Catégorie : Lifestyle

5 conseils feng shui pour les pièces de votre maison

Le Feng Shui peut vous aider à décoder votre « intérieur » et peut-être découvrir ce qui ne va pas chez vous ? Parce que chaque pièce de la maison est avant…

Le Feng Shui peut vous aider à décoder votre « intérieur » et peut-être découvrir ce qui ne va pas chez vous ? Parce que chaque pièce de la maison est avant tout caractéristique d’un domaine particulier…

1. L’entrée de la maison est très importante puisque c’est la première chose que l’on découvre en arrivant ! Elle reflète l’image que l’on veut donner, nos succès et la place que l’on se donne. Veillez donc à l’éclairer et la libérer de tout désordre pour éviter une mauvaise réputation !

2. Notre salon est un espace intime qui en dit long sur notre rapport aux autres. Est-il vide, convivial, cocooning… Offrons nous avant tout ce que nous aimerions apporter à nos amis pour plus de profondeur. Rappelons nous que les couleurs chaudes sont préférables au bleu, vert ou gris…

3. L’espace repas/salle à manger symbolise nos relations dans la famille ! Et notre générosité puisqu’on y mange…. Si cet espace est déserté, posons nous la question si la communication fonctionne bien et quelle est notre capacité à partager ? Quelques repas pris en famille dans cet espace peuvent aider à réguler la situation.

4. La cuisine reste une pièce essentielle. C’est notre santé et notre vitalité qui est en jeu. Attention si vous décidez d’opter pour une cuisine rouge ! En Feng shui, cette couleur, trop violente n’est pas favorable à une bonne santé et à un bon équilibre. Le vert reste idéal !

5. La chambre enfin désigne nos amours…entreposer des objets qui n’ont rien à y faire comme la planche à repasser ou l’aspirateur, n’est évidemment pas anodin.Très révélateur aussi, les murs recouverts de photos des enfants et les photos souvenir…vivez le moment présent et décorez votre chambre uniquement avec des symboliques d’amour 🙂

Il est temps de changer votre intérieur !

Pour plus de précisions, consultez
paresseusesunnamed

Un commentaire sur 5 conseils feng shui pour les pièces de votre maison

Vacances tranquilles : remèdes utiles

Mesdames, Messieurs, Nous sommes très heureux de vous revoir à bord de Zentonik ! Retrouvez les potions futées et les remèdes malins pour vos vacances et voyages. Au cours de…

Mesdames, Messieurs,
Nous sommes très heureux de vous revoir à bord de Zentonik ! Retrouvez les potions futées et les remèdes malins pour vos vacances et voyages.
Au cours de notre dernière étape aujourd’hui, vous pourrez découvrir les remèdes utiles en cas de piqûres d’épines d’oursin/plantes ou bien comment traiter les mycoses de l’été.
Nous vous souhaitons une très agréable lecture !

LES ÉPINES D’OURSIN OU DE PLANTES

· Commencez par appliquer 1 goutte d’huile essentielle de tea tree pour son effet antiseptique.

Si une pince à épiler est inefficace :
· Appliquez de l’argile verte (en tube) en couche épaisse
· Recouvrir d’une compresse humide (eau minérale ou eau + chlorure de magnésium)
· Recouvrir d’un film de cellophane ou découpez un sac en plastique (pour conserver l’humidité)
· Faire un bandage et le conserver pendant 24h

Le plus souvent, l’argile aura « aspiré » les piquants ou épines. Votre pince à épiler terminera le travail efficacement. Si certains piquants ou épines se cassent, renouvelez l’opération.

LES MYCOSES DE L’ÉTÉ

– Le pytiriasis versicolor

C’est une mycose bénigne qui entraîne des taches de dépigmentation d’autant plus visibles sur une peau bronzée.

Elle est peu contagieuse, mais elle peut vous « adopter » si vous utilisez des serviettes de toilette mal séchées. La première règle est donc d’éviter d’utiliser des serviettes humides, surtout si elles ont servi à essuyer de la transpiration !

– Le pied d’athlète :

Il s’agit là encore d’une mycose bénigne. Elle se loge entre les doigts de pieds, et se présente sous la forme d’une peau blanchâtre, malodorante, qui se décolle facilement.
Le pied d’athlète est causé, comme bon nombre de mycoses, par un excès d’humidité (dans les chaussures fermées) associé à un surcroît d’acidité dû à la transpiration.
Pour ces deux mycoses estivales, voici donc une synergie à appliquer directement 3 fois par jour :
· 90 gouttes d’huile essentielle de monarde fistuleuse
· 60 gouttes d’huile essentielle de tea tree
· 30 gouttes d’huile essentielle de clou de girofle
· 30 gouttes d’huile essentielle d’ajuvan
· 50 ml d’huile végétale de noisette

En prévention, vous pouvez également mettre quelques gouttes d’huile essentielle de monarde fistuleuse sur votre semelle intérieure ou bien encore saupoudrer un peu de bicarbonate de soude pour l’assécher et l’assainir.

EN RÉSUMÉ
Voici tous les produits naturels de votre trousse de « voyage serein » :
· 1 flacon d’huile essentielle de lavande
· 1 flacon d’huile essentielle de camomille romaine
· 1 flacon d’huile essentielle de camomille romaine
· 1 flacon d’huile essentielle de cannelle écorce, saro ou sarriette
· 1 flacon d’huile essentielle de cryptoméria
· 1 flacon d’huile essentielle de menthe poivrée
· 1 flacon d’huile essentielle de citronnelle
· 1 flacon d’huile essentielle de tea tree
· 1 flacon d’huile essentielle de monarde fistuleuse
· 1 flacon de macérât huileux de calendula
· 1 tube d’argile verte
· 2 tubes de chlorure de magnésium (en pharmacie)
· 1 tube de Belladonna 15CH
· 1 flacon d’huile de coco
· 1 flacon de macérât huileux d’aloe vera
· Des prébiotiques et probiotiques
· Des compresses
· Une bande
· 1 pince à épiler

Le commandant de bord Zentonik et moi-même avons été très heureux de vous accompagner tout au long de vos vacances !
Nous vous souhaitons un très agréable retour et vous disons à bientôt pour de nouvelles lectures !

Commentaires fermés sur Vacances tranquilles : remèdes utiles

6 secrets pour jogger à la plage sans se « foulée »

Voilà l’été ! L’appel de la plage, la bronzette, les glaces, les balades au coucher de soleil, les joggeurs courant sur le sable… A ce titre, durant mes séances, des…

Voilà l’été ! L’appel de la plage, la bronzette, les glaces, les balades au coucher de soleil, les joggeurs courant sur le sable… A ce titre, durant mes séances, des clients me demandent si courir sur le sable est sans danger. Voici donc quelques conseils de votre coach, si vous désirez faire votre footing en bord de mer :

1. Courir sur la plage est un pur plaisir, grâce à la sensation agréable du sable sous les pieds (nus ou chaussés) ; c’est également un bon entraînement pour renforcer les muscles du pied, des cuisses et très efficace pour la prévention des blessures de cheville.

2. Commencez par vous entrainer sur de courtes distances, et adaptez votre rythme (écoutez votre corps). Évitez de courir exclusivement sur le rivage, car cet environnement met à rude épreuve le tendon d’Achille et l’articulation de la cheville. Variez les plaisirs, ainsi vos muscles progresseront mieux et vous éviterez les blessures (surtout les tendinopathies)

3. Pensez à porter des chaussures de course pour éviter de vous blesser. Pas besoin de chaussures particulières, mais si vous en possédez plusieurs paires, pourquoi ne pas en réserver une pour la plage ?

4. Courez sur le sable humide et compact près de l’eau. Cette surface plus régulière que le sable meuble facilitera votre foulée. À marée basse, l’étendue de sable humide est plus importante donc profitez en.

5. Courez de préférence le matin avant 10h ou en fin de journée après 18h pour éviter les fortes chaleurs, mais aussi la foule de vacanciers. Quoi qu’il en soit, n’oubliez pas de vous protéger avec de la crème solaire ou une casquette que vous pourrez mouiller au cours de votre parcours.

6. Prolongez votre séance par un bain de mer et relaxez vous tranquillement en n’oubliant pas de vous hydrater régulièrement, pendant et après la course.
Ainsi vous voyez que courir sur le sable se révèle sans danger, à condition de respecter ces quelques conseils. N’oubliez pas de prendre votre pied à la plage.

Commentaires fermés sur 6 secrets pour jogger à la plage sans se « foulée »

6 astuces pour un maquillage fun & coloré cet été !

Cet été, ranimez vos désirs et vos envies, jouez avec les couleurs, les textures, c’est le moment opportun pour oser ce que vous ne ferez pas le reste de l’année…

Cet été, ranimez vos désirs et vos envies, jouez avec les couleurs, les textures, c’est le moment opportun pour oser ce que vous ne ferez pas le reste de l’année !

1. Le maquillage se fait joyeux et coloré, n’hésitez pas à vous délester de votre attirail hivernal pour ne garder que l’essentiel ! En été, la peau supporte moins de maquillage, utilisez plutôt des waterproof pour résister à la chaleur et à l’eau !

2. Vaporisez une eau thermale sur votre peau et protégez-la contre les radiations du soleil : UVA & UVB sont responsables des rides, tâches, brûlures et mélanomes !
Choisissez une protection fluide adaptée à votre phototype (de 1 phototype roux & peau laiteuse… à 6 phototype noir & peau mate) !
Faites bien pénétrer le produit puis absorbez l’excédent avec un mouchoir.

3. Version naturelle/nude, lissez votre visage avec une base de teint matifiante, une gel-crème teinté ou un voile de poudre !
Les CC Cream (Colour control) et DD Cream (Daily Defense) avec protection solaire et non grasses remplaceront vos fonds de teint !

4. Si vous êtes déjà bronzée, inutile de cartonner votre teint de terracotta ! Un beau teint est celui qui est radieux, placez des points de lumière sous l’arcade sourcilière, les pommettes, les cernes… pour lui redonner de l’éclat !

5. Si votre teint est porcelaine, jouez de poudres beiges ensoleillées ou légèrement pailletées ! Placez-les sur les contours du front, sur les pommettes, la mâchoire, le menton et les paupières.

6. Profitez de cette saison en tong et paréo pour oser des couleurs vives ! Les fards waterproof outremer, turquoise, vert d’eau, rose pastel, or & argent glisseront en dégradé sur vos paupières. Pour une version plus affirmée, optez pour la paupière nude avec un trait d’eyeliner graphique & coloré accompagné de son gloss vitaminé sur les lèvres… Assortissez un vernis à ongles, dessinez quelques tâches de rousseur sur le bout du nez, appuyez un grain de beauté, c’est coquin !

Bonnes vacances pailletées d’amour et de soleil !

Commentaires fermés sur 6 astuces pour un maquillage fun & coloré cet été !

10 conseils pour préserver votre peau de l’intérieur

Notre peau, d’une surface de 2 m² environ, représente 15% du poids du corps. Elle est composée de couches : l’hypoderme, le derme, et l’épiderme en surface, qui ont chacune…

Notre peau, d’une surface de 2 m² environ, représente 15% du poids du corps. Elle est composée de couches : l’hypoderme, le derme, et l’épiderme en surface, qui ont chacune un rôle bien précis.

L’hypoderme ou tissu adipeux gère nos réserves, joue un rôle de protection par le modelage de la silhouette (cellules adipeuses) et facilite plus ou moins la régulation thermique en fonction du poids voire surpoids individuel.

Le derme, appelé aussi tissu conjonctif, est composé de fibroblastes et de cellules immunitaires. Ce tissu a besoin d’être nourri, d’avoir de bonnes réserves en eau et nécessite de nouvelles sources de collagène, acide hyaluronique ou encore d’élastine, lorsque notre organisme en produit moins avec l’avancée en âge. Il est aussi très riche en terminaisons nerveuses qui sont à l’origine de notre sens du toucher.

Enfin, celui que nous pouvons voir : l’épiderme. Composé des cellules kératinocytes, mélanocytes et cellules immunitaires, son rôle principal et primordial est d’assurer une protection globale (UV, environnement, personnes…?) de tout ce qu’il recouvre. Il est à noter que cet épiderme a la même origine embryonnaire que notre système nerveux et qu’il n’est pas rare de retrouver des problématiques cutanées chez les personnes stressées ou anxieuses…

En général, la peau est un autre fidèle miroir de l’âme (cf. les yeux, les cheveux, les ongles…) et de l’état des émonctoires (organes éliminateurs des déchets) et l’on remarquera souvent des problématiques de sécheresse en cas d’organisme acidifié et à l’inverse une expression cutanée suintante en cas de terrain propice au développement de « colles » ou un terrain à mucus.

Mais au-delà de l’aspect physique, cette expression du corps vers l’extérieur peut se trouver parfois « gênante » dans la relation aux autres et il conviendra à chacun de réfléchir où il en est de cette relation, dans l’acceptation du toucher, du regard de l’autre, et de ce qu’il a envie de vivre.

Une approche globale pourra se révéler intéressante dans tous les cas. Ici, je vous propose quelques éléments à favoriser dans votre quotidien pour retrouver et conserver une belle peau :

1. Intégrer des acides gras essentiels dans l’alimentation
Les omégas 3, vous pourrez les trouver en quantité dans les huiles de poissons des mers froides (huile de foie de morue, huile de krill, ou compléments alimentaires, mais attention à la qualité !), les huiles biologiques de première pression à froid de colza, de cameline, de lin (sous forme de graines, il faut les broyer et les consommer immédiatement car les acides gras s’oxydent très rapidement), de noix, graines de chia (à intégrer dans un yaourt végétal, une compote, elles gonflent légèrement, bien mâcher !).

2. Limiter les apports d’aliments trop gras, sucrés, salés, de type charcuteries, plats préparés, sucreries…

3. Se méfier des laits animaux (vache surtout), et des produits riches en gluten
Une allergie ou une intolérance alimentaire peut être en lien avec une problématique cutanée récalcitrante. Un bilan chez l’allergologue et un test d’intolérances alimentaires dans un laboratoire spécialisé en la matière vous permettra d’être fixé et de prendre les choses en main.

4. Vérifier par un bilan sanguin qu’il n’y a pas d’éventuelles carences
Le corps humain a besoin de vitamines et minéraux qui se révèleront essentiels aussi pour la peau et l’immunité (vitamines A, C, E, D, Zinc, …).

5. Un bon fonctionnement de l’appareil digestif (foie, intestin) garantit souvent une peau éclatante de santé, je vous laisse y réfléchir…

6. Il est toujours possible de prendre quelques compléments alimentaires (acide hyaluronique, etc.) mais l’essentiel doit être dans votre assiette…
Dans tous les cas, je vous recommande de toujours demander conseil et de vous assurer de la qualité et provenance des produits.

Bien évidemment, privilégier des gestes doux pour la peau :

7. Eviter les gommages trop fréquents qui pourraient fragiliser la barrière cutanée et donc favoriser les irritations et l’entrée de bactéries via la surface cutanée

8. Nettoyer la peau le soir avec un démaquillant doux et/ou huileux, une eau florale, puis hydrater avec une huile végétale équilibrante de type jojoba, ou votre crème hydratante non comédogène et d’origine biologique 😉

9. Il n’est pas utile de frotter le matin
Un jet de brumisateur d’eau de source ou d’eau florale sur le visage, puis tamponner doucement avec une serviette propre pour sécher.

10. Utiliser un savon au pH neutre ou légèrement acide (6,5 à 7) comme celui de la peau est préférable et moins irritant

De nombreux conseils existent pour vous guider sur des rituels de soin de la peau très doux afin de la conserver plus douce et plus belle plus longtemps, n’oubliez pas qu’elle le restera d’autant plus si vous pensez aussi à préserver votre intérieur en bel état !

Un commentaire sur 10 conseils pour préserver votre peau de l’intérieur

Un salon Feng Shui en 11 étapes !

Le salon est de préférence une grande pièce, lieu de convivialité et de détente. Je vous propose des aménagements qui incluront l’alliance des cinq éléments Feng Shui. 1. Mettre le canapé…

Le salon est de préférence une grande pièce, lieu de convivialité et de détente. Je vous propose des aménagements qui incluront l’alliance des cinq éléments Feng Shui.

1. Mettre le canapé contre le mur : s’il est au milieu de pièce, y accoler une console derrière ou des rangements (comme deux ou trois étagères de livres à hauteur du sofa).

2. Poser un tapis au sol

3. Veiller à ce qu’il n’y ait pas de poutre au-dessus du canapé (tout comme il ne faut pas de poutre au-dessus du lit dans la chambre)

4. Ne pas s’asseoir dos à une porte

5. Ne pas garder de vieux journaux et magazines
Evitez d’entasser de manière générale…

6. Pour s’asseoir autour de la table basse, former un cercle de sièges confortables et accueillants, afin que les invités se sentent à l’aise et enclins à la communication. Opter d’ailleurs pour une table basse ovale, ou ronde, pour éviter l’hostilité des pointes dirigées (ce qu’on appelle en feng shui des« Flèches Empoisonnées ») vers les interlocuteurs.

7. Privilégier les luminaires et les plantes (élément Terre) dans les coins, surtout si la pièce n’est pas rectangulaire ou carrée.

8. Favoriser l’élément Eau avec aquariums, fontaines ou images d’eau dans la pièce (sauf partie Sud car c’est lié à l’élément Feu). La circulation de l’eau rappelle l’Abondance.

9. Pour attirer la prospérité, ajouter également les symboles suivants:

– un éléphant

– un dragon

– une grenouille Chachu à 3 jambes avec une pièce dans la bouche

– des pièces jaunes entourées de ruban rouge

– un pot rempli d’argent et de pierres (semi-)précieuses

10. Dans le secteur Sud de la pièce, préférer ce qui évoque l’élément Feu telles que les bougies, la cheminée et les couleurs chaudes

11. Le secteur Est est celui de l’élément Bois
Mettre des étagères en bois et choisir les couleurs de la Nature (marron, vert etc…)

12. Secteur Ouest: élément Métal
Posez quelques objets de décoration métallisés.

Est-ce que l’Energie circule dans votre salon?

Commentaires fermés sur Un salon Feng Shui en 11 étapes !

Layering beauté : le nettoyage

Bonjour à toutes et à tous, Voici la deuxième étape du layering : le nettoyage. La première étape est le démaquillage à l’huile. Mais à quoi sert-elle ? Cette étape…

Bonjour à toutes et à tous,

Voici la deuxième étape du layering : le nettoyage. La première étape est le démaquillage à l’huile.

Mais à quoi sert-elle ?
Cette étape se fait matin et soir, elle consiste à retirer convenablement le surplus d’huile qui vous a servi de démaquillant à la 1ère étape ! Elle débarrasse votre peau de tous les résidus et impuretés désincrustés par l’huile.

Vous pouvez choisir d’utiliser un nettoyant liquide ou solide, une mousse nettoyante peut également convenir. Un produit sans « savon » sera moins asséchant pour la peau. Il en existe de toute sorte en parapharmacie, les grandes marques s’y sont mises également.

N’oubliez pas qu’un produit onéreux ne sera pas forcément plus efficace. Les produits avec des ingrédients simples et naturels font vraiment leur effet. Vous trouverez également des recettes home-made sur mon blog (mousse nettoyante sur la photo de couverture de cet article).

Comment procéder pour cette étape ? Rien de plus simple !

Après avoir désincrusté votre peau de toutes les impuretés grâce à l’huile, retirez l’excédent avec un coton puis mouillez légèrement le visage à l’eau, appliquez ensuite votre produit nettoyant. Pour cela, vous pouvez utiliser une petite éponge, une éponge « konjac » ou tout simplement vos doigts.

Rincez ensuite à grande eau ou, si comme moi vous n’aimez pas la sensation de l’eau sur le visage, aidez-vous d’une petite éponge !

Cette étape est très importante au même titre que la douche quotidienne, c’est une question d’hygiène. Votre peau ne peut pas respirer et se renouveler si elle est sale.

Je vous souhaite un bel été et vous dis à très bientôt pour la suite de ce rituel de beauté !

Précautions
– Avant de démarrer, lavez et désinfectez votre plan de travail, vos ustensiles et vos éventuels flacons. Sans oublier vos mains !
– Si votre peau est irritée, n’utilisez pas de produits (même naturels) autres que ceux prescrits par votre médecin.
– Afin d’éviter tout risque d’allergie, faites un test cutané sur le pli du coude. Appliquez-y une petite quantité, si au bout de 48h vous n’avez pas fait de réaction, vous pouvez utiliser le produit sans crainte.

Commentaires fermés sur Layering beauté : le nettoyage

Bobos d’été ! Potions futées !

Mesdames, Messieurs, Nous sommes très heureux de vous retrouver à bord de Zentonik après les remèdes malins de la semaine dernière et nous espérons que vous passez d’agréables vacances ! Afin…

Mesdames, Messieurs,
Nous sommes très heureux de vous retrouver à bord de Zentonik après les remèdes malins de la semaine dernière et nous espérons que vous passez d’agréables vacances !
Afin de vous offrir un maximum de confort et de bien-être, nous vous conseillons aujourd’hui des remèdes en cas de turista, de piqûres d’insecte/ méduses ou encore de morsures d’animaux venimeux. Nous vous souhaitons une très agréable lecture !

LA TURISTA

Il existe deux formes de turista :
– La turista « banale » due aux bactéries communes mais différentes de celles de notre flore intestinale. La diarrhée sera alors le signe d’une adaptation compliquée de votre système digestif.
– La turista infectieuse due au germe Escherichia Coli niché dans les viandes mal cuites, les laitages, l’eau du robinet, les fruits ou légumes lavés à l’eau du robinet ou souillés par des matières fécales…Traitée dans les tous premiers jours, cette turista est certes douloureuse mais pas dangereuse. Au delà, et en fonction de votre métabolisme, le germe risque de migrer dans les voies urinaires.

Comme vous ne pouvez pas deviner de quelle turista il s’agit, mieux vaut la prévenir et / ou l’enrayer rapidement.
– En prévention et pendant toute la durée du séjour :
· Renforcer la flore intestinale avec une synergie de prébiotiques et probiotiques (demandez conseil à votre pharmacien)
– En cas de turista :

En plus des prébiotiques et probiotiques (dont vous aurez augmenté la dose), vous ajouterez :
· Un antibiotique naturel interne : de l’extrait de pépin de pamplemousse
· Un antibiotique externe : de l’huile essentielle de cannelle écorce ou de sarriette ou de saro, ou même les trois !
· Si vous n’en n’utilisez qu’une seule : 3 gouttes en massage sur les intestins 3 fois par jour
· Si vous utilisez les 3 : 1 goutte de chaque en massage sur les intestins 3 fois par jour

– Pensez aussi à vous réhydrater ! Pour une réhydratation efficace et nutritive, voici une délicieuse recette :
· 1L d’eau minérale
· 1 poignée de sucre
· 1 pincée de sel
· 1 jus de citron

Buvez par petites gorgées tout au long de la journée.
– Quand consulter un médecin ?

Si votre turista dure plus de 2 ou 3 jours et qu’elle est accompagnée de :
· Forte fièvre
· Vomissements intenses
· Léthargie physique et psychique
· Selles contenant du sang ou des glaires
· Signes de déshydratation : maux de tête, modification du rythme cardiaque, sécheresse buccale ou cutanée, soif, affaiblissement général…

LES PIQÛRES D’INSECTE / MÉDUSES

– En prévention :

· Utilisez une synergie d’huiles essentielles en spray disponible en pharmacie. Certaines marques peuvent même être vaporisées à même la peau des tous petits. Utilisés personnellement, ces produits sont très efficaces, y compris sur les moustiques tropicaux.
· L’Huile essentielle de cryptomeria : un répulsif très puissant sur les insectes et les larves
· Le ventilateur : leur ennemi numéro 1 !
En effet, les moustiques sont très attirés par le dioxyde de carbone rejeté à l’expiration. Le ventilateur va donc « diluer » ce dioxyde vous rendant alors moins repérable !
· L’apéritif les moustiques et autres insectes sont aussi très friands de sucre, et sortent en début de soirée…à l’heure de l’apéritif ! Donc plus vous « trinquez », et plus votre sang sera appétissant pour eux !
· Le « dress-code » : l’entomologiste californien James Day a noté que nous étions facilement repérables par les insectes si nous portions des vêtements noirs, bleus foncés ou rouges. Alors pensez-y en faisant votre valise !

– Quand ça démange…
· Huile essentielle de menthe poivrée : anesthésique, antalgique, calme efficacement les démangeaisons.
· Huile essentielle de citronnelle : puissant anti-inflammatoire
· Macérât huileux de calendula : puissant anti-inflammatoire, diminue efficacement les oedèmes.

– Si vous déclenchez une réaction allergique locale :
· Huile essentielle de camomille allemande : anti-inflammatoire

En synergie avec
· Huile essentielle de camomille romaine : anti-histaminique
– 1 goutte de chaque sur la piqûre
– Attention : à ne pas utiliser lors des trois premiers mois de grossesse

Si l’allergie se propage et provoque une gêne respiratoire et / ou un gonflement du visage, consultez un médecin en urgence.

LES MORSURES D’ANIMAUX VENIMEUX

– Le premier geste est d’approcher au plus près de la morsure (et sans vous brûler) une source de chaleur type allumette ou briquet. La forte chaleur empêchera le venin de se diffuser trop largement sans le sang.
– Limitez vos mouvements le plus possible pour la même raison.
– Ensuite, vous pouvez appliquer cette synergie, que vous aurez judicieusement préparé à l’avance !
· 1 goutte d’huile essentielle de lavande aspic ou de camomille allemande (anti inflammatoire)
· 1 goutte d’huile essentielle de camomille romaine (antihistaminique)
· 1 goutte d’huile essentielle de tea tree (antiseptique)
– Enfin, consultez rapidement un médecin par précaution, même si tout va bien !

Nous vous souhaitons un paisible séjour et espérons vous retrouver très bientôt à bord de Zentonik !

Commentaires fermés sur Bobos d’été ! Potions futées !

Astuce et Recette beauté estivale : brume de fraîcheur

En cette période ensoleillée et accompagnée de températures élevées, il est de bon ton de bien s’hydrater en buvant minimum 1,5L à 2L d’eau par jour (voire plus selon vos…

En cette période ensoleillée et accompagnée de températures élevées, il est de bon ton de bien s’hydrater en buvant minimum 1,5L à 2L d’eau par jour (voire plus selon vos activités) et de se rafraîchir. Si vous n’avez pas le loisir de pouvoir aller vous baigner, des astuces et des conseils tous simples peuvent être donnés. On pensera bien évidemment à la grâce des jolies femmes espagnoles avec leurs éventails ou en plus moderne : les ventilateurs.

Vous pouvez aussi vous procurer des brumisateurs. Les micro-gouttelettes vaporisées sur le corps ne permettent pas d’hydrater en soi la peau mais procurent un effet rafraîchissant très appréciable que l’on peut renouveler à tout moment de la journée. Différentes solutions s’offrent alors à vous :

Les brumes d’eau minérale/thermale

Très en vogue ces derniers temps, elles ont l’avantage de se trouver dans toutes les parapharmacies assez facilement. Selon leur composition, certaines possèdent des propriétés apaisantes/curatives pour la peau. Relativement chères, elles peuvent être avantageusement remplacées par les hydrolats…

Les brumes d’hydrolat

Vous les connaissez sûrement sous le nom d’« eaux florales » : bleuet, lavande, rose, oranger… pour les plus courantes. Les hydrolats sont des extraits de plantes et des produits précieux pour notre peau dont ils prennent le plus grand soin. Doux pour toutes les peaux, même les plus sensibles, ils contiennent une faible fraction de molécules aromatiques leur permettant d’agir spécifiquement et de personnaliser nos brumes estivales selon nos envies/besoins/soins beauté. Ils s’utilisent alors de la même manière que les brumisateurs d’eau thermale.

On peut également créer des synergies d’hydrolats en les mélangeant entre eux : odoriférants et actifs pour notre peau : que demander de mieux ?!

o Le plus rafraichissant et revigorant : l’hydrolat de menthe ! Testez-le cet été !
o Le plus fleuri : l’hydrolat de jasmin
o Le plus gourmand : l’hydrolat de cassis
o Pour les peaux à imperfections : lavande, tea tree, niaouli, romarin à verbénone, géranium rosat, petit grain bigarade…
o Pour les peaux sensibles, sujettes aux rougeurs ou atopiques : hamamélis, camomille, ciste ladanifère, hélichryse italienne, bleuet…
o Pour les peaux à tendance sèche ou matures : rose, ciste ladanifère, hélichryse italienne, fleur d’oranger, lavande vraie, ylang-ylang…

Nota : Les véritables hydrolats possèdent une composition mentionnant uniquement le nom latin de la plante + « water extract » (ex. : Hydrolat de fleur d’oranger : Citrus aurantium water extract).

Les hydrolats d’agrumes sont de véritables délices olfactifs mais attention tout de même avec le soleil ! Contenant une faible part d’huiles essentielles photosensibilisantes, on restera prudent quant à leur utilisation avant une exposition au soleil.

Recette cosmétique : Eau de toilette légère / Brume fraîcheur hydratante

(pour un flacon spray ambré d’environ 100ml)

– 40% soit 40g d’hydrolat de cassis
– 26% soit 26g d’hydrolat de menthe poivrée
– 22% soit 22g de vodka
– 11% soit 11g de glycérine végétale
– 0,5% soit 0,5g (~15 gouttes) d’huile essentielle de lavande fine
– 0,5% soit 0,5g (~15 gouttes) d’huile essentielle de géranium rosat

Préparation

1. Nettoyez et désinfectez le matériel, les ustensiles, le plan de travail et les mains.

2. Versez les ingrédients un par un dans un flacon-spray préalablement stérilisé.

3. Refermez le flacon et agitez vigoureusement la préparation pour l’homogénéiser.

Utilisation

Utilisez en vaporisation sur tout le corps, sur les cheveux et comme un déo en spray d’appoint en secouant avant chaque utilisation : effet rafraîchissant, odoriférant et assainissant.

Ce produit ne convient pas aux peaux irritées ou sensibles à cause de l’alcool. Les femmes enceintes ou allaitantes enlèveront les huiles essentielles et pourront les remplacer par des extraits aromatiques naturels. Ne pas vaporiser dans les yeux !

Astuce :

1- Pour plus de personnalisation : modifiez simplement les hydrolats ou les huiles essentielles en fonction de vos goûts ou actions recherchées en conservant les proportions indiquées ci-dessus.

2- Pour plus d’hydratation : ajouter 5% d’actif de protéines de riz (et retirer 5% de glycérine)

3- Pour un coté irisé discret : ajouter quelques pincées de micas doré, noisette ou brillant à la préparation

Conservation

Jusqu’à 3 mois à l’abri de la lumière, de la chaleur et de l’humidité.

Un commentaire sur Astuce et Recette beauté estivale : brume de fraîcheur

Voyage serein ? Remèdes malins !

Mesdames, Messieurs, Bonjour et bienvenue à bord ! Le commandant de bord Zentonik et moi-même sommes heureux de vous présenter cette chronique en trois étapes. Vous pourrez y découvrir des…

Mesdames, Messieurs,
Bonjour et bienvenue à bord !
Le commandant de bord Zentonik et moi-même sommes heureux de vous présenter cette chronique en trois étapes. Vous pourrez y découvrir des remèdes simples et naturels afin que vos vacances soient les plus agréables possibles !
Tout au long de ce premier voyage, nous vous aiderons à dépasser votre peur de l’avion, à bien gérer le décalage horaire et enfin à palier aux insolations ou autres coups de soleil.
Nous vous souhaitons une agréable lecture !

LA PEUR DE L’AVION

En fonction de l’intensité de votre peur, il existe plusieurs solutions :
Si l’angoisse reste gérable, les élixirs floraux seuls suffiront :
· Mimulus et Aspen des Fleurs de Bach ou Deva
· 4 gouttes de chaque élixir sur la langue le matin à jeun, le soir au coucher et deux autres fois dans la journée. Commencez la cure dès que vous le pouvez et poursuivez-la dans l’avion.

Si l’angoisse vous paralyse, vous obnubile et/ou a des répercutions sur votre système digestif (perte de l’appétit, troubles du transit) :
· Sophrologie ou hypnose : ces deux méthodes vous aideront à appréhender le vol sereinement en quelques séances seulement
· Vous pouvez coupler ces séances à la prise d’élixirs floraux.

LE DECALAGE HORAIRE

· Tout d’abord, choisissez un vol qui arrive dans la soirée. Ainsi, fatigué par le voyage, vous n’aurez pas à lutter pour aller vous coucher à une heure « normale » dans le pays d’arrivée.
· Si vous arrivez dans la journée, essayez autant que possible de vous caler à l’heure locale : prenez de légers repas aux heures locales, promenez-vous tranquillement, exposez-vous un peu au soleil pour stimuler la synchronisation de votre horloge interne. Si vous piquez du nez, essayez de résister jusqu’à la nuit afin de ne pas perturber votre métabolisme, quitte à vous coucher de bonne heure.
· Certains remèdes naturels peuvent également vous aider à vous acclimater sans stress, comme la rhodiola, le chlorure de magnésium ou la mélisse et la valériane en cas de troubles mineurs du sommeil.
· Enfin, pensez à vous hydrater correctement avec de l’eau minérale. En effet, boire de petites gorgées d’eau régulièrement aidera votre organisme à s’adapter à la chaleur et à votre nouveau rythme.

L’INSOLATION

Si, malgré les précautions d’usage, vous êtes victime d’insolation, voici comment vous rétablir

– L’homéopathie

Si maux de tête, vomissements et hausse de la température corporelle :
· Belladonna 15 CH : 5 granules toutes les heures

Si maux de tête intenses :
· Glanoinum 9H

Si frilosité et fatigue :
· Natrum Carboricum : 9CH 5 granules toutes les heures

Si chaleur intense sans soif :
· Apis mellifica 5CH

Si impression de suffocation :
· Lachesis mutus 15CH

Si palpitations et tension haute :
· Glanoinum 5CH

– Autres remèdes

· L’huile essentielle de lavande :
1 goutte en massage sur les tempes, la nuque et les épaules
· Le chlorure de magnésium :
2 comprimés à avaler avec un grand verre d’eau

– Autres conseils

· Humidifiez généreusement un gant que vous poserez sur votre nuque : il absorbera la chaleur excessive de votre corps et obligera votre système de thermorégulation à baisser votre température corporelle.
· Oxygénez-vous en pratiquant des respirations abdominales par série de 3, sans forcer.
· Réhydratez-vous en buvant de petites gorgées d’eau ou de jus de fruits frais. Au repas, si vous avez faim, privilégiez les fruits et légumes aqueux : tomates, concombres, melon, pastèque. Cela soulagera vos systèmes digestifs, cardiaques et donc nerveux.

– Quand consulter un médecin ?

· Si l’insolation concerne une personne à risque : bébé/enfant, femme enceinte, personne âgée ou atteinte de maladie sévère.
· Si les symptômes persistent au bout de 24h, ou bien si les symptômes sont accompagnés de vomissements ou de troubles de la conscience.

LES COUPS DE SOLEIL

Voici deux mélanges que vous pouvez préparer avant votre départ.

Huile apaisante et régénérante :
· 35 gouttes d’huile essentielle de lavande
· 35 gouttes d’huile essentielle de camomille
· 10ml d’huile d’olive vierge
· 10 ml d’huile de coco
· 15ml d’huile de calendula
· 15 ml de macérât huileux d’aloe vera

Soin pour la réparation cellulaire :
· 50g de beurre de karité
· 25ml d’huile de manoï
· 25ml d’huile végétale de rose musquée
· 5 gouttes d’huile essentielle de carotte
· Appliquer l’un ou l’autre soin après la douche.
· Attention : ces soins ne sont pas des protections solaires. Ils seront donc à utiliser le soir et non pas avant l’exposition.

Si vous n’avez pas eu le temps de préparer ces synergies, vous pouvez également avoir recours aux bons vieux remèdes de nos grands-mères qui vous soulageront en attendant une solution plus efficace
· Les blancs d’œufs : calment la brûlure et facilitent la régénération tissulaire
· Le bicarbonate de soude : diluer 1 c. à soupe dans 250ml d’eau froide. En imbiber des compresses et les appliquer sur la zone brûlée.
· Le yaourt nature : apaisant et rafraichissant, en cataplasme pendant 15mn.

Nous vous souhaitons un très agréable voyage et espérons vous revoir bientôt à bord de Zentonik !

Commentaires fermés sur Voyage serein ? Remèdes malins !

Type on the field below and hit Enter/Return to search