Nous sommes tous confrontés à des situations non voulues, difficiles voire douloureuses. C’est le moment propice pour que notre » petite voix de m…e » (passez moi l’expression!) puisse prendre le pouvoir. Elle a le chic pour trouver les mots qu’il faut pour nous maintenir la tête sous l’eau.

Cet auto-jugement négatif peut être déjoué si tant est qu’on ne lui laisse pas trop de marge de manoeuvre. En effet, si dès l’apparition du moindre auto-dénigrement nous agissons, nous avons toutes les chances de passer cette épreuve beaucoup plus rapidement et de façon plus constructive.

Voici 5 choses à faire, simples et efficaces, pour faire taire nos démons.

1. Autorisez vous un temps donné pour rager, tempêter, pleurer…
Les émotions ne doivent pas être masquées ou réprimées; alors allez-y franco, lâchez-vous puis passez à autre chose!

2. Restez factuel autant que possible
Regardez les choses de façon pragmatique. Ne dérivez pas dans des extrapolations douteuses ou des projections fantaisistes (notre mental est très doué pour ça!)

3. Replacez les choses à leur vraie place
Il s’agit en effet ici d’une situation mais nullement de vous en tant qu’individu quand bien même vous en êtes l’un des acteurs. Si ça n’a pas fonctionné, ça ne veut pas dire que vous, vous êtes nul mais simplement que cette expérience n’a pas abouti.

4. Posez vous des questions
Pas les « pourquoi moi? » ou autre « mais qu’est ce que j’ai fait au bon Dieu? »,mais plutôt « qu’est ce que cette situation me donne comme message sur moi? » Rien que le fait de se positionner en observateur soulage la pression.

5. Listez toutes les situations au dénouement agréable
Et il y en a des centaines si vous vous donnez la peine et l’honnêteté de les valider comme telles! Vous pouvez ainsi contrebalancer l’effet négatif.

En mettant en place ce recul indispensable, vous parviendrez à relativiser beaucoup plus vite et à faire de ces expériences moins faciles de purs enseignements sur vous et sur la vie!
Peut-être même, soyons fous, ne plus en avoir peur et les accueillir avec presque autant de joie que les petits bonheurs!