Cette semaine, je vous propose de découvrir Sandy Pruneau, une coach de vie et thérapeute qui travaille dans l’Essonne. Sandy a plein de cordes à son arc pour vous aider à vous sentir mieux dans votre corps et votre esprit.

1. Quel est ton parcours Sandy ?

J’ai une formation d’ingénieur, physicienne, donc avec une approche très rationnelle des choses. A un moment donné de ma vie, j’ai éprouvé cette sensation très désagréable de ne pas être au bon endroit, de ne pas être moi-même, de ne pas avoir ma place, de ne pas faire ce que j’avais vraiment envie de faire. Je n’ai trouvé aucune réponse rationnelle à mes questionnements.

Malgré une vie familiale équilibrée et une vie professionnelle réussie, j’avais perdu le lien avec moi-même et le sens de ce que je faisais. Je ne savais plus qui j’étais vraiment.

J’ai donc entrepris un chemin pour renouer le contact avec mon « essence » profonde. C’est un long processus mais je crois que le chemin est plus beau que la destination.
Je ne sais plus qui a dit cette phrase : « Ne cherche pas le chemin du bonheur car le bonheur c’est le chemin ».

J’ai redécouvert ma passion pour la nature humaine avec ses ressources illimitées. Je me suis formée à la relation d’aide, à la psychothérapie, à la psychopathologie, et au coaching de développement personnel.

L’envie de mettre ce que j’ai appris au service des autres est devenue importante pour moi. C’est une manière pour moi de contribuer à diffuser le bien-être au quotidien.

2. Comment présenterais-tu ta spécialité à quelqu’un qui ne la connait pas ou à un enfant ?

J’aide les personnes à se sentir mieux dans leur vie personnelle ou professionnelle, à mieux se connaître et à être en phase avec leurs valeurs. Pour cela, je les guide et les accompagne pour qu’elles se mettent en lien avec elles-mêmes. Elles découvrent et mobilisent toutes les ressources qu’elles ont déjà en elles. Je les aide à identifier et à clarifier ce qui est vraiment important pour elles tout en prenant compte la relation qu’elles ont avec les autres et avec le monde.

J’utilise plusieurs approches comme la PNL, l’Hypnose Ericksonienne, le clean language ou l’analyse transactionnelle. Ce sont des approches humanistes qui permettent de travailler avec la personne dans sa globalité. Le lien corps–esprit est mis en évidence avec ces approches. Mais ce qui est essentiel, c’est le lien qui se crée entre les personnes que j’accompagne et moi.

3. Quelles sont tes valeurs profondes ?

Le respect de soi et des autres, la liberté et le partage. Je peux rajouter également la confiance en la vie. Ce sont les 4 valeurs à travers lesquelles je vois le monde.

4. Quels sont tes objectifs dans la vie ?

Je voudrais être capable de recevoir chaque jour comme un cadeau. Ce n’est pas vraiment mon objectif dans la vie, mais c’est ce à quoi j’aspire chaque jour.

5. Comment comptes-tu les atteindre ?

Tous les matins, je commence par dire merci pour la journée même si je ne sais pas de quoi elle sera faite. Tous les soirs, je m’exerce à trouver en quoi ma journée valait la peine d’être vécue. J’identifie au moins un moment agréable et précieux pour moi. Petit à petit, je vois chaque jour comme un cadeau rempli de surprises. Et j’adore les surprises !

6. Ton idée pour améliorer le monde ?

Si chaque jour, chaque individu dans le monde faisait un acte de bonté, ne serait-ce qu’un sourire sincère, envers une autre personne, je pense que le monde s’améliorerait.

7. Pourquoi écris-tu pour le magazine web Zentonik ?

Pour le plaisir de partager et de transmettre. D’autant plus que Zentonik a un esprit dynamique, positif avec une certaine légèreté rafraîchissante. Ca donne la pêche.

Commentaires