Les enfants et la pleine conscience

enfants pleine conscience

J’ai fêté mes 47 années de vie en mai dernier et cela ne fait que 7 ans que je suis de plus en plus consciente de ma réalité, de la réalité de l’autre et du fait que la vie est un lieu d’apprentissage. Je suis également consciente, désormais plus que jamais, que nous sommes tous à créer ce que nous vivons.

J’aurais aimé pouvoir transmettre à mes enfants tout ce que j’ai appris en 7 ans, mais, ainsi va la vie, je me situais dans un autre niveau de conscience qu’aujourd’hui lorsqu’ils étaient jeunes. Maintenant qu’ils ont grandi et qu’ils sont à l’âge de tout savoir (et souvent bien plus que moi), ils croient que je suis en train de me ramollir ou pire, que je deviens folle!

Apprendre aux enfants

Mais de plus en plus de parents de la génération qui suit la mienne ont différentes approches avec leurs jeunes enfants. Ainsi, je pense à Lauranne qui, depuis qu’elle est gamine entend souvent parler des peurs menteuses et des façons de ne pas les nourrir. Cette enfant-là, croyez-moi, c’est une enfant au regard étincelant et de plus en plus conscient.

Fille de ma cousine, Lauranne aura bientôt, si je ne me trompe, 8 ans. La voir gérer ses émotions, relever de grands défis et aimer avec son cœur de fillette sont des choses plus que belles à observer.

Respiration

Il importe, comme Lauranne l’a fait, de savoir respirer. Respirer longtemps et calmement par de grandes inhalations pour gonfler notre ventre. Cela fait du bien à l’esprit et au corps aussi. Elle est vraiment chouette à regarder lors d’une de ses petites ou plus grandes colères quand soudain elle se souvient de respirer profondément.

Observation

Observer est si bon pour tout ce que nous sommes. Apprendre à observer notre corps durant une détente méditative ou encore se mettre « en observation » à l’heure de vivre de grands bouleversements nous aide à bien discerner nos malaises ou les émotions que nous vivons, sans les juger.

Les outils

Lauranne, comme plusieurs enfants de son âge, a des parents équilibrés qui savent comment prendre soin d’eux-mêmes. Malheureusement, ce n’est pas le cas de tous les jeunes qui sont aux prises avec différentes problématiques embêtantes.

Pourquoi ne pas apprendre aux enfants à méditer dès leur entrée à la petite école? Au moment où ça déraille, ils pourraient très bien faire une méditation guidée plutôt que de vivre une pénitence qui, franchement, ne leurs apporte rien qui vaille si ce n’est l’humiliation qui vient avec elle.

J’ai un ami du nom de François Lemay qui œuvre pour l’ouverture des horizons et la pleine conscience. Il est l’auteur du livre Reconnecte avec toi. Ce livre est destiné aux enfants de tous les âges et permet vraiment aux plus jeunes d’accéder à des outils qu’ils ne connaissent pas toujours.

Pourquoi?

Oui pourquoi faut-il attendre de vieillir et de souffrir pour avoir accès à des trucs et conseils afin d’aller mieux? Pourquoi ne pas donner la chance aux jeunes enfants de débuter dans la vie avec un coffre à outils intelligent et nuancé?

Et vous? Qu’en pensez-vous? Croyez-vous aussi que nos petits ont droit au mieux-être?

Josée Durocher

Hyperactive du clavier et blogueuse sur différents web magazines, Josée Durocher est également auteure. Elle signe "Exprimer, accepter, pardonner... trois étapes pour le BIEN-ÊTRE" et "Sacrés! Le féminin et le masculin vus autrement". Elle fouille et déniche pour vous des trucs utiles pour votre mieux-être en concordance avec la pratique de la pleine conscience.

Plus d'articles - Website

Suivez-moi :
Facebook

Commentaires

One thought on “Les enfants et la pleine conscience

Comments are closed.