Catégorie : Pleine Conscience

4 étapes vers la pleine conscience et l’auto-compassion

« Ici et maintenant », les principes de la pleine conscience sont simples, mais leur application régulière est parfois un peu plus complexe. Selon Jon Kabat-Zinn, la pleine conscience c’est porter attention à…

« Ici et maintenant », les principes de la pleine conscience sont simples, mais leur application régulière est parfois un peu plus complexe.

Selon Jon Kabat-Zinn, la pleine conscience c’est porter attention à notre expérience du moment présent de manière intentionnelle et sans jugement. Mais, comme le dit Sharon Salzberg « Méditer n’est pas difficile, il faut juste se souvenir de le faire… ».

De nombreux auteurs ont alors décrit de manière simplifiée les étapes nécessaires à la pratique de la Mindfulness dans la vie quotidienne. Notre cerveau adore séparer les choses en morceaux, bien souvent les acronymes rendent les choses plus simples et faciles à retenir.

1. S.T.O.P.

Tout ce que vous avez à faire, c’est STOP!

S’asseoir: Prenez un moment, installez-vous confortablement, si possible assis, un peu redressé mais sans crispation. Portez attention à votre posture, votre assise, vos pieds au sol, les éventuelles tensions dans votre corps
Tourner autour de la respiration: Faites attention à vos mouvements respiratoires, inspiration puis expiration, suivez le rythme, tel qu’il se présente, sans chercher à changer quoi que ce soit
Observer: Maintenant, que notez vous? Qu’est-ce qui attire votre attention? Que ressentez vous? Sensations corporelles, Pensées, Emotions, Sons…
Poursuivre: Passez à autre chose, continuez ce que vous avez à faire (ou ce que vous voulez faire), prenez une décision, posez-vous des questions avec une nouvelle vision, une nouvelle approche de la situation. Laissez vous « inspirer », laissez votre créativité s’exprimer…

2. R.A.I.N.

Submergé par la tempête ? RAIN pour développer votre « Self-Compassion » par la pleine conscience, aussi appelée mindfulness :

Reconnaître ce qui se passe vraiment
Autoriser l’expérience à être présente, telle quelle est
Investiguer avec intérêt et bienveillance
Nourrir notre compassion

3. Se poser et faire le P.O.I.N.T. 

Pause : C’est la représentation de la pleine conscience, mettre en pause notre pilote automatique
Ouvrir au moment présent : Cela peut être écouter consciemment une personne, percevoir la nature autour de nous, ressentir nos émotions, s’ouvrir à la réalité telle qu’elle se présente à nous.
Investiguer : C’est aller un peu plus loin que l’ouverture, c’est devenir curieux de ce qui se présente à nous. Quelle en est l’expression? Taille? Forme? Couleur? On autorise les choses à être ce qu’elles sont, telles qu’elles le sont et on découvre quelles sont nos croyances par rapport à cela.
Ne pas s’identifier (à nos expériences) : Nous ne sommes pas nos pensées, notre nature profonde est indépendante de notre état d’esprit… Encore une fois nos pensées ne sont pas les faits, nous nous ouvrons à l’expérience elle même. Se poser plus profondément dans notre perception la plus large. Il y a une sensations de liberté dans notre rapport entre notre conscience et notre expérience lorsque nous ne nous identifions pas à celle-ci.
Traquer la vérité : Dans cette conscience nous reconnaissons nos refuges, nos masques, et ceux des autres…d’une manière où nous sommes tous connectés. Selon Thich Nhat Hanh: « nous inter-sommes », c’est La vérité de l’humanité.

Nos « Pensées » ne sont pas des « Faits », remettons-les en cause, questionnez-vous à leur sujet:

Est-ce vrai? Vous le pensez, enfin votre cerveau le pense … mais qu’en est il en vérité?
Est-ce que c’est absolument Vrai?: Vous en êtes sûr à 100%? Non? A combien alors…
Pouvez-vous voir les choses différemment, tester différents points de vue, d’autres modes de pensée qui pourraient changer votre appréciation?
Comment vous sentez vous par rapport à cela? Quelles émotions pouvez vous ressentir, qu’est ce que cela réveille en vous?
Comment seraient les choses si vous n’aviez pas cette Pensée/Croyance?
Imaginez tous les bénéfice possibles, dans vos relations, votre perception de vous-même, votre bien-être, votre motivation…

4. L’éveil de « Coeur Vaillant »: Notre chevalier intérieur.

La peur est notre protecteur naturel, mais il est facile de la laisser s’emballer et cela mène souvent à la « paralysie ». Le biais de négativité implique que nous restons plutôt collés aux difficultés alors que les chose positives sont plus fugaces.

La peur n’est pas physique mais psychologique, trois possibilités s’offrent habituellement à nous en sa présence: s’enfuir, se battre ou s’évanouir… Face au stress, aux agressions, au doute, construisons de nouvelles habitudes. Un grand principe de neurosciences dit que les neurones qui « s’allument ensemble » se « connectent ensemble », les nouvelles habitudes opèrent donc un recablage dans notre cerveau.

Alors arrêtons de courir…et ouvrons-nous à la peur. Ne la combattons pas sinon elle deviendra à chaque fois plus puissante. Ne lui donnons pas toute notre énergie mais plutôt, déchargeons-la de sa responsabilité (à l’aide du bodyscan ou de la respiration consciente par exemple). Et posons nous la question: De quoi ai-je besoin maintenant?

« Coeur Vaillant » révèle l’humour, la sensibilité et la bienveillance. La peur est là, toujours à sa place, mais à sa juste place, remplissant son rôle vital. Alors de notre côté, nous avons tout ce qui nous est nécessaire pour développer le rapport à nous même et aux autres auquel nous aspirons.

Références: Elisha Goldstein, Tara Brach, Byron Katie, Michele McDonald, Jon Kabat-Zinn, Sharon Salzberg…
Commentaires fermés sur 4 étapes vers la pleine conscience et l’auto-compassion

Reconnectez-vous à votre corps en 3 minutes (Audio)

Que diriez-vous d’appuyer sur STOP, pendant 4mn, pour vous reconnecter à votre corps ? Avez-vous remarqué comme, souvent, nous sommes déconnectés de notre corps ? Notre corps est là, évidemment mais sans…

Que diriez-vous d’appuyer sur STOP, pendant 4mn, pour vous reconnecter à votre corps ?

Avez-vous remarqué comme, souvent, nous sommes déconnectés de notre corps ?

Notre corps est là, évidemment mais sans cesse, nous sommes happés par notre mental. Rien d’étonnant à cela quand on sait que….. 3000 pensées nous viennent à l’esprit chaque heure !

Notre mental est là omniprésent qui nous emmène dans le passé« J’ai oublié de rappeler untel », dans le futur« Demain, penser à envoyer ce mail », dans le jugement « Je ne vais pas y arriver, c’est sûr », dans l’action : « Qu’est-ce que je vais bien pouvoir faire à dîner ce soir ? »…

Si bien que nous pouvons enchaîner nos journées voire nos semaines sans vivre l’instant présent, sans prêter attention aux messages que nous envoie notre corps.

A moins qu’il ne s’agisse d’un affreux mal de tête ou d’une douleur aiguë dans le dos, auquel cas nous remarquerons (enfin !) que notre corps déraille, en pensant qu’il suffit, pour le soulager, d’avaler à la va vite un cachet miracle 🙂

Or, prendre quelques minutes, chaque jour, pour ressentir notre corps, c’est nous donner la possibilité de :

  • l’apprécier quand il va bien, par exemple au réveil : « J’ai bien dormi, je me sens en pleine forme, c’est super ! » Plutôt que d’attendre d’être raplapla pour réaliser que notre corps ne fonctionnait finalement pas si mal jusqu’à présent.
  • prendre conscience et identifier d’éventuelles tensions, crispations, douleurs supportables mais récurrentes, avant qu’elles ne deviennent intenables.  Il s’agit alors d’essayer de décoder leurs messages : « Peut-être que je me positionne mal devant mon PC ? J’ai beau l’avoir lu et relu, je ne pense pas à plier mes genoux quand je me penche pour soulever les courses… » ou mieux de mettre en place de nouveaux comportements : « Si, comme un chat,  j’essayais quelques étirements plusieurs fois par jour ? »

Comment faire ? Pour vous relier à votre corps, je vous invite à régulièrement vous poser cette question :
« Comment est mon corps, là, maintenant ? Tendu ou relâché ? Chaud, froid ou tiède ? »

Et pour vous y aider, voici un court exercice que je vous ai concocté : voyez-le comme un RDV avec vous-même, l’occasion de lâcher le « mode faire » pour tranquillement vous relier à votre corps.

C’est parti !

 

Commentaires fermés sur Reconnectez-vous à votre corps en 3 minutes (Audio)

Comment Vivre l’Instant Présent et Etre dans l’Ici et Maintenant

Avez-vous lu des citations, des pensées positives ou des articles qui vous invitent à être dans l’Ici et Maintenant ou de vivre pleinement l’Instant Présent ? Vous vous êtes certainement dit…

Avez-vous lu des citations, des pensées positives ou des articles qui vous invitent à être dans l’Ici et Maintenant ou de vivre pleinement l’Instant Présent ?

Vous vous êtes certainement dit que vous aviez envie de vivre cette expérience puisqu’elle apporte du Bien Etre…Pourtant, vous n’avez pas trouvé comment faire pour que cela puisse devenir spontané et pour que cela se mette en place dans votre vie quotidienne simplement.

Je vous propose donc de découvrir que vous pouvez vivre l’Instant Présent de manière simple (et même ludique pour les enfants) et que cela peut vous apporter des bénéfices non négligeables dans votre vie quotidienne, que ce soit chez vous, avec des amis, au travail, en vacances, etc.

Pour pouvoir comprendre cette notion (qui peut paraître abstraite) et donc l’appliquer à votre quotidien, il est important tout d’abord de noter la notion de « Présence ». Etre présent c’est être attentif(ve) à ce que l’on est en train de faire et le ressentir pleinement dans son corps. Aussi, chaque ressenti physique, émotionnel et mental, va être tourné vers l’action que vous êtes en train de réaliser, et non pas vers des ruminations du passé ou des projections (parfois anxiogènes) futures.

Vous avez certainement entendu parler de la Méditation de Pleine Conscience et, bien qu’attiré(e), vous n’avez peut-être pas réussi à la pratiquer ou avez été rebuté(e) par le mot « méditation «. Ce que je vous propose aujourd’hui est plutôt de réaliser des actes de la vie quotidienne en conscience tout simplement. Comment ? En portant votre attention sur vos ressentis corporels, émotionnels et mentaux au moment où vous effectuez l’action. Par exemple, lorsque vous sortez de chez vous et que vous fermez votre porte d’entrée ou de garage à clef. La plupart d’entre nous, et même la grande majorité, allons faire cette action de façon purement machinale et automatique. Ce qui parfois peut se révéler ennuyeux et stérile car nous revenons sur nos pas très souvent pour vérifier si nous avons bien fermé cette porte ou nous nous posons la question durant la journée. Cela est valable aussi pour des papiers, des lunettes, des clés ou tout autre chose que nous avons égarés ou oubliés de faire. En remplaçant cette action mécanique et automatique par une action en présence et en conscience, il est peu probable que vous reveniez en arrière pour vérifier. Comment ? Et pourquoi ? Tout simplement… Vous allez sentir dans votre corps les mouvements (au niveau du poignet et des doigts par exemple) que vous allez effectuer. Ensuite, vous allez mettre en éveil vos sens et sentir sur vos doigts le contact froid de la clé, sa texture, vous regardez sa forme, sa couleur, etc vous écoutez le bruit que fais le cliquetis des clés lorsque vous les manipulez, vous êtes également attentif(ve) au son que peut faire la porte en s’ouvrant et en se refermant. En fonction de l’action que vous réalisez, vous  pouvez y ajouter une dimension en l’effectuant avec une pensée positive et/ou en étant receptif(ve) à votre ressenti émotionnel (s’il y en a un). Ainsi, dans un simple geste autrefois machinal et peu conscient, vous invitez tout votre Etre. Cette façon de faire, de vivre, est valable pour tous vos gestes et actions du quotidien, pour tous les moments que vous passez avec les êtres que vous chérissez, etc. Ainsi, grâce à ce nouveau mode de fonctionnement qui consiste à prendre le temps, vous allez en gagner et l’utiliser de manière plus organisée et plus structurée et bien entendu plus en harmonie avec vous.

Depuis que je vis pleinement l’Instant Présent, ma vie a été transformée positivement et elle est tous les jours plus belle, alors pourquoi pas vous ?!!!

Je vous propose de me faire part de vos témoignages, expériences, commentaires sous cet article. Vous pouvez également me suivre sur les réseaux sociaux ou sur mon site Internet.

Très beau chemin de Vie en conscience et à bientôt… »

Commentaires fermés sur Comment Vivre l’Instant Présent et Etre dans l’Ici et Maintenant

3 situations insolites où vous pouvez pratiquer la pleine conscience ou mindfulness

L’état de pleine conscience intéresse de plus en plus de monde. En effet, nous vivons dans un monde où tout doit aller vite : manger, travailler, accomplir les tâches du…

L’état de pleine conscience intéresse de plus en plus de monde. En effet, nous vivons dans un monde où tout doit aller vite : manger, travailler, accomplir les tâches du quotidien, les relations affectives, etc. Nous exécutons toutes nos actions comme des automates : de manière rapide et efficace. Mais, il arrive que le corps reprenne le contrôle en tirant la sonnette d’alarme : dépression, burn-out, troubles musculaires, douleurs chroniques, phobies, état de stress permanent, etc. Pour remédier à cette façon de vivre, il existe une alternative : la pleine conscience. Cet état nous offre une multitude d’opportunités à vivre chaque jour au quotidien. Thich Nhat Hanh, moine bouddhiste au Village des Pruniers en Dordogne, écrit dans son livre « La sérénité de l’instant présent » plusieurs façons de vivre la pleine conscience.

Mais au fait, c’est quoi la pleine conscience ?
La pleine conscience est un état qui nous ramène à être pleinement conscient des actions les plus élémentaires de notre quotidien tout en restant conscient de sa propre existence par la respiration. Le passé, le futur, les soucis n’ont aucune place dans cet état où nous nous concentrons sur une action à la fois.

Plus étonnant, la pleine conscience peut être pratiqué dans 3 situations qui pourraient vous surprendre :

1. Dans la voiture

Avoir pleinement conscience de sa conduite est utile pour éviter les accidents ou éviter les amendes pour excès de vitesse. En effet, nous avons tendance à conduire de manière automatique : en n’ayant pas conscience de notre conduite au moment présent. Pour les trajets habituels, vu qu’il s’agit d’un automatisme, nous laissons notre pilote automatique prendre le relais, et au final, nous ne nous rappelons pas de la totalité du trajet. Quand on conduit, on ne pense qu’à arriver. Si l’on doit freiner ou s’arrêter à un feu rouge, c’est un élément qui nous empêche d’atteindre ce but. Transformez cette frustration en bonheur : souriez au feu rouge et retournez à votre respiration : « j’inspire, je calme mon corps, j’expire, je souris ».
Vous pouvez prendre également un élément qui vous permet de vous souvenir de revenir à cet état : un panneau, une plaque d’immatriculation, etc.

2. En faisant la vaisselle

La vaisselle est une corvée que nous pratiquons tous les jours sauf pour les possesseurs de lave vaisselle. Mais cette corvée peut finalement devenir très agréable une fois les manches retroussées et les mains dans l’eau chaude. Prendre le temps de laver chaque plat, chaque assiette en étant pleinement conscient du mouvement de ses mains et de l’eau est un cadeau : je suis pleinement conscient de laver la vaisselle. Très souvent, nous pensons aux tâches à effectuer après (aspirateur, nettoyer un autre lieu, etc.) mais revenir à soi et ne faire qu’un avec une tâche à faire permet de se sentir plus heureux avec un sentiment de plénitude.

3. En téléphonant

Le téléphone peut être source d’anxiété : trop d’appels, la peur d’avoir de mauvaises nouvelles, qui nous appelle et pourquoi. Pourtant, dès que la sonnerie retentit, une force nous pousse à aller décrocher le téléphone. Donc, selon Thich Nhat Hanh, si le téléphone sonne, restez là où vous êtes. Inspirez et expirez en conscience. Souriez et récitez ces vers « Ecoute, écoute. Ce son merveilleux me fait revenir à mon vrai moi ». A la deuxième sonnerie, réitérez cette étape. Votre sourire va commencer à apparaître et faire disparaître le stress et les tensions. A la troisième sonnerie, respirez et souriez en marchant lentement vers le téléphone. Vous avez expulsé vos sentiments négatifs pour les transformer en sentiments positifs. Votre interlocuteur en sera très content.

Reprendre possession de son rythme biologique grâce à la pleine conscience est une façon saine de vivre sa vie dans la plénitude et l’apaisement. Toute action peut vous permettre de pratiquer la pleine conscience : laissez faire votre imagination. Et vous, où pratiquez-vous la pleine conscience ?

5 commentaires sur 3 situations insolites où vous pouvez pratiquer la pleine conscience ou mindfulness

Qu’est-ce que la pleine conscience (ou mindfulness) ?

La Pleine Conscience ou Mindfulness est une technique qui explose en ce moment, notamment aux États-Unis. Il faut dire que les études scientifiques, notamment ces dernières années ont mis en…

La Pleine Conscience ou Mindfulness est une technique qui explose en ce moment, notamment aux États-Unis. Il faut dire que les études scientifiques, notamment ces dernières années ont mis en évidence de nombreux bénéfices. Elle est introduite petit à petit dans les hôpitaux pour renforcer l’efficacité de certains traitements et pour soigner certains troubles psychologiques. Elle apparaît également dans les entreprises privées (Google, L’Oréal, etc.) ou publiques, dans les écoles et même dans certaines prisons. Issue des pratiques bouddhistes, on peut dire que la Pleine Conscience moderne en est une version laïque. On peut la définir comme une méthode qui consiste à être dans le ressenti de l’instant présent. Passons en revue ses vertus pour le corps et pour l’esprit et regardons comment on la pratique.

Les bénéfices

1. Améliore fortement l’humeur

On prend du recul sur nos pensées et notamment sur les pensées négatives. On apprend à dompter ce flux incessant de pensées qui nous viennent à l’esprit sans cesse. Beaucoup de ces pensées ont trait à des choses passées, à des regrets, des ressentiments ou bien à des choses futures, des craintes, des peurs. Revenir dans l’instant présent et au ressenti de nos 5 sens permet d’installer une véritable sérénité et d’échapper au stress de plus en plus omniprésent dans nos modes de vie modernes.

2. Prévient l’apparition de maladies

Cette pratique renforce le système immunitaire donc défend l’organisme contre les cellules cancéreuses et les bactéries. Elle diminue aussi la pression artérielle et joue un rôle d’anti-inflammatoire. Il a également été montré qu’elle peut diminuer la douleur.

3. Développe le cerveau

Grâce à l’IRM et aux recherches les plus récentes, les chercheurs ont mis à jour l’effet de la méditation de pleine conscience sur la neuroplasticité du cerveau. Ainsi, on observe un changement et un développement du cerveau.

Comment ça marche?

Ce qu’il y a de bien avec le mindfulness c’est qu’on peut le pratiquer dans plein de cadre différents. On peut ainsi l’utiliser de manière statique, on parle alors de méditation. Il se pratique également dans un cadre dynamique, par exemple en marchant, en prenant une douche, en faisant la vaisselle, etc. On peut même la pratiquer en mangeant.

Pour être en pleine conscience, attirez votre attention sur le moment présent et concentrez-vous sur votre ressenti à travers les 5 sens. Cette attention au présent est inévitablement troublée par des pensées. Dès que vous vous en apercevez, replacez votre attention sur le présent et sur les sensations de votre corps. Les pensées reviendront toujours plus ou moins rapidement. Ne cherchez pas à les supprimer mais prenez du recul sur elles, autorisez-les à passer et laissez-les repartir puis revenez dans le moment présent.

Bien sûr, on peut penser au passé et au futur. Le mieux est de le faire avec recul en prenant conscience que vous pensez au passé ou au futur.

Plus la durée est longue et régulière plus les effets bénéfiques se feront ressentir. Néanmoins, chaque petit moment de la journée peut être utilisé pour cette technique. Par exemple, un feu rouge en voiture constitue une bonne opportunité.

Commentaires fermés sur Qu’est-ce que la pleine conscience (ou mindfulness) ?

4 étapes pour une méditation centrée sur la respiration

Plusieurs études scientifiques ont montré dernièrement que la pratique régulière de la méditation modifie durablement le fonctionnement du cerveau. Les chercheurs ont montré que la méditation agit sur l’amygdale, la…

Plusieurs études scientifiques ont montré dernièrement que la pratique régulière de la méditation modifie durablement le fonctionnement du cerveau. Les chercheurs ont montré que la méditation agit sur l’amygdale, la zone du cerveau associée à la peur et à l’anxiété. Cette pratique mentale ancestrale conduit à une relaxation, à un calme intérieur. Regardons comment aborder cette pratique encore peu développée en Occident mais qui commence à percer, notamment dans certains hôpitaux.

1. Prenez un moment pour vous

Une minute, vingt minutes, une heure ou plus. A vous de décider quelle durée et quel créneau vous pouvez ou vous voulez prendre. Déconnectez-vous complètement de vos appareils électroniques et assurez-vous de ne pas être dérangé.

2. Trouvez un lieu calme

La méditation peut se faire en marchant, en mangeant ou en prenant les transports. Le mieux est tout de même de trouver un endroit calme et relaxant.

3. Adoptez une position confortable

La position allongée peut être un problème si vous vous endormez trop facilement. La position assise et droite convient tout à fait pour les débutants. Vous n’êtes pas obligé d’adopter cette fameuse position jambes croisées et pieds remontant sur les genoux. L’important est de se sentir bien et digne. Vous pouvez fermer les yeux mais le mieux est de les laisser ouverts, sans tension et sans focus sur un point particulier. Laissez votre bouche à peine entrouverte pour laisser votre mâchoire détendue.

4. Prenez conscience de votre respiration

Commencez par effectuer quelques expirations fortes pour vider tout le dioxyde de carbone de vos poumons. Ensuite, prenez conscience de votre respiration. Ressentez l’air qui arrive par le nez et descend jusqu’en bas des poumons. Ressentez l’air qui se vide des poumons et ressort par votre nez. Si des pensées vous viennent à l’esprit, laissez-les partir en vous recentrant sur votre respiration. Soyez dans le ressenti de l’instant présent.

Il existe plusieurs autres techniques de méditation comme la répétition d’un mantra, la concentration sur un objet ou la visualisation. Comme toute pratique, la méditation se travaille dans la durée et vous observerez des progrès petit à petit.

Commentaires fermés sur 4 étapes pour une méditation centrée sur la respiration

Avez-vous essayé la méditation? Une pratique qui se démocratise

Quel est le point commun entre Novak Djokovic, Paul McCartney, Clint Eastwood et Rupert Murdoch? Facile, ils pratiquent tous la méditation avec assiduité. La méditation est une technique mentale, un…

Quel est le point commun entre Novak Djokovic, Paul McCartney, Clint Eastwood et Rupert Murdoch? Facile, ils pratiquent tous la méditation avec assiduité. La méditation est une technique mentale, un entraînement de l’esprit. Elle nous apprend à laisser passer les nombreuses pensées qui parasitent notre esprit. On est donc plus focalisé sur le présent et sur nos sensations. On se sent plus en harmonie avec notre corps, avec les autres et avec l’environnement.

Les premières traces de cette pratique datent d’environ 5000 ans (statues indiennes). La méditation s’est ensuite diffusée dans une grande partie de l’Asie via le bouddhisme. C’est dans les années 1960 et 1970 qu’elle arrive en Occident et commence petit à petit à se démocratiser grâce à différentes célébrités comme les Beatles. Aujourd’hui, un grand nombre de sportifs pratiquent cette technique pour améliorer leur mental (Novak Djikovic, Tiger Woods, Lebron James, Kobe Bryant, etc)

Un nombre croissant d’études scientifiques montre les bienfaits de la méditation sur la santé, sur le bien-être; elle est peu à peu introduite dans les hôpitaux.

Autrefois considérée en Occident comme une pratique spirituelle, associée au bouddhisme, la méditation s’est muée au fil des années en une technique plus laïque. L’accent est mis sur le développement personnel, la réduction du stress et le bien-être.

Il existe une multitude de techniques de méditation différentes. Voici 3 des principales techniques:

1. Méditation en pleine conscience (mindfulness)

C’est la technique la plus utilisée pour des objectifs thérapeutiques. Elle est utilisée dans un nombre croissant d’hôpitaux. Elle permet de se centrer sur le présent et sur les sensations procurées. Cette méditation peut se faire en mouvement, c’est-à-dire en marchant, en faisant de l’exercice ou même en mangeant. Elle est efficace pour combattre le stress et les pensées négatives de tous les jours.

2. Méditation centrée sur la respiration

Elle consiste à se concentrer sur la respiration. Le corps et l’esprit s’harmonisent.

3. Méditation transcendantale (utilisation de mantras)

Cette technique plus spirituelle consiste à se concentrer sur un mantra, c’est-à-dire un son qui a une signification particulière.

Nous vous présenterons bientôt des techniques de méditation simples pour que vous puissiez vous y mettre.

Commentaires fermés sur Avez-vous essayé la méditation? Une pratique qui se démocratise

10 raisons validées par la science pour pratiquer la méditation

“Méditer, c’est développer un sens d’attention délibérée dans le moment présent tel qu’il est ( attention qui inclut toutes nos perceptions sensorielles, c’est-à-dire l’entièreté de notre être)” Fabrice Midal, philosophe…

“Méditer, c’est développer un sens d’attention délibérée dans le moment présent tel qu’il est ( attention qui inclut toutes nos perceptions sensorielles, c’est-à-dire l’entièreté de notre être)” Fabrice Midal, philosophe et écrivain, fondateur de l’ École Occidentale de Méditation.
La pratique de la méditation en France et dans les pays développés se démocratise de plus en plus. Spirituelle ou non, la méditation provoque un bien-être qui n’est plus à démontrer. Récemment, des découvertes étonnantes ont notamment été faites dans le domaine des neurosciences et de la médecine. Grâce aux progrès de l’imagerie médicale et notamment les IRM, les scientifiques ont montré que la méditation influence la neuroplasticité du cerveau, c’est-à-dire l’habilité du cerveau à changer, se développer et se renouveler.

1. Diminue le stress et l’anxiété

La méditation permet à la fois de libérer le stress qui est en vous mais aussi d’empêcher celui-ci de vous envahir. Les personnes qui méditent de façon régulière ont plus de recul sur les situations difficiles et gèrent mieux la prise de décision. 90% des pratiquants ont montré une diminution de l’anxiété. Aussi, le niveau d’endorphines augmente, ce qui diminue le risque de dépression, d’obésité, d’insomnie et de migraine.

2. Favorise la créativité

Les chercheurs ont mis en évidence que cette pratique développe la pensée divergente, c’est à dire une pensée qui génère une multitude d’idées.

3. Améliore l’attention

Les neuroscientifiques ont montré qu’après 11 heures de méditation, des changements structuraux dans les parties du cerveau impliquées dans la concentration et l’auto-contrôle sont observés chez les pratiquants. Concrètement, on observe que les pratiquants restent focus plus longtemps sur une tâche.

5. Renforce les relations

Une étude réalisée sur les couples mariés a montré que la méditation améliore la qualité de la relation et notamment la communication.

6. Equilibre les émotions

Des participants à une expérience sur la pleine conscience ont suivi des cours de méditation pendant huit semaines. Ils ont montré un meilleur contrôle de leurs émotions que les autres.

7. Améliore le sommeil

Les sujets d’une étude ont montré une meilleure qualité de sommeil en pratiquant la méditation.

8. Diminue la douleur

Une étude publiée en en 2011 dans le Journal of Neuroscience a montré que la douleur ressentie pouvait être divisée par deux avec 1h20 de méditation. Ces résultats sont basés sur le ressenti des volontaires. Les IRM ont confirmé ces résultats.

9. Améliore la santé

Cette pratique renforce le système immunitaire donc défend l’organisme contre les cellules cancéreuses et les bactéries. Elle diminue aussi la pression artérielle et joue un rôle d’anti-inflammatoire.

10. Augmente la fertilité

Les femmes sont plus susceptibles de concevoir lorsqu’elles sont détendues. En effet, une étude turque a montré que le nombre de spermatozoïdes augmente chez les hommes détendus.

Et vous, que vous a apporté la pratique de la méditation?

Commentaires fermés sur 10 raisons validées par la science pour pratiquer la méditation

Type on the field below and hit Enter/Return to search