Tout est question de perception m’a-t-on appris lorsque j’étais étudiante en Relations humaines! Néophyte dans le milieu du mieux-être, je doutais vraiment de cette affirmation. J’avais beaucoup de difficulté, à l’époque, à accepter que ce que je vivais, c’était moi qui l’avais créé et que mon bonheur ne dépendait que de la transformation de mes perceptions.

C’était pourtant vrai!

Pas que je sois meilleure que quiconque, j’arrive maintenant à me créer un univers, une vie des plus ressemblantes avec ce dont j’ai véritablement envie. Et je transforme mes perceptions dès que je réalise qu’elles ne m’aident pas dans ma réalité.

J’entends souvent les gens dire que la vie les a secoués plus souvent qu’à leur tour ou encore que malgré les embûches que la vie a mises sur leur route, ils se tiennent toujours debout. Je crois qu’on mêle tout ici! La vie étant la route et une route ne pouvant secouer qui que ce soit, c’est le véhicule qui nous promène sur ladite route qui nous brasse vraiment.

Choisir son véhicule

Effectivement, on parle souvent de cheminement personnel comme d’une route ou d’un sentier sur lequel nous avançons. Ce que j’ai découvert est qu’on s’y promène en TGV, en automobile ou à souliers, nous n’avancerions pas plus rapidement que si on s’y promenait pieds nus!

Ce que nous devons comprendre

Ce qu’il est important de saisir ici, c’est le rythme. Notre propre rythme d’apprentissage. La vie ne nous met pas des bâtons dans les roues, mais nous offre gentiment des présents de leçons comme si elles étaient servies dans un buffet à volonté. Moins la leçon est apprise, plus nous en mangerons!

J’entends déjà les gens dirent : « Oui, mais mon cancer, je ne l’ai pas choisi et la perte de l’être aimé non plus! »  Certes, vous ne vous êtes pas dirigés vers ce même buffet à volonté pour manger que de la peine, de la peur, du deuil et de la tristesse! Et c’est justement ce que la vie vous envoie comme message voyez-vous. C’est à changer notre façon de s’empiffrer et la manière dont nous digérons les choses que la leçon sera apprise.

Si nous revenons à l’exemple de la route sur laquelle nous nous trouvons tous. Chacun a sa manière bien individuelle d’y marcher. On peut contourner les gros cailloux qui s’y trouvent, on peut les enjamber, mais nous pouvons aussi, même si cela prend plus de temps, transformer notre route en prenant les cailloux et en les déposant sur son côté.

Pour avoir des réflexes rapides

Quand tout semble aller mal, lorsque vous êtes dans un état qui ne vous est pas normal, prenez du recul et, comme un bon observateur, voyez comment vous prenez la chose en question. Faites l’analyse complète de la situation en notant tout ce qu’elle vous fait ressentir et pourquoi. Ensuite, sachez transformer vos perceptions en des perceptions moins dramatiques.

L’art de voir les choses différemment

Si cela vous semble difficile tout au début, dites-vous que vous n’êtes pas seuls dans ce cas!  Cela m’aura pris, au bas mot, plus de trois ans avant d’y arriver. Et encore! Je n’ai pas toujours ce réflexe lorsque la « Drama Queen » en moi veut s’exprimer!

Il s’agit véritablement d’un art

Peu d’artistes peuvent peindre comme les grands la première fois qu’ils usent de pinceaux, de brosses et de spatules. Soyez vigilants, mais demeurés doux avec vous-mêmes. Pardonnez-vous toutes les fois où vous chuterez et souvenez-vous que chaque chute vaut son pesant d’or. Elles vous enseignent la constance et la persévérance. Les leçons s’apprennent ainsi.

J’aime parler des perceptions avec mon entourage. C’est vraiment fou à quel point elles peuvent être différentes d’un individu à l’autre, et ce, sur une même réalité… une réalité commune. Quand cela arrive, le plus merveilleux des cadeaux qu’on offre aux autres et à nous-mêmes c’est le respect de tous.

Je vous invite à faire l’exercice de vous connaitre davantage en étudiant vos perceptions et en tentant de les transformer lorsqu’elles vous rendent malheureux, amers ou tristes. Lorsque vous y arriverez, cela voudra dire que vous êtes à « tasser » les gros cailloux qui sont sur votre route et cette dernière sera bien plus agréable à suive.

Bonne route!

 

Commentaires