Catégorie : Gestion du stress

5 super astuces pour être enfin Zen de la part d’une pro

Être zen ; un mot qui fait rêver plus d’un d’entre nous et qui paraît souvent être un luxe dans une société où tout va vite. Or, il est CAPITAL…

Être zen ; un mot qui fait rêver plus d’un d’entre nous et qui paraît souvent être un luxe dans une société où tout va vite. Or, il est CAPITAL de rester zen pour répondre d’une manière plus équilibrée aux évènements et aux transitions qui colorent notre vie : changement de carrière, recherche d’emploi, rencontre amoureuse,…. L’objectif est de relâcher les émotions paralysantes et d’être focalisé sur des pensées positives pour se détendre. Voici mes 5 astuces pour vous :

1/ Reconnaissez et comprenez vos émotions
… Sinon vous êtes assuré de les faire revenir avec plus de force. Quand on vit un moment de stress, d’anxiété ou de frustration comme par exemple votre collègue qui, avec sa mauvaise humeur contagieuse habituelle, vous décourage sur ce projet de voyage qui vous fait tant rêver, on aimerait ne pas le faire et pourtant : écoutez vos émotions! N’ayez pas peur, l’émotion n’est qu’un indicateur interne qu’une de vos valeurs ou un de vos besoins n’a pas été respecté. 
Astuce 1: Lors d’une situation de stress, prenez trois grandes inspirations et écoutez-vous. Comment votre corps se sent-il? Quelle émotion est présente? Quel besoin n’a pas été respecté? Commencez votre phrase par « Je me sens » (exemple : « Je me sens triste » pour sa remarque sur mon projet), et ressentez l’émotion (même si ça fait mal). Puis continuez avec « J’ai besoin » (exemple : « J’ai besoin de calme ») pour ensuite affirmer « Je suis responsable de mon émotion ». Et oui, votre émotion vous appartient, car une autre personne aurait certainement ressenti une autre émotion que la vôtre dans la même situation. Accueillir l’émotion, lui donner de l’espace pour ensuite la relâcher, est le premier pas vers la « zen attitude ».

2/ Faîtes de votre mieux, et lâchez-prise sur ce que vous ne pouvez pas contrôler
Grande nouvelle, vous n’êtes pas (encore) un super-héros, et donc certaines situations sont hors de votre pouvoir : un embouteillage de 2 heures avant un rendez-vous important, un fournisseur qui tarde à vous répondre après multiples relances, votre conjoint(e) qui a encore fermé votre voiture avec les clés à l’intérieur… Ne succombez pas à la tentation d’être frustré, impatient, ou de passer vos nerfs sur le chauffeur, le fournisseur ou le conjoint. Si vous le faîtes, vous deviendriez la victime de… vous-même. Et oui, c’est bien vous qui choisissez ultimement votre état d’esprit. Lâchez-prise sur vos attentes. A défaut d’avoir des “super-pouvoirs” pour changer les situations à votre guise, relaxez votre corps s’il est tendu, faîtes-vous du bien : passez vos tubes préférés dans votre voiture lors de l’embouteillage, travaillez sur d’autres projets au lieu d’actualiser votre boîte mail toutes les 5 minutes et ne prêtez plus votre voiture à votre conjoint (… je plaisante!). Votre énergie est précieuse, utilisez-la à bon escient.
Astuce 2 : Prenez une grande inspiration et dites un mantra (une phrase) à chaque fois que le stress monte pour vous ramener à l’essentiel et au présent. Exemple : “Je choisis le bien-être”, ou “Ici, et maintenant”.
 
3/ Accordez-vous un moment rien que pour vous
Les contrariétés peuvent nous emmener dans des prises de têtes sans fin et on oublie d’apprécier le cadeau du moment présent. Il est temps de créer de l’espace mental! Choisissez une activité qui vous ressource : la musique, le théâtre, le scrapbooking, la cuisine, la méditation… Bref une activité où vous ne voyez pas le temps passer. Prendre soin de ce qui vous rend vivant ne vous donnera toujours pas de “super-pouvoirs” (désolé), mais une belle énergie positive pour prendre de la distance et réguler intérieurement les déconvenues. Créer sa bulle de bien-être est essentiel alors… bullez!
Astuce 3 : Réservez une plage horaire cette semaine pour ce moment bien-être ; c’est votre rendez-vous sacré avec vous-même. Demandez à un ami d’être votre allié pour vous y engager formellement.
 
4/ Focalisez sur ce qui marche déjà et dites… “Merci!”
Vos pensées impactent votre manière de voir le monde et de l’apprécier. Entraînez votre esprit à se focaliser sur ce qui vous rend heureux, même sur de très petites choses. Plus vous le ferez, plus vous verrez les évènements de votre vie avec plus de hauteur.
Astuce 4 : Commencez votre “Journal de Gratitude”, écrivez chaque jour 10 choses qui vous ont rendu heureux dans la journée, soyez spécifique. Exemple: « L’humour décalé de mon collègue Eric, Zentonik pour ses articles qui me boostent, moi-même en m’autorisant à buller cet après-midi, etc.”
 
5/ Respirez… profondément
Et là… on prend une grande inspiration ensemble… Si si! Allez-y! Autorisez-vous à respirer. Vous l’aurez compris en lisant cet article, la respiration est centrale. Elle permet de se reconnecter avec soi-même, tout de suite. La respiration apporte avec elle beaucoup de bienfaits : elle oxygène notre cerveau, renouvelle donc nos pensées, nous redonne de l’énergie, diminue le stress, etc. Bref, la respiration a tout pour plaire.
Astuce 5 : Commencez votre journée par une dizaine de profondes respirations, prenez votre temps et concentrez-vous sur les mouvements de l’air quand vous inspirez et expirez.

Inspirer, c’est se donner à soi-même d’abord, et expirer, c’est donner aux autres… ensuite.

Être zen, c’est pareil ; être zen avec soi d’abord en s’écoutant, en appréciant qui l’on est et ce que l’on vit, en lâchant-prise sur ce que l’on ne peut pas changer, pour ensuite partager cette belle énergie zen avec nos proches ; un vrai cadeau pour soi et les autres. Il n’y aura pas de moments propices dans votre vie pour commencer à être zen. C’est un choix qui peut être pris dès aujourd’hui pour plus de bien-être, ici et maintenant.

6 commentaires sur 5 super astuces pour être enfin Zen de la part d’une pro

3 règles pour en finir avec la peur de l’avion

Comme chaque année durant la période estivale, nous serons nombreux à prendre l’avion pour nous rendre vers la destination de nos rêves. Bien que nous attendions cet événement avec beaucoup…

Comme chaque année durant la période estivale, nous serons nombreux à prendre l’avion pour nous rendre vers la destination de nos rêves.

Bien que nous attendions cet événement avec beaucoup d’impatience, une petite angoisse pointe le bout de son nez ! Aie ! Aie, il va falloir prendre l’avion et rester peut-être plusieurs heures dans les airs avant de retrouver le bon vieux plancher des vaches. Vient s’ajouter à cela un planning chargé car il faut boucler les dossiers en cours au boulot, penser à occuper les enfants, préparer les valises, organiser le voyage etc…

Et même si on se dit pour rassurer notre mental que l’avion est le mode de transport le plus sûr qui soit, on a quand même la boule au ventre.

Alors au delà d’une bonne organisation et d’un planning paré à toute épreuve, il convient peut-être de prendre un peu de temps pour soi, pour vivre et ressentir nos émotions et nos sensations dans toute leur ampleur pour mieux avancer ! C’est le début du voyage.

Règle n° 1

Je m’ancre dans le présent, dans l’ici et maintenant pour faire taire mon mental et ses ruminations. Rien ne sert de tirer des plans sur la comète car personne ne peut prévoir ce qui va arriver.
Comment je fais ?
Facile : Je me mets à l’écoute de mon corps en commençant par ma respiration. Elle reflète l’état émotionnel dans lequel je suis.
Je recentre et me concentre sur ma respiration. En l’observant dans son mouvement, son ampleur, son rythme.

Où se situe-t-elle ? Comment est-elle ?

J’observe le trajet de l’air dans mon corps et je laisse tout mon corps respirer. Qu’est ce qui se passe dans mon corps quand j’inspire, qu’est ce qui se passe quand j’expire. L’air que j’inspire vient nourrir toutes mes cellules. L’oxygène comme carburant de mon corps. Sentir cette énergie de vie qui circule à travers ma circulation. La mobiliser et l’adresser à tous mes tissus, à mes cellules. La respiration est le pont entre le corps et l’esprit. Au fur et à mesure des respirations, tout mon corps va se détendre, se relâcher, mon mental s’apaiser.

En répétant mentalement « je suis calme et tranquille », progressivement, le calme intérieur va s’installer.

Règle n° 2

J’essaie du mieux qu’il m’est possible de ressentir mon corps du sommet du crâne jusqu’au bout des orteils.
Qu’est ce que je ressens ? Y a-t-il des pensées, des tensions physiques mentales, physiques, émotionnelles ? Où se situent-elles ? En quelque sorte, je fais un état des lieux de mon corps. On ne change rien, on accueille juste ce qui se présente à soi, à sa conscience, sans à priori ! Et peut-être même qu’il est possible de sentir le contact de nos pieds sur le sol, notre verticalité, ce lien qui nous unie au Ciel et à la Terre.

Règles n° 3

J’évacue les tensions repérées en synchronisant ma respiration. Attention à bien récupérer entre chaque exercice afin d’éviter une hyper ventilation et d’avoir la tête qui tourne. En sophrologie, cet exercice s’appelle l’IRTER.

Imaginez que vous avez une grande boîte de la taille, de la forme, de la couleur de votre choix et que vous allez la remplir de tout ce dont vous avez envie de vous débarrasser, vous faites un nettoyage interne.

Inspiration : on rassemble tout ce qui nous encombre.
Rétention avec prise de conscience de ce que nous tenons dans nos mains.
Tension douce de tout le corps.
Expulsion : on souffle très fort et le plus loin possible tous nos soucis
Relâchement : on se détend et on savoure l’instant.

Cet exercice se pratique 3 fois de suite pour bien tout évacuer.

Si cela vous aide, vous pouvez également ajouter le mouvement à l’exercice, c’est-à-dire que vous pouvez imaginer comme une cible en face de vous qui représente l’ensemble de vos soucis et vous donnez des coups de poings dedans. Vous inspirez, vous rassembler toute votre énergie, vous tirez votre bras vers l’arrière, vous bloquez, vous expirez très fort par la bouche en lançant votre bras vers la cible. 3 fois avec le bras droit, 3 fois avec le bras gauche et trois fois avec les deux bras.

Une fois l’exercice effectué, vous vous mettez à l’écoute de vos sensations. Comment vous sentez-vous ?

Attention, toutefois, cet exercice qui paraît simple peut être parfois difficile à réaliser car il demande un certain lâcher-prise et avant de pouvoir lâcher, il faut savoir ce que l’on tient !

Laissez venir ce qui apparaît sans jugement ni analyse au delà de ce qui est agréable ou pas. L’absence de sensation est déjà quelque chose, c’est une première prise de conscience.

Vous pouvez réaliser ces exercices indépendamment les uns des autres, quand vous en ressentirez le besoin.

Il est plus simple au départ de le réaliser dans un lieu où vous serez au calme et vous verrez très vite que vous pourrez les intégrer à votre quotidien.

Donc avant de prendre l’avion quand vous sentez la p’tite angoisse qui monte, on souffle bien fort pour faire redescendre le stress et pensez plutôt au bons moments que vous allez passer une fois arrivé !

Commentaires fermés sur 3 règles pour en finir avec la peur de l’avion

4 bonnes raisons d’utiliser la sophrologie

Mais au fait, c’est quoi la sophrologie ? La sophrologie est une technique qui permet de relâcher le corps, d’apaiser le mental grâce à des techniques de respiration, de détente…

Mais au fait, c’est quoi la sophrologie ? La sophrologie est une technique qui permet de relâcher le corps, d’apaiser le mental grâce à des techniques de respiration, de détente musculaire pour le corps, de visualisation d’images positives. Elle est le fruit de la combinaison entre plusieurs techniques : yoga, hypnose, relaxation. Cette technique est considérée comme de la médecine douce : vous n’avez pas besoin de prendre des médicaments, c’est votre mental qui fait tout le travail.

1. La sophrologie a un champ d’intervention très large
La sophrologie traite diverses problématiques telles que la confiance en soi, la gestion du stress, les phobies, les addictions, ou encore la préparation mentale à un événement particulier. Pour ma part, j’ai testé les séances de sophrologie avec mon épouse car je souffrais d’un problème de concentration. Je prenais l’habitude de vouloir trop en faire en peu de temps et, au final, je ne faisais rien. Après plusieurs séances de sophrologie, j’ai arrêté de me disperser et je me suis concentré sur une seule tâche à la fois.

2. La sophrologie est une thérapie brève
Un accompagnement avec un sophrologue dure en moyenne entre 6 et 10 séances sur une problématique. Cet accompagnement bref permet d’acquérir des techniques à reproduire chez soi lorsque les maux resurgissent au quotidien pour ne plus les subir.

3. La sophrologie est adaptée à tous
Les exercices proposés par le sophrologue sont adaptés en fonction de l’état de santé, des capacités physiques de chacun et restent très simples à reproduire en toute circonstance.

4. La sophrologie inclut une part de développement personnel
La finalité des séances de sophrologie est d’arriver à atteindre un objectif lié à une problématique. Les techniques et visualisations vous aideront à vous relaxer et ressentir de nouvelles émotions. En accomplissant cet objectif, vous évoluerez en tant que personne et de nouvelles perspectives s’ouvriront à vous. Vous vous libérerez de vos tensions, vous vous sentirez mieux physiquement et psychologiquement. Votre état d’esprit s’en trouvera modifié.

La sophrologie permet d’acquérir un nouvel état d’esprit sur le monde beaucoup plus positif. Cette thérapie brève aide les autres à trouver des astuces pour limiter l’intensité de leur problématique par le biais de visualisations positives et d’exercices de relaxation. Une alternative à la médication qui vous reconnectera avec votre corps.

Un commentaire sur 4 bonnes raisons d’utiliser la sophrologie

Comment cesser d’anticiper négativement ?

Vous avez l’impression d’ avoir un petit hamster dans votre tête qui fait de la roue ? Il vous raconte toujours les mêmes histoires, vous les connaissez déjà, pourtant vous…

Vous avez l’impression d’ avoir un petit hamster dans votre tête qui fait de la roue ? Il vous raconte toujours les mêmes histoires, vous les connaissez déjà, pourtant vous l’écoutez. A force d’entendre ces histoires, vous finissez par être complètement envahi(e) par des pensées qui tournent en boucle. Généralement ces pensées sont lourdes de dépréciation, de manque de confiance, de peur, d’anticipation pessimiste…

Plus vous laissez le hamster tourner dans sa roue, plus vous accumulez des tensions douloureuses dans votre corps, votre sommeil est alors perturbé et votre humeur maussade.
Rapidement la fatigue s’installe, vous manquez d’intérêt et vous perdez votre gaieté.

Vivez en conscience. Il ne s’agit pas de méditation de pleine conscience mais simplement d’apprendre à vivre l’instant présent.

Comment pratiquer ?

Soyez totalement présent(e) à ce que vous faites.

Lorsque vous prenez votre douche le matin par exemple, ne laissez pas votre esprit vous emmener au travail avant l’heure. Sachez apprécier ce moment pour ce qu’ il vous offre, sans rien vouloir d’autre. Le simple fait de prendre le temps de ressentir (en conscience) l’eau qui coule sur votre corps, vous apportera déjà un bien-être. Rester cinq minutes sous la douche en profitant de l’instant ou rester cinq minutes sous la même douche en ruminant, ne prend toujours que cinq minutes. Que choisissez-vous, cinq minutes agréables ou cinq minutes stressantes ?

Toute démarche de changement demande motivation et implication. Entraînez-vous chaque matin à être présent(e) à vous-même quand vous vous douchez. Vous serez étonné(e) de constater après quelques jours de pratique, combien cela devient facile et de plus en plus agréable. Vous vous surprendrez à élargir votre conscience à l’odeur du gel douche, au moelleux du drap de bain… Laissez libre cours à votre créativité. Le hamster cessera de tourner puisque vous n’y prêterez plus attention.

Commentaires fermés sur Comment cesser d’anticiper négativement ?

2 étapes pour booster votre bonheur grâce aux émotions

Tout au long de la journée nous sommes soumis à des émotions positives, négatives ou neutres. Nous bénéficions tous pour les traiter d’un instrument extraordinaire : notre cerveau. Il possède…

Tout au long de la journée nous sommes soumis à des émotions positives, négatives ou neutres. Nous bénéficions tous pour les traiter d’un instrument extraordinaire : notre cerveau. Il possède deux qualités essentielles. Il est plastique, donc nous pouvons le modifier. Il réagit approximativement de la même manière devant la réalité, les souvenirs, l’imagination ou les images auxquelles nous nous intéressons ( les films, les infos, les photos, internet, etc…). Pour améliorer votre capacité à être heureux, il suffit d’utiliser les propriétés de cet organe magique.

1. Augmentez volontairement votre dose quotidienne d’émotions positives

Votre cerveau développera ensuite progressivement une capacité à engendrer tout seul des sensations agréables.
– Installez-vous confortablement la première fois
– Partez à la pêche dans vos souvenirs de moments agréables passés avec des gens qui vous ont manifesté de l’amour ou de la tendresse
– Imprégnez-vous de la chaleur et des sensations agréables provoquées par ce rappel
– Evoquez ensuite plusieurs fois par jour, brièvement, n’importe où, les impressions que vous avez retrouvées
Si vous n’avez pas de souvenirs sources d’émotions positives, pas de panique. L’imagination marche tout aussi bien. Inventez un personnage, une lumière, un animal, etc, qui s’occupe de vous, qui vous aime. L’important n’est pas la réalité mais les sensations que vous allez provoquer en vous.

2. Diminuez la dose d’émotions négatives facultatives

– Prenez conscience des moments ou vous êtes bombardés, sans y être obligé, par des images porteuses d’impressions désagréables, (films, infos, etc..)
– Notez, par exemple pendant une semaine le temps réel que vous passez devant des programmes qui engendrent chez vous des émotions négatives (stress, angoisse, peur, révolte, etc…)
Si vous le pouvez, diminuez la quantité de ce temps.
Si c’est impossible, dans un premier temps, contrebalancez cette pollution mentale par des images joyeuses, des gags sur internet, des photos qui vous font du bien.

En effectuant ce travail pendant au moins un mois, vous devriez rapidement ressentir des effets positif sur votre enthousiasme, votre bien-être et votre capacité à profiter de l’existence.

Un commentaire sur 2 étapes pour booster votre bonheur grâce aux émotions

4 étapes pour prévenir le burn out

Selon une étude du cabinet Technologia, plus de 3 millions d’actifs ont un risque élevé de faire un burn out. Il y a 2 ans, j’en ai été victime. Le…

Selon une étude du cabinet Technologia, plus de 3 millions d’actifs ont un risque élevé de faire un burn out. Il y a 2 ans, j’en ai été victime. Le burn out ou syndrome d’épuisement professionnel combine une fatigue profonde, un désinvestissement de l’activité professionnelle, un sentiment d’échec et d’incompétence dans le travail (source : Wikipedia). Les symptômes les plus courants du burn-out sont : le cynisme, le conflit avec les autres, le ressentiment, le découragement, l’anxiété non exprimée, le manque de plaisir voire répulsion au travail, une indifférence aux autres, une sensation d’impuissance et une dévalorisation de ses capacités. Suite à quelques événements professionnels qui ont gravement remis en question mon investissement dans mon métier, j’ai eu la plupart de ces symptômes pendant quelques mois. N’ayant pas les moyens financiers pour me mettre en arrêt maladie, j’ai puisé au fond de moi-même pour sortir la tête de l’eau. Après une profonde remise en question sur moi-même, je me sens mieux et au fur et à mesure je construis la vie dont j’ai envie. Si vous ressentez certains de ces symptômes, n’hésitez pas à lire la suite qui vous explique la méthode pour ne pas sombrer dans la dépression.

1. Faites le point sur vos compétences
Nous avons tous acquis des compétences via notre travail ou nos passions. Les lister est un bon moyen de recenser le positif en chacun de nous. Mettez-vous dans un endroit calme, sans distraction, et commencez à lister vos compétences acquises tout au long de la vie. J’ai fait cette liste après avoir été vivement critiqué dans mon travail et grâce à cela j’ai pu observer mes multiples compétences aussi bien professionnelles que personnelles. Et oui, chacun a ses propres compétences, il faut développer vos points forts.

2. Faites le point sur vos passions et vos attentes de la vie
Peut-être que votre emploi actuel n’est plus en adéquation avec vos attentes de la vie ? Par attentes de la vie, j’entends la direction vers laquelle vous souhaitez orientez votre vie.
Exemple : « vivre dans l’opulence », « m’amuser tous les jours », « apprendre tous les jours », « devenir riche », et pleins d’autres. En France, il est toujours très difficile de se réorienter, d’avouer que nous nous sommes trompés d’orientation professionnelle. Mais, cette difficulté n’est rien comparée à une vie où nous faisons un emploi qui nous plaît. De nombreuses personnes se réorientent chaque pour donner un second souffle à leur vie. « Choisissez un travail que vous aimez et vous n’aurez pas à travailler un seul jour de votre vie » Confucius. Prenez une feuille, un crayon et listez vos attentes de la vie et vos passions. Redevenez comme un enfant qui réfléchit à ce qu’il veut faire plus tard comme métier. Cette liste, mise en commun avec la précédente, vous permettra de faire un point sur ce qui est essentiel dans la vie, remettra vos idées en place, et éliminera les éléments désagréables de vos pensées.

3. Faites le grand ménage
Dans une situation où vous faites un burn-out, il est important d’avoir de bons repères. Ces repères vont être indispensables pour prendre un nouveau départ. Un grand nettoyage est donc nécessaire. Vous devez vous débarrasser des actions, des personnes négatives, ou des objets limitant votre nouvel élan. Pour mettre toutes les chances de votre côté, il est nécessaire de changer votre monde extérieur. Vous devez également changer votre perception de la vie surtout lorsque vous avez accumulé beaucoup de négativité. Même si le travail fait partie intégrante de notre emploi du temps, il existe des sources de satisfactions, de plaisirs, de relaxation … un monde avec pleins de possibilités et d’opportunités à saisir.

4. Faites des choix et tenez-vous en
Voici la partie la plus longue et la plus dure. Vous allez devoir débrancher votre pilote automatique et prendre des décisions pour changer le cours de votre vie. Au départ, il est nécessaire de se centrer sur une décision majeure, ne pas trop en faire, et ne pas entraîner vos proches dans des décisions extravagantes ou extrêmes. Une fois votre décision prise, il est temps de passer à l’action et de s’y tenir. Certaines décisions peuvent être lourdes de conséquences (créer son entreprise, ne plus travailler, changer de pays, etc.) mais à long terme elles peuvent apporter beaucoup. Chacun a le droit à l’erreur, personne n’est parfait. Pour ma part, une décision importante a été de simplifier ma vie c’est-à-dire lister l’essentiel, garder les actions et personnes que j’aime et éliminer le reste. Une décision radicale mais qui m’a apporté beaucoup.

Un des meilleurs moyens pour éviter un burn-out est de ne plus subir sa vie, d’augmenter la somme de ses petits plaisirs du quotidien et de s’épanouir chaque jour un peu plus. Si vous souffrez de ce mal qui ne devrait même pas exister dans un monde civilisé, prenez le taureau par les cornes et agissez !

3 commentaires sur 4 étapes pour prévenir le burn out

Gérez votre stress grâce à la cohérence cardiaque

La cohérence cardiaque est une technique de respiration qui permet en toutes circonstances de limiter son stress et de garder son calme. Elle est utilisée dans l’entraînement des pilotes de…

La cohérence cardiaque est une technique de respiration qui permet en toutes circonstances de limiter son stress et de garder son calme. Elle est utilisée dans l’entraînement des pilotes de chasse et des astronautes. Elle permet de contrôler ses battements cardiaques, de garder sa sérénité et sa capacité d’attention en période de crise.

Le coeur accélère et déccélère continuellement

Nous sommes à chaque instant soumis à des émotions. Notre coeur s’adapte en modifiant en permanence notre rythme cardiaque. C’est un peu comme dans une route de montagne où le conducteur doit adapter sa vitesse aux virages qu’il négocie. A chaque instant notre coeur accélère ou décélère pour s’adapter à notre environnement, nos pensées, nos sensations. Habituellement, quand on mesure les battements de notre coeur on obtient une courbe anarchique.

Quand nous ressentons des émotions positives, les enregistements montrent que la variabilité cardiaque évolue. De grandes courbes régulières apparaissent sur les graphiques. Le fonctionnement du coeur devient plus harmonieux. Un grand nombre de nos paramètres physiologiques passent au vert.

Notre coeur et notre cerveau sont étroitement liés par l’intérmédiaire du système sympathique qui fait office d’accélérateur et du système parasympathique qui joue le rôle de frein. La plupart du temps c’est notre tête qui engendre les réactions du coeur, mais grâce une forme particulière de respiration, on peut influer sur son coeur et du coup on peut persuader le cerveau que tout va bien.

Une technique simple

– Installez-vous n’importe où. Cette technique est applicable partout : debout dans une file, assis dans votre voiture, dans un embouteillage, sous votre douche.
– Evitez juste de vous allonger. La cohérence cardiaque ne s’enclenche pas dans cette position.
– Effectuez des cycles de 10 secondes de respiration, avec un temps d’inspiration identique à celui de l’expiration.
– Inspirez doucement au début. Cinq seconde c’est assez long, donc prenez votre temps.
– Réalisez cet exercice pendant trois à cinq minutes.

Les résultats

Pendant 6 heures votre taux de cortisol, l’hormone du stress, va diminuer. Vos taux d’immunoglobuline A et de DHEA (l’hormone protectrice contre le vieillissement) vont augmenter. Vos défenses immunitaires vont s’améliorer. Le calme va s’installer dans votre organisme et va vous permettre de gérer facilement votre stress.

Comment s’entraîner ?

En situation de stress la méthode est immédiatement efficace. Utilisez un des nombreux exercices gratuits disponibles sur Internet pour prendre le rythme. Ensuite, votre montre suffira. En quelques minutes d’apprentissage vous aurez acquis l’essentiel et avec quelques jours d’entraînement vous pourrez utiliser la cohérence cardiaque en toutes circonstances. Pour prévenir le stress même en période de sérénité, respirez de cette manière trois fois dans la journée. Mais même si vous oubliez, rappelez vous que vous ne serez plus jamais démuni face à une tension prévue ou imprévue.

2 commentaires sur Gérez votre stress grâce à la cohérence cardiaque

Lâchez enfin prise grâce au yoga !

Savez-vous comment on attrape des singes en Indonésie ? On cache une orange dans un potimarron, l’animal attrape le fruit, mais, comme il ne veut pas lâcher l’orange, il n’arrive…

Savez-vous comment on attrape des singes en Indonésie ? On cache une orange dans un potimarron, l’animal attrape le fruit, mais, comme il ne veut pas lâcher l’orange, il n’arrive pas à sortir la main et reste coincé. Les hommes n’ont que venir le chercher…
 
Combien de fois nous, les hommes (homo sapiens « homme savant ») restons attrapés et immobilisés par le nombre infini de situations, de réactions et d’émotions qui nous dépassent et au lieu de « lâcher » nous ruminons, nous nous plaignons, combattons…
 
Et s’il suffisait tout simplement de tout lâcher, se détendre et accepter ? Facile à dire ? Nous nous projetons dans la vie, nous organisons et tout ce qui dévie du plan imaginé devient une source de tension et de stress. 
 
La pratique régulière du yoga permet d’apprendre à lâcher-prise et de mieux gérer nos émotions liées au stress ! Les asanas (postures), difficiles au premier abord, deviennent à chaque fois plus accessibles, ce qui nous redonne une confiance en soi. 
 
Au niveau physique, le corps s’habitue à un nouveau positionnement et il se rajuste au besoin du moment. Cette plasticité et souplesse du corps se traduira avec le temps au plan psychique et émotionnel. Au lieu de déclencher tout de suite la sonnette d’alarme, le stress physiologique prendra plus de temps pour évaluer si cela vaut la peine d’envoyer des secours (réponse de FUITE ou de COMBAT).
 
Lâchez-prise et oubliez la posture !
 
Le but ultime de yoga intégral (hatha yoga, yin yoga, tantra…) n’est pas forcement d’avoir un corps de sirène, mais tout simplement d’apprendre à accepter les contraintes, de relâcher les tentions, devenir comme une poupée en tissu… Les techniques respiratoires (pranayama) qui accompagnent la pratique du yoga nous permettent de nourrir les muscles en oxygène et de les détendre. Dans le corps relâché, la circulation (énergétique, sanguine, psychique) devient fluide… 
Imaginons notre vie comme un fleuve où nous nous laissons emporter en flottant, juste en rajustant la direction pour éviter les pierres et les cascades. Peut-être la vie nous prépare une chose meilleure que ce qu’on peut imaginer dans nos têtes cartésiennes ? 
 
A nous les tapis ! 
 
Commentaires fermés sur Lâchez enfin prise grâce au yoga !

Lâchez prise en 5 étapes clés incontournables !

Ah ce fameux lâcher prise dont nous entendons parler régulièrement. Pas si facile de lâcher prise puisque par définition, cela concerne des situations ou des personnes auxquelles nous sommes fort…

Ah ce fameux lâcher prise dont nous entendons parler régulièrement. Pas si facile de lâcher prise puisque par définition, cela concerne des situations ou des personnes auxquelles nous sommes fort attachés. Mais l’attachement signifie juste que nous avons besoin de ces personnes ou de ces situations pour combler nos manques et répondre à des besoins. Besoins de reconnaissance, de sécurité, d’amour…Prendre conscience de ce qui est pour choisir de nous en détacher tranquillement sans pression inutile est un grand pas dans le lâcher prise. Voici 5 étapes faciles pour y arriver.

1. Décidez de Lâcher prise
Pour lâcher prise, encore faut il le décider. Quand vous serez enfin prêt, vous pourrez commencer à faire un état des lieux précis de ce qui vous dérange…Listez tout ce sur quoi vous ne voulez pas lâcher à priori ! Personnes, situations. Et tentez en même temps de déceler pourquoi et quelles peurs ou émotions cela fait il remonter ? Vous allez commencer à y voir plus clair…

2. Prenez conscience de vous même, faites une pause
Nous n’avons souvent aucune conscience de nos propres résistances. Parce que nous passons notre temps à résister à notre vie et ce qu’elle est sans conscience…Mais nous sommes nos résistances ! Nous voulons changer tout ce qui nous dérange, mais il s’agit de notre vie et de nous ! Il est temps de vous poser pour comprendre ce qui vous fait courir ? Et continuer à identifier vos besoins et vos peurs.

3. Détachez vous de la perfection
Justement notre besoin d’être parfait face à tous ceux qui nous entourent nous plonge dans cette pression de changer tout ce qui ne va pas à priori ? Mais nous sommes tous parfaits tels que nous sommes. Ce qui est important c’est de se sentir bien, pas ce que pense le voisin, non ?

4. Allez dans le sens du vent, la vie est un arc en ciel !
Souhaitez-vous continuez à aller contre le vent ou laisser agir dans le sens du courant ? Les jours se suivent et ne se ressemblent pas. Un arc en ciel est fait de soleil et de pluie. L’évidence est sous nos yeux. Profitons de chaque moment puisqu’il est essentiel. Lâcher prise c’est reconnaître ce qui est et décider de l’accepter parce que c’est ainsi. Car la baguette magique pour changer ce qui est là maintenant n’existe pas.

5. Vivez le moment présent
En décidant de vivre ici et maintenant, vous lâchez prise naturellement sur ce qui a été et ce qui arrivera demain ! Faites confiance dans votre destin Emoji

Pour plus de précisions, n’hésitez pas à consultez les 50 règles d’or pour lâcher prise

lacher-prise

Un commentaire sur Lâchez prise en 5 étapes clés incontournables !

4 étapes pour remplacer vos pensées négatives par des pensées positives

Selon le Docteur Russ Harris, un spécialiste du traitement du stress, 80% de nos pensées sont négatives. Ces pensées négatives ont un rôle, celui d’anticiper les dangers. Voici des exercices…

Selon le Docteur Russ Harris, un spécialiste du traitement du stress, 80% de nos pensées sont négatives. Ces pensées négatives ont un rôle, celui d’anticiper les dangers. Voici des exercices pour les canaliser et favoriser les pensées positives. Cela peut paraître difficile au début mais si vous vous entraînez tous les jours, des résultats significatifs apparaîtront.

1. Identifiez vos pensées négatives
Distinguez les pensées rationnelles des pensées irrationnelles. Parfois, vous ne remarquez pas vos pensées négatives parce que vous êtes trop habitué à elles. Prêtez attention à leur nature exacte.

2. Étiquetez-les
Visualisez toutes les pensées qui viennent à votre esprit. Mettez une étiquette sur chaque pensée négative. Cela va permettre à votre cerveau de comprendre que vos pensées ne sont pas vous. Ainsi, vous aurez plus de recul sur elles. Par exemple, au lieu de vous dire “je vais échouer”, vous allez vous dire “je suis en train d’avoir une pensée qui dit que je vais échouer”. Ce sont souvent les mêmes histoires de pensées négatives qui reviennent. Alors donnez un nom à chaque histoire. Par exemple, “Tiens voilà encore l’histoire – Je suis incapable” Visualisez-les en train de s’en aller tranquillement.

3. Transformez vos pensées négatives en pensées positives et constructives
Remerciez chaleureusement et avec bienveillance votre esprit pour vous mettre en garde. Dites lui ensuite qu’il n’a aucune raison de s’inquiéter. Au lieu de vous blâmer sur quelque chose que vous n’aimez pas chez vous, fixez-vous plutôt un objectif pour ne plus vous pénaliser sur ce point. Faites un plan des actions à mettre en œuvre pour atteindre cet objectif. Dire vos pensées négatives avec une voix bizarre, en utilisant de l’hélium par exemple, ou en chantant, vous aide à les dédramatiser.

4. Faites venir des pensées positives
Il est difficile de supprimer les pensées négatives. Un très bon moyen de les limiter consiste à installer dans votre tête des pensées positives. Ce peut être vos qualités, vos accomplissements dont vous êtes fier, de la gratitude, de l’émerveillement ou n’importe quelle autre petite pensée positive. Quand vous voyez apparaître une pensée négative, trouvez 3 pensées positives.

2 commentaires sur 4 étapes pour remplacer vos pensées négatives par des pensées positives

Type on the field below and hit Enter/Return to search