’un entonnoir avec 2 litres d’eau chaude (pas bouillante). Dans un verre, préparer une solution de vinaigre blanc avec l’huile essentielle (ou un mélange), puis l’incorporer au mélange. Fermer le bidon et bien secouer. Utiliser un à deux bouchons pour un seau d’eau chaude.

– Lingettes nettoyantes lavables :
Ingrédients : 1 tasse de vinaigre blanc, 1 tasse d’eau, 5 à 10 gouttes d’huile essentielle de lavandin ou d’essence de citron.
Préparation : Verser et mélanger les différents ingrédients dans une boîte hermétique. Découpez une serpillère épaisse en microfibre en 2 (voire plus selon la taille). Les placer dans la boîte avec le mélange.
Utilisez une lingette pour nettoyer les toilettes, la salle de bain, la cuisine… Au choix.

Commentaires fermés sur 2 produits naturels pour vivre dans une maison saine et propre

Type on the field below and hit Enter/Return to search