Je prends des cours de Qi-Gong depuis septembre 2015. J’y ai appris de bons outils pour me centrer, revenir à moi lorsque le mental fait des siennes. Je voulais vous partager aujourd’hui un outil qui fait toute une différence dans ma vie.

J’utilise la visualisation. La visualisation se sert des ressources de l’esprit, de l’imagination et de l’intuition pour améliorer les performances et le mieux-être. Elle fait appel à notre capacité mentale de nous représenter un objet, un son, un événement, une émotion ou une sensation. En visualisant, il est fréquent de ressentir des effets physiques.

Voici comment s’y prendre.

La première étape : l’effet sur votre corps physique

Installez-vous confortablement dans un endroit calme où vous ne serez pas dérangé et fermez les yeux. Imaginez maintenant mordre dans une tranche de citron. Que se passe-t-il ? Observez la réaction de votre corps : vous salivez, peut-être vous frissonnez, vous goûtez l’acidité ?

La deuxième 2e étape : la respiration vue de l’intérieur

Voici une vidéo qui va vous parler de la respiration, mais vue de l’intérieur. Observez ce qui se passe.

 

Regardez-le une seconde fois et portez votre attention juste sur le diaphragme. Regardez l’effet de la respiration sur le diaphragme qui se relâche et se contracte.

La troisième étape : le mettre en pratique

C’est bien de le savoir, mais rien ne changera si vous n’en faites rien. Prenez donc 5 minutes de votre temps et fermez les yeux de nouveau. Vous pouvez être assis ou couché. Puis, posez vos deux mains sur votre plexus solaire (juste en haut du nombril). Respirez et visualisez à la place du diaphragme, une feuille de papier qui descend lorsque vous inspirez et qui se replie lorsque vous expirez. Soyez attentif à ce que vous ressentez, à l’air qui entre et qui sort. Ne forcez en aucun cas la respiration, elle doit prendre son rythme naturel.

Commentaires