Catégorie : Développement personnel

Libérez votre pouvoir d’auto-amélioration

Il n’est pas toujours évident de libérer notre pouvoir d’amélioration. Il suffit parfois de ramasser quelque chose qui nous pend sous le nez mais nous ne le voyons pas forcément….

Il n’est pas toujours évident de libérer notre pouvoir d’amélioration. Il suffit parfois de ramasser quelque chose qui nous pend sous le nez mais nous ne le voyons pas forcément. Le plus souvent, nous pensons qu’il est temps de passer à l’action la situation dans notre vie se détériore.

Si vous regardez quelque chose en particulier, une peinture par exemple, vous ne pourrez pas apprécier ce qu’il y a à l’intérieur si vous êtes à 1 cm de la toile. Plus vous allez vous éloigner, plus votre vision de l’oeuvre d’art va devenir claire.

Prenons le principe de la grenouille par exemple. Essayez de mettre une grenouille A dans une casserole d’eau bouillante. Que se passe-t-il ? Il saute en dehors ! Pourquoi ? Parcequ’il n’est pas capable de supporter le changement brutal de son environnement. Maintenant mettez une grenouille B dans de l’eau tiède et allumez la gizinière. Attendez que l’eau bouille. La grenouille B pense alors  » Oh c’est un petit peu chaud ici ».

Les gens sont comme la grenouille B en général. Nous commençons à nous remettre en question et à apprendre quand la souffrance arrive. Nous avons cette tendance parce qu’il n’est pas facile de changer. Cependant il vaut mieux changer maintenant que quand il sera trop tard ou quand ça demandera des efforts bien plus importants.

Alors on ne va pas attendre ce point critique. On ne va pas attendre que tout s’effondre autour de nous. Mais on va prendre du recul sur nous-même et initier ce changement, cette amélioration en nous-même.

Les gens heureux, non seulement ils acceptent le changement, mais ils le cherchent. Ils ne se disent jamais « c’est juste comme ça que je suis ». C’est une excuse pour ceux qui résistent au changement, qui le craignent. Alors n’attendez pas que l’eau devienne trop chaude. Sautez avant !

Camille dit à tout le monde qu’elle a peur de la foule. Les gens qui la connaissent disent la même chose d’elle. Année après année, c’est ce que Camille pense d’elle-même. Et effectivement, dès qu’elle se trouve dans un endroit avec du monde, Camille se met à paniquer et s’enfuit. Camille doit comprendre que ce n’est pas elle. Cette pensée enfouie en elle est bien ancrée car elle se le répète depuis si souvent, même son entourage le dit. Mais Camille doit savoir que ça peut changer. Elle doit savoir qu’elle possède un pouvoir de changement très fort, que si elle veut se débarrasser de ce trouble, elle le pourra grâce à sa volonté (et bien sûr un gros travail sur soi avec l’aide probablement d’un thérapeute).

Si nous nous efforçons de voir les choses avec un angle de vue différent, nous avons plus de chances d’atteindre nos rêves et d’atteindre le bonheur. Faire du sport trois fois par semaine améliore votre hygiène de vie, votre santé. Lire des livres au lieu de regarder la TV aiguisera votre culture. Ce sont des exemples parmi tant d’autres.

Par quoi voulez-vous commencer ?

2 commentaires sur Libérez votre pouvoir d’auto-amélioration

Savourez votre vie jour après jour

La vie est une pièce de théâtre qui peut se jouer en plusieurs actes. On pourrait dire que jusqu’à 30 ans c’est le 1er acte. D’ailleurs notre façon de vivre a…

La vie est une pièce de théâtre qui peut se jouer en plusieurs actes.

On pourrait dire que jusqu’à 30 ans c’est le 1er acte. D’ailleurs notre façon de vivre a fabriqué des adolescents attardés qui peuvent encore faire leur crise d’adolescence très tard ne sachant pas trop où se situer dans les différents domaines de vie.

De 30 à 50 ans , nous sommes dans le 2e acte, en pleine force de l’âge, jeunes et pleins de vie.

De 50 à 70 ans,  c’est le 3e quart, nous vieillissons de plus en plus, et nous restons en forme plus longtemps, ce qui me semble très bien.

Après 70 ans c’est le 4e acte, nous sommes dans la vieillesse, terme qui fait encore peur.

Je dirais que chaque acte a ses plaisirs, et le tout est de bien vivre son âge. Arrêtez de vous comparer aux acteurs des actes précédents, appréciez vos possibilités car finalement nous mourrons tous de ne plus avoir de projets, de challenges, de défis.

La vie est ainsi faite que si nous n’avons plus de buts, cela devient bien triste et bien démotivant. Ayez des projets à votre hauteur. Une promenade au soleil lorsqu’on a 85 ans peut égayer la journée

Courir le marathon de paris à 40 ans est un beau challenge, réalisable et valorisant, mais peut être moins à 75 ans.

Soyons bien dans notre âge, soyons lucides, en effet ce serait ridicule de rêver à des performances qui ne seraient plus de notre âge, pour les femmes comme pour les hommes.

On ne joue  plus au foot à 60 ans comme à 30ans et une femme de 55 ans n’a pas la même morphologie qu’une fille de 20 ans. C’est la vie, et à partir du 3e acte, c’est mieux d’être dans l’Etre que dans le « faire », de profiter du jour qui vient.

2 commentaires sur Savourez votre vie jour après jour

6 secrets pour lire le langage du corps

Le langage du corps fait partie de la communication non verbale. Cette communication permet d’illustrer et d’appuyer nos propos. Elle peut également refléter l’état émotionnel ou les intentions d’une personne….

Le langage du corps fait partie de la communication non verbale. Cette communication permet d’illustrer et d’appuyer nos propos. Elle peut également refléter l’état émotionnel ou les intentions d’une personne.

1. La posture

On distingue souvent les postures ouvertes des postures fermées. Les personnes mal à l’aise et peu confiantes ont souvent une posture fermée, c’est à dire une posture recroquevillée, les bras ou les jambes croisées. Les gens confiants et à l’aise vont plutôt avoir une posture ouverte, le buste droit et les bras et les jambes relâchés.

2. La tête

Une tête légèrement inclinée peut être le signe que votre interlocuteur porte une attention à ce que vous dites. C’est souvent un signe positif de sympathie. Le fait de se gratter la tête est très souvent un signe d’inconfort.

3. Le regard

Les personnes qui ont le regard fuyant peuvent cacher quelque chose. Attention, les personnes timides et peu confiantes ont également tendance à avoir le regard fuyant.
Deuxième chose, une personne qui vous regarde droit dans les yeux avec insistance cherche à se connecter avec vous. Enfin, lorsque vous êtes ennuyé par une conversation, votre regard se dirige partout sauf vers la personne qui vous parle.

4. Les expressions du visage

Il existe un moyen efficace de savoir si quelqu’un vous sourit de manière sincère. Une personne qui sourit avec la bouche et les yeux est sincère mais pas celle qui rit avec la bouche mais pas avec les yeux. Aussi, les lèvres pincées et les sourcils froncés sont un signe de désamour ou de désapprobation.

5. Les mains

Les mains dans les poches sont un signe de fermeture, de retrait.

6. Les pieds

La direction des pieds pointe souvent vers ce qui nous intéresse. Par exemple, dans une discussion de groupe, nos pieds sont dirigés vers la personne qui nous intéresse le plus. Une personne qui a les pieds orientés vers la sortie est sans doute impatiente de sortir.

Un commentaire sur 6 secrets pour lire le langage du corps

Comment agissent les pensées positives ?

Par nature, notre cerveau fabrique plus de pensées négatives que de pensées positives. Les pensées négatives jouent bien sûr un rôle important: elles nous écartent des dangers. L’anxiété par exemple…

Par nature, notre cerveau fabrique plus de pensées négatives que de pensées positives. Les pensées négatives jouent bien sûr un rôle important: elles nous écartent des dangers. L’anxiété par exemple permet au cerveau d’anticiper les risques et les dangers qui peuvent nous menacer. Ces pensées étaient très utiles autrefois quand l’homme était exposé à beaucoup de menaces. Aujourd’hui, dans nos sociétés beaucoup plus sûres et paisibles, elles nous parasitent souvent l’esprit. Il existe des techniques, développées notamment par la psychologie positive, qui renforcent les pensées positives aux dépends des pensées négatives. Barbara Fredrickson de la University of North Carolina a étudié l’influence de ces pensées positives sur notre vie.

1. Les pensées positives élargissent notre champ de vision

Grâce à une expérience où elle fait visionner à des groupes de participants des clips qui expriment des émotions positives comme la joie et le contentement ainsi que des clips qui expriment des émotions négatives comme la peur ou la colère, Fredrickson obtient un résultat intéressant. Ceux qui ont eu des émotions positives ont un plus large sens des possibilités que ceux qui ont eu des pensées négatives.

2. Les pensées positives développent des compétences

Fredrickson montre que les pensées positives peuvent conduire à développer de nouvelles ressources et compétences à long terme. Comme les émotions positives boostent votre sens des possibilités, vous allez effectivement pratiquer des activités que vous n’auriez pas pratiquées si vous aviez des émotions négatives. A long terme ces compétences acquises vous serviront d’une manière ou d’une autre.

Ils existent plusieurs activités pour cultiver nos pensées positives. La méditation, l’écriture et le jeu sont très efficaces.

Commentaires fermés sur Comment agissent les pensées positives ?

5 étapes pour retrouver confiance en soi

La confiance en soi est une sensation très fluctuante. Certains jours tout va bien et puis les aléas de la vie, les obstacles nous mettent en difficulté et nous perdons…

La confiance en soi est une sensation très fluctuante. Certains jours tout va bien et puis les aléas de la vie, les obstacles nous mettent en difficulté et nous perdons nos moyens. Comment retrouver confiance en soi quand les choses ne vont pas comme nous le voulons.

Etape 1 – Délimitez le « territoire »

Manquer de confiance en soi n’est pas quelque chose d’aussi général que ce que l’on croit. On peut très bien, par exemple, se sentir en confiance professionnellement et pas du tout dans sa vie amoureuse. Votre première étape consiste à identifier clairement les domaines ou les situations dans lesquels vous vous sentez en difficulté. De même, quels sont ceux où vous vous sentez confiants ? Passez en revue les grands domaines de votre vie (santé, amour, amitié, travail…) et faites un état des lieux. Maintenant choisissez le domaine que vous souhaitez améliorer.

Etape 2 – Clarifiez – « la clarté est l’antidote de la peur »

Vous avez choisi dans l’étape 1 un domaine que vous souhaitez améliorer. Alors, écrivez en quelques phrases ce que vous voulez vraiment avec le plus de précision possible. Cette étape est cruciale pour avancer. Prenez le temps de bien visualiser ce que vous souhaitez accomplir. Imaginez-vous en confiance. Nous passons tellement de temps à penser à ce que nous ne voulons pas. Il est temps d’inverser la tendance.

Etape 3 – Ravivez vos ressources intérieures

Si vous avez pris le temps de faire l’étape 2, vous avez sûrement constaté que visualiser et imaginer ce que vous voulez est source de bien-être, d’enthousiasme, de joie, etc. La confiance en soi ne se vit pas dans la tête mais dans le corps, c’est une sensation. Allons encore plus loin pour la raviver. Faites la liste de 10 souvenirs heureux ou 10 expériences fortes et positives et replongez-vous dans ces belles sensations encore et encore. Avez-vous remarqué qu’on prend de bien meilleures décisions, qu’on travaille beaucoup plus efficacement quand on se sent enthousiaste, joyeux, plein d’espoir ? Sûrement. Alors ne vous en privez pas ! Cultivez ces belles émotions.

Etape 4 – Tenez les promesses que vous vous faites

La confiance en soi augmente quand on constate qu’on est capable de faire ce qu’on avait prévu de faire, quand on tient ses promesses à soi-mêmes. Quand vous prévoyez de rappeler un client, de faire du sport, de commencer un nouveau projet … et que vous ne le faites pas, le découragement et le doute vous envahissent peu à peu. Alors planifiez-en moins et faites en plus. Respectez-vous.

Etape 5 – Changez de perspective

Le manque de confiance surgit souvent quand on est tourné vers soi, quand on questionne souvent ses capacités. Vous voulez faire une conférence, publier un article, lancer votre entreprise, etc. Pensez à ce que vous allez apporter autour de vous, au message que vous souhaitez véhiculer, aux bienfaits de vos actions. Concentrez-vous sur ce que vous voulez donner, transmettre plutôt que sur vous. Ouvrir son horizon, écouter les autres, c’est prendre l’habitude de reconnaître et d’accepter les cadeaux de la vie.

Comme il ne suffit pas de faire du sport une fois pour être musclé à vie (dommage quand même !!), la confiance en soi se travaille au quotidien. Tous les pas, toutes les actions même toutes petites vont venir la renforcer. Persévérez et soyez bienveillants envers vous-même.

Commentaires fermés sur 5 étapes pour retrouver confiance en soi

3 clés pour s’épanouir dans ses relations

Le bonheur passe par la relation aux autres et commence par l’amour de soi ! « Nul ne peut avoir de lien avec son prochain s’il n’en a avec lui-même…

Le bonheur passe par la relation aux autres et commence par l’amour de soi ! « Nul ne peut avoir de lien avec son prochain s’il n’en a avec lui-même » Carl Gustav Jung. S’aimer, se respecter, prendre soin de ses besoins vous permettent d’entretenir des relations saines et enrichissantes avec votre entourage. Aimer l’autre, oui, mais sans jamais s’oublier. Devenez votre meilleur(e) ami(e) et vous verrez, vous attirerez les autres comme un aimant ! Voici 3 clés pour vous épanouir (encore plus) dans vos relations.

1. Soyez ouvert(e) à l’amitié

Choisissez vos relations avec votre intuition et votre cœur ! Quand vous étiez enfant, vous choisissiez votre meilleur(e) ami(e) en quelques minutes. C’était votre intuition, votre spontanéité qui parlait et non votre raison !
Prenez soin de vos amis, votre famille, votre amoureux(se) ! Privilégiez ceux qui vous stimulent, ceux avec qui vous avez une vraie relation d’amour, des affinités, ceux avec qui vous pouvez rire dans le bonheur comme dans l’adversité. La tolérance, la générosité, les attentions et, surtout, être à l’écoute de l’autre sont les meilleurs alliés de l’amitié. La psychologie positive démontre qu’être heureux passe par la relation aux autres. Chaque geste altruiste diminue les hormones de stress et fait sécréter des hormones du bonheur.

2. Trouvez la force de prendre de la distance, voire même de vous séparer de certaines relations négatives ou toxiques

Les relations négatives sont celles qui voient tout en noir continuellement et déversent tous leurs malheurs sur vous. Les relations toxiques sont celles qui souvent par jalousie, se complaisent à vous critiquer et profitent de vous ! Elles sont un frein à votre bonheur ! En effet, comment être heureux si vous subissez les paroles et les actes de vos proches ? Nous désirons bien des ailes plus larges pour les planeurs, un carburant plus adapté pour la voiture, une nourriture plus équilibrée pour le corps. De même, recherchons des relations plus saines afin d’acquérir un meilleur équilibre dans sa vie ! Cela vous permettra d’avancer sereinement et donner plus aux autres.

3. Attention à ne pas se laisser prendre au piège des réseaux sociaux

Les nouvelles technologies sont révolutionnaires et ont changé notre façon de communiquer. Grâce à elles, vous pouvez renouveler et entretenir vos relations depuis chez vous. Même si les réseaux donnent l’impression d’être toujours relié au monde, vous êtes seul(e) derrière votre écran. Ils sont donc à double tranchant et si vous n’y prenez pas garde, ils peuvent vous isoler au lieu d’élargir vos relations humaines.

Si ces trois clés vous parlent, pensez à les mettre en pratique !
Et vous, quelles sont vos astuces pour vous épanouir dans vos relations ?

Commentaires fermés sur 3 clés pour s’épanouir dans ses relations

Surfons sur le flow !

Pour avoir une vie épanouissante, pratiquons régulièrement des activités qui nous passionnent et nous dynamisent. C’est prouvé scientifiquement, quand on fait des choses qui nous procurent du plaisir, on entre…

Pour avoir une vie épanouissante, pratiquons régulièrement des activités qui nous passionnent et nous dynamisent. C’est prouvé scientifiquement, quand on fait des choses qui nous procurent du plaisir, on entre dans le fameux ‘flow’, ce sentiment que l’on est à fond dans ce que l’on fait. Il s’agit des activités qui nous permettent d’oublier tous les soucis, qui nous donnent une sensation de liberté, de maîtrise et qui nous rendent euphoriques !

C’est le psychologue Mihaly Csikszentmihalyi qui a identifié cet état, vécu comme une ‘expérience optimale’. Il affirme: « L’expérience est tellement agréable et satisfaisante que les personnes sont prêtes à la faire à n’importe quel prix. La concentration est tellement forte qu’il ne reste plus d’attention pour penser à des choses non-pertinentes ou pour penser à ses problèmes. La conscience de soi disparaît et la notion du temps est déformée. La satisfaction que produit ce genre d’activité est telle que les personnes sont prêtes à la faire sans penser à ce qu’elles pourront en tirer. » Intéressant cette idée de faire quelque chose sans se soucier du résultat ou de ce qu’elle pourrait nous (r)apporter…

A nous de trouver évidemment quelles sont ces activités… Qu’elles soient artistiques, sportives, manuelles, intellectuelles … ou sensuelles! Le but est de les pratiquer le plus souvent possible pour surfer sur la belle vague qu’elles nous procurent et nous sentir en train d’accomplir quelque chose de très personnel. L’idéal serait de nous consacrer plusieurs fois par semaine à ce type d’activités, de les programmer durant notre temps libre pour être sûrs de ne pas les manquer ! Pour certaines personnes, l’expérience du ‘flow’ les a conduites à changer de métier, leur a permis de trouver une nouvelle manière de vivre ou à devenir talentueuses dans un domaine qu’elles n’avaient même pas imaginé…

Mihaly Csikszentmihalyi a défini 8 dimensions de l’expérience de flow:

  1. Des buts clairs
  2. Un équilibre entre le niveau de difficulté (défi) et les compétences personnelles
  3. Une fusion entre l’action et la conscience
  4. Une attention focalisée
  5. La sensation d’exercer un contrôle
  6. Une perte de la conscience de soi
  7. Une déformation du temps
  8. Une expérience auto-satisfaisante

Mihaly Csikszentmihalyi pense que pour atteindre le bonheur, il est important de multiplier les expériences optimales de manière à recréer et préserver son équilibre mental. Il souligne également l’importance d’avoir un fil conducteur à ces multiples expériences optimales pour éviter la désorientation et donner réellement un sens à sa vie.

Petit conseil: notez tout ce qui vous passe par la tête comme types d’activités – même et surtout les plus fantaisistes ! – qui vous permettraient de vous sentir totalement impliqués et faites le tri ensuite pour en retenir au moins deux que vous pouvez commencez dès cette semaine!

Commentaires fermés sur Surfons sur le flow !

Comment créer du lien social autour de vous ?

Selon une enquête réalisée en 2014, la solitude touche 5 millions de personnes en France, un chiffre qui ne cesse d’augmenter. L’exode rural vers les grandes villes a provoqué une…

Selon une enquête réalisée en 2014, la solitude touche 5 millions de personnes en France, un chiffre qui ne cesse d’augmenter. L’exode rural vers les grandes villes a provoqué une baisse du lien social. On adresse moins la parole à ses voisins, à ceux que l’on rencontre dans la rue ou dans les transports en commun. Première chose que vous pouvez vous dire: vous n’êtes pas seul à être seul. Deuxième chose, il existe plein d’actions à mettre en œuvre pour nouer ou renouer des liens sociaux.

1. Faites un travail sur vous

Essayer de comprendre quels sont les obstacles qui vous empêchent d’avoir une vie sociale plus épanouie. Est-ce de l’anxiété sociale? Un manque de confiance en soi? Une situation professionnelle ou personnelle difficile? Apprenez à combattre vos pensées négatives. Identifiez-les et analysez-les pour savoir si elles sont rationnelles ou pas. Transformez-les en objectifs constructifs. Focalisez-vous sur les pensées positives, sur vos points forts et vos qualités.

2. Pratiquez une activité

Rejoignez une équipe de sport, les sports collectifs créent des relations fortes entre les joueurs. Engagez-vous comme bénévole dans une association, en plus du grand bien que procure les actions caritatives, c’est aussi un moyen de nouer des liens. Le théâtre est une formidable activité pour rencontrer des personnes mais aussi pour vous libérer de certains blocages. Vous pouvez également rejoindre des groupes religieux, politiques ou culturels.

3. Rejoignez une communauté sur Internet

Internet est un très bon outil pour communiquer et échanger sur n’importe quel sujet. Il n’y a qu’un pas pour passer de la virtualité au réel. Voici 3 sites intéressants pour rencontrer des gens: kawaa.co, meetup.com et onvasortir.fr

4. Entretenez vos relations

Que ce soit des membres de votre famille, des amis ou des collègues, prenez le temps d’entretenir vos relations. Passez un coup de téléphone pour prendre des nouvelles. Proposez une rencontre pour discuter ou faire une activité. Organisez un dîner, une soirée, une sortie et proposez aux invités de ramener un ou plusieurs amis.

5. Soyez de bonne compagnie

Écoutez les autres, cela crée avec ceux qui se confient une relation plus profonde. Partagez des choses positives, faites des compliments. Évitez les plaintes et les critiques.

6. Faites du mindfulness

Une étude américaine publiée dans Brain, Behavior & Immunity montre que les exercices de pleine conscience aident à lutter contre le sentiment de solitude.

Que conseilleriez-vous à ceux qui souffrent de solitude?

Commentaires fermés sur Comment créer du lien social autour de vous ?

Les secrets de la pensée positive

On entend souvent parler de la pensée positive sans bien savoir ce que c’est. Comment ça marche ? Pourquoi ça marche ? Quelques règles simples pour l’appliquer et mieux la comprendre. La…

On entend souvent parler de la pensée positive sans bien savoir ce que c’est. Comment ça marche ? Pourquoi ça marche ? Quelques règles simples pour l’appliquer et mieux la comprendre.

La pensée créatrice

« Ça ne marchera jamais », « de toutes façons je n’y crois pas, je suis nul(le) », « pourquoi ça tombe sur moi ? »,etc… Régulièrement, nous pouvons avoir des pensées comme celles-ci, peut-être même depuis longtemps et régulièrement.

Or, dans les profondeurs de notre esprit, là où se passent tous les mécanismes inconscients de notre cerveau, se situe ce qu’on appelle simplement l’Inconscient. Un mot pour encadrer toutes ces choses en nous sur lesquelles nous n’avons pas le contrôle ou que partiellement comme la respiration ou la marche.

Et vous venez de prendre conscience de votre respiration maintenant en lisant ces mots, voilà, comme ça. Et aussi rapidement vous laissez la main à l’Inconscient en continuant à lire. Et vous n’avez peut-être pas remarqué que vous n’avez pas décidé de vous concentrer sur votre respiration (et voilà, encore!), votre attention s’est focalisée toute seule car il se trouve que l’Inconscient a toujours un temps d’avance par rapport à notre conscience (environ une demi-seconde). Il fait ce qu’on lui demande, tout simplement.

« N’imaginez surtout pas maintenant dans votre tête un ours blanc ! »

Aïe trop tard, vous l’avez fait quand même ! Eh oui, pendant que vous lisez, vous vous parlez en même temps dans votre tête sans vous en rendre compte, en dialogue interne. Et votre Inconscient interprète, mot par mot, ce que vous entendez, lisez ou… pensez !

Ces images, ces sensations, ces sons qui se créent dans votre esprit sont très réels pour l’Inconscient, pour lui ça devient la réalité temporairement. Il active les zones concernées, des signaux électriques, des échanges chimiques, le tout à petite dose, en profondeur. C’est de cette manière que l’on peut installer l’état d’Hypnose par ailleurs.

Si tous les jours, vous vous envoyez des pensées négatives, quelque part au fond de votre esprit, petit à petit elles deviennent réelles jusqu’à ce qu’elles finissent par vous arriver !

Pensez positif !

De la même manière, lorsque vous pensez des choses positives, votre cerveau se projette inconsciemment et profondément dedans et fera tout pour que ça vous arrive.

Amusez-vous à transformer vos pensées en phrases affirmatives et positives.

Au lieu de penser : « Je vais encore oublier mes clefs en partant », pensez « En sortant tout à l’heure, je prendrai mes clefs ! »

De la même manière qu’un entraînement sportif, à force de s’entraîner, cela va devenir normal et progressivement les résultats se montreront.

Le langage de l’Inconscient est très imagé, métaphorique, conceptuel. Vous pouvez simplement tous les matins vous réveiller et vous envoyer des mots positifs :

Joie, Amour, Bonheur, Lumière, Sourire, etc , tout ce qui vous passe par la tête d’utile et d’agréable !

Tout ceci ne change pas la Réalité, cela permet d’en changer sa perception et de vivre votre Vie sous un autre angle.

Commentaires fermés sur Les secrets de la pensée positive

Comment améliorer la communication dans votre couple ?

Les hommes et les femmes communiquent de façon différente. C’est ce qu’a montré une étude de l’Université de Pennsylvanie. C’est à l’adolescence que le cerveau des hommes et des femmes…

Les hommes et les femmes communiquent de façon différente. C’est ce qu’a montré une étude de l’Université de Pennsylvanie. C’est à l’adolescence que le cerveau des hommes et des femmes commence à différer. Les femmes sont plus analytiques et émotionnelles, elles sont multi-tâches. Les hommes ont plus de facultés à se concentrer sur une seule chose et ils sont plus brefs. Les filles sont très portées sur la conversation alors que les garçons sont plus portés sur l’action.

Voici une liste de conseils pour chaque genre tirée du Wall Street Journal.

Pour les hommes

Quand vous écoutez
– Ne pensez pas à ce que vous allez dire après pendant que l’autre personne est en train de parler.
– Posez des questions sur ce qu’elle dit. Cela montre que vous vous intéressez.
– Prenez en compte la façon dont votre interlocuteur voudrait que vous répondiez.

Quand vous parlez
– Ne donnez pas de conseils sauf s’ils sont demandés.
– Essayez d’identifier une de vos émotions et tentez votre chance. Exprimez-les!

Pour les femmes

Quand vous écoutez
– Ne vous énervez pas si l’autre personne semble brusque, surtout dans un email ou dans un SMS. Cela peut simplement être un problème de style.
– Amenez l’autre à parler avec des suggestions de façon empathique. Ex: “J’imagine que tu étais frustré”
– Soyez calme pour que l’autre se sente rassuré de partager ses émotions.

Quand vous parlez
– Réduisez à l’essentiel vos émotions et donnez seulement des détails importants. Vous pouvez préparez des points.
– Dites lui comment vous voulez qu’il vous réponde. Ex: “Plus que des conseils, j’ai juste besoin que tu écoutes”

4 commentaires sur Comment améliorer la communication dans votre couple ?

Type on the field below and hit Enter/Return to search