Nous sommes lundi et je vous fais découvrir aujourd’hui Gary Pouille. Fort d’une expérience difficile en entreprise, Gary partage des articles pour aider les personnes qui sont au bord du burn-out. Je vous encourage à lire son témoignage riche d’enseignement à ce sujet. Les maîtres-mots de Gary: « simplicité » et « bien-être ».

1. Quel est ton parcours Gary ?

J’ai toujours été intéressé par les techniques comme le Reiki, la sophrologie, l’hypnose, les massages, etc. depuis mon adolescence mais juste par curiosité.

Avant de découvrir les notions de minimalisme et de simplicité, j’étais un jeune étudiant enthousiaste qui pensait qu’avec un Master en Economie en poche, de nombreuses portes s’ouvriraient devant moi.
La seule qui s’est ouverte a été le chômage. Ce fut une désillusion totale.
Après une reconversion dans le domaine de la comptabilité et des ressources humaines, j’ai réussi à m’insérer durablement sur le marché du travail.
Au bout de 3 ans et de multiples rebondissements professionnels, je ressentais un mal-être au fond de moi et des symptômes du burn-out.
Un jour, j’ai dit « stop » à mon mal-être et j’ai réfléchi aux causes de cet état.
Le constat fut choquant : des éléments aussi bien professionnels que personnels me gâchaient la vie.
J’ai donc eu l’idée de faire le ménage dans ma vie : garder ce qui était utile et enlever le superflu.
Mais, cela ne suffisait pas. Je devais également travailler sur moi-même, retrouver confiance en moi, et me remplir de positifs.
Après des mois de lectures et d’entraînements, j’ai agit pour reprendre ma vie en main : j’ai changé de travail, je me suis consacré à des projets plus personnels comme l’initiation au Reiki ou la rédaction d’articles pour mon blog Simplicité et Bien-être qui commence à se développer et pour le magazine web Zentonik.
Si vous aimez mes articles, n’hésitez pas à mettre un « J’aime » sur ma page Facebook : https://www.facebook.com/simplicitebienetre.fr

2. Comment présenterais-tu ta spécialité à quelqu’un qui ne la connaît pas ou à un enfant ?

Par mes articles, mon expertise et mes connaissances, j’aide les autres à ne pas vouloir faire trop de choses à la fois et à se recentrer sur l’essentiel pour eux.
J’aide également les gens à se détacher des biens matériels qui drainent une partie de notre conscience et nous pousse à l’inaction.
Pour un enfant, je lui dirai simplement que « j’aide papa et maman à se rendre compte que ta santé et ton bien-être sont bien plus importants que tes notes à l’école ».

3. Quelles sont tes valeurs profondes ?

L’amour inconditionnel, celui qui nous pousse à agir en toute bienveillance pour soi et pour les autres.
La passion : sans passion, nous ne pourrions pas nous fixer d’objectifs dans la vie et nous serions des automates sans réelle envie.
La volonté : sans volonté et sans détermination, rien ne se fait.
La croyance : croire en soi-même est le plus beau cadeau que l’on puisse se faire. Croire très fort en son projet créé une énergie nouvelle qui attire à soi les opportunités.
La protection de la nature : rien n’est plus beau que la simplicité d’un paysage naturel.

4. Quels sont tes objectifs dans la vie ?

Vivre comme je l’entends en me respectant et en respectant les autres.
Être plus responsable concernant mes choix et les assumer avec le sourire.
Transmettre ma volonté de fer et mon énergie positive au monde afin que chacun puisse prendre sa vie en main.

5. Comment comptes-tu les atteindre ?

Tout d’abord, en décidant ce que je veux vraiment c’est-à-dire en matérialisant mes choix sur papier afin de fixer ma volonté sur cette liste.
Ensuite, faire des efforts au quotidien en cultivant la gratitude pour les petites et grandes choses.
Après, me fixer des petits objectifs qui me permettront d’avancer tout doucement vers cette direction.
Enfin, trouver des outils pour être plus en plus en phase avec mon corps et mon énergie : visualisations positives, exercices de respirations, etc.
Et également, m’amuser tout le long du chemin menant à ses objectifs.

6. Ton idée pour améliorer le monde ?

Plusieurs pistes me viennent en tête mais une seule idée me revient sans cesse : apprendre à s’aimer davantage, aimer la vie et aimer son prochain.

Ces 3 idées sont essentielles pour instaurer la paix au sein de notre monde.

Non seulement, nous pourrions améliorer notre monde intérieur ainsi que la perception dont nous en avons mais nous pourrions également cultiver la bienveillance dans des domaines bien plus importants que le consumérisme ou la recherche de compétitivité.

7. Pourquoi écris-tu pour le magazine web Zentonik ?

C’est mon épouse qui a découvert le magazine en recherchant des méthodes et techniques de respiration, méditation pleine conscience et développement personnel.
Au départ, je postais des commentaires sur le magazine et je commençais mon blog depuis peu.
Et puis, toi Antoine, tu m’as demandé si je voulais écrire des articles et j’ai dit « oui » tout de suite.
Grâce à ta gentillesse, tes conseils et le dialogue avec les autres auteurs, j’ai été bien intégré.
Le nom « Zentonik » m’inspire beaucoup, il est aux antipodes de ce que j’ai vécu par le passé et me donne envie d’avancer en restant moi-même.
J’adore l’état d’esprit du site qui donne des astuces concrètes pour changer ses habitudes de vie et acquérir un état d’esprit différent de ce qu’on apprend.
Le magazine m’a également permis de renouer avec les métiers du bien-être, domaines que j’aime particulièrement. Zentonik est pour moi une référence dans le domaine du bien-être et je suis fier de faire partie de cette équipe.

Commentaires