C’est une véritable artiste que j’ai le plaisir de vous présenter aujourd’hui. Passionnée par tous les outils de créativité, Gabrielle Richard est une professeur de yoga de grande qualité qui allie douceur et précision. Ayant eu la chance d’être un de ses anciens élèves, je peux vous dire que Gabrielle est très compétente et très attentive à votre corps.

1. Quel est ton parcours Gabrielle ?

Après avoir été diplômée en Arts Graphiques en 2003 à l’ESAG, j’ai travaillé en free-lance en tant qu’illustratrice, photographe. A cette époque je travaillais sur un art méditatif : Etre complètement connectée à l’ici et maintenant et laisser parler mon stylo sur le papier. Fabienne Verdier faisait partie des artistes qui m’inspirait et dont j’admirais le travail. Je me suis plongée dans le Zen et j’allais régulièrement méditer dans un dojo et faire des retraites. Je lisais également beaucoup de livres de Maîtres Indiens tel J.Krisnamurti ou Sri Nisargadatta Maharaj. Par ailleurs je danse depuis que j’ai 4 ans et le travail sur le corps et le jaillissement de l’énergie m’a toujours passionné. De fil en aiguille je me suis intéressée au yoga et j’ai commencé une formation de yoga Vinyasa avec Gérard Arnaud à Paris puis en Inde. Depuis je me suis formée à différentes méthodes avec différents Maîtres tel que le yoga Nidra avec l’école Satyananda (relaxation profonde du corps et du mental) mais aussi le Yin yoga, l’Ashtanga… J’ai approfondi ma pratique de la méditation en faisant des retraites chez Thich Nhat Hanh (Village des pruniers) et chez les moines Thaïlandais de la forêt dans la lignée d’Ajahn Chah. En parallèle je me suis formée à la méthode japonaise de Mikao Usui, le Reiki (méthode de guérison énergétique). Actuellement je me forme au chamanisme. Mon idée pour le futur : Ouvrir un lieu de créativité et de bien-être/ guérison dans un lieu ressourçant et bien sûr éco-responsable !

2. Comment présenterais-tu ta spécialité à quelqu’un qui ne la connait pas ou à un enfant ?

Apprendre à écouter son corps, ses émotions pour amener de la paix dans son cœur. Ouvrir une porte vers la paix. Bâtir des ponts, pas des murs.

3. Quelles sont tes valeurs profondes ?

J’essaye de développer l’écoute profonde et le lâcher prise (tout un programme) – et d’appliquer les valeurs telles que : la non-violence, l’honnêteté dans la parole et les actes, la générosité, la bonté, la joie, le partage…bref une éthique globale qui est l’expression de la vision Bouddhique. Thich Nhat Hanh a exprimé cela à travers ces 5 entraînements à la pleine conscience : un chemin de transformation qui mène au bonheur !

En résumé ce serait : nourrir la paix et la joie.

4. Quels sont tes objectifs dans la vie ?

Suivre ce chemin enseigné notamment par le Bouddha qui est une pratique concrète menant à la transformation, à la guérison de soi-même et du monde.
En gros : Etre heureuse et libre et amener cette paix le plus possible autour de moi.

5. Comment comptes-tu les atteindre ?

Ahahah, en pratiquant encore et encore !!

6. Ton idée pour améliorer le monde ?

Développer, pratiquer la pleine conscience en faisant un travail de compréhension profonde sur soi. Nous sommes 100 % responsables et le changement commence par nous-mêmes : « change yourself and the world will follow »

7. Pourquoi écris-tu pour le magazine web Zentonik?

Zentonik est un magazine éthique qui s’intéresse au développement personnel et qui met en ligne des articles sur le bien-être, l’écologie etc… Cette démarche semble être une bonne base pour améliorer le monde.
J’encourage et aime participer à toutes ces belles initiatives !

Commentaires