2. L’alimentation

Nous avons vu la semaine dernière mon premier pilier pour maigrir: la tête. Maintenant que tout est clair pour vous, dans vos objectifs, que vous avez tout mis en place mentalement, moralement et psychologiquement, il est temps de parler de votre assiette ainsi que de la mienne qui m’a fait perdre 30 kg et qui m’offre une pêche d’enfer.

Quand je regarde l’alimentation d’aujourd’hui qui est devenue un dictat d’industriels qui s’en mettent pleins les poches avec de grands éloges à coup de publicités et qui prônent toutes les vertus de leurs produits transformés et remplis de sucre… Ces drogues douces, car ce sont réellement des drogues, nous rendent non seulement gros, mais également nerveux, malades, fatigués… Les produits laitiers, le sucre, le gluten dans la composition de tous les produits font la fortune de l’alpaga des industriels tout en enrichissant les entreprises pharmaceutiques.

Nous avons aujourd’hui oublié toute notion d’alimentation saine qui est la base de notre génétique. Les industriels ont mis à mal les bons lipides, les protéines au profit des céréales et du sucre (toujours et encore plus de sucre).

Il y a cinq ans avant ma grossesse, j’avais 30kg de plus : j’avais alors 87kg pour 1.58m. A ce moment j’avais pris la décision de suivre un régime classique d’un grand médecin : manger de tout en petite quantité. La perte de poids fonctionne mais j’avais rencontré des troubles digestifs sans comprendre le comment du pourquoi.

C’est après mon accouchement que j’ai commencé à faire des recherches : fatigue chronique, troubles digestifs, nervosité… Jusqu’au jour où je rencontre un autre médecin qui me dit alors : « Amandine arrête les produits laitiers c’est pour les veaux !! Vois-tu les vaches se téter la pie entre elle ? En Asie il ne consomme pas de produits laitiers et ils sont en bonne santé…. Sauf que les industriels arrivent en force avec leurs produits… quand tu bois ou manges des produits laitiers, tu avales des toxines, des antibiotiques et autres substances… » J’ai alors commencé à me poser des questions. Puis il rajoute encore « Amandine arrête les produits qui contiennent du gluten, blé, avoine, seigle, orge… Leur génétique a tellement été modifiée quelle ne correspond plus à notre génétique et engendre des troubles digestifs, le ventre gonflé… et arrête aussi le pain qui n’a plus la qualité d’autrefois et qui n’est pas indispensable.

Ce jour-là je me suis dit, mais qui est ce sorcier?! Je me suis posée de nombreuses questions en m’imaginant des siècles en arrière sans les industriels et là un autre déclic surgit. J’ai rencontré peu de temps après une superbe naturopathe et ce n’est pas le fruit du hasard. A l’aide de son expertise, mon alimentation a pris une tout autre direction. En me plaçant des siècles en arrière mais tout en vivant à mon époque, je me suis tourné vers une alimentation plus originelle et naturelle que l’on appelle communément alimentation paléo : il était évident pour moi que les produits laitiers ne feraient plus partie de ma vie, ni aucune céréale ou farine. Les seuls aliments que j’ai conservés sont le sarrasin, le riz et occasionnellement les lentilles.

Mon alimentation se compose alors de fruits, légumes, viandes, poissons, œufs, oléagineux. Vous allez me dire: « Mais on ne mange rien! », et bien moi je vous dis que oui et j’arrive même à faire des gâteaux au chocolat très digestes et légers. Le mien se compose d’amande en poudre, de cacao, d’œufs, de bicarbonate…. et je vous assure que c’est une merveille.

Regardez vos biscuits, vos jus d’orange du commerce, vos céréales du petit déjeuner 0% de matière grasse, remplies de sucre. Ce dernier se transforme en graisse dans votre corps. Vous croyez qu’il y avait cela au menu il y a 150 ans ?

Comment est programmée mon alimentation ?

Mon petit déjeuner : Un citron pressé, puis des œufs, des fruits, des légumes, quelques graines, de la cannelle. Tout va dépendre de mes objectifs formes.

Il peut y avoir une collation le matin ou l’après-midi : Fruit avec quelques amandes.

Le midi et le soir : Essentiellement des légumes, patate douce, riz occasionnellement, source de protéines, source de lipides. Légumes sous forme de salade, de soupe, cuit à la vapeur ou au wok…..

Mes courses sont donc très rapides : en priorité trouver un maraîcher pour des produits locaux frais et de meilleure qualité. Mes œufs, je les trouve chez l’habitant. Regardez le nombre de personnes qui ont des poules plein air avec des œufs de meilleures qualités. La viande, je veille toujours à sa qualité. Mangeons en moins mais de bonne qualité.

Bien sûr je trouve toujours une solution gourmandise pour faire plaisir à toute ma famille avec de bons desserts gourmands.

Retrouver toutes mes recettes dans mon Ebook Sans gluten, sans lactose, les recettes de la forme.

Je vous souhaite une forme olympique!

Troisième et dernier pilier la semaine prochaine…

Commentaires