Auteur : Maeva Gardon

4 astuces pour faire du yoga en pleine conscience

Le yoga est une méditation en mouvement. C’est du moins ce que c’est supposé être. Mais si vous pensez à votre liste de courses ou à ce que vous allez…

Le yoga est une méditation en mouvement. C’est du moins ce que c’est supposé être. Mais si vous pensez à votre liste de courses ou à ce que vous allez faire à dîner pendant votre séance, le yoga perd un peu de son intérêt pour devenir une simple séance de sport. Cela nous arrive à tous de temps en temps et c’est normal, il ne faut pas s’en vouloir mais plutôt essayer de se recentrer. Voici 4 astuces pour rester centré ou se recentrer lors de votre pratique !

1. Ecoutez votre respiration

Durant la pratique on adopte la respiration Ujjai, la respiration victorieuse, elle produit un léger son semblable au bruit des vagues. Concentrez-vous sur ce son, essayez de faire durer les expirations aussi longtemps que les inspirations, d’adopter une respiration lente et profonde pour vous recentrer comme en méditation. Essayer de coordonner vos inspirations et expirations avec le mouvement.

2. Focalisez votre regard sur un point

En yoga, on parle de drishti, c’est l’endroit où l’on doit poser son regard dans une posture. Selon la posture, le drishti varie (en direction du nez, des pouces, du nombril…). On peut comparer cela à la méditation sur un objet.

3. Ne pas trop se relâcher

Même si on est là pour se détendre, il faut pensez à garder une certaine attitude : le dos droit et les abdos engagés. Les plus initiés pourront verrouiller les bandhas (verrous) c’est-à-dire légèrement contracter le périnée, la sangle abdominale et la gorge.

4. Etre à l’écoute de son corps

Faire attention à son corps permet de savoir quand l’on peut produire un effort supplémentaire et quand il vaut mieux s’arrêter. Cela permet également de situer son corps dans l’espace, de pouvoir vérifier son alignement et au besoin de pouvoir se réajuster.

Il est déjà difficile de faire deux choses à la fois, alors comment en faire quatre ? Cela demande d’être pleinement dans l’instant présent. Il ne faut penser ni à la posture d’avant, ni à la posture d’après et encore moins aux courses ! Cependant il peut être difficile de se concentrer sur ces quatre choses  en même temps. On peut commencer une fois qu’on se sent à l’aise dans une posture, qu’on est donc à l’écoute et actif dans la posture, à porter une attention accrue à sa respiration puis à son regard. Tout cela en continuant de profiter de ce moment de bien-être que l’on s’accorde car après tout c’est d’abord pour cela qu’on fait du yoga !

Commentaires fermés sur 4 astuces pour faire du yoga en pleine conscience

5 choses qui ont changé dans ma vie depuis que je pratique le yoga

Au début je voulais faire un article type X raisons de commencer le yoga. Je vous aurais parlé de comment vous alliez trouver l’équilibre, vous sentir apaisé… Mais ça a…

Au début je voulais faire un article type X raisons de commencer le yoga. Je vous aurais parlé de comment vous alliez trouver l’équilibre, vous sentir apaisé… Mais ça a sans doute déjà été très bien fait. En revanche, personne d’autre que moi ne peut vous dire à quel point ça a bouleversé ma vie de remettre le bonheur au centre de mon quotidien, notamment en pratiquant beaucoup le yoga. Et si ça peut inspirer quelqu’un, même une seule personne, ça vaut sans doute un article!

J’ai fait la paix avec moi même
J’accepte les jours où ça va et les jours où ça va moins bien (en tout cas j’essaye). J’accepte d’être une intello créative, une artiste organisée et je créé ma vie en fonction. Je n’appartiens plus vraiment à un monde mais je me sens proche de tous. En même temps je m’affirme, je mets des mots sur des valeurs qui ont toujours sommeillé en moi et je me bouge pour les diffuser.

J’ai fait la paix avec les autres
J’arrive à me trouver des points communs avec ce “malotru” qui vole mon espace personnel dans le bus et donc à le supporter (un jour promis j’arriverai à l’aimer). Je comprends que si quelqu’un m’énerve, il ne le fait pas juste pour m’énerver et parfois j’arrive même à comprendre son point de vue. Je me fais plus d’amis et ce sont des gens très différents !

Je fais d’extraordinaires voyages intérieurs
Je médite, voyage à travers ma conscience, pratique le yoga, voyage à travers mes sensations, passe du temps avec moi-même à « rien faire », découvre cette personne merveilleuse avec qui je cohabite depuis bientôt 27 ans. En fait je voyage tellement que j’ai beaucoup moins la bougeotte et mon porte-monnaie fait des économies.

Je guéris et prend soin de ma santé
Je panse les blessures de la vie, ça marche même sur celle qui dure. Chez moi, le tapis ça marche mieux que le divan. Je stresse moins donc j’ai moins de problèmes d’estomac, de peau et de couple ! Je me blesse moins aussi car j’ai gagné en force et en souplesse.

Je prends mon temps
Je fais des projets mais je ne les brusque pas je les construis. Je ne suis plus aussi compétitive finalement pour plein de choses tant pis si quelqu’un y arrive avant moi et même tant mieux parfois ! Je ne remplis plus mes week-end jusqu’à ce qu’ils débordent mais j’accepte toujours avec plaisir les belles opportunités.

En bref, remettre le bonheur au centre de nos vies quelque soit les outils utilisés ça marche ! Je lis beaucoup de psychologie positive pour comprendre les mécanismes du bonheur, pratique l’Ashtanga tous les matins pour un corps et un esprit sain. J’essaye d’appliquer tous ces petits trucs appris au jour le jour. D’autres se tournent vers la sophrologie, le qi gong, les mandalas…

Et vous c’est quoi votre truc pour être heureux ?

Un commentaire sur 5 choses qui ont changé dans ma vie depuis que je pratique le yoga

3 petits exercices de psychologie positive

Beaucoup d’entre nous connaissent maintenant cette pratique qui consiste à écrire tous les jours 3 choses pour lesquelles nous ressentons de la gratitude. C’est un très bon exercice que je…

Beaucoup d’entre nous connaissent maintenant cette pratique qui consiste à écrire tous les jours 3 choses pour lesquelles nous ressentons de la gratitude. C’est un très bon exercice que je pratique moi même presque tous les jours. Cependant ces derniers temps j’avais envie de développer de nouvelles bonnes habitudes, je me suis donc intéressée à 3 exercices trouvés sur le Greater Good Center de l’Université de Berkeley.

1. Voir toujours le verre à moitié plein

Il nous arrive régulièrement des petits ou plus gros tracas, essayons d’en tirer quelque chose de positif. Imaginons par exemple que ce matin j’ai raté mon bus (très petit tracas mais commençons niveau facile). Si j’analyse ce tracas avec optimisme, je peux me dire que cela m’a permis de faire de l’exercice en courant après le bus, que le suivant était moins bondé et que j’étais tout de même à l’heure au travail. On peut s’entraîner à positiver ainsi un petit tracas au quotidien et peut-être que le jour où un ennui plus important nous arrivera nous saurons discerner le bon côté des choses.

2. Muscler nos points forts

Nous avons tous nos forces et nos faiblesses, nous essayons d’ailleurs régulièrement d’améliorer nos faiblesses. Et si pour une fois on essayait de développer nos points forts ? Par exemple, je me considère chanceuse car j’ai une nature optimiste, je peux donc développer mon optimisme naturel en essayant de trouver une solution créative au prochain problème que je rencontrerai dans ma vie personnelle ou professionnelle. Pour me rendre compte de mes progrès, je peux me fixer un objectif comme « utiliser mon optimisme naturel au travail » et faire un bilan à la fin de la semaine.

3. Exprimer notre gratitude

Le troisième exercice que je vous propose aujourd’hui est de collectionner pendant une semaine les photographies de ce qui donne du sens à votre vie (les lieux, les objets, les gens…). A la fin de la semaine, prenez un moment pour écrire ce que chaque sujet apporte à votre vie. Je vois au moins deux effets bénéfiques à cet exercice : tout d’abord se remémorer des émotions positives permet de mettre en place un cercle vertueux, ensuite le lien texte-image ancre plus profondément ces sentiments positifs.

On a jamais trop de bonnes habitudes, alors n’hésitez pas à me proposer dans les commentaires des petits exercices que je pourrai appliquer prochainement.

2 commentaires sur 3 petits exercices de psychologie positive

4 super-pouvoirs du sourire

Souriez c’est la rentrée ! Déjà, parce que si vous réfléchissez bien, je suis sûre que vous pouvez trouver trois raisons d’apprécier cette rentrée mais surtout parce que sourire vous…

Souriez c’est la rentrée ! Déjà, parce que si vous réfléchissez bien, je suis sûre que vous pouvez trouver trois raisons d’apprécier cette rentrée mais surtout parce que sourire vous donne des super-pouvoirs ! Et c’est prouvé scientifiquement…

En effet, un sourire peut :

1. Améliorer votre santé
Sourire ralentit le rythme cardiaque et abaisse la pression artérielle. Donc sourire influe sur votre santé et peut allonger votre espérance de vie.

2. Vous aider à obtenir un job, une remise, un coup de pouce…
Une étude de l’université d’Upssala en Suède montre qu’il est difficile de froncer les sourcils devant quelqu’un qui sourit. Un sourire c’est contagieux, si vous souriez la personne en face de vous sera plus encline à vous aider. (Astuce, en cette période de rentrée chargée, de file d’attente et d’appels interminables : le sourire ça se sent même au téléphone !)
En plus d’avoir l’air sympathique, votre sourire vous donnera aussi du charme et vous apportera la confiance de votre interlocuteur selon l’université de Pen State.

3. Vous faire perdre du poids
Si vous avez fait des excès cet été, le sourire peut devenir votre meilleur allié. En effet, un sourire peut apporter la même stimulation à notre cerveau que 2000 tablettes de chocolat. Alors au lieu de foncer vers votre placard pour compenser, souriez !
Il paraît aussi que sourire est aussi stimulant que de gagner 22000€…

4. Vous rendre heureux
Même s’il est vrai que le sourire est la réponse universelle au bien-être, le contraire est vrai aussi. Je m’explique Charles Darwin pensait déjà dans La théorie de la rétroaction faciale que sourire pouvait nous rendre plus heureux. Des chercheurs l’ont prouvé plus récemment : se forcer à sourire 60 secondes envoie à notre cerveau un message positif et provoque une baisse de production des hormones du stress et une augmentation de celles qui favorisent la bonne humeur.

En bref moi pour réussir ma rentrée j’ai décidé de sourire, sourire, sourire ! Et vous vous souriez combien de fois par jour ?

Commentaires fermés sur 4 super-pouvoirs du sourire

5 matières qu’on devrait enseigner à l’école pour apprendre le bonheur

Un jour je me suis demandé « Quand est ce que j’ai appris à être heureuse ? » Au travers de lectures, de leçons de vie, de mes proches, un…

Un jour je me suis demandé « Quand est ce que j’ai appris à être heureuse ? »
Au travers de lectures, de leçons de vie, de mes proches, un peu dans tout en fait mais principalement parce que j’avais la chance d’être bien entourée et d’avoir accès à pas mal d’informations.
Après je me suis demandé « Et si j’avais appris à être heureuse à l’école comme on étudie une matière qu’est-ce que ça aurait changé pour moi ? ». Ça y est la machine à rêves était lancée : et si demain on étudiait le bonheur à l’école ? Quelles nouvelles matières pourrait-on trouver ? De quels points de vue pourraient-elles être explorées ? J’imagine déjà les savoir, savoir être et savoir faire…

1. Apprivoiser ses émotions
Exprimer son point de vue clairement et dans la non-violence, savoir maîtriser et utiliser ses émotions pour atteindre ses objectifs.

2. Nutrition
Apprendre à se nourrir en respectant son corps et sa planète, savoir déjouer les pièges d’une société de consommation

3. Développement personnel
Toutes les formes d’intelligences (artistique, manuelle, logique, affective…) sont utiles à la société, chacun a sa place et son mérite, chacun a aussi sa vitesse d’apprentissage

4. Pensée positive
Pratiquer la gratitude, l’optimisme, reconnaître le caractère inéluctable du changement et de l’incertitude dans toutes vies humaines et proposer des outils pour vivre avec.

5. Vivre ensemble
S’enrichir des différences, être accueillant, tolérant mais aussi créer la volonté de s’intégrer, mettre en exergue les points communs.

Pour quels apports (même à moindre échelle)?
– Développement du civisme, de l’entraide et diminution de la violence ;
– Une société en meilleure santé et une économie des réserves naturelles ;
– Des professionnels plus performants et plus diversifiés, un meilleur équilibre des salaires, moins de chômage ;
– L’apparition d’un cercle vertueux ;
– Un peu plus de paix et un peu moins d’extrémisme.

Ces quelques pistes sont extraites d’études sur le bonheur et la pensée positive, mais aussi de rapports édités par la fabrique spinoza (www.fabriquespinoza.fr), le think thank du bonheur citoyen.
Le bonheur est une clé essentielle à une meilleure société. Car le bonheur de chacun et le bonheur de tous sont intimement liés alors vive la happy révolution !
Et vous c’est quoi vos idées pour une société heureuse et performante ?

4 commentaires sur 5 matières qu’on devrait enseigner à l’école pour apprendre le bonheur

Type on the field below and hit Enter/Return to search