14 août 2020
accord valeurs

Êtes-vous toujours en accord avec vos valeurs ?

« Vous devez être le changement que vous voulez voir dans le monde. » – Mahatma Gandhi
Qui ne saurait approuver cette citation ?
En cette période douloureuse je pense qu’il est tout à fait juste de s’interroger sur les paroles de Mahatma Gandhi. Changer est une démarche difficile. Il faut une réelle motivation et une persévérance sans faille pour y arriver. L’amour, la solidarité, la bienveillance, le non jugement n’ont de valeur que si derrière ces mots, il y a l’action. Les meilleures intentions peuvent cacher un comportement qui n’est pas toujours en cohérence avec ce que nous affirmons. Quel changement dans ma façon d’être serait susceptible d’apporter du bien-être autour de moi ?

La solidarité
Si je me conduis, dans ma vie personnelle, professionnelle et sociale, comme une personne rigide, sûre d’elle-même, si je n’ai pas la capacité de me remettre en question, si je reste accroché à mes certitudes, mes croyances, suis-je dans le vrai ? Notre société valorise les compétences, la compétition, il est bien vu d’être le meilleur, le plus ambitieux, d’en faire toujours plus, de sortir du lot ! Je ne fais pas le procès de l’ambition, simplement jusqu’où suis-je capable d’aller pour réussir ? Si pour cela, je ne pense qu’à mes propres intérêts, si j’écarte les personnes les plus effacées sans écouter ce qu’elles ont à dire, sans m’y intéresser, puis-je parler de solidarité ?

La bienveillance
Si le regard des autres m’importe plus que d’être moi-même, puis-je affirmer que je suis bienveillant envers moi-même ? Il est important de reconnaître ce qui se cache derrière cette dépendance au regard des autres. Besoin de reconnaissance, peur du rejet ?

L’amour
Si je place la barre toujours plus haut, si mes exigences sont telles que mon entourage peut en souffrir, puis-je parler d’amour ? Chercher à faire de son mieux est louable, chercher en permanence à dépasser ses limites peut s’avérer épuisant et douloureux pour soi et ses proches.

Le non jugement
Prenez le temps d’être présent à vous-même, simplement en étant conscient de votre respiration, en accueillant pendant quelques instants, vos sensations, vos ressentis, pour ce qu’ils sont sans jugement, sans critique, être là, juste là…

Je terminerai par une autre citation :
« Il faut plus de courage pour changer son point de vue que pour lui rester fidèle. » – Friedrich Hebbel

Catherine Leca

Catherine Leca, infirmière, s’ est toujours intéressée au développement personnel. Elle a souhaité enrichir son expérience afin d’ être plus proche de la personne dans sa globalité "corps-esprit". Elle a trouvé la réponse en suivant une formation de sophrologie. Aujourd'hui elle reçoit sur rendez-vous et elle est heureuse de pouvoir partager en écrivant des articles et une série d’ ouvrages qu’ elle publie en autoédition.

Voir tous les articles de Catherine Leca →