Les enfants ont parfois des réactions un peu tranchées sur la nourriture. Il faut alors faire preuve d’un peu d’imagination et d’un peu de bon sens pour les mettre sur la bonne piste ! « tout petit, l’enfant peut apprendre à bien manger, pour plus tard avoir de bonnes habitudes alimentaires et prendre plaisir à bien se nourrir ». « Si on l’écoutait, il ne mangerait que des gâteaux et des bonbons, des frites…Mais on le sait : une alimentation équilibrée est indispensable à une bonne santé. Et c’est à nous de lui apprendre. » Extraits d’un article puisé dans « vie quotidienne » du magazine viedefamille.fr.

1. Montrer l’exemple

Les bébés aiment le sucré et n’aiment pas l’amertume. A partir de 2 ans l’enfant va pouvoir sélectionner…surtout parmi les fruits et les légumes. Entre 2 et 10 ans, les enfants refusent tout aliment nouveau. Durant leur croissance leur goût évolue. Il va être modifié en fonction des habitudes alimentaires, apprentissages sociaux et culturels. C’est pourquoi il est bon d’apprendre aux enfants à se nourrir comme on leur apprend à lire et à compter. Donc, il faut montrer l’exemple : il y a très peu de chances qu’ils mangent des carottes si vous mangez sans arrêt des chips ! Le repas est un moment de plaisir. Évitez d’associer le poids avec la nourriture : « mange des légumes pour ne pas grossir !!! » Ce serait le meilleur moyen de dégoûter son enfant de ces fameux légumes.

2. Préparer les repas ensemble

Pourquoi ne pas l’emmener faire les courses, si possible au marché ? Il participe ainsi au choix des aliments, il peut même goûter ensuite. Incitez-le à passer en cuisine et il sera fier de montrer son plat à la famille. Quand il refuse un plat, dites-lui de goûter d’abord et incitez-le à expliquer pourquoi ce nj’est pas bon : trop amer, piquant, mou… Il ne faut pas non plus hésiter à représenter le plat à intervalles raisonnables pour qu’il finisse par apprécier.

3. Varier les plaisirs

Diversifiez les préparations. Brocolis : à la vapeur, en tarte, en gratin…. Poisson : en brochettes, en papillotes… Profitez aussi de l’influence des copains, souvent, quand un meilleur ami aime les carottes, çà facilite l’entrée en matière.

Quelles sont vos astuces pour faire manger des bonnes choses à vos enfants ?

Commentaires