Ce n’est pas que votre vie est complètement nulle, c’est juste qu’elle est bof. Et en plus il fait trop chaud. Entre les petits tracas, les gros soucis, ces gens qui vous ennuient, les vacances qui n’arrivent pas ou qui vont bientôt finir, et la canicule qui fait gonfler les pieds, ce n’est pas exactement la joie. D’ailleurs ça n’a pas été exactement la joie depuis longtemps.

Je connais bien ça, ayant à mon actif pas mal d’années moroses. Un sentiment d’insatisfaction perpétuelle assez collant. Heureusement ça a changé et je ne reviendrais pour rien au monde à la fille d’avant. Ça fait plus de deux ans déjà et plus ça va plus je suis heureuse, sans drogues ni secte.

Je pratique la gratitude, cet art de regarder la vie du bon côté, de voir le verre à moitié plein et de se réjouir de ce qui est. Vous en avez peut-être entendu parler, c’est à la mode et pour une très bonne raison : ça marche !

Gratitude : késako ?
Pour débuter, rien de plus simple : tous les soirs avant de vous coucher, notez par écrit trois moments satisfaisants de votre journée. Des choses qui vous ont fait sourire, des instants de partage, des sources de joie… Ça peut sembler difficile les premières fois mais en cherchant bien vous trouverez. Puis vous recommencerez chaque soir et au bout de quelques jours vous reconnaîtrez la joie au moment même où elle se présente à vous, et vous l’apprécierez. Ces instants sur lesquels vous séchiez deviendront faciles à identifier car vous aurez appris à en reconnaître le goût. Ça y est, vous êtes tombés dans la gratitude !

Gratitude attitude !
Prendre conscience des instants positifs permet de les savourer. Si chaque soir je dis merci, même à voix basse, mon attitude dans la vie est tout autre. La gratitude consiste à adopter un regard de reconnaissance, comme en chaussant de nouvelles lunettes.

En voici 3 bénéfices immédiats :

1. Je compte mes joies… pour ne pas avancer ignorante de mon bonheur. Prendre le temps d’appuyer sur pause pour remarquer notre chance et la savourer est beaucoup plus joli que d’avancer dans la vie en considérant que les choses nous sont dues. Nous pouvons décider d’apprécier chaque jour comme un cadeau.

2. Je relativise mes difficultés… ok il n’est pas toujours facile d’entendre seriner qu’il y a du positif en tout. Surtout si vous pensez à votre patron, votre ex ou votre belle-mère. Mais la gratitude permet de traverser plus aisément les moments difficiles, d’une part en étant conscient des aspects positifs de notre vie (un équilibre bonheur / malheur, c’est mieux que rien) et d‘autre part en étant plus ouvert aux solutions possibles dans cette crise traversée.

3. J’ouvre mon coeur aux autres… car éprouver de la reconnaissance pour ceux qui nous entourent permet de ne pas les considérer comme acquis. Parfois nous oublions de voir l’autre (conjoint, enfant, parent, ami…) et de remarquer le bonheur que nous apportent nos relations et interactions. Dire merci et montrer notre gratitude invite à mieux ressentir et partager la joie éprouvée les uns au contact des autres.

Vous pratiquez la gratitude, ou pas encore ? Poursuivons la discussion ci-dessous !

Commentaires