3 secrets pour être plus heureux

secrets heureux

Etes-vous d’accord qu’il est plus facile de juger ou de critiquer les autres ou soi-même, ou même de se plaindre d’une situation ou l’on se sent “victime” (“ça n’arrive qu’à moi”, “c’est de la faute de X, si je suis si triste, seul, bougon, … etc.)? J’ai remarqué que les personnes les plus heureuses et équilibrées autour de moi ne sont pas du tout dans cet état d’esprit… du tout. Elles n’ont pas forcément tous les attributs que la société promet en terme de bonheur (voiture, maison, enfants etc.), et pourtant, elles respirent la joie de vivre à plein nez! Alors… quel est leur secret? Voici 3 points principaux que j’ai relevés (il y en a bien d’autres mais en voici quelques-uns):

1.L’art de relativiser ou de lâcher-prise

Voir le verre d’eau à moitié plein, plutôt qu’à moitié vide. Quand j’ai raté mon avion lors de ma correspondance à Seattle direction la France (si, si, je l’ai fait!), l’hôtesse de l’air me dit, navrée que je vais devoir certainement attendre mes prochaines 24h à Seattle et repayer un nouveau vol… pas du tout dans mes plans! J’ai donc eu mes 10 minutes de panique: “Comment ai-je pu faire ça? Payer un autre billet, hors de question! Etc…”  J’ai commencé à stresser, à me juger, …  puis, j’ai compris qu’aller voir la personne du Service Client sur les nerfs n’allaient certainement pas la motiver à me trouver un arrangement. En fait, ce comportement négatif m’affectait moi-même et allait probablement faire de même avec tous ceux autour de moi, attirant encore plus de négatif, … vive l’effet domino!… Et c’est là, à ce moment là, (voyez, comme je souligne ce moment crucial) où l’on peut prendre le choix de notre état d’esprit (stressé à chaque imprévu, ou bien détendu malgré tout?). Les soubresauts de notre vie ne peuvent pas dicter totalement notre bien-être, sinon bonjour les montagnes russes. Etre heureux se décide. J’ai donc fait le choix conscient de me calmer, j’ai pris 10 grandes respirations (une technique qui fait son effet, simple et ultra efficace) et j’ai pu voir les choses plus positivement “Au pire, je visite Seattle, une bonne occasion! Si je paie un extra, tant pis… Cela fait partie de l’ »apprentissage ». Je suis arrivée au Service Client beaucoup plus zen, j’ai pu expliquer les choses avec le sourire car j’avais fait la paix avec ma situation. J’ai pris intentionnellement le bon côté des évènements. Résulat? La représentante m’a trouvée non seulement un vol 6 heures plus tard et ce…. sans auncun frais! (Vous lisez bien!) Tout en me disant avec le sourire “Nous allons faire une exception pour vous, 0 frais supplémentaire” J’ai cru que j’allais la prendre dans mes bras pour la remercier.

La clé : une attitude d’abondance attire l’abondance! Ça n’a pas été forcément facile au premier abord, mais les fruits sont là. Les personnes heureuses m’inspirent à cultiver ce lâcher-prise, car elles prennent les évènements de leur vie comme des opportunités, et non comme des menaces… Ça change tout!

A votre tour : dans vos moments de stress, regardez 3 aspects positifs de la situation, ce qu’elle vous apporte de manière positive. Permettez-vous de prendre une grande inspiration et lâchez-prise sur vos attentes, surtout lors de situations peu contrôlables ; vous êtes pris dans un embouteillage sans fin, vous tombez malade le premier jour de vos vacances, vous venez d’essuyer un refus (client, embauche…).
 
2. Le choix de la compassion, de la bienveillance et de l’empathie

J’ai aussi remarqué que les personnes plus heureuses autour de moi sont celles qui n’ont pas de préjugés sur une situation ou une personne, au contraire elles montrent de l’empathie, de la bienveillance et sont plus en paix dans leur relation au monde. J’étais dans une file de voitures au péage, la personne en face avait payé son ticket, la barrière se lève pour la laisser passer… mais la voiture semble toujours stationnaire… 1 minute passé, et là, nous avons le droit à un tintamarre de klaxons, furibonds,… au bout de 3 pauvres minutes, je vous laisse imaginer l’orchestre dissonant dans lequel nous étions. J’entends le conducteur “C’est pas possible, elle le fait exprès ou quoi? Avance!…” Et là, à ce moment là, dîtes-vous que vous avez le choix crucial 1/ de vous mettre à juger aussi cette personne qui n’avance pas (rien de tel pour être encore plus frustré!) ou 2/ de choisir la voie de l’empathie, voir la place au doute. “Et si cette personne au volant était effondrée dû à une mauvaise nouvelle ou avait perdu ses lunettes, est en train de faire un malaise?” Alors oui cela fait un peu catastrophe comme ça, mais voir un conducteur se lever et aller vers cette voiture pour simplement lui demander “Est-ce que tout va bien madame/monsieur, auriez-vous besoin d’aide?” au lieu de s’énerver dû à un préjugé, ne serait-ce pas la voie vers plus de sérénité, et au fond, d’humanité?

La clé :  Le fait de se dire “Cette personne ne le fait pas par mauvaise intention” aide à dédramatiser pour beaucoup nos relations avec les autres. Au fond, on fait beaucoup de choses souvent en ignorant l’impact sur les autres, de la pure maladresse.

A votre tour : la prochaine fois qu’une situation vous exaspère, dîtes-vous “Et si cette personne ne le faisait pas exprès et ne le faisait pas par mauvaise intention?” Cela apporte de l’ouverture, du questionnement, de la curiosité. Regardez ce que cela crée en vous et dans votre relation aux autres. Certainement plus de zen’attitude et des relations pacifiées.
 
3. Se responsabiliser sur nos besoins, nos rêves et… nos faiblesses

J’ai aussi remarqué que les personnes qui sont heureuses ne se victimisent pas, ne se trouvent pas d’excuses mais plutôt des solutions en se responsabilisant entièrement sur leurs besoins, leurs envies et même leurs faiblesses. En deux mots : elles s’assument.
“J’en ai marre, mon manager ne me donne que des tâches ingrates”, voici ce que la personne heureuse dirait plutôt “Ok, c’est mon choix d’avoir accepté toutes ces tâches jusqu’ici,  je vais en parler demain à mon manager car cela ne répond clairement pas à mes attentes”, ou bien “Je veux écrire un blog, mais je n’ai pas d’argent, de réseau, de temps” voici ce que la personne heureuse dirait “Je commence à écrire, même 10 minutes par jour, et je rencontre d’autres blogueurs pour savoir où trouver les ressources nécessaires”, ou alors “Je ne peux pas m’inscrire à un cours de danse, je suis seule, la loose”, voici ce que la personne heureuse dirait plutôt “J’y vais, pas d’excuse, j’adore danser, c’est important pour moi. Au fond, être seule me donne encore plus de chances de rencontrer des gens” ou encore “Je n’ai pas pu m’empêcher de crier sur les enfants… ce n’est pas de ma faute, ce déménagement a été tellement stressant,” une autre réaction serait “Je suis désolée, cette réaction est inacceptable, c’est à moi de gérer mon stress”. Quand ces personnes se trompent, elles n’hésitent pas à s’excuser et à apprendre de leurs erreurs. Reconnaître ses faiblesses est difficile, mais c’est une porte ouverte pour une relation vraie et authentique avec soi et les autres.

La clé :  respecter ses besoins véritables crée un vrai bien-être, alors que respecter ses peurs… nous rend amer (non, merci!) car on agit pour les mauvaises raisons.

A votre tour : où dans votre vie souhaitez-vous vivre plus de vos envies ou respecter vos besoins? Et … soyons honnête, quelles sont vos excuses pour ne pas agir? Il est parfois difficile de voir nos excuses, voir de douter de leur bien-fondé tellement on y croit dur comme fer. Alors appelez un de vos amis heureux, et ensemble regardez les solutions à vos envies (et non à vos peurs).
 
Les personnes heureuse se prennent en main, regardent le bon côté des choses et sont bienveillantes avec elles-mêmes donc, avec les autres. Tout est une question de s’aimer, de s’accepter dans nos forces et nos faiblesses pour pouvoir le faire avec ceux autour de nous. Quelle liberté alors avec nous-même et dans nos relations!
Quel type d’homme et de femme souhaitez-vous devenir? Surtout, quel état d’esprit devez-vous commencer à cultiver pour être plus heureux?

Marion Guiset

Marion Guiset

Marion est une Coach Certifiée par la Fédération Internationale de Coaching et a comme mission d’être la Partenaire de tous ceux qui veulent aller de l’avant avec confiance dans leur vie personnelle ou professionnelle. Son expertise est d’accompagner tous ceux qui ont soif d’être eux-mêmes avec leur entourage, et qui souhaitent plus se faire confiance dans les projets qui leur tiennent à cœur. L’objectif : que vous viviez une vie qui vous fasse vibrer, en accord avec vos valeurs profondes !Son accompagnement est basé sur 4 piliers: une relation corps & esprit mise en valeur, un partenariat solide entre Marion et vous, une connaissance de soi approfondie et enfin une mise en action avec des défis entre les séances. Reconnue pour son enthousiasme, son écoute bienveillante et son soutien dynamique et « punchy », elle vous accompagnera et vous aidera à aller de l’avant avec confiance.
Contact : marion@marionguiset.com

Plus d'articles - Website

Suivez-moi :
FacebookLinkedIn

Commentaires

One thought on “3 secrets pour être plus heureux

Comments are closed.