La vie est une pièce de théâtre qui peut se jouer en plusieurs actes.

On pourrait dire que jusqu’à 30 ans c’est le 1er acte. D’ailleurs notre façon de vivre a fabriqué des adolescents attardés qui peuvent encore faire leur crise d’adolescence très tard ne sachant pas trop où se situer dans les différents domaines de vie.

De 30 à 50 ans , nous sommes dans le 2e acte, en pleine force de l’âge, jeunes et pleins de vie.

De 50 à 70 ans,  c’est le 3e quart, nous vieillissons de plus en plus, et nous restons en forme plus longtemps, ce qui me semble très bien.

Après 70 ans c’est le 4e acte, nous sommes dans la vieillesse, terme qui fait encore peur.

Je dirais que chaque acte a ses plaisirs, et le tout est de bien vivre son âge. Arrêtez de vous comparer aux acteurs des actes précédents, appréciez vos possibilités car finalement nous mourrons tous de ne plus avoir de projets, de challenges, de défis.

La vie est ainsi faite que si nous n’avons plus de buts, cela devient bien triste et bien démotivant. Ayez des projets à votre hauteur. Une promenade au soleil lorsqu’on a 85 ans peut égayer la journée

Courir le marathon de paris à 40 ans est un beau challenge, réalisable et valorisant, mais peut être moins à 75 ans.

Soyons bien dans notre âge, soyons lucides, en effet ce serait ridicule de rêver à des performances qui ne seraient plus de notre âge, pour les femmes comme pour les hommes.

On ne joue  plus au foot à 60 ans comme à 30ans et une femme de 55 ans n’a pas la même morphologie qu’une fille de 20 ans. C’est la vie, et à partir du 3e acte, c’est mieux d’être dans l’Etre que dans le « faire », de profiter du jour qui vient.

Commentaires