Catégorie : Nutrition

Vos conseils santé de l’automne

Alors que vous pourriez être déçu de voir s’éloigner la chaleur énergisante du soleil ainsi que les conviviales salades colorées de l’été, soyez rassurés, il y a pléthore d’aliments délicieux…

Alors que vous pourriez être déçu de voir s’éloigner la chaleur énergisante du soleil ainsi que les conviviales salades colorées de l’été, soyez rassurés, il y a pléthore d’aliments délicieux et de sources de chaleureux réconforts pour vous à l’automne !

Quelques conseils pour vous aider à manger sainement et être en santé cet automne.

Achetez des aliments de saison: profitez des courges d’hiver, patates douces, navets, pommes, poires, figues!
Enrobez par exemple vos papilles de soupe onctueuse à la citrouille relevée du précieux rhizome de gingembre tout aussi ’rechauffant’ que le délicieux sarrasin lorsqu’il est riche en nutriments essentiels, sans oublier de régaler votre moral de tartes aux pommes croquantes.

Mangez donc aux couleurs de l’automne!

L’automne est la saison des couleurs chaudes et naturelles ; observez la couleur des champignons ‘vitaminants’, des feuilles des arbres… évoluant vers des verts profonds, des jaunes et des oranges foncés jusqu’aux marrons…
Lorsque vous mangez des aliments qui sont riches en ces couleurs, vous vous emplissez de l’énergie de la terre et de celle du soleil. Les fruits et légumes d’automne sont adaptés au soutien de votre santé et votre système immunitaire.

Boostez votre système immunitaire en automne

Avec le changement de saison, c’est maintenant le moment idéal pour stimuler votre système immunitaire qui aura grand besoin de super aliments lui apportant en priorité zinc, vitamines B, C et D …en des quantités parfois plus importantes pour certains qui se verront fonctionner à l’optimal avec des ‘concentrés’ naturels en ces essentiels venant renforcer leur alimentation.

Ne négligez pas l’importance de l’ambiance et des pensées positives

L’automne est un bon moment pour cocooner calmement au chaud en vous nourrissant d’introspection (tout aussi ‘oxygénante’ que les activités de plein air à ne pas négliger pour autant); elle est donc également essentielle …tant pour grandir encore et encore même à l’âge adulte que pour entretenir sa santé !

Positivisme et élans pour bien finir son année

…parce qu’il n’y a par contre pas de saison pour les bonnes résolutions !

Commentaires fermés sur Vos conseils santé de l’automne

Rencontre avec la naturopathe Marie-Hélène Bonnet

Je vous propose aujourd’hui de faire la connaissance de Marie-Hélène Bonnet, notre naturopathe qui exerce à Mondavezan en Haute-Garonne. Si vous passez dans le coin, ne ratez surtout pas les…

Je vous propose aujourd’hui de faire la connaissance de Marie-Hélène Bonnet, notre naturopathe qui exerce à Mondavezan en Haute-Garonne. Si vous passez dans le coin, ne ratez surtout pas les belles chambres d’hôte de Marie-Hélène !

Quelques mots sur ton parcours Marie-Hélène ?
Mon parcours personnel, familial et professionnel m’a montré au fur et à mesure la nécessité d’écouter les personnes, de leur donner ce dont elles avaient besoin pour être heureuses et je pense que sans m’en rendre compte, autrui à toujours été plus important que moi même. Donc la vie m’a aussi montré de plus en plus fort et par l’intermédiaire de mon corps physique qu’il fallait aussi que je m’occupe de moi et que s’occuper des autres commence aussi par s’occuper de soi-même. Donc à donner au niveau professionnel avec un métier d’engagement que j’ai fait durant 20 ans et à donner pour ma famille je me suis en quelque sorte oubliée et les maux sont devenus de plus en plus forts, j’avais comme une incapacité à avancer physiquement et mentalement face aux difficultés rencontrées avec ce mode de fonctionnement. J’en ai vite déduit que mon hygiène de vie et ma vision de « donner » devait changer. Alors j’ai décidé de prendre ma santé et ma nouvelle vie en main en me formant tout d’abord à établir une assiette nutritive en accord avec mes besoins profonds puis par le cours des choses en poursuivant mes études au domaine de la naturopathie, puis de notre mère nature par les plantes. Ce qui m’a fait passé beaucoup de temps (et encore aujourd’hui) à étudier à fond afin de me guérir en priorité ! En simultané, et je pense que tout est lié, je me suis ouverte à la spiritualité grâce à ce nouvel éveil de l’intérieur et grâce à l’émerveillement de tout ce que nous offre cette terre.

Comment présenterais-tu ta spécialité à quelqu’un qui ne la connait pas ou à un enfant ?
La naturopathie est une thérapie naturelle qui est principalement axée sur la prévention des maladies, elle a pour but de relancer le processus d’auto-guérison de notre organisme. Pour cela, le naturopathe a divers moyens naturels pour y parvenir : l’alimentation et la nutrition des cellules, les plantes, les massages, la réflexologie… et tout cela en suivant une logique sous forme de cure selon les saisons ou les besoins de la personne : cure de détoxination où les jeûnes ou mono diètes auront leur place, cures de revitalisation.

Quelles sont tes valeurs profondes ?
Mes valeurs profondes sont le respect de l’être humain, l’entraide, la justice, cultiver l’Amour et la sérénité de l’esprit.

Quels sont tes objectifs dans la vie ?
Allumer le maximum de lumières chez les personnes qui se plaignent sans voir les choses importantes de la vie. Montrer qu’il y a une possibilité d’ouverture de la conscience par une bonne hygiène de vie physique et mental, aider les autres à s’aider eux-mêmes : responsabilisation, autonomie.

Comment comptes-tu les atteindre ?
En maîtrisant mon domaine, en ouvrant constamment les yeux, en restant connecté, en écoutant et en développant constamment mes compétences pour améliorer la transmission de mes connaissances.

Ton idée pour améliorer le monde ?
Ne pas être égoïste mais penser à soi : s’aimer est la clé pour aimer les autres. Ne pas se laisser influencer. Ne pas avoir peur car la peur est le poison, d’ailleurs c’est sur cette base que beaucoup de personnes se réservent le droit d’avoir l’ascendance sur une autre personne ou un peuple. Donc mon idée : libération de son mental pour agir et faire bouger les choses à son niveau.

Pourquoi écris-tu pour le magazine web Zentonik ?
Pour me faire connaître et pour que des personnes en recherche de mieux être puissent avoir envie de me contacter pour trouver leur solution. Et bien évidemment pour montrer le panel de possibilités du domaine de la naturopathie et de la phytothérapie.

2 commentaires sur Rencontre avec la naturopathe Marie-Hélène Bonnet

Patidoux farcis et riz à la crème

Ingrédients 2 patidoux Sel Muscade 1 verre de riz 1 dosette de safran 1 oignon 1 c.à.s d’huile 2 branches de thym Feuilles de sauge 150 ml de crème végétale…

Ingrédients
2 patidoux
Sel
Muscade
1 verre de riz
1 dosette de safran
1 oignon
1 c.à.s d’huile
2 branches de thym
Feuilles de sauge
150 ml de crème végétale (un peu de crème de riz de l’eau et de l’huile) ou crème soja /crème amande/crème épeautre
1 oeuf
50 gr de fromage râpé (facultatif ou comté ou parmesan ou gomasio)
1 pincée de muscade

Préparation 
Couper les patidoux dans le sens de la longueur.
Retirez les graines et les fibres.
Saupoudrez de muscade.
Déposez les moitiés de patidou dans un plat et au four 200° pendant 30 mn la face vers le bas.

Entre temps cuisson du riz dans de l’eau bouillante avec safran. Egouttez le riz et réservez.
Dans une poêle faites revenir les oignons émincés dans huile avec le thym et quelques feuilles de sauge ciselées. Mettre du sel poivre et dès qu’ils deviennent translucides ajoutez le riz et remuez puis éteignez le feu.
Ajoutez à ce mélange l’oeuf, le fromage et la crème. Farcir chaque patidou de ce mélange.Faites cuire au four à 190° pendant 20mn.

Le goût du patidou est entre la chataigne la noisette et la patate douce, il se cuisine aussi bien salé que sucré.
C’est un légume ancien de la famille des courges originaire d’Amérique du Sud et importé en Europe il y a déjà très longtemps !
Il est vraiment excellent et a beaucoup de vertus santé il serait dommage de ne pas profiter et de son excellent goût et de ses qualités nutritionnelles.
Bonne découverte avec cette recette appréciée et surprenante !

Commentaires fermés sur Patidoux farcis et riz à la crème

Petit déjeuner énergétique le fameux Miam-ô-fruit

Inventé par France Guillain, navigatrice qui a fait le tour du monde, en collaboration avec des scientifiques du CNRS. Il s’appelle le Miam-ô-fruit. Pour les sportifs ou ceux qui ont…

Inventé par France Guillain, navigatrice qui a fait le tour du monde, en collaboration avec des scientifiques du CNRS. Il s’appelle le Miam-ô-fruit. Pour les sportifs ou ceux qui ont besoin d’un petit déjeuner équilibré qui nourrit leur corps pendant 3 ou 4 heures.

Préparez au préalable, pour une semaine, dans des bocaux en verre les mélanges suivant : 50% de graines de lin et 50% graines de sésame à moudre et conserver au réfrigérateur et dans un autre récipient en verre graines de courge et graines de tournesol + amandes et au choix noix, noisettes, noix du brésil, à moudre et conserver aussi une semaine au réfrigérateur.

Dans une assiette creuse, versez (l’ ordre est important)
½ banane écrasée (ou 4 abricots secs hydratés)
2 cuillerées à soupe d’huile de Colza, à mélanger à la banane
2 cuillerées à soupe du mélange graine de lin, graine de sésame
1 cuillerées à soupe du second mélange (graine de courge, amandes…)
mélangez le tout
½ jus de citron frais (mélangez à nouveau)
½ pomme coupée en petits morceaux déposés sur la préparation
3 autres types de fruits type ½ kiwi, ½ poire, 4 fraises, 2 abricots ou 4 framboises (pas d’agrumes car acidifiants donc les consommer à un autre moment dans la journée). Les fruits ne sont pas mélangés mais disposer sur la préparation comme sur une tarte (pour éviter l’effet bouillie…)

Il peut être consommé en smoothie : écrasez la banane puis versez la avec les autres ingrédients dans un blender avec 4 ou 5 cuillerées à soupe d’eau.

Bon appétit !

Photo du Blog Frog

Un commentaire sur Petit déjeuner énergétique le fameux Miam-ô-fruit

Toasties aux saveurs méditerranéennes

Voici une alternative végétarienne au croque-monsieur avec des couleurs ensoleillées, pour dire au revoir à l’été, en douceur… INGREDIENTS – pain de mie aux céréales (de qualité) – un pot…

Voici une alternative végétarienne au croque-monsieur avec des couleurs ensoleillées, pour dire au revoir à l’été, en douceur…

INGREDIENTS
– pain de mie aux céréales (de qualité)
– un pot de poivrons marinés
– 1 boite d’artichauts
– 1 paquet de feta en bloc
– 1 cuillère à café d’huile d’olive
– 1 pincée de sel et poivre
– 1 pincée d’herbes de Provence

ETAPES
– Dans une poêle, faire chauffer l’huile

– Faire dorer les artichauts coupés en 2 (environ 5 minutes) et assaisonner de sel, poivre et herbes

– Faire chauffer une autre grande poêle (pas de matière grasse) et y disposer une tranche de pain de mie

– Recouvrir la tranche de morceaux de feta, poivrons et artichauts

– Fermer le sandwich avec une autre tranche de pain de mie

– Au bout d’une minute environ, avec une large spatule, renverser le sandwich afin de faire griller l’autre partie

– Une fois les deux côtés dorés, disposer le sandwich sur une planche à découper

– Couper le sandwich en 2, en triangles

VARIANTES : Vous pouvez remplacer ou ajouter certains ingrédients comme des tomates séchées, de la roquette, de la mozarella et du pesto

REMARQUE : Vous pouvez déguster votre sandwich chaud avec une salade mais, vous pouvez également couper chaque sandwich en 4 pour un apéro dinatoire !

Commentaires fermés sur Toasties aux saveurs méditerranéennes

5 gestes simples pour revitaliser son assiette à la rentrée

Le rythme soutenu de la rentrée peut parfois nous faire perdre nos repères alimentaires et par conséquent, les bénéfices de l’été… Grâce à des astuces savoureuses, il vous sera facile…

Le rythme soutenu de la rentrée peut parfois nous faire perdre nos repères alimentaires et par conséquent, les bénéfices de l’été… Grâce à des astuces savoureuses, il vous sera facile d’égayer votre assiette et vos papilles en deux temps trois mouvements, et de vous renforcer en même temps ! Voici 5 petites habitudes à prendre immédiatement …

1. Dans vos crudités et salades, ajouter des graines de sésame, courge, chanvre (broyées), des algues, du gingembre ou du radis noir râpé. Ils sont riches en goût et en nutriments essentiels qui aideront le corps à bien fonctionner.

2. En guise de vinaigrette, le vinaigre de cidre et le jus de citron seront parfaits pour accompagner l’huile d’olive ou de colza : tonus garanti !

3. Connaissez-vous le gomasio ? Ce condiment simple à faire soi-même est préparé à partir de graines de sésame et de gros sel. Riche en calcium, magnésium et phosphore, il facilite l’absorption du sel par l’organisme. Il peut parfaitement remplacer le sel de table sur les crudités et la salade.

Voici la recette du gomasio :

Ingrédients : 90 g de graines de sésame – 10 g de gros sel de Guérande

Préparation : Verser les graines de sésame dans un plat pouvant aller au four (ou dans une poêle). Laisser griller quelques minutes. A partir du moment où les graines commencent à frétiller, elles sont prêtes. Laisser refroidir. Dans un mortier, verser les graines et le sel et à l’aide d’un pilon, broyer le tout grossièrement. Etaler le mélange sur un plat ou papier cuisson et laisser refroidir toute une nuit. A conserver dans un bocal en verre et à consommer dans les 3-4 semaines.

4. Agrémenter le poivre de graines de fenouil, fenugrec, genévrier pour renforcer le travail hépatique .

5. Pour préparer du riz ou des légumes et leur donner un goût délicieux, penser à ajouter à l’eau de cuisson une des épices suivantes : cardamome, clou de girofle, anis étoilé, coriandre, curcuma, thym, romarin… Leurs vertus sont nombreuses et renforcent le système immunitaire : digestives, réchauffantes, diurétiques, anti-inflammatoires…

Des choses simples pour une rentrée vitaminée !

Commentaires fermés sur 5 gestes simples pour revitaliser son assiette à la rentrée

6 questions sur le végétarisme expliquées à mes enfants

Devenir végétarienne lorsque l’on a des enfants nous confronte forcément à des questions. Ils s’inquiètent de ce que leur maman va manger et se demandent si leurs habitudes alimentaires vont…

Devenir végétarienne lorsque l’on a des enfants nous confronte forcément à des questions. Ils s’inquiètent de ce que leur maman va manger et se demandent si leurs habitudes alimentaires vont être bousculées… Il faut donc trouver les mots justes pour leur expliquer et les rassurer sur quelque chose qui va faire partie de leur quotidien.

1. Maman, ça veut dire quoi végétarien ?
Végétarien c’est lorsque l’on arrête de manger de la viande, du poisson, des crustacés… Les végétariens ne mangent pas d’animaux.

2. Mais pourquoi tu ne manges plus d’animaux ?
J’ai décidé de ne plus manger d’animaux car je les aime et je préfère les voir gambader et vivre leur vie que dans mon assiette. A force de manger trop d’animaux, leurs conditions de vie se dégradent et ils sont maltraités, on leur donne de mauvais aliments et étant donné que nous les mangeons ces mauvaises choses viennent dans notre corps…

3. Si tu ne manges plus de viande, tu ne vas plus avoir de force ?
Et si ! J’aurai toujours de la force. Consommer de la viande n’est pas indispensable, il faut manger d’autres aliments qui nous donnent toutes les vitamines, protéines, nutriments nécessaires à notre corps pour être en bonne santé !

4. Est-ce que nous et Papa allons devenir végétariens ?
Non, vous n’allez pas devenir végétarien ! Devenir végétarien a été un choix, j’ai eu une prise de conscience sur le traitement des animaux et notre consommation excessive de chaire animale. Si un jour vous devenez végétarien, ce sera une grande fierté mais cela doit venir de vous. Ce qui va changer c’est que vous allez manger moins de viandes, poissons, etc… car comme je n’en mange plus, nous allons adapter les repas afin que nous mangions tous la même chose. De plus la viande ou le poisson que vous mangerez maintenant aura été acheté chez un boucher/poissonnier que nous aurons choisi en fonction de la provenance et de la manière dont ont été nourris et traité les animaux. Nous allons baisser notre consommation de produits issus des animaux pour être sûrs de la qualité et de la manière dont sont traités les animaux.

5. Un jour tu recommenceras à manger des animaux ?
A moins de ne pas avoir le choix pour ma survie, je ne mangerai plus d’animaux. Je me sens beaucoup mieux dans mon corps à présent et je suis fière de participer, à mon niveau, au bien être des animaux.

6. Mais alors manger des animaux ce n’est pas bien ?
Je ne dirais pas que ce n’est pas bien, le problème c’est surtout la surconsommation qui entraine les mauvais traitements. Il faut apprendre à manger et à consommer différemment afin de réduire l’impact négatif sur les animaux. Je pense que manger des animaux qui ont eu une belle vie serait plus correcte que de les élever uniquement pour qu’ils finissent dans nos assiettes.

Avec des mots simples, sans les effrayer, il est finalement assez facile d’expliquer à nos enfants les pourquoi de nos changements d’habitudes. Comme je l’ai dit plus haut, ce serait pour moi une grande fierté que mes enfants soient végétariens mais je ne les y forcerai pas, si cela doit arriver ce sera de leur propre fait.

Commentaires fermés sur 6 questions sur le végétarisme expliquées à mes enfants

Une algue fantastique qui vous protège du soleil !

Tout le monde le sait enfin aujourd’hui : les crèmes solaires bloquent tous les UV – y compris les UVB indispensables à notre santé, ce en plus des substances chimiques…

Tout le monde le sait enfin aujourd’hui : les crèmes solaires bloquent tous les UV – y compris les UVB indispensables à notre santé, ce en plus des substances chimiques nocives nous polluant via le derme et se rependant dans la nature ensuite!

Il faut le savoir: les RAYONS ULTRA VIOLETS (UV) SONT INDISSOCIABLES DU SOLEIL ET DE SES BIENFAITS; ils se composent en fait des UVA- qui abîment la peau et les yeux -ainsi que des UVB – bénéfiques quant à eux puisqu’ils permettent à la peau de synthétiser de la vitamine D3.

Certaines algues exposées en permanence au rayonnement UV ont developpé une stratégie naturelle dont nous pouvons nous inspirer; elles synthétisent naturellement leur écran solaire : l’astaxanthine.

Cette dernière sert en effet à protéger les micro-algues lorsqu’elles sont soumises à un stress destructeur lié à la dégradation de leur habitat : eau insuffisante, rayonnement excessif du soleil, température inadéquate…; leur production d’astaxanthine agit alors comme un bouclier pour les protéger.

L’astaxanthine est donc le pigment rouge trouvé dans la micro algue Haematococcus Pluvialis, tellement efficace pour absorber le rayonnement solaire, la lumière ultraviolette: les études montrent que l’astaxanthine s’incorpore parfaitement dans et à travers la membrane des cellules, où elle agit comme un inhibiteur puissant de l’oxydation des lipides; on voit donc bien l’intérêt (pour la peau, les yeux, le cœur, le cerveau, les muscles, le vieillissement…) qui en découle !

Lorsque cette micro algue est consommée par les crevettes et crustacés, le pigment donne donc sa teinte rougeâtre à leur carapace ; idem au fur et à mesure du ‘chemin’ de l’astaxanthine dans la chaîne alimentaire, créant les couleurs rouges et roses que nous voyons dans le krill, les poissons comme le saumon, ou encore qui colorent les flamants roses.

Puisque l’astaxanthine est l’un des plus puissants antioxydants (100 fois plus puissante que la vitamine E par exemple), il est donc simple et tellement plus logique, sain, durable et éthique de se protéger en se procurant l’astaxanthine à sa source végétale, via l’Haematococcus Pluvialis!

Il faut bien entendu vous assurer que l’astaxanthine que vous ingérerez soit bien naturelle (car désormais il en existe de synthèse), provenant d’Haematococcus Pluvialis de culture durable en eau de qualité contrôlée, qu’elle soit dans son TOTUM naturel (et non pas extraite au solvant), et idéalement associée à des lipides de type ‘phospholipides’ puisqu’il a été démontré que son absorption était ainsi améliorée de près de 12 fois, par rapport à une formule sans phospholipides.

L’astaxanthine permettra donc de participer à la protection de votre peau contre l’oxydation produite par les UVA , tout autant que celle de vos yeux très exposés aux UV; elle vous permet ainsi de profiter des bienfaits qu’offrent les UVB.

Alors régalez vous de soleil, en protégeant vos cellules de l’intérieur!
(Attention tout de même à ne pas exagérer le temps d’exposition de tout votre corps !)

Commentaires fermés sur Une algue fantastique qui vous protège du soleil !

2 points essentiels pour perdre du poids durablement

Vous avez décidé d’adopter de saines habitudes alimentaires et de faire plus d’exercice. Sage résolution mais vous vous demandez comment maintenir ces habitudes dans la durée ? Vous avez déjà…

Vous avez décidé d’adopter de saines habitudes alimentaires et de faire plus d’exercice. Sage résolution mais vous vous demandez comment maintenir ces habitudes dans la durée ? Vous avez déjà suivi tellement de régimes et connu le redoutable effet yoyo ! L’ essentiel est de ne pas avoir d’ objectif irréaliste. Il est important de comprendre avant d’ agir. Comprendre le lien qui existe entre nos émotions et l’ alimentation est un point de départ à ne pas négliger. Nos pulsions alimentaires répondent au schéma du comportement automatique. Contentez-vous d’ avancer à petits pas et de parcourir un long chemin plutôt que de faire de grandes enjambées, de trébucher et d’abandonner.

1. Schéma du comportement automatique

Un fait extérieur survient, il provoque une émotion qui provoque à son tour un comportement. Prenons comme exemple un fait extérieur qui pousse la personne à accepter quelque chose parce qu’elle n’ose pas refuser. L’émotion ressentie peut être la frustration ou la colère contre elle-même parce qu’elle ne sait pas s’affirmer. Le comportement sera une irrépressible envie de manger. Ce mode de fonctionnement est un réflexe conditionné auquel, ni la volonté ni le conscient ne participent.

Plusieurs facteurs interviennent :
– Les facteurs familiaux tels que les habitudes éducatives.
– Les facteurs personnels tels que l’anxiété, le stress, l’émotivité, la dépression, une faible estime de soi, entre autres.

2. Apprendre à reconnaître ses émotions

Prendre le temps de se poser pour réfléchir et surtout apprendre à ressentir ce que le corps transmet comme message. Si vous remarquez une fâcheuse tendance à répéter le même scénario, essayez de déchiffrer le sens. Dans notre exemple, avoir du mal à dire non, peut avoir un lien avec une faible estime de soi qui explique la peur de déplaire, du rejet, ce qui conduit à dire OUI ! Le comportement automatique, se venger sur les biscuits, le chocolat ou tout autre aliment, n’est que la conséquence de votre émotion.

Entreprendre un régime draconien, pratiquer une activité physique intensément, cette démarche ne suffit pas s’il n’y a pas une prise de conscience plus profonde des mauvaises habitudes alimentaires. Pensez-vous pouvoir agir sur ce que vous ne comprenez pas ?

La prise de conscience est le point de départ de votre démarche de changement.

Commentaires fermés sur 2 points essentiels pour perdre du poids durablement

La recette du Bo Bun végétarien !

Le Bo Bun est une salade sans gluten vietnamienne et thaïlandaise. Elle est habituellement faite à partir de porc, bœuf ou crevettes marinés mais, je vous présente ici une version…

Le Bo Bun est une salade sans gluten vietnamienne et thaïlandaise. Elle est habituellement faite à partir de porc, bœuf ou crevettes marinés mais, je vous présente ici une version pour le bonheur des végétaliens !

INGREDIENTS:
– un paquet de vermicelles de riz

– 1 concombre égrené et coupé en bâtonnets très fins

– 2 carottes pelées et râpées

– 8 feuilles de laitue rincées

– 1 poignée d’herbes fraiches : basilic, menthe, coriandre

– 1 poignée de cacahuètes ou noix de cajou, selon votre préférence

– 1 oignon vert émincé

– 1 échalote émincée

Pour la sauce Nuoc Mam, mélanger dans un bol:
– le jus d’un citron vert

– 2 cuillère à soupe de sucre

– 15 cuill. à soupe d’eau chaude

– 2 gousses d’ail pressé

– 3 cuill. à soupe de vinaigre de riz

– 5 cuill. à soupe de nuoc-mam

– un peu de carotte finement râpée (facultatif)

– un petit piment rouge épépiné et ciselé (facultatif)

ETAPES:
– Mettre le vermicelle dans un grand récipient et verser de l’eau bouillante dessus. Laisser tremper pendant ½ h

– Lorsque les nouilles de riz sont cuites, les égoutter à la passoire

– Répartir les nouilles dans 4 bols asiatiques de taille moyenne

– Découper finement la laitue et tapisser les nouilles dans les 4 bols

– Ajouter les allumettes de concombre et les carottes râpées

– Répartir les fines lamelles d’échalote

– Verser la sauce Nuoc Mam dans les bols

– Dans un sac à congélation, mettre les cacahuètes. Refermer le sac et rouler dessus avec un rouleau à pâtisserie

– Parsemer les bols des cacahuètes ainsi écrasées

– Eparpiller les herbes fraiches ciselées

2 commentaires sur La recette du Bo Bun végétarien !

Type on the field below and hit Enter/Return to search