Cet article est écrit par Cécile Mahé, auteure du blog Plante-essentielle pour apprendre à utiliser les huiles essentielles, sans danger, au quotidien

Il y a quelques semaines, un article à sensation circulait sur les réseaux sociaux affirmant que le Baume du tigre aurait un grand nombre applications différentes. Je me suis dit que ça demandait vérification : info ou intox ? Plongeons-nous dans la composition et notamment les huiles essentielles, qui sont à l’origine de la puissance d’action de ce produit quasiment mythique pour vérifier les affirmations que l’on trouve partout sur le web.

Déjà, la première chose importante à savoir, c’est qu’il existe deux baumes du tigre, le blanc, et le rouge, qui n’ont pas la même composition et donc pas les mêmes indications. Donc lorsque l’on évoque 20 utilisations possibles, en réalité, on comptabilise celles de chacun des deux baumes.

Baume du tigre rouge : camphre, menthol, huile essentielle de Menthe poivrée, huile essentielle de Cannelle de Chine, huile essentielle de Cajeput, huile essentielle de clous de Girofle, paraffine

Baume du tigre blanc : camphre, menthol, huile essentielle de Menthe poivrée (en plus petite quantité), huile essentielle de Clou de Girofle (en plus petite quantité), huile essentielle d’Eucalyptus.

Vous remarquerez que sous des dehors de « produit naturel », le baume contient des ingrédients synthétisés chimiquement comme le camphre et le menthol ainsi que de la paraffine, tous trois issus de la pétrochimie. Heureusement, il est possible de confectionner son baume du tigre soi-même, très facilement comme expliqué dans un article précédent paru sur Zentonik.

1. Moustiques et insectes VRAI et FAUX

Il paraît que le baume du tigre est capable de faire fuir les moustiques et les guêpes et de lutter contre les termites. Info ou intox ? Sa composition comprend notamment les huiles essentielles de Menthe poivrée, Cannelle et Girofle, toutes trois réputées efficaces contre les moustiques. L’affirmation est donc correcte. Par contre, pour les termites je reste perplexe. En réalité, le camphre est un anti-mite naturel. Mites, pas termites.

2. Un baume apaisant FAUX

Contre les brûlures et les piqûres d’insectes, certains articles suggèrent un effet apaisant du baume du tigre. Rien n’est plus faux puisque sa propriété est d’avoir un effet chauffant, hyperémiant (sensation de brûlure, justement !).

3. Douleurs VRAI

C’est une des principales indications qui ont d’ailleurs été vérifiées par la science. Le baume du tigre agit sur les douleurs, musculaires et articulaires en provoquant une augmentation de la circulation du sang. C’est cet effet chauffant que l’on perçoit à l’application et qui peut dérouter l’utilisateur novice.

4. Maux de tête VRAI

Oui ! Bien sûr, avec l’huile essentielle Menthe Poivrée, aucun doute là-dessus. C’est particulièrement vrai pour les migraines liées à la tension, grâce à l’action sur la circulation sanguine des autres composés.

5. Transpiration VRAI (mais attention)

Alors, attention, là il s’agit de diminuer les odeurs de transpiration. Si on considère la quantité d’huiles essentielles présente dans la recette, je dis oui, forcément, comme ça va empêcher le développement des bactéries, ça peut être utilisé de cette manière. Attention cependant, à ne pas utiliser cette astuce tous les jours car le baume ne se prête pas à une utilisation quotidienne.

6. Diarrhées VRAI

Cet usage peut être attribué à la présence de l’huile essentielle de Cannelle et de Menthe poivrée, deux huiles essentielles puissantes sur la digestion. Bien qu’en France, on utilise en général ces deux huiles essentielles par voie orale pour cet usage, dans les pays anglophones, on préconise plutôt l’application cutanée. Donc, encore vrai.

7. Rage de dent A VOIR

Dans ce cas, il est proposé d’appliquer le baume du tigre dans la bouche directement. C’est un usage on ne peut plus déconseillé. Ce produit est loin d’être comestible ! Il contient bien de l’huile essentielle de Girofle, réputée pour cet usage, mais la présence de paraffine et de camphre et de menthol synthétique interdisent ce type d’usage. Même si l’on conçoit le baume soi-même, la cire d’abeille qu’on utilisera pour figer le baume n’est pas comestible.

On peut appliquer à l’extérieur de la bouche par contre, sur une petite surface, au plus proche de la douleur, mais d’autres remèdes seront bien plus indiqués et efficaces.

8. Débouche le nez VRAI

Tout à fait vrai : la présence de camphre et de menthol donne cet effet décongestionnant. Il est renforcé par l’huile essentielle d’eucalyptus dans le cas du baume du tigre blanc. En application sur le thorax pour les bronches, et une trace sous le nez pour déboucher les voies respiratoires.

9. Mal des transports VRAI (mais attention)

S’appliquer du baume du tigre sur les lèvres ? Très mauvaise idée. L’effet chauffant sur une peau aussi fragile va surtout donner un effet de brûlure, sans compter que de cette manière, vous avez des chances d’en ingérer ! Vous pouvez en appliquer une trace sous le nez. C’est la Menthe poivrée, encore ici, qui procure cette propriété au baume du tigre.

10. Décolle les adhésifs et autocollants

Euh… oui, comme n’importe quel corps gras, pas besoin d’utiliser un produit aussi cher pour ça !

11. Lutter contre les pieds froids VRAI

On peut profiter de son effet hyprémiant comme mentionné ci-dessus. Il va stimuler la circulation sanguine. L’huile essentielle de Clou de Girofle est utilisé chez les personnes ayant des problèmes de circulation.

En conclusion, je crois qu’il faut reconnaître que le Baume du Tigre a plus d’un tour dans son sac, non? En tout cas, je l’emmène avec moi pour les prochaines vacances 😉

Commentaires