Catégorie : Non classé

Moby nous fait un cadeau : 4h de musique de méditation

Internationalement connu pour sa musique électro, Moby a partagé depuis peu une série de musiques destinée au yoga, à la méditation et au retour au calme. Egalement connu pour pratiquer…

Internationalement connu pour sa musique électro, Moby a partagé depuis peu une série de musiques destinée au yoga, à la méditation et au retour au calme.

Egalement connu pour pratiquer le yoga, la photographie, être vegan et défenseur des droits des animaux, il dit sur son site web : « Ces deux dernières années, j’ai composé de la musique vraiment très calme à écouter lorsque je pratique le yoga, que je dors, que je médite ou panique. J’ai fini avec 4 heures de musique et j’ai décidé de la donner. Vous pouvez la télécharger gratuitement [sur son site]. C’est vraiment très calme : pas de batterie, pas de voix, juste de très doux et jolis accords, des sons calmes pour dormir, pratiquer le yoga, etc. Vous êtes libre de partager, de donner ou peu importe, ce n’est pas protégé ou quoi que ce soit, ou du moins ça ne devrait pas l’être.
Merci, Moby »

Voici une belle opportunité pour méditer ou tout simplement retrouver le calme en se laissant bercer par cette douce symphonie.

Je vous offre le livre « Les clés du bonheur en 52 semaines » !

Commentaires fermés sur Moby nous fait un cadeau : 4h de musique de méditation

5 astuces pour s’endormir paisiblement

Il est 2h du matin et je n’ai toujours pas fermé l’œil. Il me reste 5h avant de devoir me lever, me rendre présentable, m’occuper des enfants avant de les…

Il est 2h du matin et je n’ai toujours pas fermé l’œil. Il me reste 5h avant de devoir me lever, me rendre présentable, m’occuper des enfants avant de les amener à l’école, et être opérationnel pour ma journée de boulot. J’ai tout essayé : compter les moutons, lire un livre ennuyeux, boire un verre de lait chaud… mais rien n’y fait, ça fait des semaines que ça dure et je cumule une fatigue qui me rend nerveux, irritable, et moins concentré.

Ça ne peut plus durer, je prends rendez-vous avec mon naturopathe, il faut trouver d’où cela vient.

Mais en attendant, je vais quand même mettre toutes les chances de mon côté en essayant ceci:

1. Dîner plus tôt, plus léger, et sans viande rouge

Je dîne au minimum 2h avant d’aller me coucher pour que mon repas ne soit plus l’affaire de mon estomac mais de mon intestin.
Un repas riche est lourd à digérer, fait monter la température de mon corps et nuit à un endormissement aisé.

Les protéines animales contiennent un acide aminé appelé tryptophane, il est le précurseur de la mélatonine qui favorise l’endormissement. Mais elles contiennent également de la tyrosine, précurseur de la dopamine qui favorise l’activité motrice et l’agressivité. Je privilégie donc des protéines végétales ou des produits laitiers pour ne pas en abuser.

2. Boire une tisane en fin de repas

Verveine, Tilleul, Mélisse, peu infusées, peuvent me détendre avant de m’endormir

3. Faire un bain de pied chaud

Pendant 10-20 min avec une poignée de gros sel gris et 5 ou 6 gouttes d’huile essentielle de Lavande ou orange douce, à disperser au préalable dans une cuillère d’huile végétale.

4. Respirer 4x4x4

Prêt à m’assoupir, j’inspire sur 4 temps, j’expire sur 4 temps, je reste poumons vides sur 4 temps et je recommence

5. Prendre des fleurs de Bach

4 gouttes sous la langue au moment de me coucher :
VERVAIN si je suis agité par des contrariétés, il agira comme un tranquilisant
IMPATIENS si je suis toujours sur le qui-vive, il m’aidera à me détendre

Et si je me réveille en pleine nuit, il y a aussi des pistes, mais elles seront exposées dans un prochain article 🙂

Commentaires fermés sur 5 astuces pour s’endormir paisiblement

20 choses faciles à faire pour booster votre moral

Le mois de mars est là mais nous avons encore froid, pourtant nous avons envie d’enlever nos pulls et nos écharpes, de sentir l’air léger et les rayons du soleil……

Le mois de mars est là mais nous avons encore froid, pourtant nous avons envie d’enlever nos pulls et nos écharpes, de sentir l’air léger et les rayons du soleil… Notre moral est en berne à la sortie de l’hiver (état dépressif, insomnie, colère). Nous éprouvons le besoin de nous revigorer énergétiquement. Alors voici quelques conseils pour se sentir mieux et booster notre moral en cette période de l’année

1. S’offrir et installer un beau bouquet de tulipes dans la pièce principale.

2. Porter un vêtement très coloré. J’ai une nette attirance pour les chèches ou les chaussures roses, mais orange ou turquoise c’est bien aussi !

3. Sortir le bout de son nez et aller se promener en forêt pour profiter des odeurs de la nature.

4. Dessiner des hirondelles sur les pages de son agenda pour qu’elles viennent plus vite.

5. Installer un parasol chauffant sur sa terrasse et prendre un café au moindre rayon de soleil.

6. S’offrir un parapluie jaune orange pour que le gris du ciel soit moins morose.

7. Scruter les branches des arbres et admirer l’éclosion des bourgeons.

8. S’extasier devant les crocus et les jonquilles en attendant les fleurs d’été.

9. En auto-hypnose, visualiser une énergie comme une lumière, des étincelles ou une chaleur partant des pieds et montant jusqu’à la tête, telle la montée de sève.

10. Se remémorer mentalement le chant des tondeuses et l’odeur de l’herbe coupée.

11. Écouter ses envies et noter le cadeau que nous aimerions avoir à notre énième printemps.

12. Se détendre dans un endroit agréable en écoutant Vivaldi.

13. Mélanger deux gouttes d’autobronzant à sa crème de jour pour avoir toujours bonne mine.

14. Pratiquer régulièrement la posture de l’arbre en yoga pour s’éveiller à la vie et s’ancrer dans l’instant présent.

15. Perdre une mauvaise habitude ou une manie pour mettre en place le renouveau.

16. Dessiner des pâquerettes sur le bas de ses fenêtres au feutre ardoise et oser y ajouter un joli coquelicot.

17. Se laisser embarquer par le chant du merle.

18. Dessiner son jardin et choisir les couleurs du futur parterre pour cet été.

19. Acheter des sachets de graines à semer et admirer la magie de la nature.

20. Dépoussiérer et regonfler son vélo en planifiant ses prochaines balades.

Et vous, qu’est-ce que vous aimez faire pour vous revigorer ? Pour rebooster votre moral ? Je vous souhaite à toutes et à tous plein de rayons de soleil, de couleurs et de fantaisie.

Commentaires fermés sur 20 choses faciles à faire pour booster votre moral

6 conseils pour arrêter de vous plaindre… Et positiver !

Que celle qui n’a jamais râlé parce que son train était en retard ou parce que sa collègue lui tapait sur les nerfs me jette la première pierre. Allez, avouez…

Que celle qui n’a jamais râlé parce que son train était en retard ou parce que sa collègue lui tapait sur les nerfs me jette la première pierre. Allez, avouez : cela nous est toutes arrivé de rouspéter contre quelqu’un (ou quelque chose) quand cela n’allait pas et d’en vouloir à la terre entière… Après tout, pester un tout petit peu ne fait de mal à personne n’est-ce pas ? Il suffit de repenser à cette fois où l’on s’est violemment défoulée sur un ordinateur qui ne fonctionnait pas correctement pour se rendre compte que cela fait parfois même un bien fou ! Le souci, c’est que râler peut vite devenir une mauvaise habitude dont il est difficile de se défaire… Et à force de broyer du noir, on finit par ne plus voir la vie en rose.

Voici donc six conseils pour apprendre à positiver face aux situations qui vous agacent… Et enfin arrêter de vous plaindre !

 

1. Faites une analyse de la situation

Observez les situations qui vous irritent et essayez de déterminer si vous êtes en train de vous plaindre ou de constater des faits. Le train est en retard ? C’est un fait. Votre collègue vous saoule ? Vous vous plaignez.

Cela vous aidera à relativiser les choses.

2. Clarifiez votre message

Avant de râler contre quelqu’un, demandez-vous si votre message a été suffisamment clair. Parfois lorsqu’une personne ne fait pas ce qu’il faut, c’est tout simplement parce qu’elle n’a pas compris ce que vous attendiez d’elle. Les hommes viennent de Mars et les femmes viennent de Vénus, non ?

3. Apprenez à dire non

Si vous avez l’impression de ne pas gérer votre temps comme vous l’entendez ou d’être trop « gentille », peut-être qu’il serait grand temps d’apprendre à dire « non » ! Commencez par vous demander où vous voulez vraiment investir votre temps et à redéfinir ce qui est bon pour vous. De cette manière, vous poserez plus facilement vos limites avec les autres et pourrez enfin reprendre le contrôle de votre vie.

4. Pensez positif

Habituez-vous à remplacer chaque pensée négative par son opposé, cela vous aidera à muscler votre optimisme ! Par exemple, si vous vous mettez à penser « je me sens triste », essayez plutôt « j’ai une petite baisse de moral mais je vais aller mieux, je fais tout ce qu’il faut pour cela. » C’est un exercice qui vous demandera quelques efforts au début mais avec de l’entraînement, cela deviendra de plus en plus naturel.

La positivité est un cercle vertueux : plus vous pensez positif et plus devenez positive.

5. Apprenez à repérer le positif tout au long de la journée

Une personne vous a souri sans raison ? Vous avez reçu un email d’une amie dont vous n’avez pas de nouvelles depuis longtemps ? Le soleil a enfin percé après plusieurs heures de pluie ? La positivité se trouve tout autour de nous mais nous ne la voyons pas forcément ! Apprenez à repérer le positif dans les petites choses, cela vous apportera beaucoup plus que vous ne le pensez.

6. Fuyez les personnes négatives

Avez-vous remarqué comme les personnes négatives avaient tendance à absorber votre énergie voire à déteindre sur votre humeur ? Fuyez-les autant que possible et entourez-vous de personnes joyeuses !

Je vous l’ai dit : le positif amène le positif, et cela s’applique aussi aux gens que vous fréquentez.

Bonus : Si vous avez réussi à mettre en application ne serait-ce qu’un de ces conseils, félicitez-vous ! Vous êtes sur la bonne voie pour arrêter de vous plaindre… Et positiver !

Un commentaire sur 6 conseils pour arrêter de vous plaindre… Et positiver !

10 conseils de psy pour retrouver le moral quand il pleut

Parce que la morosité du temps joue inévitablement sur notre moral, voici des remèdes faciles, gratuits et accessibles à tous pour retrouver un état d’esprit joyeux et positif !!! Prêt(e)s…

Parce que la morosité du temps joue inévitablement sur notre moral, voici des remèdes faciles, gratuits et accessibles à tous pour retrouver un état d’esprit joyeux et positif !!!

Prêt(e)s pour faire entrer un rayon de soleil dans votre vie ?

1. Faire des crêpes ou des gaufres et les déguster à plusieurs avec un chocolat chaud

2. Écouter sa chanson fétiche qui donne la pêche, danser dans le salon et pourquoi pas créer sa playlist pour les jours à venir

3. Regarder de temps en temps le ciel, scruter la danse des nuages et choper l’éclaircie. Vite mon transat !!! Où est l’arc-en-ciel ?

4. Prendre un bon bain chaud pour se réchauffer et prendre soin de soi sans oublier la musique douce et les bougies

5. Regarder un bon film confortablement installé dans son canapé avec un bon thé pour s’installer dans un autre univers

6. Diffuser des huiles essentielles tonifiantes : orange, mandarine, pamplemousse et se laisser envahir

7. Chausser ses bottes en caoutchouc et sauter dans les flaques d’eau

8. S’allonger sur son lit douillet avec un bon bouquin et partir…

9. Écouter la chanson de la pluie sur les Velux et se laisser bercer

10. Faire une séance d’autohypnose et partir au soleil

Je vous souhaite de belles journées pleines de pep’s, de couleurs et de lumière !!!

Commentaires fermés sur 10 conseils de psy pour retrouver le moral quand il pleut

Comment se pardonner en 4 points

Pardonner aux autres est un processus plus simple que d’arriver à se pardonner soi-même à mon avis. Une grande majorité de personnes ont du mal à avancer car elles ne…

Pardonner aux autres est un processus plus simple que d’arriver à se pardonner soi-même à mon avis. Une grande majorité de personnes ont du mal à avancer car elles ne se pardonnent pas d’avoir pris des décisions, elles ne se pardonnent pas d’avoir fait des choix qui n’ont pas donné les résultats escomptés. Ces « mauvaises » décisions peuvent avoir apporté des conséquences négatives sur leur vie, leur famille ou sur leurs finances. Et tous les matins, elles se réveillent et s’en veulent énormément des décisions prises et essayent tant bien que mal d’avancer dans leur vie.

Vous reconnaissez-vous ?

Il est certain que faire semblant que ces événements ne sont jamais arrivés ne marchera pas. Et plus vous aller éviter de sentir cette lourdeur plus vous allez vous sentir lourds. Le plus triste, c’est qu’il est possible que vous vous retrouviez avec des changements à faire dans votre vie, mais que vous n’osez pas, car vous avez peur.

Mais ce que vous voulez, c’est de changer, d’aller vers un nouveau travail, communiquer plus avec votre famille, prendre une année sabbatique, devenir entrepreneur, créer votre vie comme vous la voulez…mais rien ! Vous avez peur. Vous êtes encore plus de toucher en observant le décalage entre ce que vous voulez et la réalité.

La méthode CLIC

Voici une méthode qui peut vous aider. La méthode CLIC : Culpabilité, Leçon, Inconnu et Croyances.

Quand vous vous voyez bloqués, essayez de suivre cette méthode. À travers chacun des points, vous allez découvrir ce qui vous empêche d’aller de l’avant et vous allez vous réconcilier avec le passé.

Pas de panique, voici plus de détails.

La culpabilité

La culpabilité, c’est se blâmer, se condamner à quelque chose. On la retrouve souvent et elle est la cause de grandes souffrances. L’objectif est d’essayer de nous accepter comme nous sommes. Oui je parle de l’amour de soi. Le premier réflexe que l’on a c’est de nous taper sur la tête. Malheureusement, plus on s’accuse plus on est dans la culpabilité.

Vous avez fait du mieux que vous pouviez avec ce que vous aviez et ce que vous saviez. Alors donnez-vous du répit.

La leçon

Dans la vie il n’y a rien qui arrive pour rien. Tout a une raison. Il y a toujours une expérience à apprendre, même si elle ne fait pas du bien dans le moment.

L’inconnu

Il est plus facile de rester dans le connu (même difficile) que d’aller vers l’inconnu. Dans l’inconnu, vous ne savez pas à quoi vous attendre, c’est pour cela que la majorité des personnes vont préférer rester dans le connu (difficile). Par exemple, une personne n’aime pas son travail, mais elle a peur de passer des entrevues donc elle va choisir de ne rien faire et rester avec un travail qu’elle n’aime pas. Non, ne rigolez pas, ça arrive tellement souvent !

Les croyances

Si vous avez des peurs et des croyances face à une situation, attendez-vous à ce qu’elles vous bloquent.

Bon et maintenant, que faire ?

Voici votre exercice :

1.     Culpabilité : trouvez une situation où vous vous sentez coupable.

2.     Leçon : écrivez ce que vous avez appris de cette situation ? Qu’auriez-vous pu faire différemment ?

3.     Inconnu : est-ce que l’inconnu vous a fait peur à l’époque ? Est-il encore présent aujourd’hui ?

4.     Croyances : faites la liste des peurs et croyances qui vous empêchent de régler la situation.

N’hésitez pas à écrire les réponses de l’exercice en bas de l’article, il va me faire plaisir de vous lire.

Un commentaire sur Comment se pardonner en 4 points

Avez-vous peur de réussir ?

Mais quelle idée! Je ne serais pas surprise que la plupart des lecteurs trouvent ma question complètement farfelue. Qui donc aurait peur du succès ? La majorité des gens travaille…

Mais quelle idée! Je ne serais pas surprise que la plupart des lecteurs trouvent ma question complètement farfelue. Qui donc aurait peur du succès ?

La majorité des gens travaille dans le but de réussir!

Pour les personnes qui savent ce qu’elles veulent dans la vie, toutes les actions posées ont pour objectif principal de les amener à atteindre leur but.

Pourtant, malgré des efforts constants, parfois énormes, des actions sensées et tout un mécanisme mis en place pour obtenir le succès, certains n’y arrivent pas ou réussissent très tard, et possiblement au bord de l’épuisement.

Cette situation peut se révéler dans différents domaines de la vie :

  • Bien-être ou forme physique (vous faites tous les efforts, vous prenez les bonnes actions pour perdre du poids sans succès)
  • Professionnel (vous posez tous les gestes nécessaires pour obtenir un meilleur boulot, ou une promotion, mais les opportunités vous filent régulièrement sous le nez)
  • En affaires (vous avez un plan qui semble parfait, vous démarchez vos services de manière constante et intelligente, votre produit est en demande et pourtant vous n’arrivez jamais à percer ou à avoir assez de rentrées d’argent)
  • Et même en amour (vous avez tout pour plaire, vous vous sentez prêt(e) pour une relation sérieuse, mais tous vos efforts et vos rencontres n’aboutissent à rien)

Il ne serait pas surprenant que la personne en proie à ce genre de déceptions soit en réalité en train de s’auto-saboter. La cause étant une peur de réussir, mais surtout de ce qui viendrait avec et des changements que cela apporterait dans sa vie.

Cette peur est pratiquement indécelable pour les raisons suivantes :

  • Elle est profondément enfouie dans le subconscient (une peur inconsciente, donc jamais considérée)
  • Mais surtout parce qu’il ne ferait aucun sens pour la personne qui vit et respire pour atteindre son but, qu’on lui dise qu’elle ait peur de réussir.

Si vous vous trouvez dans une des situations citées ci-haut, encore plus si vous êtes au bord de l’épuisement, je vous suggérerais de ralentir un peu le rythme et de prendre quelques jours pour repenser vos objectifs et priorités.

EXERCICE POUR VOUS AIDER DANS VOTRE RÉFLEXION :

Pendant plusieurs jours si nécessaire, pratiquez l’exercice suivant :

Sur une feuille de papier ou dans un cahier écrivez:

  • L’objectif souhaité, de manière claire et précise (même si vous semblez le connaître par cœur, je vous recommande d’y repenser)
  • Ce pourquoi vous souhaitez atteindre cet objectif dans votre vie
  • Ce que réussir cet objectif vous apporterait de positif
  • Quels sont les inconvénients qui pourraient survenir à cause de cette réussite
  • Comment vous vous sentiriez si vous réussissiez maintenant

Ce dernier point est la clé de l’exercice. La première émotion qui survient lorsque vous vous posez cette question est la bonne.

Si vous ressentez une grande joie et que vous avez l’impression que votre cœur va jaillir de votre poitrine, cela peut signifier que vous êtes effectivement prêt(e) à recevoir la réussite souhaitée. Il vous suffit de persévérer ou de peut-être réviser vos plans pour y arriver. Sinon la cause de vos blocages est peut-être ailleurs.

Par contre, si vous ressentez les manifestations corporelles suivantes :

  • Une sensation, aussi subtile soit-elle, de serrement au niveau de la poitrine, comme une peur, une crainte, un doute.
  • Une douleur brève ou sous forme de contraction à n’importe quel partie du corps, mais surtout au niveau du cou, du haut ou bas du dos, au bras, au nerf sciatique ou autre.

Votre  subconscient essaie possiblement de vous dire qu’il n’est pas encore prêt à accueillir cette nouvelle étape dans votre vie que vous semblez souhaiter si ardemment.

La bonne nouvelle, est qu’une fois que vous aurez identifié la raison de votre difficulté à réussir et pourquoi vos efforts n’aboutissaient à rien ou très peu, vous pourrez facilement vous en débarrasser, au moyen d’exercices de relaxation et de visualisation.

Vous allez travailler à imprégner votre subconscient de cette nouvelle réalité comme une expérience qui s’avérerait positive et vous constaterez des progrès subtils au début et de plus en plus de facilité dans l’atteinte de vos objectifs.

2 commentaires sur Avez-vous peur de réussir ?

Comment aborder le changement dans nos vies

Que vous soyez d’accord ou non, le changement répondra toujours présent. J’ai envie dans cet article de vous aider à mieux comprendre le changement. L’omniprésence des changements Les changements sont…

Que vous soyez d’accord ou non, le changement répondra toujours présent. J’ai envie dans cet article de vous aider à mieux comprendre le changement.

L’omniprésence des changements

Les changements sont partout. Ils ont un impact sur nos décisions et notre vie, peu importe qui nous sommes et quel est notre bagage. On les retrouve dans tous les environnements de la vie : la santé, le gouvernement, le légal, l’économie, la famille, la démographie, l’éducation et bien d’autres. Le changement est même présent lorsque le métro que vous attendez est retardé à cause d’une porte de train bloquée. Le fait d’avoir ce problème va vous forcer à changer vos plans de la journée.

Le changement imposé versus initié

Lorsqu’on initie un changement, on n’a pas besoin d’apprendre à le gérer. On a eu le temps de poser le pour et les contres. À l’inverse, quand il est imprévu et imposé, qu’il vient par exemple de la direction des entreprises, il est plus difficile à accepter. Imaginez que votre aîné décide de faire ses études universitaires à l’étranger. Il a pris le temps d’y penser et quand il est prêt, il vous l’annonce. Comment pensez-vous prendre la nouvelle ? Il se peut que certains d’entre vous soient en désaccord. C’est normal, vous ne vous y attendiez pas. En général, le changement ne nous envoie pas une lettre pour nous dire qu’il arrive.

Les côtés positifs des changements

Il y a des côtés positifs aux changements. Ils permettent d’acquérir de nouvelles connaissances, de développer des habiletés et des aptitudes, de vivre dans le moment présent, de renouveler un savoir-faire, d’être plus flexible, de comprendre nos comportements et nos réactions, de développer la confiance en soi, d’augmenter la motivation, d’apporter une créativité nouvelle et de rendre la vie plus piquante et excitante.

Le changement : une opportunité de choisir

Certaines personnes vont résister au changement surtout si elles croient qu’il n’est pas justifié ou qu’il ne vient pas d’elles. Que cette résistance au changement arrive dans la vie personnelle ou professionnelle, elle peut porter préjudice et occasionne des émotions et du stress. D’autres personnes vont voir le changement comme une opportunité de choisir et de mettre en place de nouvelles manières de faire. Par exemple, un employé qui se fait congédier d’un travail qu’il n’aimait pas peut faire un changement de carrière et travailler dans un domaine qui lui correspond plus.

Finalement…

La résistance au changement n’est que le refus de la croissance. — Alexander Ruperti
Alors que choisissez-vous de faire ? Résister et subir le changement ou vous adapter et trouver des solutions pour avancer ?

Commentaires fermés sur Comment aborder le changement dans nos vies

3 apports de la gratitude pour être plus heureux

Ce n’est pas que votre vie est complètement nulle, c’est juste qu’elle est bof. Et en plus il fait trop chaud. Entre les petits tracas, les gros soucis, ces gens…

Ce n’est pas que votre vie est complètement nulle, c’est juste qu’elle est bof. Et en plus il fait trop chaud. Entre les petits tracas, les gros soucis, ces gens qui vous ennuient, les vacances qui n’arrivent pas ou qui vont bientôt finir, et la canicule qui fait gonfler les pieds, ce n’est pas exactement la joie. D’ailleurs ça n’a pas été exactement la joie depuis longtemps.

Je connais bien ça, ayant à mon actif pas mal d’années moroses. Un sentiment d’insatisfaction perpétuelle assez collant. Heureusement ça a changé et je ne reviendrais pour rien au monde à la fille d’avant. Ça fait plus de deux ans déjà et plus ça va plus je suis heureuse, sans drogues ni secte.

Je pratique la gratitude, cet art de regarder la vie du bon côté, de voir le verre à moitié plein et de se réjouir de ce qui est. Vous en avez peut-être entendu parler, c’est à la mode et pour une très bonne raison : ça marche !

Gratitude : késako ?
Pour débuter, rien de plus simple : tous les soirs avant de vous coucher, notez par écrit trois moments satisfaisants de votre journée. Des choses qui vous ont fait sourire, des instants de partage, des sources de joie… Ça peut sembler difficile les premières fois mais en cherchant bien vous trouverez. Puis vous recommencerez chaque soir et au bout de quelques jours vous reconnaîtrez la joie au moment même où elle se présente à vous, et vous l’apprécierez. Ces instants sur lesquels vous séchiez deviendront faciles à identifier car vous aurez appris à en reconnaître le goût. Ça y est, vous êtes tombés dans la gratitude !

Gratitude attitude !
Prendre conscience des instants positifs permet de les savourer. Si chaque soir je dis merci, même à voix basse, mon attitude dans la vie est tout autre. La gratitude consiste à adopter un regard de reconnaissance, comme en chaussant de nouvelles lunettes.

En voici 3 bénéfices immédiats :

1. Je compte mes joies… pour ne pas avancer ignorante de mon bonheur. Prendre le temps d’appuyer sur pause pour remarquer notre chance et la savourer est beaucoup plus joli que d’avancer dans la vie en considérant que les choses nous sont dues. Nous pouvons décider d’apprécier chaque jour comme un cadeau.

2. Je relativise mes difficultés… ok il n’est pas toujours facile d’entendre seriner qu’il y a du positif en tout. Surtout si vous pensez à votre patron, votre ex ou votre belle-mère. Mais la gratitude permet de traverser plus aisément les moments difficiles, d’une part en étant conscient des aspects positifs de notre vie (un équilibre bonheur / malheur, c’est mieux que rien) et d‘autre part en étant plus ouvert aux solutions possibles dans cette crise traversée.

3. J’ouvre mon coeur aux autres… car éprouver de la reconnaissance pour ceux qui nous entourent permet de ne pas les considérer comme acquis. Parfois nous oublions de voir l’autre (conjoint, enfant, parent, ami…) et de remarquer le bonheur que nous apportent nos relations et interactions. Dire merci et montrer notre gratitude invite à mieux ressentir et partager la joie éprouvée les uns au contact des autres.

Vous pratiquez la gratitude, ou pas encore ? Poursuivons la discussion ci-dessous !

3 commentaires sur 3 apports de la gratitude pour être plus heureux

4 bonnes pratiques pour un réveil en pleine forme

Vous rappelez-vous la dernière fois que vous êtes senti reposé au réveil? À un moment donné dans vos vacances? Quand vous aviez 8 ans? Chaque matin le réveil sonne trop…

Vous rappelez-vous la dernière fois que vous êtes senti reposé au réveil? À un moment donné dans vos vacances? Quand vous aviez 8 ans?

Chaque matin le réveil sonne trop tôt. Notre sommeil est trop léger ou trop lourd, il a été interrompu ou bien on a eu du mal à s’endormir. On a à peine attaqué la journée et on n’a pas rechargé les batteries à 100%. On est fatigué, stressé, dispersé, on marche au ralenti. Au résultat, pendant la journée on veut dormir et pendant la nuit on ne dort pas ou mal. On a l’impression d’avoir raté la journée. Mais on a du mal a placer notre temps de repos dans nos priorités et on ne veut pas se résigner au rythme métro-boulot-dodo. Alors dormons peu mais dormons bien! S’assurer une bonne qualité de sommeil est la clé pour un réveil en pleine forme. Ne négligez pas la façon de vous réveiller.

Pourquoi dormir?

Nous passons 1/3 de notre vie à dormir. Le sommeil est aussi vital pour le corps que boire ou manger. Pendant ces heures de « pause technique », votre corps se repose, se répare et assimile les expériences de la journée. Quand on rate ce moment, on devient irritable, on est moins performant, la digestion est perturbée, et on peut prendre du poids car on a tendance à manger plus.

La base de votre sommeil est l’hygiène de vie que vous emportez au lit le soir. Pendant la nuit, le corps a déjà beaucoup de travail à réparer les dégâts de la journée, n’en rajoutez pas.

1. Dormez heureux, dormez léger
Notre organisme marche au ralenti quand on dort, notamment la digestion. Mais la digestion est très gourmande en énergie. Un ventre encombré au coucher va donc demander trop d’efforts à l’organisme. De plus on va digérer mal avec tous les désagréments qui vont avec: aigreurs, ballonnements, prise de poids… Couchez-vous le ventre léger la nuit, vous vous réveillerez reposé et d’attaque pour un bon petit-déjeuner! Pour une digestion facile, mangez 2 heures avant de dormir et évitez les protéines au dîner, elles mettent le plus de temps à être assimilées par votre corps. Même chose pour les sauces, aliments frits, boissons gazeuses et les aliments auxquels vous êtes intolérant, moins vous en prendrez mieux vous dormirez. Préférez les légumes cuits et féculents (pâtes, riz, pommes de terre) en quantité modérée et bien mastiqués. Ils sont bien plus faciles à digérer.

2. Évitez les substances excitantes
L’alcool le café, la cigarette, le thé, boissons énergisantes, surtout après 17h, vous donnent soif, retardent l’endormissement et rendent le sommeil léger.

3. Faites une activité douce et relaxante en fin de soirée
Si vous décidez d’alléger votre ventre après le dîner, faites une ballade, des étirements doux, écoutez une musique agréable ou buvez une tisane 3/4 d’heure avant de vous coucher. Ces activités relaxantes favoriseront l’endormissement, bien mieux que la pratique d’un sport ou une activité physique intense en soirée. Le sport aura l’effet d’un stimulant et retardera votre sommeil. En revanche, les séances de sport pendant la journée vous aideront à mieux préparer le sommeil le soir.

4. Buvez de l’eau pendant la journée
Ça préviendra la grosse soif pendant la nuit, laquelle risque d’interrompre votre sommeil…doublement.

 

Commentaires fermés sur 4 bonnes pratiques pour un réveil en pleine forme

Type on the field below and hit Enter/Return to search