1. Oubliez les régimes ! C’est bien connu, à long terme les régimes ne fonctionnent pas ; au contraire, grâce à l’effet yo-yo, vous prendrez plus de kilos que vous n’en perdrez…De plus les régimes entraînent des carences nutritionnelles qui peuvent bloquer les voies de combustion gérées par les mitochondries, ces fameuses centrales énergétiques des cellules. Donc mangez, mais intelligemment ! Si vous ne mangez pas assez, votre organisme va s’adapter à cette disette, en diminuant son métabolisme de base (ce sont les calories brûlées lorsque le corps est au repos).

2. Ne comptez plus les calories : ce n’est qu’un modèle arithmétique ! Toutes les calories ne se valent pas, et il ne faut pas confondre les aliments riches en calories vides, comme les aliments industriels, et les aliments à haute densité nutritionnelle, dont on ne fait jamais la publicité…

3. Mangez VRAI ! Boudez définitivement les aliments de dépannage, tous ces produits d’invention récente qui ne veulent du bien qu’à vos papilles ; riches en substances illicites tels les exhausteurs du goût comme le glutamate, qui stimule l’appétit, ou l’aspartame, qui leurre le cerveau et le pancréas en vous faisant consommer du sucre…Ces aliments étant bourrés d’additifs en tous genres, d’arômes et de résidus de pesticides, de médicaments, ils peuvent devenir des perturbateurs endocriniens, c’est-à-dire des substances qui vont mimer les hormones sécrétées normalement par l’organisme et donc bloquer leurs récepteurs. C’est par exemple le cas de la thyroïde qui va commencer à sous-fonctionner, or les hormones thyroïdiennes jouent un grand rôle sur le métabolisme en général et sur la lipolyse (fonte des graisses) en particulier.

4. Remplacez les sucres rapides par…..des graisses de qualité : du vrai beurre (oubliez les margarines), des huiles bio vierges et de première pression à froid. Et ça commence par le petit déjeuner ! Plus vous mangez gras, moins vous aurez envie de sucre ! Or la consommation excessive de glucides excite le pancréas qui va sécréter d’importantes quantités d’insuline. Cette hormone, si elle permet de contrôler le taux de sucre dans le sang (glycémie), est aussi une hormone de stockage : si le sucre n’est pas utilisé à des fins énergétiques, il va être stocké sous forme de graisse ! La consommation d’huiles VPPF permet au corps de fabriquer des graisses brunes (aussi appelées graisses fluides) qui chassent les graisses épaisses disgracieuses, qui aident à l’élimination des déchets et à brûler l’énergie. Leur synthèse est aussi favorisée par la pratique des bains dérivatifs.

5. Évitez donc tout ce qui est sucré, et tout particulièrement les aliments sucrés liquides, et tout ce qui est mou : pain blanc, riz blanc, viennoiseries et autres produits sucrés; et remplacez-les par leurs équivalents complets : pain bio complet au levain (et non à la levure), riz complet, en adaptant les quantités à votre profil métabolique et à votre activité physique.

6. Consommez de grandes quantités de végétaux frais, surtout des légumes verts, riches en fibres et en nutriments protecteurs. Les fruits sont riches en sucre (fructose), il faut donc les consommer avec modération si vous contrôlez votre poids…

7. Consommez des protéines en quantités suffisantes ; elles rassasient et ont de nombreux rôles dans l’organisme : construction des muscles, des os, synthèse d’hormones, d’enzymes, de neuromédiateurs, d’anticorps…

Récapitulons : consommez des protéines de qualité, des graisses de qualité et beaucoup de végétaux frais ; et limitez les glucides, ce sont eux qui font grossir s’ils ne sont pas utilisés !

8. Mastiquez ! Vous mangerez moins car vous serez plus vite rassasié ; vous digérerez mieux et vous aurez moins de carences

9. Vous devrez peut-être faire vérifier vos intolérances alimentaires, qui peuvent provoquer des inflammations chroniques dans l’organisme, notamment au niveau du pancréas et vous amener parfois vers l’insulinorésistance. Les intolérances alimentaires pourraient affecter les mécanismes de l’appétit et du contrôle du poids.

10. Oxygénez-vous régulièrement : pratiquez une activité physique (la marche peut suffire) journalière et apprenez à respirer : pour brûler (les graisses !) il faut de l’oxygène. Et buvez suffisamment, de l’eau pure peu minéralisée ; car c’est le sang qui transporte l’oxygène, et si le sang est trop épais, la circulation est ralentie ; par la même occasion, vous règlerez peut-être aussi vos problèmes de constipation ou d’hypertension….

11. Gérez votre stress ! Vous avez peut-être remarqué que le stress fait grossir…. Le stress chronique agit sur les surrénales, qui sécrètent les hormones de stress, comme l’adrénaline et le cortisol ; et celles-ci finissent par perturber le métabolisme du sucre. Quand elles s’épuisent, vous pouvez souffrir d’hypoglycémie, ce qui vous fera manger du sucre et….grossir !

12. Pratiquez les pensées positives ! Car les pensées négatives ont tendance à faire prendre du poids !

Commentaires