Catégorie : Bonheur

Les 5 choses qu’on ne peut pas changer dans la vie

Il y a 5 choses qu’on ne peut pas changer dans la vie. En effet certains phénomènes, certaines situations et certains événements échappent, par nature, à notre contrôle. Vouloir les…

Il y a 5 choses qu’on ne peut pas changer dans la vie. En effet certains phénomènes, certaines situations et certains événements échappent, par nature, à notre contrôle. Vouloir les maîtriser ou les changer serait vain et conduirait à davantage de souffrance. Il convient donc de les accepter pour se libérer du poids qu’ils font peser sur nous mêmes. C’est le “lâcher prise”…

1. Tout change et finit
Les changements dans nos vies sont fréquents et parfois profonds. Il y a des commencements et des fins inéluctables. Notre désir de contrôle nous pousse à vouloir maîtriser tous ces changements. Nous voudrions que tout se passe selon nos plans et nos désirs mais cela ne fait qu’ajouter à notre souffrance. Accepter les changements et les fins c’est laisser l’ordre des choses se dérouler et consentir que ces changements et ces fins ont un sens pour nous. Ceci implique de faire des deuils qui sont la possibilité de nouvelles naissances…

2. Les choses ne se déroulent pas toujours comme prévues
Il y a chez la plupart d’entre nous une volonté naturelle et spontanée de vouloir maîtriser au maximum les évènements de notre vie notamment pour se rassurer. En réalité nous gaspillons une énergie précieuse. Il est préférable de composer avec les évènements tels qu’ils nous apparaissent. Cela ne signifie pas que nous ne devons pas anticiper et prévoir mais il convient d’avoir conscience que nous devrons nous adapter aux changements avec confiance. Lorsqu’un événement inattendu survient, notre réflexe est de se poser la question “pourquoi?”. Mais rester trop longtemps sur ce “pourquoi?” nous empêche d’accéder au “oui” qui nous permet de continuer à avancer. Il est préférable de considérer que les choses qui ne se déroulent pas comme prévues nous conduisent vers de nouvelles perspectives qui sont souvent de nouvelles opportunités dont nous n’avions pas conscience sur le moment.

3. La vie n’est pas toujours juste
L’injustice met à l’épreuve notre capacité à souffrir les pertes. Toute interaction ou relation humaine peut engendrer des moments douloureux. Un adulte sait qu’il devra parfois subir des pertes et qu’il vivra parfois des rapports injustes mais qu’il est capable d’y survivre. Le besoin de vengeance est un sentiment spontané assez naturel mais vain. La méditation de pleine conscience est recommandée car elle permet d’accepter et de vivre le moment présent tel qu’il est.

4. Les gens ne sont pas toujours aimants
Certaines personnes nous blessent, nous rejettent ou se montrent déloyales envers nous. Tout ceci fait partie de la vie. Un adulte sait gérer cela sans en être trop déstabilisé car l’essentiel est de rester centré sur soi, ancré dans la connaissance de soi et dans la conscience de sa propre valeur.

5. La souffrance fait partie de la vie
La souffrance comme le plaisir font partie des lois de la vie. Les pertes, les déceptions, les trahisons sont des sources de souffrance mais celle-ci peut être une occasion de croissance pour nous. Ne cherchons pas toujours une réponse mais gardons la confiance que tout ce qui arrive a un sens.

Pour vivre heureux nous devons être capable d’accepter les lois de la vie avec humilité. L’humilité tient dans l’acceptation de la réalité avec ses surprises et dans l’acceptation de nous même avec nos limites… Puisque vous ne pourrez pas changer ces 5 choses qui font partie de la vie alors lâchez prise, vivez le moment présent, soyez vous-même, faites vous confiance et ayez confiance en la vie!

Pour aller plus loin, lisez le livre de David Richo, psychothérapeute américain, ”Les 5 choses qu’on ne peut pas changer dans la vie”

Commentaires fermés sur Les 5 choses qu’on ne peut pas changer dans la vie

6 étapes pour en finir avec l’auto-sabotage

Si vous manquez d’estime à tel point de vous saboter, il est temps d’y remédier et de vous offrir la vie douce et légère que vous méritez. Arrêtez de vous…

Si vous manquez d’estime à tel point de vous saboter, il est temps d’y remédier et de vous offrir la vie douce et légère que vous méritez. Arrêtez de vous sacrifier, pensez à vous et retrouvez confiance en vous-même. La relation que vous entretenez avec le moi intérieur a également un impact sur les autres sphères et individus. Reprenez alors les choses en mains ! Un certain vocabulaire est à bannir donc, évitez les termes suivants: échec, culpabilité, honte, peur, regret et remords. Traitez-vous comme votre meilleur ami et voici alors six suggestions pour adopter un vocabulaire plus positif et productif :

1. Remplacer échec par expérience
Considérez que l’échec n’existe pas. Voyez chaque épreuve comme des expériences dont vous pouvez tirer les enseignements. Posez-vous les questions et tentez d’y répondre avec un regard optimiste :
« Qu’est ce que cette expérience m’a appris/ m’a fait comprendre ?
« Vais-je réitérer cette expérience ? Pour quelles raisons? »
« Est-ce que je sais désormais de quoi j’ai envie ? Ou bien de quoi je n’ai pas/plus envie ? »

2. Remplacer culpabilité par amour de soi
On peut parfois avoir l’impression d’être redevable envers soi (et les autres). C’est bien souvent une illusion. Avoir des responsabilités ne signifie pas se sacrifier ni se flageller ! Refuser de se mettre dans certaines situations pour respecter votre mental, corps et énergie est tout à fait honorable. Plus vous prenez soin de vous, plus vous apprenez à vous aimer, plus vous rayonnerez ce bien-être autour de vous.

3. Remplacer honte par non-jugement de soi
Il nous est tous arrivé de ne pas se sentir fier par l’une de nos pensées ou actions. Pas la peine de s’attarder là-dessus. Sachez constater ce qui est sans émettre de jugement. Entraînez-vous à garder un œil objectif et bienveillant, sans développer d’opinion. Lorsqu’on est capable de le faire pour soi, on l’est d’ailleurs aussi pour les autres.

4. Remplacer peur par confiance
Allez courage, gardez Confiance ! Confiance en vous, en l’autre et surtout en la Vie. La peur peut vous immobiliser alors que la confiance peut faire davantage avancer.

5. Remplacer regret par acceptation
Ce qui doit arriver arrive. Ce qui est fait pour moi se manifeste mais, ce qui ne m’est pas destiné, n’a pas lieu d’être… Il n’est pas question d’être résigné, soumis ni fataliste mais, plutôt de ne pas résister à son existence. Lâchez prise, laissez couler car tout n’est pas de votre ressort. En effet, ne vous mettez pas tous les fardeaux du monde sur le dos, cela finirait par faire mal !

6. Remplacer remord par pardon
Ce qui est fait est fait ; pas la peine de ruminer ! Pardonnez-vous et pardonnez aux autres.
Appliquez, par exemple, la méthode hawaïenne « Ho’oponopono »…Dites à haute voix ou écrivez en pleine Conscience la formule :
« Désolé, Pardon, Merci, Je t’aime. »
Vous pouvez aussi faire des phrases à partir de ces mots clefs.
« Désolé d’avoir… Pardon si… Merci pour … Je t’aime parce que… »
Cette formule peut être faite pour vous-même ou bien à destination de quelqu’un d’autre. La personne n’a pas besoin de savoir, de lire ou d’écouter : le simple fait d’avoir agi en toute sincérité va apaiser la situation.

Essayez, vous vous sentirez léger !

4 commentaires sur 6 étapes pour en finir avec l’auto-sabotage

Apprenez à développer votre créativité

La créativité est une ressource que nous possédons tous. Tout le monde peut créer. Elle permet d’exprimer notre essence. Elle est sollicitée au quotidien dans différentes situations dans notre vie…

La créativité est une ressource que nous possédons tous. Tout le monde peut créer. Elle permet d’exprimer notre essence. Elle est sollicitée au quotidien dans différentes situations dans notre vie personnelle et professionnelle. Parfois, il arrive que des blocages nous empêchent de l’exploiter et de la développer entièrement. Il nous est alors difficile de libérer notre imagination et notre inventivité. La spontanéité et la confiance nous manquent.

Voici des astuces pour favoriser notre créativité :

S’entourer d’amis qui sont encourageants, ceux qui pensent que nous sommes les meilleurs. On les appelle les « believing mirror ».
S’entourer de personnes créatives : leur présence stimule la réflexion et permet un partage d’idées et d’énergies.
Avoir de l’espace réservé à la création
Prendre soin de soi et se donner beaucoup d’amour : c’est l’enfant en nous qui crée
Faire des petits pas tous les jours : commencer par faire des petites choses qui ne font pas trop peur, qui comportent peu de risques.
Etre pris dans un courant festif : le chemin vers la créativité est plus important que le résultat
Etre généreux et rendre service aux autres : cela donne des idées et nous met dans un système vertueux d’énergie positive

Les 3 éléments essentiels pour nourrir notre créativité :

1. La foi
Nous devons croire que si nous ne créons pas, nous privons le monde de quelque chose de beau, de singulier.

2. La régularité
Tous les jours, laissons de l’espace à notre créativité.
Un exemple d’actions qu’on peut faire : Tous les matins au lever, écrire 3 pages sans réfléchir. On dépose simplement sur le papier ce qui nous passe par la tête, sans nous censurer. C’est un moyen efficace de faire du nettoyage dans son esprit, ce qui laissera de la place pour l’élaboration de ses projets. C’est un moment pour nous, un moment qui nous permettra de garder notre intégrité. Ce qui est écrit n’a pas vocation, ni à être relu, ni à être montré à quelqu’un d’autre que nous.

3. Le Rendez-vous avec l’artiste
Donnons un rendez-vous régulier avec notre part artiste et partons tout seul avec elle pour faire quelque chose juste pour nous dans le domaine artistique.
Lors de ce moment privilégié, soyons curieux, réceptifs, ouverts en développant nos 5 sens : voir, entendre, sentir, toucher, ressentir. Nous pouvons nous détendre en ayant des activités ludiques.

Un commentaire sur Apprenez à développer votre créativité

Lâchez prise en 5 étapes clés incontournables !

Ah ce fameux lâcher prise dont nous entendons parler régulièrement. Pas si facile de lâcher prise puisque par définition, cela concerne des situations ou des personnes auxquelles nous sommes fort…

Ah ce fameux lâcher prise dont nous entendons parler régulièrement. Pas si facile de lâcher prise puisque par définition, cela concerne des situations ou des personnes auxquelles nous sommes fort attachés. Mais l’attachement signifie juste que nous avons besoin de ces personnes ou de ces situations pour combler nos manques et répondre à des besoins. Besoins de reconnaissance, de sécurité, d’amour…Prendre conscience de ce qui est pour choisir de nous en détacher tranquillement sans pression inutile est un grand pas dans le lâcher prise. Voici 5 étapes faciles pour y arriver.

1. Décidez de Lâcher prise
Pour lâcher prise, encore faut il le décider. Quand vous serez enfin prêt, vous pourrez commencer à faire un état des lieux précis de ce qui vous dérange…Listez tout ce sur quoi vous ne voulez pas lâcher à priori ! Personnes, situations. Et tentez en même temps de déceler pourquoi et quelles peurs ou émotions cela fait il remonter ? Vous allez commencer à y voir plus clair…

2. Prenez conscience de vous même, faites une pause
Nous n’avons souvent aucune conscience de nos propres résistances. Parce que nous passons notre temps à résister à notre vie et ce qu’elle est sans conscience…Mais nous sommes nos résistances ! Nous voulons changer tout ce qui nous dérange, mais il s’agit de notre vie et de nous ! Il est temps de vous poser pour comprendre ce qui vous fait courir ? Et continuer à identifier vos besoins et vos peurs.

3. Détachez vous de la perfection
Justement notre besoin d’être parfait face à tous ceux qui nous entourent nous plonge dans cette pression de changer tout ce qui ne va pas à priori ? Mais nous sommes tous parfaits tels que nous sommes. Ce qui est important c’est de se sentir bien, pas ce que pense le voisin, non ?

4. Allez dans le sens du vent, la vie est un arc en ciel !
Souhaitez-vous continuez à aller contre le vent ou laisser agir dans le sens du courant ? Les jours se suivent et ne se ressemblent pas. Un arc en ciel est fait de soleil et de pluie. L’évidence est sous nos yeux. Profitons de chaque moment puisqu’il est essentiel. Lâcher prise c’est reconnaître ce qui est et décider de l’accepter parce que c’est ainsi. Car la baguette magique pour changer ce qui est là maintenant n’existe pas.

5. Vivez le moment présent
En décidant de vivre ici et maintenant, vous lâchez prise naturellement sur ce qui a été et ce qui arrivera demain ! Faites confiance dans votre destin Emoji

Pour plus de précisions, n’hésitez pas à consultez les 50 règles d’or pour lâcher prise

lacher-prise

Un commentaire sur Lâchez prise en 5 étapes clés incontournables !

Prendre son envol vers le bonheur !

La métamorphose de la chenille en papillon est un symbole interprété de différentes façons. Il a été repris dans toutes les traditions spirituelles de l’humanité et représente dans de nombreuses…

La métamorphose de la chenille en papillon est un symbole interprété de différentes façons. Il a été repris dans toutes les traditions spirituelles de l’humanité et représente dans de nombreuses cultures le changement et la transformation.

En psychanalyse, le papillon symbolise la renaissance.

Dans le coaching du bonheur, cette métamorphose illustre le cas des personnes qui sortent de leur cocon pour enfin prendre leur envol. Sortir de son confort routinier, se diriger vers des horizons nouveaux vous permet de vivre pleinement, et non juste survivre ! Votre subconscient fera de la résistance si vous prenez une décision qui vous fait sortir de votre zone de confort. C’est normal, votre subconscient n’aime guère le changement. Vous allez vous trouver des excuses, vous raconter une histoire pour rester dans votre cocon. La routine, les habitudes sont confortables mais attention au revers de la médaille, elles peuvent aussi devenir un piège ! Si vous restez trop longtemps dans votre cocon, vous allez finir par créer un monde aliénant ! L’action est le moteur du changement. L’action vous permet de prendre votre envol. Peser longtemps le pour et le contre, s’inquiéter outre-mesure, peut freiner voire stopper net toute velléité de passage à l’acte. Le principe de précaution finira par inhiber toute forme d’action. Je compare l’inquiétude à un parasite du bonheur car elle grignote toute votre énergie et peut même, pendant une période de vie difficile, faire disparaître votre force de caractère. Demander à une personne en dépression d’avoir de la volonté, c’est comme demander à un aveugle de voir !

Pourtant, se préoccuper du lendemain est nécessaire pour anticiper les difficultés. Pour cela, je vous donne une clé pour rester dans l’action : remplacez l’inquiétude par une bonne dose d’optimisme ! Cultivez votre optimisme comme le jardinier cultive son potager ! Faites-vous confiance et suivez votre instinct plutôt que d’élaborer des analyses minutieuses et logiques pour prendre vos décisions. 100 grammes d’action valent parfois plus qu’un kilo de réflexion ! Les animaux possèdent naturellement un instinct très développé qui guide leurs choix. L’être humain est d’abord guidé par ses raisonnements, et il a tendance à ne plus écouter son instinct.

Ecoutez plus souvent votre cœur, votre instinct, pour prendre votre envol vers le bonheur !

Commentaires fermés sur Prendre son envol vers le bonheur !

Les 5 étapes du processus de deuil

Le deuil est un sentiment de tristesse profonde éprouvée suite à une perte telle que le décès d’un proche, une rupture sentimentale, un problème de santé grave,… Le processus de…

Le deuil est un sentiment de tristesse profonde éprouvée suite à une perte telle que le décès d’un proche, une rupture sentimentale, un problème de santé grave,… Le processus de deuil est le cheminement vécu par toute personne qui subit une telle perte. La perte est ressentie, consciemment ou inconsciemment, comme une partie de soi qui nous est retirée et engendre un état affectif douloureux. Ce cheminement va permettre à la personne confrontée à cette expérience de se libérer progressivement de sa souffrance. Le processus de deuil, issu des travaux du Docteur Elisabeth Kübler Ros dans les années 60, est composé de 5 étapes distinctes, incontournables et qui se vivent généralement successivement.

1. Déni

C’est la réaction au choc lorsqu’on apprend la perte. Cette réaction est caractérisée par le refus de croire à ce qui arrive. C’est généralement une phase assez courte et intense pendant laquelle la raison et les émotions semblent paralysées.

2. Colère

Elle survient lorsque la réalité de la perte s’impose. Un sentiment d’injustice peut alors apparaître et provoquer de l’agressivité et une volonté, plus ou moins diffuse, de vengeance.

3. Marchandage

Cette phase est faite de négociations avec soi-même afin de trouver des compensations au manque ressenti. Elle est cependant essentiellement une illusion.

4. Dépression

Cette phase est la plus longue du processus et peut se prolonger plusieurs mois ou même plusieurs années. Elle est caractérisée par une grande tristesse, des angoisses et une énergie très basse. La personne est plongée dans une détresse nourrie par des sentiments de culpabilité et des remises en question permanentes. Elle ressasse sans cesse les causes du deuil. Elle a l’impression que cette période ne se terminera jamais car les émotions qui la submergent lui paraissent inépuisables.

5. Acceptation

C’est la dernière étape du deuil. C’est une phase de reconstruction où la personne endeuillée se résigne et commence à comprendre et à accepter la réalité de la perte. C’est la phase pendant laquelle la vie va reprendre son cours. La personne endeuillée retrouve progressivement son énergie et l’ensemble de ses capacités psychiques et psychologiques et parvient à organiser sa vie en fonction de la perte.

Le soutien par l’entourage de la personne endeuillée est naturellement essentiel pour vivre ce cheminement dans les meilleures conditions.

2 commentaires sur Les 5 étapes du processus de deuil

6 étapes pour vous libérer des impératifs 

On est souvent son ennemi préféré : on se met la pression, on s’oublie, on ne se fait pas passer en priorité et, on peut finir par craquer ! Les…

On est souvent son ennemi préféré : on se met la pression, on s’oublie, on ne se fait pas passer en priorité et, on peut finir par craquer ! Les problèmes, comme les solutions, viennent de l’intérieur; pas la peine de se trouver des excuses ou de rejeter la faute sur les autres… Invitez-vous alors au recentrage. Il est temps de devenir votre meilleur allié. Oubliez ainsi les « il faut » et « je dois » qui sont des formules anxiogènes. Voici quelques conseils pour y arriver:

1. Ne portez pas de montre

Libérez ainsi votre poignet et votre esprit !

2. Sachez dire non sans donner de justification

Pour des raisons infondées, on a tendance à laisser croire qu’il y aurait une explication à donner lorsqu’on refuse un repas ou une fête entre amis. Il en va de même pour du travail supplémentaire qui ne nous concerne pas. Ne laissez pas les collègues ni le chef abuser de vos compétences, ni de votre temps ou énergie. Dire « non » aux autres quand cela signifie « oui » à soi, c’est se respecter, s’honorer. Soyez à l’écoute de votre état de fatigue physique ou moral. Encore mieux : chouchoutez-vous.

3. Accordez-vous du temps pour vous

5, 10 ,30 ou 60 minutes tous les jours (l’important est de prendre l’habitude d’installer un rituel). Vous seul avez le pouvoir de vous autoriser des pauses relaxantes ou énergisantes. Cette fenêtre quotidienne en tête-à-tête avec vous-même est primordiale pour le développement de votre confiance, bien-être et sérénité. C’est un moment rien que pour vous alors PRO-FI-TEZ ! Saisissez cette occasion pour faire ce qui vous plait, ce qui vous repose ou bien, ce qui vous défoule. Vous pouvez très bien choisir de méditer 5 minutes, de lire 10 minutes, de peindre 30 minutes ou de faire du sport pendant 60 minutes…peu importe, c’est votre temps, votre petit bonheur : faites-vous simplement du bien.

4. Arrêtez-vous pour respirer

Que ce soit au travail, à la maison ou dehors, à n’importe quel moment, recentrez-vous sur le souffle. C’est un outil facile afin de vous détendre dans des moments de stress, de panique ou d’angoisse ou juste pour vous relaxer et continuer la journée, positivement. Fermez les yeux, prenez 3 grandes respirations ventrales en conscience (posez les mains sur le ventre si vous le souhaitez).

5. Déconnectez-vous des appareils électroniques régulièrement

Dans la semaine, passez une journée ou demi-journée sans portable, ordi, tablette ou télé. Evitez ainsi un comportement addictif, source de nervosité. De plus, regarder trop longtemps un écran peut engendrer des migraines. Les ondes peuvent aussi accentuer la fatigue et une baisse de vitalité. Concentrez-vous alors sur des relations de qualité, avec vos proches ou avec la Nature.

6. Connectez-vous à la terre

On habite sur Terre mais, de nos jours on peut vite l’oublier. Travailler dans un bureau, prendre les transports, vivre en appartement…Quels sont les moments où vos pieds sont en rapport direct avec le sol, avec la terre ? Essayez d’avoir un contact fréquent avec la Nature. Voici quelques idées: se baigner, se balader en forêt, observer les animaux, fouler l’herbe pieds nus ou encore toucher un arbre en pleine conscience. Vous pouvez également faire pousser des plantes ou herbes aromatiques en pots, si vous vivez en appartement, afin de (re)créer une sensation de jardinage et donc, de connexion à Mère Nature.

Avez-vous d’autres techniques à mettre en place ?

Commentaires fermés sur 6 étapes pour vous libérer des impératifs 

10 clés pour lâcher prise, à chacun son chemin

Vous vivez un stress négatif avec la sensation que vos pensées vous envahissent, vos émotions vous paralysent, vous n’êtes plus ici et maintenant dans votre corps. Comment sortir de cet…

Vous vivez un stress négatif avec la sensation que vos pensées vous envahissent, vos émotions vous paralysent, vous n’êtes plus ici et maintenant dans votre corps.
Comment sortir de cet état de souffrance, lâcher ces émotions négatives et revenir à Soi dans l’instant du présent, se reconnecter à son corps, à son cœur et à son esprit.

1. Identifier et reconnaître les signes du stress constituent déjà la moitié du chemin

Dire « oui je vis le stress, oui je pense beaucoup, oui je lutte contre mes émotions, oui j’ai mal dans mon corps, oui je suis fatigué ». Faire preuve d’humilité dans cet accueil de soi et prendre la responsabilité de son état. Car « oui je suis responsable de la façon dont je vis les situations, les événements, les relations ».

2. Exprimer ses émotions en toute authenticité

Colère, peur, tristesse, anxiété, jalousie…soit par l’écrit, soit par la parole, soit physiquement sur un coussin en étant seul chez vous, dans votre chambre.

3. S’arrêter et prendre conscience de sa respiration

Pratiquer la respiration alternée « Nadi Sodhana »: assis, l’index et le majeur de la main droite sont joints et posés sur le front entre les deux sourcils. La narine droite est bouchée avec la pouce. Expirez lentement avec la narine gauche, inspirez, bouchez la narine gauche avec l’annulaire, retenez un moment l’air dans vos poumons et vous expirez avec la narine gauche tout en maintenant la narine droite bouchée avec le pouce. Faites la même pratique en bouchant la narine gauche. L’exercice peut être répété 3 à 24 fois.

4. Contacter ses sens

Pratiquer le toucher conscient : une pierre, un tissu. Sentir une odeur agréable comme une huile essentielle telle la mandarine qui est anti stress. Aller au contact de la nature, jardiner et toucher la terre, s’allonger dans l’herbe, se coller à un arbre « avec sa permission », prendre un bon bain ou une douche froide.

5. Pratiquer une posture de yoga

Prendre par exemple l’attitude de la prière : assis sur les talons, le front au sol, les bras sur les côtés, le dos des mains au sol.

6. Vivre le yoga des sons

Comme le A qui apaise le mental et élargit notre vision du monde ; le U comme OU qui nous ancre dans le HARA (partie du corps située entre le pubis et le nombril) ; le OM son universel qui nous ouvre à l’infiniment grand.

7. Décider de recevoir un bon massage

Pour prendre soin de soi, pour se détendre, relativiser et repartir d’un bon pied.

8. Se concentrer sur le HARA (partie du corps située entre le pubis et le nombril) et pratiquer la méditation

9. Apprendre à se connaître

Quels sont mes besoins, mes limites, mes valeurs, de quoi ai-je peur, quelles sont mes souffrances…..

10. Décider d’éliminer le plus possible les sources de stress en devenant Acteur de sa vie

Il n’est pas possible de penser et sentir à la fois alors l’utilisation des sens est la meilleure clé pour lâcher prise.

Commentaires fermés sur 10 clés pour lâcher prise, à chacun son chemin

10 astuces pour vivre plus heureux et serein

Peut-on être plus heureux, plus serein? En tous cas, nombreux sont ceux qui aimeraient le devenir un peu plus chaque jour. Alors voilà quelques suggestions dont les recherches prouvent qu’elles…

Peut-on être plus heureux, plus serein?
En tous cas, nombreux sont ceux qui aimeraient le devenir un peu plus chaque jour.
Alors voilà quelques suggestions dont les recherches prouvent qu’elles contribuent à un bien-être durable.
A pratiquer sans modération!

1. Respirez

C’est la clé, surtout en cas de tensions.
Faites une simple pause d’une minute : inspirez puis expirez doucement 3 fois par le nez.
Faites cela en cas de choix difficile à faire, de stress ou à n’importe quel moment de la journée. Prenez ensuite le temps d’apprécier ce que cela change en vous.

2. Vivez le moment présent

Vous ne pouvez ni refaire le passé, ni prévoir le futur.
Alors, profitez juste de l’instant, qui contient lui aussi des possibilités infinies.
Agissez au besoin sur ce que vous pouvez changer au présent, et laissez le reste suivre son cours.
Dégagez-vous du temps, pour faire ce qui vous rend heureux : ici et maintenant. Pas demain.

3. Soyez doux avec vous

Prenez soin de vous.
Prenez le temps de ce qui vous fait plaisir et qui a du sens pour vous, à chaque fois que possible.
Prenez soin de votre corps en étant attentif à votre alimentation, votre temps de sommeil…
Soyez bon pour votre moral : félicitez-vous de chaque réussite et restez indulgent en cas d’échec.

4. Soyez optimiste

Apprenez à focaliser sur ce qui fonctionne plutôt que sur ce qui manque.
Autrement dit : entraînez-vous à voir le verre à moitié plein, plutôt qu’à moitié vide.

5. Ralentissez

Essayez d’être totalement présent à chaque tâche que vous accomplissez, pour la vivre de tous vos sens.
Une fois terminée, ne courez pas à la prochaine, mais prenez une seconde pour apprécier ce que vous vivez.

6. Méditez

Assis bien calé, fermez les yeux et observez le mouvement de votre souffle sans rien changer, sans rien juger ou repousser : juste observer.
Si votre mental s’échappe dans le passé ou dans le futur : ramenez le simplement au doux va-et-vient de votre souffle.
Petit à petit, prenez du recul : voyez-vous dans la pièce, dans la maison, dans la ville, dans la région, etc… voyez-vous depuis le ciel, l’espace… Puis revenez doucement.
Essayez cela d’abord 5 minutes par jour. Puis, 10, 20, ou plus si vous pouvez.

7. Faites preuve de gratitude

Faites la liste des bons moments, des personnes en qui vous êtes reconnaissants, de vos satisfactions du jour.
Écrivez-la, ou partagez-la oralement avec vos proches pour redoubler de joie tous ensemble.

8. Pardonnez

En gardant à l’esprit que ce n’est pas forcément être d’accord, mais simplement vous autoriser à être heureux et à avancer malgré l’événement ou les personnes concernées.
Souhaitez-vous du bonheur et souhaitez-leur du bonheur.

9. Riez !

Autant que vous le pouvez! Et même sans raison !
Cela vous permettra, entre autres nombreux bienfaits, de relativiser, de vous détendre.

10. Faites tout cela quotidiennement

Parce que « Le discours sur le bonheur n’est rien sans la pratique », comme le dit si bien Tal Ben Shahar, ancien professeur de psychologie positive à Harvard, aujourd’hui auteur et conférencier plébiscité dans le monde entier.

Commentaires fermés sur 10 astuces pour vivre plus heureux et serein

Libérez votre pouvoir d’auto-amélioration

Il n’est pas toujours évident de libérer notre pouvoir d’amélioration. Il suffit parfois de ramasser quelque chose qui nous pend sous le nez mais nous ne le voyons pas forcément….

Il n’est pas toujours évident de libérer notre pouvoir d’amélioration. Il suffit parfois de ramasser quelque chose qui nous pend sous le nez mais nous ne le voyons pas forcément. Le plus souvent, nous pensons qu’il est temps de passer à l’action la situation dans notre vie se détériore.

Si vous regardez quelque chose en particulier, une peinture par exemple, vous ne pourrez pas apprécier ce qu’il y a à l’intérieur si vous êtes à 1 cm de la toile. Plus vous allez vous éloigner, plus votre vision de l’oeuvre d’art va devenir claire.

Prenons le principe de la grenouille par exemple. Essayez de mettre une grenouille A dans une casserole d’eau bouillante. Que se passe-t-il ? Il saute en dehors ! Pourquoi ? Parcequ’il n’est pas capable de supporter le changement brutal de son environnement. Maintenant mettez une grenouille B dans de l’eau tiède et allumez la gizinière. Attendez que l’eau bouille. La grenouille B pense alors  » Oh c’est un petit peu chaud ici ».

Les gens sont comme la grenouille B en général. Nous commençons à nous remettre en question et à apprendre quand la souffrance arrive. Nous avons cette tendance parce qu’il n’est pas facile de changer. Cependant il vaut mieux changer maintenant que quand il sera trop tard ou quand ça demandera des efforts bien plus importants.

Alors on ne va pas attendre ce point critique. On ne va pas attendre que tout s’effondre autour de nous. Mais on va prendre du recul sur nous-même et initier ce changement, cette amélioration en nous-même.

Les gens heureux, non seulement ils acceptent le changement, mais ils le cherchent. Ils ne se disent jamais « c’est juste comme ça que je suis ». C’est une excuse pour ceux qui résistent au changement, qui le craignent. Alors n’attendez pas que l’eau devienne trop chaude. Sautez avant !

Camille dit à tout le monde qu’elle a peur de la foule. Les gens qui la connaissent disent la même chose d’elle. Année après année, c’est ce que Camille pense d’elle-même. Et effectivement, dès qu’elle se trouve dans un endroit avec du monde, Camille se met à paniquer et s’enfuit. Camille doit comprendre que ce n’est pas elle. Cette pensée enfouie en elle est bien ancrée car elle se le répète depuis si souvent, même son entourage le dit. Mais Camille doit savoir que ça peut changer. Elle doit savoir qu’elle possède un pouvoir de changement très fort, que si elle veut se débarrasser de ce trouble, elle le pourra grâce à sa volonté (et bien sûr un gros travail sur soi avec l’aide probablement d’un thérapeute).

Si nous nous efforçons de voir les choses avec un angle de vue différent, nous avons plus de chances d’atteindre nos rêves et d’atteindre le bonheur. Faire du sport trois fois par semaine améliore votre hygiène de vie, votre santé. Lire des livres au lieu de regarder la TV aiguisera votre culture. Ce sont des exemples parmi tant d’autres.

Par quoi voulez-vous commencer ?

2 commentaires sur Libérez votre pouvoir d’auto-amélioration

Type on the field below and hit Enter/Return to search