Avant de donner la solution pour les règles douloureuses, nous allons d’abord découvrir : que sont les règles ? Voici un paragraphe de mon livre intitulé « Hormones Naturelles » qui répond à cette question de la manière suivante :

« Les hormones sexuelles de la femme (oestrogènes, progestérone) : Elles ont un rôle au niveau de la procréation et de la différenciation des sexes. Il est d’abord nécessaire de rappeler succinctement les étapes du cycle menstruel et le rôle qu’y jouent les hormones sexuelles féminines. Lors des douze premiers jours du cycle, les œstrogènes sont sécrétés à leur taux maximal afin de développer l’épaisseur de l’endomètre sécrétoire*. La progestérone vient ensuite maintenir l’état de l’endomètre pour la nidation de l’ovule. Une fois l’ovulation effectuée, dix à douze jours après, si l’ovule n’a pas été fécondé, les niveaux d’œstrogènes et de progestérone chutent brusquement, provoquant les règles. Pendant de longues années, ce cycle se répétera tous les mois et la sécrétion de ces deux hormones, œstrogènes et progestérone, participera en plus à l’équilibre, à la jeunesse et à la santé du corps de la femme ».

C’est pour toutes ces raisons que les règles sont un sujet qui mérite une attention particulière puisque la quasi-totalité des jeunes filles et des jeunes femmes qui n’ont pas encore procréé sont concernées. En plus, c’est une caractéristique propre au corps féminin qui fera parti longtemps de la vie de la femme et qui mérite d’être bien vécu.

La solution naturelle

matricaire 40 g
sauge 20 g
millefeuille 10 g
vigne rouge 10 g
anis vert 5 g
pétale de rose 5 g
feuille de framboisier 5 g
pétales de fleurs de souci 5 g

La dose moyenne journalière est d’une cuillère à soupe bombée du mélange dans 1/2 litre d’eau bouillante. Laisser infuser pendant une 1/2 heure passer et boire en 3 fois dans une journée.

Cette action peut être anticipée la veille, pour éviter la souffrance connue notamment lors du premier jour des règles. Dans d’autre cas on peut l’anticiper une semaine à l’avance, selon l’intensité des douleurs, sans négliger le rééquilibrage de la quantité et de la durée qu’elle peut apporter.

* L’endomètre est un tapis tissulaire et sécrétoire qui enrobe l’intérieur de la cavité utérine afin de favoriser la nidation d’un éventuel embryon qui viendrait s’implanter. En cas d’absence d’embryon, cet enrobage s’élimine sous forme de règles.

Commentaires