Auteur : Daphné Kaufmann

6 étapes pour vous libérer des impératifs 

On est souvent son ennemi préféré : on se met la pression, on s’oublie, on ne se fait pas passer en priorité et, on peut finir par craquer ! Les…

On est souvent son ennemi préféré : on se met la pression, on s’oublie, on ne se fait pas passer en priorité et, on peut finir par craquer ! Les problèmes, comme les solutions, viennent de l’intérieur; pas la peine de se trouver des excuses ou de rejeter la faute sur les autres… Invitez-vous alors au recentrage. Il est temps de devenir votre meilleur allié. Oubliez ainsi les « il faut » et « je dois » qui sont des formules anxiogènes. Voici quelques conseils pour y arriver:

1. Ne portez pas de montre

Libérez ainsi votre poignet et votre esprit !

2. Sachez dire non sans donner de justification

Pour des raisons infondées, on a tendance à laisser croire qu’il y aurait une explication à donner lorsqu’on refuse un repas ou une fête entre amis. Il en va de même pour du travail supplémentaire qui ne nous concerne pas. Ne laissez pas les collègues ni le chef abuser de vos compétences, ni de votre temps ou énergie. Dire « non » aux autres quand cela signifie « oui » à soi, c’est se respecter, s’honorer. Soyez à l’écoute de votre état de fatigue physique ou moral. Encore mieux : chouchoutez-vous.

3. Accordez-vous du temps pour vous

5, 10 ,30 ou 60 minutes tous les jours (l’important est de prendre l’habitude d’installer un rituel). Vous seul avez le pouvoir de vous autoriser des pauses relaxantes ou énergisantes. Cette fenêtre quotidienne en tête-à-tête avec vous-même est primordiale pour le développement de votre confiance, bien-être et sérénité. C’est un moment rien que pour vous alors PRO-FI-TEZ ! Saisissez cette occasion pour faire ce qui vous plait, ce qui vous repose ou bien, ce qui vous défoule. Vous pouvez très bien choisir de méditer 5 minutes, de lire 10 minutes, de peindre 30 minutes ou de faire du sport pendant 60 minutes…peu importe, c’est votre temps, votre petit bonheur : faites-vous simplement du bien.

4. Arrêtez-vous pour respirer

Que ce soit au travail, à la maison ou dehors, à n’importe quel moment, recentrez-vous sur le souffle. C’est un outil facile afin de vous détendre dans des moments de stress, de panique ou d’angoisse ou juste pour vous relaxer et continuer la journée, positivement. Fermez les yeux, prenez 3 grandes respirations ventrales en conscience (posez les mains sur le ventre si vous le souhaitez).

5. Déconnectez-vous des appareils électroniques régulièrement

Dans la semaine, passez une journée ou demi-journée sans portable, ordi, tablette ou télé. Evitez ainsi un comportement addictif, source de nervosité. De plus, regarder trop longtemps un écran peut engendrer des migraines. Les ondes peuvent aussi accentuer la fatigue et une baisse de vitalité. Concentrez-vous alors sur des relations de qualité, avec vos proches ou avec la Nature.

6. Connectez-vous à la terre

On habite sur Terre mais, de nos jours on peut vite l’oublier. Travailler dans un bureau, prendre les transports, vivre en appartement…Quels sont les moments où vos pieds sont en rapport direct avec le sol, avec la terre ? Essayez d’avoir un contact fréquent avec la Nature. Voici quelques idées: se baigner, se balader en forêt, observer les animaux, fouler l’herbe pieds nus ou encore toucher un arbre en pleine conscience. Vous pouvez également faire pousser des plantes ou herbes aromatiques en pots, si vous vivez en appartement, afin de (re)créer une sensation de jardinage et donc, de connexion à Mère Nature.

Avez-vous d’autres techniques à mettre en place ?

Commentaires fermés sur 6 étapes pour vous libérer des impératifs 

3 astuces Feng Shui pour la chambre

Le Feng Shui est une méthode chinoise qui a pour but d’harmoniser et d’optimiser votre habitat. Afin de faire circuler l’énergie (le Chi, c’est Qi en chinois et Ki en…

Le Feng Shui est une méthode chinoise qui a pour but d’harmoniser et d’optimiser votre habitat. Afin de faire circuler l’énergie (le Chi, c’est Qi en chinois et Ki en japonais) avec sérénité, dans votre chambre à coucher, voici trois choses à éviter.

1- Les miroirs

Selon la tradition chinoise, le miroir serait comme une invitation à autrui. Or, la chambre est le lieu de l’intimité, du repli et du ressourcement.

2- L’eau ou sa représentation

Les fontaines, aquariums ou encore, les tableaux et photos représentant de l’eau, ne sont pas Zen. En effet, ces objets véhiculent une énergie trop dynamisante, ce qui pourrait désavantager votre sommeil.

3- Le lit en face de la porte

On surnomme cette position « cercueil » car elle provoque des fuites d’énergie, ce qui engendre fatigue et perturbation du sommeil. Si vous ne pouvez pas disposer votre lit autrement, mettez un rideau au niveau de la porte.

Une fois les changements effectués, vous pouvez allumer une bougie rose ou rouge, pour la symbolique de l’amour. Brûlez aussi de l’encens (de qualité) : choisissez une senteur sensuelle, telle que le santal ou bien apaisante, comme la vanille. Il existe aussi un encens naturel, gourmand et glamour : l’ambre en poudre. C’est un encens qui ne se brûle pas. Ce dernier est idéal pour la santé sexuelle du couple ! Il suffit juste d’en disposer un peu dans une coupelle. Ces rituels favoriseront les nouvelles énergies de votre chambre.

Envie de vous mettre au Feng Shui?

5 commentaires sur 3 astuces Feng Shui pour la chambre

6 étapes pour pratiquer la méditation yogique

Le yoga c’est l’invitation au voyage intérieur par excellence. L’essentiel se trouvant dans le souffle (prana) et, pas forcément dans les postures (asanas). Ces dernières représentent un moyen d’apaisement et…

Le yoga c’est l’invitation au voyage intérieur par excellence. L’essentiel se trouvant dans le souffle (prana) et, pas forcément dans les postures (asanas). Ces dernières représentent un moyen d’apaisement et d’exploration afin de préparer la période méditative. Le yoga n’est pas un sport, c’est une pratique consciente dans le but d’atteindre l’état de méditation (dhyana). Puis, ne faire qu’Un avec l’Univers comme le suggère le mot yoga, signifiant en sanskrit « union ». Tout un programme ! Si vous souhaitez instaurer une pratique personnelle et quotidienne, voici donc des aspects vraiment accessibles à prendre en considération.

1. Objectifs simples

Accordez-vous par exemple 5 minutes par jour pendant un mois. Puis le mois suivant, passez à 10 minutes ! Choisissez un moment de la journée qui sera toujours le même : au lever, le midi, après le travail, avant le coucher…à vous de voir ce qui vous convient le mieux, ce qui vous rend le plus disposé et disponible.

2. Abandon en confiance

Adoptez la pose (et pause) si simple, mais ô combien magique, de savasana, nommée également « la posture du cadavre ». Cette appellation semble, au premier abord, repoussante. Et pourtant, quel enseignement ! Restez allongé confortablement, paumes de main retournées vers le ciel. Il s’agit de dépôt, de repos, d’abandon, de lâcher-prise et d’une sensation de dénuement. C’est l’opportunité de quitter ce qui encombre. Tout comme l’Arcane sans nom du Tarot, la mort métaphorique permet la transformation, la surprise et le renouvellement. Que reste-t-il alors dans ce calme et, à priori, cette immobilité, en savasana? Le souffle de vie, l’Essence de la Conscience, où tout devient possible…

3. Présence du souffle

Les yeux clos, portez votre attention sur le souffle. Respirez de manière de plus en plus profonde, consciente et paisible, bouche fermée.

4. Pensées chassées

Afin d’éviter l’installation, ainsi que le va-et-vient de pensées, à chaque inspiration entendez dans votre tête le mot « inspirant » et à chaque expiration, « expirant ». En évitant l’utilisation de « je », grâce au participe présent du verbe, on favorise ainsi le détachement. Ce conseil nous est révélé par François Lorin, formateur à l’Institut Français de Yoga.

5. Suspension du temps

Entre chaque inspiration et expiration, retenez votre souffle une seconde.

6. Temps d’observation

Après ces quatre dernières étapes, restez quelques temps ainsi, encore allongé et les yeux toujours fermés. Observer ce qui se passe. Accueillir sans jugement aucun.

Cette démarche en six phases peut se faire à la fin de votre séance individuelle de yoga ou bien, en simple mode de relaxation. Prêt pour la méditation facile ?

Commentaires fermés sur 6 étapes pour pratiquer la méditation yogique

Art de vivre polynésien: 12 petits bonheurs à suivre

1. Tutoyer Le vouvoiement n’est pas du tout commun en Polynésie Française. Le fait de tutoyer rend les gens plus accessibles, agréables et bienveillants. Les ambiances deviennent donc moins solennelles…

1. Tutoyer

Le vouvoiement n’est pas du tout commun en Polynésie Française. Le fait de tutoyer rend les gens plus accessibles, agréables et bienveillants. Les ambiances deviennent donc moins solennelles dans les administrations, les banques, les hôpitaux ou les écoles. C’est un plaisir d’échanger avec égalité et humanité.

2. Poser une fleur sur l’oreille

Rappel de la beauté naturelle qui est partout. Simplicité et variation de couleurs, de senteurs, de texture : tiaré, frangipanier, hibiscus… Pas de routine! Chaque fleur a son charme. Elle nous invite à suivre son humeur du jour. Cueillir sa fleur tombée dans le jardin ou sur le chemin du travail, c’est un trésor journalier.

3. Vivre le présent

Les temps du passé et futur n’existent pas dans la langue tahitienne: il est seulement question du Présent. Cela a un impact sur la manière de vivre, au quotidien ; on anticipe peu, on ne se fait pas de plan sur la comète, on savoure juste ce qui est là devant soi. Carpe Diem!

4. Partager la joie

Danse, chant et percussions traditionnels. Ces disciplines permettent de se regrouper régulièrement, d’honorer nos racines, de développer le sens de la communauté et de ressentir une profonde satisfaction dans la bonne humeur.

5. Transmettre les arts et la culture 

Les polynésiens sont fiers de leurs joyaux culturels et de leurs techniques ancestrales. Tressage, tatouage, paréo, ukulele, etc. Chacun trouve son art créatif de prédilection. Chaque personne est amenée à explorer sa créativité et est donc mise en valeur dans son potentiel artistique.

6. Respecter les traditions

On ne déplace pas un tiki en pierre, on ne s’aventure pas dans un endroit tapu (“tabou” ,mot originaire de Polynésie). Il y a ainsi des lieux et usages sacrés permettant de garder humilité, nous rappelant la force magique et mystérieuse de Mère Nature.

7. Jardiner

Etre dehors, s’occuper des plantes, mettre les mains dans la terre. Un dicton tahitien nous enseigne qu’en prenant soin de notre planète, en la bichonnant en quelques sortes, elle nous le rend avec abondance.

8. Marcher pieds nus

Maintenir le contact avec les énergies de la terre, on est reliés à elle, nous sommes ses enfants et cette habitude permet de rester délicieusement ancré. On se souvient ainsi d’où l’on vient et où nous sommes. Peu importe où nous allons finalement, ce qui importe c’est l’expérience de l’Instant.

9. Prendre le temps

La chaleur et le climat dans les îles forcent l’adaptation à un rythme de vie lent et calme. Si on ne sait pas être patient, on le devient! Développez la pleine conscience pour tout ce que vous faites, accédant ainsi à une démarche méditative. Vous deviendrez plus tolérant et moins stressé.

10. Manger sainement

Vivre de poisson frais de la pêche et fruits récoltés dans le jardin, l’idée c’est de faire selon son environnement et ses disponibilités. Consommez davantage local et de saison, en respect avec les rythmes de la nature.

11. Bouger

Le va’a (la rame en pirogue) est une institution sportive. Sortez en plein air, faites une activité qui vous permet de garder une bonne forme physique et un corps sculpté. Se défouler permet aussi d’apaiser l’esprit.

12. Surfer

Surfer sur la vague. Prenez cette formule métaphoriquement. Epousez ce que la nature offre et laissez-vous aller. Apprenez à lâcher prise. Profitez de ces instants de joie, de légèreté. Pensez simplement à vous amuser. Souriez ici et maintenant!

2 commentaires sur Art de vivre polynésien: 12 petits bonheurs à suivre

Type on the field below and hit Enter/Return to search