La preuve étant que nous passons la majeure partie de notre temps à se dire « non » à nous-mêmes pour dire « oui » aux autres. Je ne sais pas pour vous Français, mais ici au Québec, on est un beau gang de sauveurs et sauveuses qui nous nous oublions sinon on fait « mea culpa » et nous n’hésitons pas à nous mettre de côté de plus belle!

Beaucoup de gens ont la limite fine entre être bons ou « bonasses » et se plaignent alors qu’on semble tout leur prendre (temps, écoute, argent, etc.) sans jamais rien donner en retour. Ces gens ne savent pas vraiment comment poser des limites claires justement par peur de perdre l’amour, d’être rejetés ou simplement d’être traités d’égoïstes…

Cela les suit dans toute leur vie et toute leur vie durant. Professionnellement, ils s’épuiseront; personnellement, ils entretiendront des relations toxiques à la tonne, socialement, ils ne prendront jamais de temps pour eux; ils sont de beaux sujets pour l’épuisement et la dépression oui!

J’en étais

J’étais de ceux qui avaient peur de perdre l’amour, le respect, l’illusion qu’on m’admirait aussi. Je serai bien franche avec vous tous en vous partageant que j’avais peu d’estime personnelle et très peu d’amour envers moi-même.

Désormais, tout a changé. Il m’arrive encore de croiser des personnes ayant besoin de moi, mais alors je me pose la question suivante :
« Suis-je la bonne personne pour lui venir en aide et si oui, comment le faire de façon réaliste sans que j’y laisse de plumes? »

Si après avoir donné à l’autre nous avons l’impression d’avoir perdu quelque chose, nous n’avons pas véritablement donné parce que le fait d’offrir devrait nous nourrir autant que l’autre!

Mes valeurs principales

Je suis en coaching actuellement et, avec l’aide de mon coach, j’ai réussi à cerner mes 3 valeurs principales. Quelle découverte, vraiment!

Depuis ce temps, je ne me pose plus mille questions. Je suis la logique que m’imposent ces trois trésors dans ma vie. À chaque proposition professionnelle ou personnelle que l’on me fait, la question qui revient le plus souvent est : est-ce que c’est quelque chose qui respecte mes trois valeurs principales? Si oui, j’accepte sinon je décline l’invitation.

Comprenez-moi bien, j’ai plusieurs valeurs à mon actif. Mais les principales sont : La fierté, la liberté et tout faire pour m’aimer toujours plus. C’est ainsi que ma vie est passée de très lourde parfois à très légère tout le temps. Pour en arriver là, il ne m’aura fallu qu’environ 1 heure de coaching selon la méthode qu’elle a elle-même élaborée.

La réaction des autres

Il faut s’attendre, lorsque nous décidons de changement dans notre vie, que les autres aussi changent au même rythme que nous ou qu’ils nous envoient promener. Même si la deuxième option n’est pas la plus attrayante, sachez que vous n’en mourrez pas. Bien au contraire, vous serez encore plus certains que les gens qui sont actuellement dans votre vie le sont pour les bonnes raisons.

Je vous souhaite un égoïsme plus sain

Il faut dire aussi qu’à force de dire oui à tout le monde sauf nous-mêmes, il y a de fortes chances qu’arrive un jour le moment où on pique THE crise… de colère ou de découragement. N’attendez pas d’être dans cet état pour prendre des décisions ou poser des actions que vous pourriez regretter plus tard.

Faites comme moi et trouvez une solution!

Commentaires