Carrière en stand bye, pas d’augmentation, complète ignorance de vos projets par la hiérarchie. Que de motifs d’insatisfactions ! Mais entre changer de travail ou stagner et se résigner, il y a des choses à faire qui ne dépendent que de soi-même.

1. Adopter une attitude pro active pour aplanir mes soucis
Je les écris et je les entoure. Le fait de les avoir devant les yeux permet de mieux conscientiser pour mieux les appréhender. Chaque souci doit avoir sa solution. Devant chaque problème à résoudre, écrire une ou plusieurs options, qui ne dépendraient que de vous, pour améliorer votre situation. Ca fonctionne bien car ce procédé va déclencher des petites actions, qui vont être le début d’une mise en motivation. Le regard sur les choses change.

2. Extérioriser
Eviter de laisser les choses s’enliser, les conflits comme les rancœurs. La rumination n’est pas du tout positive. Il vaut mieux aller en parler. On peut en parler avec une amie, un psy, un coach ou un collègue avec qui on s’entend bien et à qui on a confiance. Le dialogue est toujours porteur de solutions. S’il s’agit d’un conflit avec un ou une collègue, le mieux c’est d’aller crever l’abcès et d’en discuter autour d’un café. Egalement pratiquer une activité physique permet de décompresser et de décharger les énergies négatives.

3. Aller chercher ailleurs ce qui manque à mon job
Nous avons plusieurs piliers de vie : le travail en fait partie mais il y a aussi l’argent, l’intimité, la famille, les amis, les loisirs, la santé, et le spirituel. Noter de 1 à 10 où vous en êtes dans vos différents domaines et voyez ce que vous voulez améliorer en dehors du travail. Vous pourrez alors noter ce qui aurait du sens pour vous et programmer des petites actions pour faire évoluer le secteur choisi. Ce bilan nous fait remarquer qu’il n’y a pas que le travail dans la vie, il y a d’autres choses à valoriser. Et si la satisfaction n’est pas au rdv aujourd’hui, eh bien il faut aller la chercher ailleurs….

Commentaires