Étiquette : confiance en soi

4 astuces pour augmenter votre confiance en vous

La confiance en soi est la capacité à faire confiance à ses ressources et capacités. Un peu comme un enfant qui fait confiance à sa maman pour sa sécurité, sa…

La confiance en soi est la capacité à faire confiance à ses ressources et capacités. Un peu comme un enfant qui fait confiance à sa maman pour sa sécurité, sa nourriture. Bébé vit tellement dans la confiance, qu’il ne sait même pas que cela existe, c’est partie intégrante de lui. La confiance en soi, est une sorte de confiance en son adulte ou parent intérieur qui sera toujours là pour trouver la bonne option pour nous, la bonne solution.

1) De petites choses !
Maman bienveillante demande à bébé ce qu’il est capable de réussir. Il apprend à marcher, elle lui met comme objectif de tenir trois pas sans elle. Si elle lui demande de traverser toute la pièce, il se sentira incapable et face à l’échec il perdra confiance en lui.
=> Fixez-vous de petits objectifs réalistes et réalisables pour retrouver confiance en vous.

2) Se féliciter
Dès ses premiers pas, maman le félicite. Maman contente, c’est la plus grande récompense pour bébé. Il se sent encouragé, il a envie d’aller de l’avant, d’essayer encore plus.
=> Repérez tous vos petits et grands succès de la journée et félicitez-vous !

3) Ne pas se comparer
Bébé est unique, maman connait ses réactions, ses petites difficultés. Après son opération, arriver à marcher comme il le fait, c’est magnifique pour lui.
=> Vous et votre histoire de vie sont uniques, vous êtes incomparables.

4) Visualiser la réussite
Les techniques de visualisation pratiquées lors de séances d’hypnose pour la confiance en soi sont très puissantes. L’hypnothérapeute aide à créer une image mentale, fondation de l’assurance et du passage à l’acte.
=> Voyez-vous, imaginez-vous dans la réussite. La pensée crée !

Marie-Pierre Preud’homme hypnothérapeute, nutrithérapeuthe, formatrice en hypnose et yoga.

Commentaires fermés sur 4 astuces pour augmenter votre confiance en vous

6 étapes pour en finir avec l’auto-sabotage

Si vous manquez d’estime à tel point de vous saboter, il est temps d’y remédier et de vous offrir la vie douce et légère que vous méritez. Arrêtez de vous…

Si vous manquez d’estime à tel point de vous saboter, il est temps d’y remédier et de vous offrir la vie douce et légère que vous méritez. Arrêtez de vous sacrifier, pensez à vous et retrouvez confiance en vous-même. La relation que vous entretenez avec le moi intérieur a également un impact sur les autres sphères et individus. Reprenez alors les choses en mains ! Un certain vocabulaire est à bannir donc, évitez les termes suivants: échec, culpabilité, honte, peur, regret et remords. Traitez-vous comme votre meilleur ami et voici alors six suggestions pour adopter un vocabulaire plus positif et productif :

1. Remplacer échec par expérience
Considérez que l’échec n’existe pas. Voyez chaque épreuve comme des expériences dont vous pouvez tirer les enseignements. Posez-vous les questions et tentez d’y répondre avec un regard optimiste :
« Qu’est ce que cette expérience m’a appris/ m’a fait comprendre ?
« Vais-je réitérer cette expérience ? Pour quelles raisons? »
« Est-ce que je sais désormais de quoi j’ai envie ? Ou bien de quoi je n’ai pas/plus envie ? »

2. Remplacer culpabilité par amour de soi
On peut parfois avoir l’impression d’être redevable envers soi (et les autres). C’est bien souvent une illusion. Avoir des responsabilités ne signifie pas se sacrifier ni se flageller ! Refuser de se mettre dans certaines situations pour respecter votre mental, corps et énergie est tout à fait honorable. Plus vous prenez soin de vous, plus vous apprenez à vous aimer, plus vous rayonnerez ce bien-être autour de vous.

3. Remplacer honte par non-jugement de soi
Il nous est tous arrivé de ne pas se sentir fier par l’une de nos pensées ou actions. Pas la peine de s’attarder là-dessus. Sachez constater ce qui est sans émettre de jugement. Entraînez-vous à garder un œil objectif et bienveillant, sans développer d’opinion. Lorsqu’on est capable de le faire pour soi, on l’est d’ailleurs aussi pour les autres.

4. Remplacer peur par confiance
Allez courage, gardez Confiance ! Confiance en vous, en l’autre et surtout en la Vie. La peur peut vous immobiliser alors que la confiance peut faire davantage avancer.

5. Remplacer regret par acceptation
Ce qui doit arriver arrive. Ce qui est fait pour moi se manifeste mais, ce qui ne m’est pas destiné, n’a pas lieu d’être… Il n’est pas question d’être résigné, soumis ni fataliste mais, plutôt de ne pas résister à son existence. Lâchez prise, laissez couler car tout n’est pas de votre ressort. En effet, ne vous mettez pas tous les fardeaux du monde sur le dos, cela finirait par faire mal !

6. Remplacer remord par pardon
Ce qui est fait est fait ; pas la peine de ruminer ! Pardonnez-vous et pardonnez aux autres.
Appliquez, par exemple, la méthode hawaïenne « Ho’oponopono »…Dites à haute voix ou écrivez en pleine Conscience la formule :
« Désolé, Pardon, Merci, Je t’aime. »
Vous pouvez aussi faire des phrases à partir de ces mots clefs.
« Désolé d’avoir… Pardon si… Merci pour … Je t’aime parce que… »
Cette formule peut être faite pour vous-même ou bien à destination de quelqu’un d’autre. La personne n’a pas besoin de savoir, de lire ou d’écouter : le simple fait d’avoir agi en toute sincérité va apaiser la situation.

Essayez, vous vous sentirez léger !

4 commentaires sur 6 étapes pour en finir avec l’auto-sabotage

Comment vous libérer de votre carapace

Depuis plusieurs années, je pratique la méditation et le yoga,  je lis des livres spirituels et je fais des retraites. Ces activités m’aident à entrer en contact avec ma vraie nature et à être…

Depuis plusieurs années, je pratique la méditation et le yoga,  je lis des livres spirituels et je fais des retraites. Ces activités m’aident à entrer en contact avec ma vraie nature et à être présente à moi-même, ce qui me permet d’être plus ouverte aux autres.

À travers ce processus de paix, j’ai observé que nous avions juste deux possibilités : être conscient ou être inconscient.
Mais surtout j’ai appris qu’il y avait deux intentions possibles à chaque instant qui nous étaient offertes :
– l’intention d’apprendre à ouvrir notre cœur, à ôter notre armure
– l’intention qui nous conduit à nous protéger contre la douleur en adoptant une attitude de contrôle

Choisissez en pleine conscience d’ouvrir votre cœur et n’essayez pas d’éviter la douleur.
Apprenez le lâcher prise, c’est-à-dire acceptez les choses telles qu’elles sont plutôt que de vous acharner à vouloir qu’elles soient telles qu’elles pourraient être. C’est le début de la guérison.
Personne ne m’a jamais expliqué ce secret merveilleux quand j’étais à l’école !

Au final, c’est la vie elle-même qui est la véritable pratique méditative. Toute rencontre  dans notre vie est un enseignement et chaque instant, chaque événement est une occasion de pratiquer et de s’ouvrir.

Commentaires fermés sur Comment vous libérer de votre carapace

5 étapes pour retrouver confiance en soi

La confiance en soi est une sensation très fluctuante. Certains jours tout va bien et puis les aléas de la vie, les obstacles nous mettent en difficulté et nous perdons…

La confiance en soi est une sensation très fluctuante. Certains jours tout va bien et puis les aléas de la vie, les obstacles nous mettent en difficulté et nous perdons nos moyens. Comment retrouver confiance en soi quand les choses ne vont pas comme nous le voulons.

Etape 1 – Délimitez le « territoire »

Manquer de confiance en soi n’est pas quelque chose d’aussi général que ce que l’on croit. On peut très bien, par exemple, se sentir en confiance professionnellement et pas du tout dans sa vie amoureuse. Votre première étape consiste à identifier clairement les domaines ou les situations dans lesquels vous vous sentez en difficulté. De même, quels sont ceux où vous vous sentez confiants ? Passez en revue les grands domaines de votre vie (santé, amour, amitié, travail…) et faites un état des lieux. Maintenant choisissez le domaine que vous souhaitez améliorer.

Etape 2 – Clarifiez – « la clarté est l’antidote de la peur »

Vous avez choisi dans l’étape 1 un domaine que vous souhaitez améliorer. Alors, écrivez en quelques phrases ce que vous voulez vraiment avec le plus de précision possible. Cette étape est cruciale pour avancer. Prenez le temps de bien visualiser ce que vous souhaitez accomplir. Imaginez-vous en confiance. Nous passons tellement de temps à penser à ce que nous ne voulons pas. Il est temps d’inverser la tendance.

Etape 3 – Ravivez vos ressources intérieures

Si vous avez pris le temps de faire l’étape 2, vous avez sûrement constaté que visualiser et imaginer ce que vous voulez est source de bien-être, d’enthousiasme, de joie, etc. La confiance en soi ne se vit pas dans la tête mais dans le corps, c’est une sensation. Allons encore plus loin pour la raviver. Faites la liste de 10 souvenirs heureux ou 10 expériences fortes et positives et replongez-vous dans ces belles sensations encore et encore. Avez-vous remarqué qu’on prend de bien meilleures décisions, qu’on travaille beaucoup plus efficacement quand on se sent enthousiaste, joyeux, plein d’espoir ? Sûrement. Alors ne vous en privez pas ! Cultivez ces belles émotions.

Etape 4 – Tenez les promesses que vous vous faites

La confiance en soi augmente quand on constate qu’on est capable de faire ce qu’on avait prévu de faire, quand on tient ses promesses à soi-mêmes. Quand vous prévoyez de rappeler un client, de faire du sport, de commencer un nouveau projet … et que vous ne le faites pas, le découragement et le doute vous envahissent peu à peu. Alors planifiez-en moins et faites en plus. Respectez-vous.

Etape 5 – Changez de perspective

Le manque de confiance surgit souvent quand on est tourné vers soi, quand on questionne souvent ses capacités. Vous voulez faire une conférence, publier un article, lancer votre entreprise, etc. Pensez à ce que vous allez apporter autour de vous, au message que vous souhaitez véhiculer, aux bienfaits de vos actions. Concentrez-vous sur ce que vous voulez donner, transmettre plutôt que sur vous. Ouvrir son horizon, écouter les autres, c’est prendre l’habitude de reconnaître et d’accepter les cadeaux de la vie.

Comme il ne suffit pas de faire du sport une fois pour être musclé à vie (dommage quand même !!), la confiance en soi se travaille au quotidien. Tous les pas, toutes les actions même toutes petites vont venir la renforcer. Persévérez et soyez bienveillants envers vous-même.

Commentaires fermés sur 5 étapes pour retrouver confiance en soi

Pourquoi vous devriez vous mettre au running ?

On assiste en France à un véritable boom du running. On comptait déjà 6 millions de pratiquants en 2012 et on a atteint les 8,5 millions en 2014. Facile d’accès,…

On assiste en France à un véritable boom du running. On comptait déjà 6 millions de pratiquants en 2012 et on a atteint les 8,5 millions en 2014. Facile d’accès, le running ne nécessite pas un matériel très sophistiqué. Autrefois jugé « boring » par certains, le running est devenu une activité « branchée ». Il faut dire que les équipementiers ont fait des efforts pour proposer des vêtements et chaussures plus designés et attractifs. La Color Run, une course de 5 kilomètres où vous vous faites saupoudrer de toutes les couleurs pendant la course représente bien cet engouement collectif et jovial nouveau.

1. Connecte aux autres

Sport individuel par excellence, la course devient même un sport collectif. Vous pouvez aujourd’hui mesurer facilement vos performances, les comparer et les montrer aux autres sur les réseaux sociaux grâce aux objets connectés. De véritables mini communautés se regroupent pour courir et on voit débarquer des « hordes » de runners dans les grandes villes. Une application comme jog.in permet de trouver des compagnons de route. Adidas a lancé récemment le Boost Battle Run où 10 équipes parisiennes se sont affrontées pendant 9 mois avec un final à la Villette suivi d’une grande fête. Beaucoup d’autres courses sont organisées par équipe comme les SoMAD ou les MUD DAY.  Le sport, la bonne humeur et les déguisements sont de la partie !

2. Booste la confiance

Atteindre des objectifs minimes ou plus grands comme un semi-marathon ou un marathon est très bon pour l’estime de soi. Courir est un excellent moyen de dépassement de soi car il est facile de mesurer ses performances et de se fixer de nouveaux objectifs plus ambitieux.

3. Améliore l’humeur

La course à pied est connue pour être efficace contre le stress et les troubles de l’humeur comme la dépression. Les endorphines créées procurent aux coureurs une euphorie parfois appelée « runner’s high ».

4. Améliore le sommeil

Les tests ont montré que pour les personnes victimes d’insomnies, le sommeil arrive au bout de 17 minutes les jours d’exercice contre 38 minutes les jours sans.

5. Allonge la durée de vie

Selon une grande étude danoise réalisée sur vingt mille hommes et femmes sur une période de 36 ans, courir entre 1h30 et 2h par semaine augmenterait la durée de vie de 6,2 ans chez les hommes et 5,6 chez les femmes. Pas négligeable non ?

6. Aide à perdre du poids

En 30 minutes, une femme de 60 kilos perd 287 calories à 10 km/h et 96 calories à 5 km/h

7. Renforce les muscles

Le running renforce essentiellement les muscles des jambes, du dos et les abdominaux.

8. Améliore la santé

La course à pied est très bonne pour la santé. Le système immunitaire est renforcé. Les risques de cancer, diabète, tension et maladie du cœur sont diminués. On observe également un renforcement des os.

Si vous ne courez pas pour vous, courez pour les autres. De nombreuses courses sont organisées par des associations caritatives.

On peut courir pour plein d’autres raisons. Quelles sont les vôtres?

4 commentaires sur Pourquoi vous devriez vous mettre au running ?

Type on the field below and hit Enter/Return to search