Étiquette : posture

Comment adopter la bonne posture pour votre sport

Prenez soin de votre colonne grâce à la position neutre. Vous êtes nombreux à souffrir de douleurs lombaires ou ressentir une gêne même mineure lors de vos exercices de remise…

Prenez soin de votre colonne grâce à la position neutre. Vous êtes nombreux à souffrir de douleurs lombaires ou ressentir une gêne même mineure lors de vos exercices de remise en forme, que vous soyez sportif amateur ou confirmé. Souvent vous n’en tenez pas vraiment compte et continuez votre séance en vous persuadant que « ça passera », ou que « l’exercice est mal pensé et ne vous convient pas » , voire même vous ne remarquez même plus cette gêne tellement vous avez pris l’habitude de l’éprouver du fait de sa faible intensité. Et pourtant, s’il y a un mal être c’est que le corps vous envoie un signal d’alerte ! Alors que faire pour y remédier ?

Très souvent, la solution est d’adopter une meilleure position qui soulagera votre colonne vertébrale. Le Yoga et la méthode Pilates l’ont bien compris. Et c’est des enseignements de cette dernière que s’inspirent les consignes qui suivent. Avant chaque exercice, répétez ce rituel pour vous assurer que votre colonne est dans sa position naturelle, aussi appelée position neutre, et ne subit ainsi aucune tension ou pression néfaste.

Si les douleurs persistent malgré cette position saine consultez un spécialiste, peut-être y a-t-il un léger déséquilibre qui se cache là-dessous.

1. Lorsque vous êtes debout

Vérifiez votre alignement

Pour cela, procédez au « test du fil à plomb » : Mettez-vous de profil devant un miroir ou un observateur et imaginez un fil lesté, donc strictement vertical qui pend depuis le lobe de votre oreille. Ce fil imaginaire doit alors passer par :

– Le centre de votre cou à la verticale
– Le bout de votre épaule
– Le milieu de votre cage thoracique
– L’arrière de votre hanche, juste derrière l’articulation
– Le centre de votre genou
– L’avant de la cheville où il doit s’arrêter juste devant l’os de celle-ci

Alors, combien parmi vous se tiennent parfaitement droit ?
Rassurez-vous, ce n’était pas mon cas non plus la première fois. Voici les étapes pour y remédier :

Trouvez la position neutre

Tenez-vous debout, les pieds vers l’avant et écartés de la largeur de vos hanches et procédez aux ajustements suivants :

– Répartissez votre poids à 50% sur chaque pied, de sorte que ces 50% soient eux-mêmes également distribués entre le talon et les orteils et entre l’intérieur et l’extérieur du pied.
– Etirez votre colonne au plafond comme si un fil vous tirait vers le haut et ouvrez grand votre poitrine.
– Déplacez vos épaules au plus loin vers l’avant, puis au plus loin vers l’arrière. Maintenant trouvez la position idéale entre ces deux extrêmes qui libérera votre cou de toute tension, et laissez tomber vos bras de chaque côté du corps (vos mains arrivent généralement ainsi à l’avant et au milieu de vos cuisses).
– Pointez votre regard droit devant pour que la tête ne bascule pas en arrière et allongez votre cou comme si le fil vous tirait d’avantage vers le haut.

Refaites le test du fil à plomb : c’est mieux non ? Et en plus vous avez gagné quelques centimètres !
Notez cependant que si vous trouvez cette posture peu confortable au début, c’est tout à fait normal. Votre colonne est en position neutre, anatomiquement naturelle, mais vous n’êtes simplement pas habitué.

2. Lorsque vous êtes allongé

Trouvez la position neutre

Allongez-vous sur le dos sur votre tapis ou votre serviette, placez vos bras le long du corps et vérifiez que votre lobe de l’oreille, votre cou, votre épaule et votre cage thoracique sont alignés. Vous devriez alors sentir un « creux » au niveau de vos reins, ce qui est tout à fait normal : votre colonne présente des courbes pour supporter les pressions, d’où ce creux.

Maintenant pour ajuster votre alignement :

– Fléchissez vos genoux et rapprochez le plus possible vos pieds de vos fesses en les gardant au sol. Le creux de vos reins devrait s’être réduit.
– Déplacez vos pieds à mi-chemin entre ces deux extrêmes en les gardant toujours au sol, genoux fléchis vers le haut. Vous devriez alors présenter une petite courbure et aucune tension, que ce soit dans la poitrine, le dos ou les jambes.

Vous avez trouvé la position neutre de votre colonne allongée au sol !

Que vous vous exerciez debout ou au sol, adoptez la position neutre avant chaque exercice et conservez-la pendant celui-ci pour un travail sain et de qualité.

Commentaires fermés sur Comment adopter la bonne posture pour votre sport

Comment courir mieux et l’importance de la posture

Chaque coureur a sa façon de courir, de entrainement et de soigner ses petits bobos. Le coureur est de nature déterminé et persévérant. Il est habituellement passionné, au point de…

Chaque coureur a sa façon de courir, de entrainement et de soigner ses petits bobos. Le coureur est de nature déterminé et persévérant. Il est habituellement passionné, au point de se lever aux petites heures du matin quasi quotidiennement pour aller courir. Chaque année, il a pour objectif de battre ses records personnels ou de passer à une distance supérieure. Le coureur est endurant, sur route comme face à la douleur, jusqu’au point ou il ne peut plus courir. Un arrêt forcé est vécu de manière brutale et douloureuse. Le coureur mis au repos se voit soudainement privé d’une bonne dose d’endorphines et de dopamine en plus de perdre son meilleur moyen d’évacuer le stress. Une semaine sans courir étant la pire des épreuves, il ne se laisse pas abattre pour autant et cherche des solutions un peu partout. Revues de course à pied, sites internet, partenaires de course, entraîneurs, professionnels de la santé, toutes les ressources sont bonnes, quoique, bien souvent, les informations qu’elles présentent peuvent s’avérer contradictoires. Retrouver la capacité à courir sans douleur, telle est la quête du coureur blessé. Une fois remis sur pied, il recommence à courir de plus belle, afin de rattraper le temps perdu.

Courir est un art qui se développe et se cultive, une merveilleuse façon naturelle de mettre son corps en mouvement. Malheureusement, trop de coureurs se retrouvent face à des inconforts ou blessures qui les empêchent de bien profiter de leur activité.

Posture idéale de course
Le fait de se visualiser tiré vers le haut, comme pour « s’autograndir », active les muscles posturaux profonds. Ces muscles permettent un bon allongement de la colonne vertébrale. Cette tendance à se tirer vers le haut est couramment appelé dans le jargon des coureurs « courir grand ». Cela signifie courir « la colonne allongée », car c’est la colonne vertébrale qui est la clé de cet ajustement. Les jambes représentent des ressorts supportant un bassin stable avec une colonne bien étirée.

Pourquoi avoir une bonne posture ?
Pour profiter au maximum des mécanismes naturels. Les muscles, tendons, ligaments et fascias sont mis en action d’une bonne façon si la posture est adéquate. Votre tendon d’Achille, par exemple, ne peu accumuler et restituer de l’énergie efficacement que si votre corps est projeté vers l’avant.

– Pour bien respirer
Une bonne posture permet de bien respirer, ce qui est un élément fondamental de la course.

– Pour éveiller vos pieds
Maintenez une bonne posture, et vos pieds seront automatiquement éveillés. En allongeant la colonne, on stimule tous les muscles posturaux, dont les muscles profonds des pieds.

– Pour améliorer votre appui de pied
La majorité des méthodes sont fondées sur le principe selon lequel il faut d’abord bien maîtriser l’appui du pied au sol. C’est pour cette raison que certains se blessent en cherchant à faire un appui mi-pied, alors que le reste de leur corps n’est pas prêt pour ce changement. Il est de loin préférable de chercher à modifier la technique en partant de la posture, car tout le reste en dépend, dont l’appui du pied. Bien maîtrisé, ce type d’appui donne des sensations enivrantes et des résultats impressionnants. L’appui se fait normalement en 3 temps. Premièrement, le pied touche le sol doucement comme ci vous marchiez sur des braises, l’abordant par la partie moyenne du pied. Deuxièmement, les orteils appuis au sol. Troisièmement, le talon vient se poser doucement.

Commentaires fermés sur Comment courir mieux et l’importance de la posture

6 secrets pour lire le langage du corps

Le langage du corps fait partie de la communication non verbale. Cette communication permet d’illustrer et d’appuyer nos propos. Elle peut également refléter l’état émotionnel ou les intentions d’une personne….

Le langage du corps fait partie de la communication non verbale. Cette communication permet d’illustrer et d’appuyer nos propos. Elle peut également refléter l’état émotionnel ou les intentions d’une personne.

1. La posture

On distingue souvent les postures ouvertes des postures fermées. Les personnes mal à l’aise et peu confiantes ont souvent une posture fermée, c’est à dire une posture recroquevillée, les bras ou les jambes croisées. Les gens confiants et à l’aise vont plutôt avoir une posture ouverte, le buste droit et les bras et les jambes relâchés.

2. La tête

Une tête légèrement inclinée peut être le signe que votre interlocuteur porte une attention à ce que vous dites. C’est souvent un signe positif de sympathie. Le fait de se gratter la tête est très souvent un signe d’inconfort.

3. Le regard

Les personnes qui ont le regard fuyant peuvent cacher quelque chose. Attention, les personnes timides et peu confiantes ont également tendance à avoir le regard fuyant.
Deuxième chose, une personne qui vous regarde droit dans les yeux avec insistance cherche à se connecter avec vous. Enfin, lorsque vous êtes ennuyé par une conversation, votre regard se dirige partout sauf vers la personne qui vous parle.

4. Les expressions du visage

Il existe un moyen efficace de savoir si quelqu’un vous sourit de manière sincère. Une personne qui sourit avec la bouche et les yeux est sincère mais pas celle qui rit avec la bouche mais pas avec les yeux. Aussi, les lèvres pincées et les sourcils froncés sont un signe de désamour ou de désapprobation.

5. Les mains

Les mains dans les poches sont un signe de fermeture, de retrait.

6. Les pieds

La direction des pieds pointe souvent vers ce qui nous intéresse. Par exemple, dans une discussion de groupe, nos pieds sont dirigés vers la personne qui nous intéresse le plus. Une personne qui a les pieds orientés vers la sortie est sans doute impatiente de sortir.

Un commentaire sur 6 secrets pour lire le langage du corps

5 astuces pour adopter une bonne posture assise au travail

De plus en plus d’études tirent un constat sévère sur la posture assise, notamment au travail. Les experts ont montré que plus on passe de temps assis plus l’espérance de…

De plus en plus d’études tirent un constat sévère sur la posture assise, notamment au travail. Les experts ont montré que plus on passe de temps assis plus l’espérance de vie diminue. Alors, pour éviter les effets pervers de la sédentarité, faites attention à votre posture.

1. Ajustez votre siège

Les sièges ajustables permettent d’optimiser le support du dos en choisissant l’inclinaison du siège. Les hanches et les genoux doivent être parallèles au sol. Votre coude doit être à hauteur du bureau pour que vos épaules, basses, puissent rester détendues.

2. Posez votre avant-bras

Positionnez votre clavier d’ordinateur de façon à ce que vous puissiez bien poser vos avant-bras sur le bureau.

3. Placez les pieds à plat

Habituez-vous à mettre vos pieds bien à plat sur le sol. Si vous enfoncez bien vos pieds dans le sol, votre posture va naturellement se redresser.

4. Soignez votre placement par rapport à l’écran

Assurez-vous d’avoir une vision nette sur votre écran. Trop d’entre nous froncent les sourcils et penchent la tête en avant pour lire l’écran. Cela provoque de la fatigue et des tensions musculaires. Certains spécialistes préconisent de se distancer de l’écran d’une longueur de bras. Enfin, la ligne horizontale de votre vision doit se trouver en haut de l’écran.

5. Arrangez la disposition de votre bureau

Optimisez le placement du téléphone, des tiroirs et autres objets que vous utilisez le plus souvent pour éviter les mouvements inconfortables. Si vous utilisez souvent le téléphone, faites un bon investissement en choisissant un casque.

Pour votre santé, il est recommandé de faire une pause toutes les 30 minutes pour se lever et faire des étirements. Prenez l’habitude de passer vos coups de téléphone debout.
Et vous, quels sont vos trucs pour améliorer votre bien-être au travail?

2 commentaires sur 5 astuces pour adopter une bonne posture assise au travail

8 raisons de soigner votre posture

“Tiens toi droit!”. Cette phrase, nous l’avons entendue de nombreuses fois dans notre enfance et peut-être que nous n’en mesurions pas l’importance. 1. Augmente la confiance en soi La posture…

“Tiens toi droit!”. Cette phrase, nous l’avons entendue de nombreuses fois dans notre enfance et peut-être que nous n’en mesurions pas l’importance.

1. Augmente la confiance en soi

La posture joue sur votre état psychologique. Se tenir de façon droite et digne améliore l’image que vous avez de vous même. Les études ont montré que l’avachissement peut aggraver des sentiments de tristesse et de dépression. Prendre volontairement une posture de puissance avant un entretien (comme mettre les jambes sur la table et les mais derrière la tête) booste la confiance.

2. Améliore l’apparence

Nous sommes naturellement plus attirés par les personnes qui se tiennent droite parce qu’elles dégagent plus d’assurance. Autre avantage, en vous tenant droit, vous paraissez plus grand et plus mince.

3. Réduit le stress

Une étude publiée dans Health Psychology a montré que la position assise droite au travail aide à gérer les tâches et les dates butoirs. Le niveau d’humeur est meilleur et les pensées négatives liées au stress sont moins fréquentes.

4. Améliore la respiration

Faites le test vous-même! Une bonne posture augmente la quantité d’oxygène ingérée dans les poumons (30% selon certains spécialistes). Votre respiration sera plus profonde et vous sentirez moins cet impression de souffle court.

5. Réduit le mal de dos

Grâce à une bonne posture, les muscles et les ligaments vont permettre un équilibre du corps qui évite les douleurs de dos.

6. Augmente la productivité

Une mauvaise posture entraîne des douleurs, des tensions et une baisse d’énergie et d’humeur. Tous ces facteurs conduisent à une productivité plus faible.

7. Améliore la circulation

Certaines postures peuvent empêcher le sang de bien circuler, par exemple le croisement des jambes.

8. Favorise la digestion

Une mauvaise posture peut entraîner une pression sur l’estomac et les intestins qui gêne le processus de digestion.

Commentaires fermés sur 8 raisons de soigner votre posture

Comment notre communication non verbale influence la perception que les autres ont de nous ?

La communication non verbale tient une place bien plus importante que ce que nous pouvons imaginer. Les études montrent qu’elle représente environ deux tiers de la communication totale (communication non…

La communication non verbale tient une place bien plus importante que ce que nous pouvons imaginer. Les études montrent qu’elle représente environ deux tiers de la communication totale (communication non verbale + communication verbale). Elle fait référence au langage du corps et à l’intonation de la voix. Cette communication varie bien sûr beaucoup d’une culture à une autre.

1. La posture

La posture donne des informations sur les émotions et les intentions d’une personne. On parle souvent de posture ouverte et de posture fermée. Quelqu’un qui adopte une posture fermée a par exemple les bras ou les jambes croisés. La posture d’une personne permet de décrypter de nombreux signes. Par exemple, l’orientation des pieds d’une personne permet de voir par qui elle est intéressée. Aussi, quelqu’un qui a confiance en lui adopte plus facilement une posture droite qui prend de la place. A l’inverse, les personnes peu confiantes ont plutôt une posture recroquevillée.

2. Le contact visuel

Il montre souvent l’intérêt ou le désintérêt qu’une personne peut vous porter. Les personnes timides et peu confiantes ont souvent le regard fuyant, ce qui donne des signaux trompeurs à leurs interlocuteurs, qui interprètent cela comme un manque d’intérêt. Le regard peut également montrer toute la palette des émotions humaines.

3. Les mouvements du corps

Les mouvements du corps permettent de souligner les paroles émises. Ils donnent des indices sur ce que veut dire le locuteur ainsi que sur son état émotionnel.

4. Les expressions faciales

Le visage humain exprime de nombreuses émotions. Les expressions faciales montrent la joie, la tristesse, la peur, la colère, le dégoût et la surprise. Elles sont universelles.

5. La distance

Avez-vous parfois l’impression d’être brusqué dans votre espace intime parce qu’une personne se trouve trop proche de vous? Bien sûr, cette limite varie en fonction de la situation, du degré d’intimité. Ces limites peuvent fortement différer entre les cultures.

6. La voix

L’intonation, la vitesse, le volume, les pauses et les hésitations apportent également d’importantes informations sur l’émetteur du message.

Commentaires fermés sur Comment notre communication non verbale influence la perception que les autres ont de nous ?

Type on the field below and hit Enter/Return to search