23 octobre 2020

5 étapes pour dire non à la procrastination

L’objectif de cet article est de parvenir à arrêter la procrastination. Oui, la procrastination. Procrastiner, c’est remettre à demain des tâches que l’on pourrait accomplir aujourd’hui. Les repousser, par manque d’envie, de volonté, de temps aussi. Toutes les excuses sont bonnes pour ne pas s’atteler à certaines tâches. Or, ce qu’on ignore, c’est qu’une chose que l’on repousse à plus tard reste dans notre esprit jusqu’à ce qu’on l’accomplisse et cela nous stresse encore plus.

Et si l’on cessait, ensemble, d’être de grands (ou petits) procrastinateurs. Ca fait rêver mais comment procéder ?

1. Cessez de penser et agissez

Il est « drôle » de constater que ce que l’on met de côté finit par occuper notre esprit au quotidien. Vous vous dites surement qu’il vous faudrait ranger la chambre des enfants, réserver un billet d’avion, régler des problèmes d’ordre administratif et puis vous vous dites l’instant d’après « je le ferai demain ». Demain a bon dos. Tellement que demain ne vous donne jamais envie. Toutes les choses à faire se sont accumulées. Les tâches se sont empilées telle la vaisselle de la veille que vous n’avez pas pris la peine de laver. Il est temps de prendre conscience que penser aux choses ne sert à rien. Ce qu’il faut maintenant, c’est agir ! Et agir… aujourd’hui !

2. Ecrivez les tâches à accomplir avec précision

Munissez-vous d’une feuille et d’un stylo puis commencez à écrire les tâches que vous devez accomplir. Essayez d’être le plus précis possible. Si « faire le ménage » peut vite vous démotiver tant la tâche vous semble ambitieuse, des tâches telles que « laver le linge sale », « ranger le tiroir de la salle de bain », « nettoyer le bureau » vous sembleront tout de suite plus réalisables parce que plus précises. Vous pouvez également noter la durée approximative de la tâche à accomplir pour vous motiver davantage à agir.

3. Allez de la tâche la plus simple à la plus compliquée

On ne remet à plus tard que ce qui nous semble irréalisable. Tentez de trouver une tâche à accomplir aujourd’hui. Une tâche qui vous procurera de la fierté une fois que vous la rayerez de votre « to do list ». Une tâche pas trop compliquée pour commencer. Pourquoi ? Parce que, comme je le disais, la fierté qui découlera de ce premier petit pas vous donnera l’envie et la force d’en accomplir davantage. Le tout est de commencer. On sait combien il est difficile d’aligner trois mots sur une page blanche et pourtant, les mots s’enchainent rapidement une fois qu’on a commencé à écrire.

4. Restez concentrés

A l’heure des notifications en tout genre (appels manqués, réseaux sociaux), il est facile de jeter l’éponge et de retourner sur le canapé pour surfer sur le net. Bref, tout est bon pour échapper à nos « devoirs ». Alors on coupe tout. Le téléphone, la télé, internet. On met de la musique à la rigueur (selon la tâche à accomplir bien sûr) et on se concentre. On retournera sur le net une fois nos objectifs réalisés.

5. Récompensez-vous

Une fois que votre to do list est rayée de A à Z, que toutes les tâches ont été accomplies durant votre journée, vous pouvez maintenant vous récompenser. Comment ? En regardant une série qui vous plait, en lisant un bon livre, en allant au ciné, en voyant des amis. Bref, vous pouvez profiter et la bonne nouvelle, c’est que vous n’aurez plus à penser à toutes les tâches que vous deviez accomplir. Vous pourrez vivre le moment présent et ça, c’est génial.

Commentaires

Vanessa Castelli

Titulaire d'un master en philosophie et société à La Sorbonne, et sachant depuis longtemps que mon désir n'était pas de vouloir devenir professeur, la vie m'a récemment donné un coup de pouce. J'ai échoué au capes et si l'idée de tourner cette page germait dans mon esprit depuis des mois, cela a été le déclic. Passionnée de développement personnel et ayant assisté à des conférences dans ce domaine, j'aimerais devenir coach de vie et suivre une formation à la rentrée. J'aime écrire et aider les autres autour de moi. J'ai d'ailleurs une page Facebook sur laquelle j'extériorise mes pensées. J'aimerais montrer aux autres qu'après chaque nuit, le soleil se lève et qu'après chaque tunnel, on revoit la lumière. Projet ambitieux mais ne dit-on pas qu'il faut "viser la lune parce que même en cas d'échec, on atterrit dans les étoiles".

Voir tous les articles de Vanessa Castelli →