6 étapes pour pratiquer la méditation yogique

Le yoga c’est l’invitation au voyage intérieur par excellence. L’essentiel se trouvant dans le souffle (prana) et, pas forcément dans les postures (asanas). Ces dernières représentent un moyen d’apaisement et d’exploration afin de préparer la période méditative. Le yoga n’est pas un sport, c’est une pratique consciente dans le but d’atteindre l’état de méditation (dhyana). Puis, ne faire qu’Un avec l’Univers comme le suggère le mot yoga, signifiant en sanskrit « union ». Tout un programme ! Si vous souhaitez instaurer une pratique personnelle et quotidienne, voici donc des aspects vraiment accessibles à prendre en considération.

1. Objectifs simples

Accordez-vous par exemple 5 minutes par jour pendant un mois. Puis le mois suivant, passez à 10 minutes ! Choisissez un moment de la journée qui sera toujours le même : au lever, le midi, après le travail, avant le coucher…à vous de voir ce qui vous convient le mieux, ce qui vous rend le plus disposé et disponible.

2. Abandon en confiance

Adoptez la pose (et pause) si simple, mais ô combien magique, de savasana, nommée également « la posture du cadavre ». Cette appellation semble, au premier abord, repoussante. Et pourtant, quel enseignement ! Restez allongé confortablement, paumes de main retournées vers le ciel. Il s’agit de dépôt, de repos, d’abandon, de lâcher-prise et d’une sensation de dénuement. C’est l’opportunité de quitter ce qui encombre. Tout comme l’Arcane sans nom du Tarot, la mort métaphorique permet la transformation, la surprise et le renouvellement. Que reste-t-il alors dans ce calme et, à priori, cette immobilité, en savasana? Le souffle de vie, l’Essence de la Conscience, où tout devient possible…

3. Présence du souffle

Les yeux clos, portez votre attention sur le souffle. Respirez de manière de plus en plus profonde, consciente et paisible, bouche fermée.

4. Pensées chassées

Afin d’éviter l’installation, ainsi que le va-et-vient de pensées, à chaque inspiration entendez dans votre tête le mot « inspirant » et à chaque expiration, « expirant ». En évitant l’utilisation de « je », grâce au participe présent du verbe, on favorise ainsi le détachement. Ce conseil nous est révélé par François Lorin, formateur à l’Institut Français de Yoga.

5. Suspension du temps

Entre chaque inspiration et expiration, retenez votre souffle une seconde.

6. Temps d’observation

Après ces quatre dernières étapes, restez quelques temps ainsi, encore allongé et les yeux toujours fermés. Observer ce qui se passe. Accueillir sans jugement aucun.

Cette démarche en six phases peut se faire à la fin de votre séance individuelle de yoga ou bien, en simple mode de relaxation. Prêt pour la méditation facile ?

Daphné Kaufmann

Daphné Kaufmann

Ayant découvert les bienfaits de la méditation suite à des douleurs chroniques, je suis devenue enseignante de yoga et praticienne reiki. Passionnée de voyage, cuisine et cartomancie, je suis alors heureuse de partager mon univers bien-être, afin de vous aider à nourrir votre corps, âme et esprit. Je propose également des travaux en massage réflexologie. Mon coaching est personnel, intuitif et spirituel, offrant des techniques et outils de développement ,adaptés à chacun. Mes services holistiques sont disponibles en français et en anglais, pour des programmes individuels ou ateliers en petits groupes. J’habite sous le soleil de Bora Bora mais, je peux aussi vous accompagner également à distance! Namasté.
Contact: borarelaxationcoaching@gmail.com

Plus d'articles - Website

Suivez-moi :
TwitterFacebookLinkedIn

Commentaires