Qui n’a pas rêvé de tout plaquer du jour au lendemain et de changer radicalement de vie ? Plusieurs études montrent que nous sommes nombreux à y avoir déjà pensé. En ce début d’année, vous êtes en plein questionnement et à « deux marches » de franchir le pas ? Voici quinze conseils avant de faire le grand saut dans l’inconnu.

1- Prenez le temps de la réflexion, analysez les origines de cette envie de changement
Il est essentiel de bien réfléchir à son projet de vie avant de prendre une décision qui pourrait grandement changer le cours de votre existence. Est-ce une idée qui survient brusquement après un évènement particulier, une crise, une lassitude ? Ou ressentez-vous ce besoin de changement au fond de vous depuis longtemps ? Quelles sont les causes profondes de cette envie de changement ?

2- Faites l’état des lieux de votre vie
Évaluez votre niveau de satisfaction relatif à tous les domaines de votre vie sur une échelle de 1 à 10 : couple, famille, santé, relations, loisirs, argent, environnement…
Quelles conclusions tirez-vous de votre bilan ? Se pourrait-il que votre niveau de satisfaction global augmente en modifiant vos habitudes sans complètement changer de vie ?
Faites le même exercice en imaginant votre niveau de satisfaction pour chacun des domaines de votre vie après avoir réussi votre changement de vie.

3- Listez ce à quoi vous n’êtes pas prêt(e) à renoncer
Énumérez tout ce que vous souhaitez garder à tout prix dans votre vie en termes d’habitudes, de rythme, d’activités, d’environnement, de choses matérielles…

4- Mesurez l’impact de ce changement sur : vous, votre entourage, votre situation financière, votre mode de vie, votre environnement
Estimez objectivement toutes les étapes à franchir et démarches à effectuer ainsi que tous les efforts personnels nécessaires pour réussir votre changement de vie.
Êtes-vous soutenu(e) par votre entourage dans cette démarche, ne serait-ce que par une seule personne ?
Quelles conséquences positives et négatives aura ce changement de vie sur vous et sur votre entourage si vous le réalisez ou si vous ne le réalisez pas?

5- Créez le « SWOT » de votre projet
Le SWOT est un outil stratégique qui permet d’avoir une vision graphique et synthétique d’une situation, en listant dans un tableau 5 à 6 éléments essentiels des Forces – Faiblesses / Opportunités – Menaces liées à vous et à votre projet.
En interne : tout ce qui concerne vos capacités, le contenu de votre projet :
– Les forces : en quoi vous êtes doué(e), quels sont les atouts, les avantages concurrentiels de votre projet, idée, produit, service, lieu de vie…
– Les faiblesses : où vous n’êtes / votre offre n’est pas meilleur(e) que les autres, quels sont vos points de vigilance…
A l’externe : tout ce qui concerne votre environnement :
– Les opportunités : les éléments favorables, le contexte économique, juridique, environnemental…
– Les menaces : ce qui va changer dans votre environnement et vous impacter négativement.

6- Assurez vos arrières, prévoyez un plan B
Si vous avez des investissements à prévoir, des formations à suivre, évaluez le coût financier que ce changement implique en prévoyant une marge de sécurité.
Au cas où vous devriez faire face à des imprévus, à un retard dans la réalisation de votre projet, avez-vous des ressources financières et matérielles suffisantes pour subvenir à vos besoins durant la transition ?
Dans le cas d’une création d’activité, soyez prêt(e) à accepter d’envisager si nécessaire de garder votre emploi actuel ou de trouver un travail à temps partiel durant la phase de lancement pour maintenir un niveau de revenus de sécurité.
Prévoyez un plan B au cas où votre projet ne pourrait pas voir le jour ou n’aboutirait pas à une situation suffisamment confortable.

7- Faites le point sur votre motivation, sur votre intérêt pour ce changement
Évaluez votre motivation pour effectuer ce changement sur une échelle de 1 à 10 malgré toutes les contraintes et les risques qu’il pourrait engendrer. Jusqu’à quel point êtes-vous en mesure d’en supporter ses conséquences ? Votre niveau de motivation doit être au maximum car il est crucial pour garantir votre persévérance et ainsi assurer la réussite de votre changement.

8- Testez, essayez, projetez-vous dans ce changement
Il existe souvent une distorsion entre l’idée que nous nous faisons d’un nouveau job, de la nouvelle vie que nous espérons et la réalité. Aussi, il est essentiel de pouvoir échanger avec ceux qui ont déjà expérimenté cette aventure. Si possible suivre dans son quotidien un professionnel qui exerce le métier que vous envisagez, au cours d’une journée, d’un stage pour bien vérifier l’adéquation avec votre projet. S’il s’agit d’un produit ou d’un service, testez-le en amont, appuyez-vous sur une étude de marché préalable. Pour un changement de lieu de vie, assurez-vous qu’il correspond bien à vos attentes quelles que soient ses particularités et les saisons.

9- Prenez soin de vous, lancez-vous quand vous êtes en forme
Nous avons souvent le déclic dans une période de turbulences. Attention car la mise en place d’un changement de vie requiert beaucoup d’énergie. Il est donc impératif de prendre soin de votre vitalité et de votre moral pour vivre le plus sereinement possible ce changement.

10- Autocoachez-vous, cultivez la positive attitude
Soyez focalisé(e) sur la réussite de ce changement, croyez-en votre capacité à le réussir, visualisez-le, concentrez toute votre énergie sur les aspects positifs au quotidien. Cette attitude est l’atout majeur pour maximiser vos chances d’atteindre votre but.
Soyez votre propre coach, votre meilleur partenaire, votre inconditionnel soutien. Encouragez-vous, célébrez vos réussites. Partagez vos doutes avec des personnes qui ont déjà expérimenté ce que vous êtes en train de vivre. Soyez sourd(e), hermétique aux découragements. Entourez-vous de personnes positives qui sont source d’inspiration pour vous et qui vous soutiennent.

11- Persévérez, concentrez-vous sur les solutions et non sur les problèmes
S’il y a un problème alors il y a forcément une voire plusieurs solutions. Soyez tenace. Derrière chaque obstacle, chaque défaite se trouve une opportunité de croissance et de succès à saisir. Le revers est temporaire, l’échec serait de renoncer à votre rêve.

12- Ménagez-vous des temps de pause
Autodisciplinez-vous à une excellente hygiène de vie. Gardez un rythme équilibré. Changez-vous les idées régulièrement.

13- Restez flexible, ouvrez le champ des possibles
Au début, il se peut que votre projet ne soit pas tout à fait conforme à votre idéal mais soyez souple dans votre façon d’agir et de penser pour vous adapter aux aléas ou aux modifications qui peuvent conduire votre projet à évoluer, peut-être même au-delà de vos attentes.
Soyez attentif(ve) aux signes, aux opportunités, aux rencontres. Demandez de l’aide. Changez de point de vue lorsque vous vous sentez bloqué(e). Élargissez votre champ de réflexion. Il se peut que la solution se présente là où vous ne l’attendiez pas.

14- Établissez une stratégie gagnante
Définissez votre but, prenez des décisions claires, fixez-vous des objectifs précis et réalisables, élaborez un plan d’action concret. À partir du moment où vous avez choisi de changer de vie, vous êtes responsable de votre décision et de vos actions. Assumez votre choix et foncez !

15- Osez
Si vous attendez que tous les signaux soient au vert pour vous lancer, il est fort probable que vous ne le fassiez jamais. Ayez confiance en vous… si votre motivation est solide, si votre élan pour ce projet vient de tout votre être, alors vous saurez toujours trouver les moyens de réussir. Grace à ce changement de vie, vous allez vous découvrir sous un autre jour, faire de nouvelles expériences et des rencontres inattendues, explorer de nouveaux horizons…alors, rendez-vous en terre inconnue ?
Quoi de plus important que de se mettre en quête de sa propre réalisation et de trouver le Bonheur ?
« Rester dans sa zone de confort, c’est exister ; oser en sortir, c’est vivre ! »

Prêt(e) à changer de vie ?

Commentaires